LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Coopération Burkina-Sénégal : Le Président FAYE réaffirme l’engagement de son pays aux côtés du peuple burkinabè

LEFASO.NET

Publié le jeudi 30 mai 2024 à 21h57min

PARTAGER :                          
Coopération Burkina-Sénégal : Le Président FAYE réaffirme l’engagement de son pays aux côtés du peuple burkinabè

(Ouagadougou, 30 mai 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim TRAORE a reçu en audience en fin d’après-midi, le Président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye FAYE accompagné d’une forte délégation dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail au Burkina Faso.

Les deux Chefs d’Etat ont eu un tête-à-tête sur des sujets d’intérêt commun aux deux peuples. Cette visite du Chef d’Etat sénégalais au Burkina Faso s’inscrit dans une dynamique de renforcement des liens historiques, de bon voisinage, d’amitié fraternelle, de solidarité et de coopération multiforme.

« Je suis venu dire merci au président TRAORE et au peuple burkinabè pour avoir dépêché une délégation à Dakar lors de ma prestation de serment. Je suis surtout venu lui réaffirmer mon engagement, l’engagement du Sénégal aux côtés du peuple frère du Burkina Faso », a indiqué le Président Bassirou Diomaye FAYE à l’issue de son tête-à-tête avec son homologue burkinabè.

Les Présidents FAYE et TRAORE ont réaffirmé, au cours de cette rencontre, leur détermination à travailler dans le sens de raffermir les relations entre les deux pays sur le plan commercial, de la libre circulation des personnes et des biens en vue d’une meilleure intégration africaine.

« Je suis venu aussi lui dire toute ma solidarité et ma fraternité avec le peuple burkinabè frère dans la période difficile qu’il traverse et lui dire aussi mon admiration pour la vaillance de ce peuple, sa combativité et sa résilience », a soutenu le Président Bassirou Diomaye FAYE.

Il a salué la dignité et l’honneur du peuple burkinabè, sous le leadership du Président TRAORE qui « permettra avec la solidarité agissante de certains pays comme le Sénégal et d’autres pays africains, de triompher » face aux défis sécuritaires.

Le Président FAYE a rappelé que les deux peuples, ainsi que d’autres pays africains, partagent plusieurs défis communs à savoir l’insécurité, la migration irrégulière, la lutte contre le trafic d’êtres humains et de substances illicites.

Pour ce faire, le Chef d’Etat sénégalais est convaincu que c’est dans la concertation, les échanges de renseignements, les opérations conjointes que ces pays réussiront ensemble à prendre le dessus sur ces fléaux des temps modernes.

« Nous avons aussi abordé le sujet de la CEDEAO ; je comprends aujourd’hui que les positions soient quelque peu figées, mais je perçois dans chacune de ces positions une fenêtre d’ouverture qui permet de nouer un fil de dialogue », a ajouté le Président FAYE.

L’hôte du Président du Faso dit repartir du Burkina Faso très réconforté de l’ouverture d’esprit et de la disponibilité du Président Ibrahim TRAORE « à renforcer avec nous l’axe Dakar-Ouaga pour développer davantage les échanges et la coopération ».

Direction de la communication de la Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Messages

  • Grand merci au Président Sénégalais pour tous ses efforts à convaincre les putschistes des 3 pays de l’AES à revenir dans la CEDEAO. Leur sortie de la CEDEAO était juste pour s’éloigner de la pression de la CEDEAO à organiser les élections dans les plus brefs délais. La création de l’AES n’empêche pas de rester dans la CEDEAO. Si jamais ces putschistes persistent et signent de partir, alors, que la CEDEAO impose les conséquences de ce départ aux dirigeants de ces 3 pays et non aux peuples car ces peuples se considèrent toujours membres de la CEDEAO.
    Vive le Sénégal (pays sans un seul coup d’État) ! A bas les pays accrochés toujours aux coups d’État ! Vive les présidents démocratiquement élus ! A bas les putschistes !

  • Tout est.bien dit dans le langage diplomatique qu’on connait déjà notamment à propos de la CEDEAO ! C’est bien mais que Mr le Président s’en tienne à ce jeu théâtral sur question de la CEDEAO et qu’on foute la paix aux peuples qui se battent honorablement contre le djihadisme arabisant. On en veut pas à la CEDEAO de.ne pouvoir pas.faire quelque chose d’autre que d’avoir des projets d’envoyer des troupes militaires pour rétablir des présidents chassés mais que.cette structure ne vienne pas brouiller les.pistes au profit de nos ennemis. Dieu sera toujours du côté des peuples en lutte pour leur liberté !

  • Ah, Diomaye Faye, déjà un vétéran dans l’exercice de la langue de bois diplomatique.
    Au "sujet de la CEDEAO ; je comprends aujourd’hui que les positions soient quelque peu figées..." ce qui signifie : j’ai eu affaire à des gens enfermés dans leurs convictions et leur orgueil.
    Pour conclure ; "très réconforté de l’ouverture d’esprit et de la disponibilité du Président Ibrahim TRAORE..."
    Quelque peu antinomique, non ?
    Avez-vous abordé la question de l’enlèvement-libération-enlèvement de Maitre Kam, vous qui semblez avoir à cœur de voir une justice équitable s’imposer à tous ?

  • Maintenant qu’il est devenu Président du Faso, dites lui d’enlever ses gants et d’accueillir nos ôtes de marque avec une poignée de mains respectueuses en lieu et place de ces tampons qui frisent l’enfantillage.

  • Un image mieux parle parfois mieux que 24 heures de paroles. Je ne peux m’arrêter d’analyser l’image des deux présidents assis.
    L’un semble tenir une patate chaude qu’il ne veut pas lui-même, mais s’est rendu victime de l’avoir accepter. L’autre semble tout savoir en avance mais attend la moindre erreur pour dégainer dans la sérénité totale à la Thomas SANKARA.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique