LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

Publié le lundi 4 mars 2024 à 21h40min

PARTAGER :                          
Burkina /Justice :  Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

Ça y est ! Adama Siguiré parle enfin ! Si depuis le début, l’on rode toujours autour du fond de l’affaire sans toutefois y entrer, les hostilités ont débuté dans la soirée du lundi 4 mars 2024. Au cours de son audition, l’écrivain et enseignant de philosophie est passé par tous les états pour expliquer ses écrits publiés sur ses pages Facebook, après que le tribunal a décidé de joindre l’exception de nullité au fond.

Reconnaît-il les faits qui lui sont reprochés ? "Non" répondra t-il. Toutefois, les extraits d’écrits suivants qui ont été faits les 23, 24 et 27 octobre 2023 sont de ses dires, les siens : "La CGT-B est désormais déterminée à servir l’impérialisme... Elle a trouvé un bras financier qui est l’impérialisme.. C’est plus que connu... Des financements ont été reçus et les leaders de la CGT-B que le 31 octobre marquera le début des actions pour déstabiliser le pouvoir.
La CGT-B est un mouvement politique idéologique basé sur l’athéisme...La CGT-B a perdu toute notion de dignité et de morale.

Lire aussi :Burkina/Justice : "Je n’ai rien fait, je n’ai fait que communiquer", Adama Siguiré au procureur

La CGT-B fait la promotion de la paresse, la fainéantise et l’inconscience dans l’administration publique burkinabè... Un syndicat excellent dans l’hypocrisie et la malhonnêteté. C’est tout un complot de sabotage et sabordage de tous les efforts entamés par la transition qu’elle a décidé de faire. C’est tout l’objectif de la CGT-B : déstabiliser la transition... Elle veut mettre fin à la transition et prendre la destinée du pays."

Invité à donner les preuves de ces affirmations qu’il a faites sur sa page Facebook, le prévenu répondra que tout est contextuel et que ses écrits sont le fruit d’un raisonnement basé sur la logique. "Pour moi Adama Amadé Siguiré, tout est contextuel. Nous sommes en guerre et dans ce contexte, j’ai décidé de faire le choix. Je l’assume, je communique pour mon pays. Moi je suis un logicien. En droit, les preuves peuvent ne pas tenir, mais mon raisonnement est logique et cartésien. Moi, je suis cartesien, philosophe et rationaliste (rires). Une preuve est une démonstration. Devant votre Tribunal, je ne peux que faire une démonstration. Je pars d’un syllogisme et je tire ma conclusion. Nous sommes en guerre. Soit vous êtes pour la guerre. Soit vous êtes contre la guerre. Et pendant qu’on est en guerre, vous, vous sortez dire aux gens de ne pas contribuer. Si vous êtes contre les autorités qui veulent reconquérir le territoire, il n’y a rien à dire, vous soutenez les terroristes. Je raisonne par déduction et par logique... Nous sommes en guerre. Le président a sonné la mobilisation générale. Et vous voulez organiser un meeting pour parler de la vie chère. Insécurité rime avec vie chère. En Ukraine, il y a la vie chère. Dans tous les pays en guerre, c’est comme ça. On dit de contribuer pour libérer votre pays et vous dites de ne pas contribuer. Pourquoi ? Quand vous dîtes aux gens de venir à votre meeting que vous organisez, c’est faire la promotion de la paresse. C’est les inviter à ne pas travailler. Même Moussa Diallo qui n’est pas là là, ça fait trois mois, il mange son salaire sans travailler. Tout ça c’est quoi, c’est la paresse, c’est la fainéantise" détaille le prévenu.

Lire aussi : Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Me Solange et le procureur se crient dessus, le Tribunal suspend l’audience

Par ailleurs, il dit regretter que ce soit lui qui comparaisse devant la barre, alors que Ibrahima Maïga a lui même écrit qu’il était présent lorsque Moussa Diallo recevait sa cagnotte pour déstabiliser le pouvoir.

En observations, le Tribunal relèvera qu’un mot peut avoir plusieurs sens et que ces mots que la partie civile juge graves peuvent prêter à confusion. A cela, l’écrivain répondra : "M. le président, c’est du français. On a tous été à l’école. On peut emmener un dictionnaire ici et chercher paresse, sédantisme, fainéantise. C’est du français et c’est simple à comprendre. Moussa Diallo, c’est un docteur en sociologie. Il comprend très bien ce que je dis. J’ai commencé à écrire ce n’est pas maintenant. C’est du français très accessible" a-t-il clarifié.

Notons que pour cette soirée, le Tribunal a fait face à un Adama Siguiré très décontenancé. Le Tribunal l’a à maintes reprises rappelé à l’ordre pour l’inviter à se calmer. Ses conseils eux, son actuellement à son chevet et le lui rappellent constamment, quoiqu’il est précisé que c’est sa manière de parler. L’audience pour l’heure, se poursuit.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 4 mars à 16:00, par sidwa En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    vous allez sortir de ce procès avec des maux de tête
    c’est ca la philosophie

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 16:50, par Nanukda En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    La pensée unique et les fortes convictions et accusation sans preuve factuelle pourrait constituer un danger pour la cohésion et la suite du combat pour la paix. C’est dommage qu’un philosophe (comme il se le réclame) tombe dans la certitude avec ses déclarations, toute chose contraire au fondement de la philosophie qui se veut une perpétuelle interrogation !
    Comme quoi, il porte un bonnet qui semble plus à une usurpation et quant on sait que depuis quelques années, ce "philosophe" anime des conférences avec des jeunes, on se rend compte du drame irréparable qu’il a déjà peut-être commis !

    Que Dieu sauve le Faso !!!

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 11:19, par kwiliga En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

      En outre, lorsqu’il affirme avec véhémence : "M. le président, c’est du français. On a tous été à l’école. On peut emmener un dictionnaire ici et chercher paresse, sédantisme, fainéantise." Il peut toujours essayer de chercher "sédantisme", qui est certainement un néologisme, issu de son pédantisme.
      De même, s’il est vrai que nous sommes nombreux à avoir fréquenté "l’école du Blanc", il apparait ici que tous n’y ont pas mis la même assiduité et que le sens de certains mots semble leur échapper, jusqu’à les utiliser à contre-sens.
      Pour exemple cette formidable citation : "Je pars d’un syllogisme et je tire ma conclusion". Hors, si l’on veut prendre la peine de s’informer un petit peu, on constatera que ce fameux dictionnaire nous apprend que : "Avant de chercher à comprendre le fonctionnement des syllogismes, il faut distinguer Validité et Vérité : dire d’un syllogisme qu’il est valide, c’est affirmer que sa forme est valide. Un syllogisme est concluant quand il est valide et toutes ses prémisses sont vraies. Un syllogisme n’est jamais vrai ou faux. Ainsi, le syllogisme suivant est formellement valide. Il n’est, en revanche, pas concluant :
      - Tous les chiens sont mortels
      - Adama Siguiré est mortel
      - Donc Adama Siguiré est un chien
      Il est facile dans ce cas de constater qu’à partir de prémisses qui peuvent paraitre valides, on arrive non pas à un syllogisme mais à un sophisme.
      On peut évidemment largement douter ici que les paradigmes de départ d’Adama Siguiré soient valides, puisqu’aucun élément concret ne vient les appuyer.
      En lisant ces arguties devant la cour, j’avais l’impression de lire l’internaute "le nouveau sage"...

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 17:12, par Sacksida En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Ecoutez, c’est de la delation pure et simple car ce Monsieur Siguere Adama n’a aucune preuve de ses affirmations peremptoires et inexactes. Alors, on te demande de fournir des preuves probantes de tes affirmations gratuites, et toi tu parles de raisonnement Philosophique ? Nous ne sommes nullement dans une soutenance d’un Memoire ou d’une These de Phylosophie. Sans aucune complaisance, le Tribunal doit etre ferme dans la correction morale de tels Individus qui profitent d’une telle situation d’insecurite et d’Etat d’exception politique pour se faire une place au Soleil. L’on peut soutenir politiquement la Transition actuelle et etre lucide sans pour autant porter des diffamations graves sur la CGTB ; qui a toujours joue son role Syndical en defendant les libertes Syndicales, Democratiques Individuelles et Collectives. Quand l’on est Ingnorant de quelques choses, il faut s’informer avant de raconter toujours des Inepties. Car meme, sous la Revolution Democratique d’Aout avec Thomas Sankara et les Revolutionnaires Burkinabe, bien qu’il y’avait des divergences entre Thomas Sankara et certains Syndicalistes, il n’a jamais accuse les Syndicats de Connivence avec l’Imperialisme Occidental pour destabiliser quoi que ce soit. C’est une question d’approches et de contradictions politiques et sociales secondaires. Quand l’on est politiquement Incultes, il faut etre prudent dans ses affirmations a l’emporte-piece car comme beaucoup d’autres Individus qui se disent Revolutionnaires, or ils ne sont que des opportunistes et situationistes qui usent de stratagemes pour des interets loins de ceux du Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 17:15, par Passakzri En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    C est que le prévenu est enfermé dans sa bulle cartésienne. Les mauvaises langues pourraient dire que le prévenu ne jouit pas de toutes ses facultés. Sinon terre à terre un mensonge est un mensonge. Si tu es philosophe et tu penses pouvoir te cacher derrière pour calomnier , c est pas devant Descartes que tu iras avec tes preuves ma ou s devant un juge burkinabè. Il peut s appeller Bila, raogo, Karfa ou Moumini ou Poko , ou Téné.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 18:39, par Krys En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Quand on vous dit de faire attention à Ibrahim Maiga voilà ça.ko il a dit qu’il était là quand Monsieur Diallo prenait sa cagnotte.on comprends bien pourquoi le pays est comme ça.quelqu’un qui ne représente aucune autorité et qui depuis les états unis sème la division et vous le suivez moutonnement. Tu vas lire l’heure

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 19:00, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Excusez moi mais franchement ce genre d’individu est le prototype d’imposteurs qui sèment la haine entre burkinabè sous prétexte de soutenir le Président IB et la Transition . Voilà les vrais saboteurs et discréditeurs de l’oeuvre de IB à la tête de l’Etat burkinabè . Regardez avec quel arrogance ,et désinvolture il s’adresse au tribunal ? Se croit-il intouchable ? Il mérite d’aller réfléchir quelques temps à la MACO à l’image du nommé Sinon qui depuis sa sortie de prison a retrouvé les valeurs de l’humilité et de la modestie . DES gens comme ce SIGUIRI sont plus nuisible qu’utile et au président IB et malheureusement à tout le pays à travers le trafic d’influence dont ils se servent au nom de la transition . Franchement ,il y a trop de paltoquets dans ce pays .Au tribunal de savoir se faire respecter en jugeant ce monsieur sans état d’âme .

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 07:34, par Zeus En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Le Rocko et son gouvernement, avec l’état major général de l’armée combattait le terrorisme et ont appelé à la mobilisation générale pour vaincre le mal. Or donc, tous ceux qui l’ont critiqué et ont écrit contre lui jusqu’à son départ, étaient payés par l’impérialisme et ne voulaient pas le bien du pays !
    Une logique encore plus factuelle est le fait que le MPSR2 a fait appel à la Russie Impériale pour aider le pays : si tant est que notre philosophe est préoccupé par toute action conducive à l’épanouissement de l’imperialisme !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 08:35, par Matt En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Le plus risible est que celui-là que M. Siguiré indexe comme pourvoyeur de ses affirmations, fait comme s’il n’était même pas au courant du déroulement d’un procès en diffamation dans lequel M. Siguiré semble être en très grande difficulté.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 08:51, par Juste En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Notre justice me décourage et je suis sûr que les vrais problèmes du pays viendront de là. On me dira peut être que ça n’a pas de rapport avec le dossier Siguiré mais si, puisqu’il s’agit de justice. On va passer le temps dans de longs debâts où chacun voudra se faire connaisseur puis le verdict va tomber et quelques jours après : mise en liberté. Voyez ce qui se passe dans le cas DABILGOU ; il est établi que le monsieur là a pompé les sous du pays, il est condamné à 11 ans de prison dont 7 ans fermes en Août 2023 et en Mars 2024 il est en liberté. Comment vous voulez que le pays fonctionne comme ça ? Et on ne doit pas parler au nom de la séparation des pouvoirs. Les gros déliquants sont dehors et le petit voleur de poulet du quartier qui n’a pas l’argent pour corrompre les juges doit trimer en prison et vous pensez que DIEU même va laisser passer ça ? Les problèmes d’insécurité que vit le pays en ce moment peuvent trouver une explication dans le fait que c’est la punition collective que le Tout Puissant voudra infliger au pays pour nous ramener à une certaine raison. Je suis vraiment scandalisé par cette décision de la justice. Et dans tout ça, il n’ y a aucune explication, rien ; le mec il est en liberté seulement et avec ça on veut un pays stable ? C’est pas possible. S’il faut le terrorisme pour qu’il y ait la justice, je suis d’accord.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:17, par Sacksida En réponse à : Burkina /Justice : Comme preuves de ses accusations contre la CGTB, Adama Siguiré invoque la logique de ses déductions

    Internaute Juste, tout a fait d’accord avec vous, mais il faut commencer a confisquer tous ses biens a concurrence de la somme volee au Peuple Burkinabe. Parfois, il est tres difficile de defendre cette Justice qui prend des decisions incongrue et Inconsequent. Thomas Sankara avait raison de creer les Tribunaux Populaires de la Revolution car disait il, la Justice doit etre la meme pour tous les Citoyens Burkinabe. Si la Transition actuelle veut Revolutionner la Justice et la rendre Vertueuse et Revolutionnaire, il faut mettre en place : Une Cour de Repression des Crimes Economiques et Financiers pour juger des Dossiers Criminels commis par des Delinquants a Colts Blancs Corrompus Civils et Militaires. Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique