LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

Publié le vendredi 23 février 2024 à 21h25min

PARTAGER :                          
Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

L’annonce a été faite par la directrice générale du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire, Solange Amichia, au cours d’une conférence de presse le jeudi 22 février 2024.

En 2023, c’est le Burkina Faso qui était le 1er pays investisseur étranger en Côte d’Ivoire avec 11 % des investissements. Il s’agit des domaines de la cimenterie, de l’emballage et des transports.

La Turquie vient en deuxième position avec 7 %, essentiellement dans la fourniture de produits manufacturiers.

La Chine, la France et le Togo enregistrent chacun 5 % d’investissement en 2023.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 23 février à 15:58, par Nick En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    C’est ca la realite. Quand on veut museler les gens, qui est fou pou investir dans un pays ou tu dois te taire ou aller au front, ou pire etre enleve sans suite ? Meme moi, plus question d’investir dans le burkina actuel. J’ai meme envi de liquider ce que j’ai. Sauf que la soufrance de mon peuple me met mal a l’aise. Un peuple qui ne cherche qu’a manger. Dommage ! Quand on veut taxer les investisseurs jusqu’au cou et meme ce temps on signe des contrats de 8 Milliards pour des armes ne sont jamais payees, qui est fou ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 16:29, par Abou sangare En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Seulement ceux qui investissent ne parlent pas beaucoup, ils cherchent a rentabiliser leurs investissements, seuls le « tonneaux » vident font du bruit. Si c’est c’est musellement personne n’allait investir en chine

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 16:36, par Ologbana En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Je crains que vous n’ayez pas compris les enjeux et autres implications de cette publication. Malheureusement, nous ne vous connaissons pas, encore moins vos prétentieux investissements au Burkina. Qu’il vous plaise d’aménager où bon vous semble, le Burkina survivra !

      Répondre à ce message

      • Le 24 février à 11:10, par kwiliga En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

        Bonjour Ologbana,
        Vous écrivez : "Je crains que vous n’ayez pas compris les enjeux et autres implications de cette publication." Heu, c’est bien possible, du fait, vous qui détenez la Gnose, éclairez nous de vos lumières économiques et persuadez-nous qu’il s’agit là d’une excellente nouvelle pour le Burkina Faso.
        De mon côté, j’aurais assez tendance à en venir aux mêmes conclusions que l’internaute Nick, n’y voyant que les conséquences d’une gouvernance dangereuse dans notre pays, alors que la Côte brille par son attractivité.
        J’attends impatiemment que vous me démontriez l’inverse.

        Répondre à ce message

    • Le 23 février à 16:41, par Sore En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Vous êtes hors sujet Nick ! Les gens qui investissent ne sont pas ceux qui critiquent ou bavardent beaucoup. Ils vont seulement là où les affaires marchent le mieux. Le Burkina a tjrs été le premier investisseur en côte d’ivoire, cela ne date pas de 2023. Ceux qui font fortune en CI aujourd’hui y sont établis depuis des décennies, rien à voir avec ce dont vous parlez.
      Si vous ne voulez pas investir ici, vous n’avez pas besoin de trompette ni de tambour, vous êtes un anonyme et votre départ du pays ne changera ni le nom ni les habitants de ce pays. Le Burkina Faso redeviendra bien vivable et fréquentable.

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 18:10, par Benji benjamin En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Mais mon frère qu’est ce que tu ne comprend pas , tu penses que ceux qui investissent dans ton pays investissent pas dans leurs pays d’origine ? On t’informe simplement que burkina Faso est le 1er investisseur de ton pays. Ces mêmes gens là investissent au Burkina Faso...juste pour corriger ton commentaire.

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 21:02, par L’africain En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      L’article parle du Burkina Faso étant le premier investisseur en Côte d’Ivoire.

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 21:16, par Yobbi En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Je crois que vous n’avez aucune idée de ce veut dire investissement mêm

      Répondre à ce message

    • Le 24 février à 11:40, par Al En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Lorsqu’on parle ainsi de son pays, quelle dignité avons nous. Une mentalite a eradiquer du continent.
      Humblement ou alors silence.
      Sincerement.
      Al

      Répondre à ce message

    • Le 24 février à 14:46, par Solange En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Il faut vendre des armes alors ! On a déjà confié notre sécurité aux étrangers, on voit ce qui se passe aujourd’hui. La souveraineté passe par une armée forte malheureusement.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février à 13:40, par Le Sage En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Pour comprendre pourquoi les investisseurs burkinabés sont les premiers investisseurs en Côte d’Ivoire, il faut simplement examiner les facteurs politiques et économiques actuels qui influencent cette tendance.

      Tout d’abord, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire entretiennent des liens historiques et géographiques étroits, d’où la désignation de “chambre-salon”, favorisant les échanges commerciaux et les investissements transfrontaliers.

      Ensuite, les politiques d’ouverture économique mises en place par le gouvernement ivoirien, telles que les réformes favorables aux investisseurs et les incitations fiscales, encouragent les investisseurs, pas seulement burkinabés, à rechercher des opportunités en Côte d’Ivoire. Il faut également noter que les Burkinabés y vivent et travaillent depuis des décennies, expliquant logiquement cette tendance. Nos ressortissants ont eu le temps d’amasser des capitaux considérables sur place, ce qui explique un réinvestissement logique dans ce pays qui a des atouts géographiques, climatiques, industriels et démographiques bien plus stratégiques que ce que l’on constate dans le Burkina Faso actuel.

      Une autre analyse personnelle est que le Burkina Faso fait parfois office de barrière sécuritaire pour la Côte d’Ivoire, car nous sommes depuis un temps très proactifs dans la lutte contre le terrorisme. Si le Burkina Faso succombe au terrorisme, on ne parlera plus d’émergence en Côte d’Ivoire, car il est connu, le but stratégique de ces terroristes est d’établir leurs bases dans tous ces pays du littoral.

      De plus, la stabilité politique en Côte d’Ivoire depuis la fin de la crise post-électorale en 2011 à crée un environnement propice aux affaires, ce qui est attrayant pour les investisseurs étrangers, y compris ceux en provenance du Burkina Faso. La posture des investisseurs burkinabés est celle de la diversification, cherchant à diversifier leurs portfolios/portefeuilles dans un marché en expansion. C’est tout simplement logique pour des capitalistes aguerris. Bravo à ces investisseurs qui font la fierté du Burkina Faso ailleurs. Lorsque j’y était récemment pour la CAN, je lisais avec fierté comment nous Burkinabés étaient appréciés pour notre réputation de travailleurs et de “chercheurs/grouilleurs”. Ne laissons pas des forums ou des analyses subjectives installés la panique et la psychose.
      Lorsque nous retrouverons notre stabilité politique et sécuritaire, la stabilité économique s’en suivra.

      Rien n’à avoir avec ces questions de liberté d’expression, ni de conduite au front. Ne déplaçons pas le débat !

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 16:12, par Le nouveau sage En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Mr le journalistse, ca ce n’est rien, il ya plein de choses qu’on peut pas expliquer ici !!!!! Oui, il ya un grand secret et la RCI nous doit beaucoup !!!!! Je ris seulement !!!!! Beaucoup de batiments, c’est avec l’argent du BURKINA FASO !!!!! Je continue de rire !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 16:26, par A qui la faute ? En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Normal, tout homme qui veut investir cherche un pays qui a des lois stables, qui respecte la personne humaine, et les biens. Tous les petits hommes d’affaires que je connais sont entrain de partir en Côte d’Ivoire et aussi au Bénin. A côté de ça ils disent Vive IB. Le burkinabè est trop hypocrite

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 16:29, par Passakziri En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Hm. Que comprende de cela ? Est-ce que les investisseurs nationaux du Burkina fuient massivement le pays pour la Côte d’ivoire ? En tous cas les investisseurs n’aiment pas l’instabilité.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 16:32, par Le nouveau sage En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Vous voyez, un internaute a fait un post tres interesting, je pense que c’est Sidpasata Veritas, il parle des flateries des imperialistes sur ces soit disant classement. Effectivement, les imperialistes ont tendance a surestimer leurs valets locaux et sous estimer les presidents patriotes !!!!! Ils ont dit que global power index ( classement des forces armees) dit que le Nigeria, le Ghana et RCI sont FORTS en Afrique de l’Ouest, on riait seulement. Affaire de force est venue avec l’histoire de Bazoum et chacun fait marche arriere, ngaw !!!! Ya classement de paper et de propagande et ya realite de terrain !!!! Au nom de Dieu, cette intervention contre le Niger n’allait pas durer plus de 24 h. Je connais le pseudo gros bras dont les imperialistes comptaient sur en Afrique de l’Ouest. Il n’a pas d’armee mais un regroupement de.milices qui se reglent des comptes. Au Nigeria, meme un capitaine ne dort pas chez lui la nuit, parce que tu sais pas qui va payer "la milice" pour qu’on te regle !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 17:15, par Sage En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Je ne comprends pas :la logique du nouveau Sage.
    La question de fond est, Pourquoi ces gens laissent le pays pour aller investir en CI ?
    Si tu laisse ton pays pour aller investir ailleurs, c’est qu’il y a quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 17:23, par caca En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Mon niveau de français est bas pour comprendre cette thèse : En 2023, c’est le Burkina Faso qui était le 1er pays investisseur étranger en Côte d’Ivoire avec 11 % des investissements. Il s’agit des domaines de la cimenterie, de l’emballage et des transports.Quand j’apprends la suspension du manioc et le banane plaintin vers le Burkina Faso.
    Qui parmi les interneaute peut m’aider à comprendre plus le bien fondé de cette annonce au moment où la CEDEAO doit dire les avantages de l’AES et les inconvenants de leur sortie. Venant de la Côte d’Ivoire où des burkinabé sont refoulés, il doit avoir une explication dans la politique intérieure de ce pays.
    Pourquoi c’est justement en 2023 que le Burkina devient-il le premier investisseur dans ce pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 17:27, par Bayala En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    N’est ce pas qu’on sème là où ça peut pousser.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février à 11:14, par kwiliga En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Bonjour Bayala,
      J’aime beaucoup votre intervention.
      C’est simple et c’est pertinent !
      Merci.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février à 17:48, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      La parabole du semeur

      4 Une grande foule, ayant afflué de chaque ville, s’était rassemblée autour de lui. Alors Jésus leur raconta cette parabole  : 5 Un semeur sortit pour faire ses semailles. Pendant qu’il répandait sa semence, des grains tombèrent au bord du chemin, furent piétinés par les passants, et les oiseaux du ciel les mangèrent. 6 D’autres tombèrent sur de la pierre. A peine eurent-ils germé que les petits plants séchèrent parce que le sol n’était pas assez humide. 7 D’autres grains tombèrent au milieu des ronces  ; celles-ci poussèrent en même temps que les bons plants et les étouffèrent. 8 Mais d’autres tombèrent dans la bonne terre  ; ils germèrent et donnèrent du fruit  : chaque grain en produisit cent autres.

      Et Jésus ajouta  : Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende  !

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 17:48, par justin En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Le citoyen lambda burkinabè qui veut investir n’est pas fou ! il investit là où les risques sont très faibles et rentabiliser ces investissements. Qui va oser investir dans un pays en lambeau comme le Burkina Faso ? où au Mali avec 4 heures par jour de courant pour faire tourner son usine ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 18:50, par Burkinabè béni En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Les Burkinabè investissent en Côte d’Ivoire chacun pour une raison ou une autre.
    Nos mêmes frères sont en train de revenir investir aussi au pays car ce qu’ils croyaient un handicap (changement de régime) est devenu une opportunité.
    Prési IB est dans la vision.
    Ceux et celles qui savent observer savent que les choses se redessinent.
    Ce n’est pas tout le monde qui perçoit la destination. Ils investissent en RCI c’est leur droit et les autres Burkinabè et les Ivoiriens, les Togolais, Chinois, Indiens etc investissent au Faso. Ainsi va le monde.
    Un pauvre investit difficilement donc Burkinabè= Richesses+ pays béni. On continue d’avancer

    Répondre à ce message

    • Le 24 février à 11:24, par kwiliga En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Bonjour Burkinabè béni,
      Bah, ce que vous avancez ne sont que des supputations. En fait on n’en sait rien.
      Il serait intéressant de savoir ce qu’en dit "la direction générale du Centre de promotion des investissements du Burkina Faso".
      Heu, non, en fait, j’aurais trop peur qu’ils nous balancent des chiffres truqués à la gloire de nos putschistes.
      Aujourd’hui, les seuls indicateurs valables sont les constats quotidiens que font nos divers petits commerçants, le niveau de vie des populations de classe moyenne et la misère des autres... tout le reste c’est de la poudre aux yeux.

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 19:02, par Bonus En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Personnellement je ne crois pas a ce rapport. Certes, le Burkina Faso investit en Cote D’ivoire, mais il est loin d’etre devant les pays europeens comme la France surtout. Ensuite le Maroc, et le Liban. Le Maroc detient des pans entiers de l’economie ivoirienne.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 19:24, par Intégrité En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Ce n’est pas simple. Quand les multinationales comme Orange viennent investir au Burkina, en RCI, au Togo, et autres là, est ce que ça veut dire qu’elles fuient leurs pays d’origine, la France par exemple ? Quand on citait Ebomaf sur des marchés au Liberia, est ce que c’était pour fuir Burkina Faso ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 février à 12:09, par Iso En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

      Pour votre gouverne, depuis l’arrivée du PRADO la France n’est plus le 1er partenaire économique de la Côte d’Ivoire. Vous pouvez le vérifier de vous même sans attendre qu’on vienne vous le dire. Pourtant vous n’allez pas entendre Ouattara parler de chouvraité ou autre langage de nouveaux populistes 2.0. Il a plus que diversifier ses partenaires sans crier gare ou chasser qui que ce soit. Mais avec vos nouveaux amis vous vous sentez obligés de renier les amitiés d’hier.

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 20:32, par Bajazet En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Hé hé ! Tout ministre de l’économie devrait rabâcher en silence le vieux proverbe économique sur les investisseurs :
    « L’investisseur a le courage du lapin pour fuir,
    la hâte de la tortue pour revenir,
    et la mémoire de l’éléphant avant de réinvestir. »

    Il est évident que certaines idées inquiétantes qui traînent au BF font décamper les cigognes et les oiseaux-marabouts ... vers un nid plus douillet.
    Bon, je ne suis pas grand économiste, moi, donc, pour moi, ce sera « j’dis ça, j’dis rien ».
    Mais votre régime est prévenu :
    S’il y a trop d’inquiétude en affaires, votre économie risque de perdre beaucoup, beaucoup, trrrroooop beaucoup même d’investissements
    Rira qui voudra, mais ce ne sera pas drôle, du moins pour ceux qui ne sont pas des fonctionnaires au gros ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 02:22, par Grandsank En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    C’est Bien sur Notre argent vole et la Cote d Ivoire a toujours tenu devout grace au burkina .on a meme Preter un president a la Cote d ivoire. La Cote d ivoire est un lieu sure pour blanchire l’argent vole.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 06:30, par Camille nassa En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Ils investissent certe en Côte d’Ivoire mais les bénéfices sont rapatrier au faso. A ce rythme on contrôle leurs économie. Et qui contrôle ton économie, contrôle ta personne et te dicte ses lois. ( c’est par cette stratégie que la Turquie devenue ce qu elle est aujourd’hui.
    Allez les voir investir en Allemagne !
    Courage mes parents. Ramène les bénéfices au faso. Le jour où ça pète vous êtes à l abri chez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 07:25, par Kinkester En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Tous ceux qui parlent d’instabilité au Burkina Faso pour justifier cet investissement de Burkinabè en Côte d’Ivoire n’ont vraiment rien compris à cette information venant même d’autorités Ivoiriennes. Cela veut dire en gros, ayons des relations apaisées avec nos voisins parce qu’ils investissent énormément chez nous. Et cela ne veut pas dire que ces gens n’ investissent pas chez eux ! Prenons le cimentier Kanazoé Inoussa qui est l’un des leaders sur le marché Ivoirien. Il a bien une cimenterie chez lui au Burkina. Et j’en connais des Burkinabè qui sont dans le transport en Côte d’Ivoire, au Togo et naturellement chez eux au Faso. Ça s’appelle l’ambition. À un moment donné le marché national devient étroit quand l’entreprise grandit et on cherche à conquérir d’autres marchés. C’est le B. A BA de l"entreprenariat. Idrissa Nassa de Coris bank achète des banques un peu partout en Afrique. Coris bank n’existe pas au Burkina ? Ebomaf a des marchés un peu partout. N’investit-il pas au Burkina ? Et ces investisseurs Burkinabè ne sont pas présents en Côte d’Ivoire que depuis 2023. Cela fait des décennies depuis déjà Blaise Compaoré qu’ils y sont. Et pas qu’en Côte d’Ivoire. Ils sont partout dans la sous région. En tout cas là où il y a un marché qui leur permet de grandir encore et encore. Ils veulent créer des empires financiers et il n’y a pas d’ autres méthodes que d’aller conquérir le marché mondial. C’est votre droit de critiquer le régime militaire au Faso. Mais ne leur attribuez pas tous les torts par ignorance. Ça vous ridiculise. Carrefour, Bolloré qui ont des investissements partout en Afrique et ailleurs dans le monde ont des soucis avec la France ? Au contraire chaque fois que le président Français voyage à l’extérieur il emmène avec lui des investisseurs Français pour des retombées économiques et le rayonnement de ce pays dans le monde. Le manque d’ambitions, l’ignorance et l’hostilité au MPSR2 de certains internautes les font vraiment délirer

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 09:00, par YonaBa Hamidou En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Les grands opérateurs économiques en Côte d’Ivoire sont les Burkinabè.
    Les domaines :
    - la cimenterie : il y a déjà assez de cimenteries au Burkina et la production couvre les besoins nationaux
    - l’emballage : le Burkina ne produit ni l’hévéa, ni le bois
    - le transport : les Burkinabè ont été les maîtres dans ce domaine. Beaucoup reviennent investir au pays depuis plusieurs années déjà.
    Ces statistiques ont une portée limitée car :
    - pas de chiffres monétaires sur au moins 05 ans minimum
    - pas de noms des sociétés concernées par domaines
    De ce ressort, cela veut dire que les investisseurs
    Étrangers ont fui en masse la Côte d’Ivoire.
    Donc, ce sont les mêmes Burkinabè depuis les années 1960 qui continuent et continueront d’occuper la place vide laissée par les occidentaux et autres.
    En conclusion, il n’y a rien de grave, il n’y a rien de nouveau, il n’y a rien à paniquer.
    La publication est tout simplement tendancieuse et le scoop est fait à dessein.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 09:11, par YonaBa Hamidou En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Si ces affirmations ne sont pas fausses, mensongers et gratuits, il faut :
    - publier le rapport ou l’écrit en entier
    - publier les auteurs de ce rapport ou de cet écrit
    - publier la série sur plusieurs années et la masse globale par pays et par domaines

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 12:10, par jan jan En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Rien de nouveau dans cette annonce, en plus le plus fort nombre d’étrangers en RCI, ce sont les burkinabè. Au temps de la RAN ( Régi Abidjan Niger), le majorité des travailleurs voltaïques avaient des familles basées en RCI, qui est fou ? Il fait bon vivre en Côte d’Ivoire, il y a a manger, à boire, le climat est doux, que demander de plus au Seigneur ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 13:35, par TANGA En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    C’est d’investir de diversifier les point d’investissement. Mais c’est encore mieux d’investir chez soi.
    Vous me direz que c’est par ce que chez nous il y a ceci ou cela, mais c’est faux.
    Dans la vie, on doit manger pour vivre, se soigner, se déplacer, s’instruire etc et etc. Si vous investissez dans ces choses, vous aurez de l’argent et c’est tout.
    Il faut dire que les plus gros investisseurs Burkinabè qui sont allés en Côte d’Ivoire sont ceux qui ont beaucoup travaillé avec Blaise et compagnie. Cela veut dire ce que ça veut dire.
    Si non que le Nigeria et le Ghana sont plus solides, des pays comme le Togo, le Bénin etc. Sont plus vierges en matière d’investissement. Alors, que l’on ne viennent pas accuser le pouvoir au Faso car ce n’est pas hier que vos argentiers sont allés en Côte d’Ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 13:49, par LOMPO En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    Ceux qui ont pillé et créé la pauvreté et par ricochet le terrorisme au Burkina sont les politiciens. Et ce sont eux aujourd’hui qui investissent dans les autres pays avec l’argent pillé au Burkina. C’est ca le malheur de l’Afrique. Ils ne vont jamais vous dire les proprietaires de ces entreprises qui investissent en Cote d’Ivoire parce qu’ils savent que ca va creer des troubles. Mais nos journalistes adeptes de la liberté d’expression et d’informer de vont pas y mettre leur yeux pour eclairer. Notre ancien president de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé a fui le pays avec des milliards et est poursuivi par la justice. On a appris il ny a pas longtemps qu’il veut créer une compagnie aérienne en Centre Afrique. A qui ca profite ? Quelles sont les conséquences sur notre pays ?
    Ces voleurs utilisent cet argent pour payer aujourd’hui des internautes qui vont vendre defendre leurs crimes et attaquer la transition qui veut redonner de l’espoir au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 09:43, par yat En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Burkina Faso est le premier pays investisseur étranger en 2023

    L’heure est grave . On parle des investisseurs sérieux, les boutiquiers en location disent qu’ils vont liquider pour eux pour aller en Cote d’Ivoire.

    Ok il faut d’abord résilier les contrats bail.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sénégal : Le premier président de la Cour suprême limogé