LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

Publié le jeudi 22 février 2024 à 11h04min

PARTAGER :                          
Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

Selon les informations de nos confrères de ‘’Sika Finance’’ qui citent le Fonds Monétaire International (FMI), la Côte d’Ivoire est devenue la deuxième économie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le pays d’Alassane Ouattara chipe cette deuxième place au Ghana grâce à ses performances avec notamment un produit intérieur brut (PIB) nominal de 79,43 milliards de dollars fin 2023. Le Nigéria reste la première puissance économique de l’Afrique de l’Ouest.

Identifiée par la Banque africaine de développement (BAD), dans son récent rapport sur les perspectives économiques en Afrique, comme faisant partie des 15 économies les plus performantes de l’Afrique avec une croissance économique de 6,5% en 2023, la Côte d’Ivoire prend du galon dans le panorama des économies du continent, en particulier au sein de la CEDEAO.

En effet, selon les données officielles consultées par Sika Finance, le pays a réalisé un produit intérieur brut (nominal) de 79,43 milliards de dollars fin 2023, une performance qui lui permet de ravir la place de la deuxième plus importante économie de l’Afrique de l’Ouest au détriment du Ghana et derrière le géant Nigéria dont le niveau de production (PIB) s’est établi à 390 milliards de dollars.

Le PIB nominal ghanéen qui s’est accru de 6% à 76,63 milliards de dollars en 2023 n’aura pas été suffisant pour compenser la hausse de 13,2% du niveau de la production ivoirienne. La Côte d’Ivoire récolte ainsi les lauriers d’une stratégie d’investissements massifs principalement dans les infrastructures et l’énergie, mise en œuvre par les autorités depuis 2012. Ces investissements ont permis d’asseoir une trajectoire de croissance robuste avec un taux de croissance moyen annuel de 7% depuis lors, à l’exception de 2020 où la croissance a ralenti à 2% du fait de la crise sanitaire.

En revanche, le Ghana fait face à des défis économiques actuels, notamment une gestion complexe de sa dette publique, qui a atteint 71,2% du PIB à la fin de 2022. Cette situation a conduit le pays à négocier, en mai 2023, un accord de 3 milliards de dollars avec le Fonds monétaire international (FMI) dans le but de restructurer sa dette.

Le Sénégal et la Guinée avec des PIB respectifs de 31,14 milliards et 23,2 milliards de dollars en 2023, complètent le top 5 des économies les plus importantes de la CEDEAO.

Maintenant, avec ce rythme de croissance, la Côte d’Ivoire, désormais classée comme le dixième pays le plus prospère d’Afrique, devrait dépasser les 100 milliards de dollars de PIB d’ici 2026, selon les projections du FMI. Cette performance la positionnera parmi les huit économies les plus importantes du continent.

Lefaso.net
Source : Sika Finance

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 février à 11:29, par jagger En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    comment on peut être une puissance économique tout en étant criblé de dette comme la cote d’ivoire ? la cote d’ivoire est la plus endetter de l’Afrique de l’ouest ?

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 12:23, par Daril En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Simple mon frère !
      Tinga et Raogo gagnent respectivement cent mille et un million le mois .
      En vue de planifier leur avenir ils doivent construire , acheter des biens et investir .Pour cela ils vont à la banque ,nécessairement Raogo aura un prêt plus élevé et pourra investir plus (potentiel).
      La dette doit être ramenée au PIB pour faire sens .la cote d’ivoire est donc plus endettée que le Faso mais la dette rapportée au PIB est dans la même marge que le rapport du Faso.
      Conclusion :Il faut s’endetter pour investir , la dette n’est donc pas un problème si les investissements sont solides et le revenu stable .

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 21:23, par KingBaabu En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

        @Daril : bien résumé pour les profanes de la dette. Les USA sont le pays le plus endetté du monde, et le Japon quan à lui a un aux d’endettement de plus de 220% de son PIB. On ne prête qu’aux riches, c’est pas difficile à comprendre.

        Répondre à ce message

        • Le 24 février à 15:56, par Jj En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

          C’est ridicule ce que vous dites...les investissements doivent pouvoir rembourser la dette. Si vois faites des investissements qui ne rapportent rien, vous remboursez votre dette comment ? Désolé de vous dire ça mais les américains et japonais sont de gros producteurs de produits finis à haute valeur ajoutée difficilement copiables comme les iphones qui n’es pas le cas de la côte d’Ivoire dont les richesses sont d’abord des matières premières avec un cours mondial variable produits en plus par bcp d’autres pays. Si demain par exemple il ya une dévaluation du franc cfa que se passe t il ???

          Répondre à ce message

          • Le 26 février à 12:48, par Bernard En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

            La CI est premier producteur mondial du cacao et de noix de cajou, la bonne partie de son cacao se transforme sur place et désormais elle a la possibilité de dire un mot concernant le prix de ses produits. Avant de faire des postes, il faut d’abord s’informer. La grande partie des pays qui se sont développés ont commencé par avoir un secteur agricole très puissant. Et c’est le cas de la CI. Applaudissons pour la CI et laissons la petite jalousie de côté.

            Répondre à ce message

          • Le 28 mars à 07:38, par Adam’s En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

            D’abord s’informer pour ton propre bien, d’instruire pour ne pas subir.. les 20 pays les plus endettée en Afrique la côte d’ivoire ne figure pas , l’endettement n’est pas un crime, mais il faut rembourser ses dettes pour pouvoir emprunter a nouveau.. mais si tout et fois vous arrivez pas a rembourser votre dette comment pouvez vous emprunter a nouveau.
            La côte d’ivoire est une puissance agricole et tu le sais, est aussi industriel, une puissance en matière minier.. donc elle se basse sur tout forme économique et d’ailleurs a fait des réformes économiques pour redresser sont économie.. ceux qui publie ces informations en son qualifié pour en parler et savent sur quelle base ils s’appuient. La côte d’ivoire est endettée au près de la France juste derrière le Cameroun avec une dette de 845 milliards en tête le Maroc..
            En Afrique de l’ouest le Nigeria, le Ghana, la Guinée Bissau, le Cap Vert, la Guinée, le Bénin, le Togo sont les plus endettée va voir le classement mondial 2024 que de rester a dire dès choses que vous ne maîtrisez pas .

            Répondre à ce message

      • Le 22 février à 21:40, par Kwame En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

        Quel est l impact des investissements d embellissement d Abidjan et de quelques villes de l intérieur sur la production industrielle et agricole qui génèrent les recettes fiscales permettant de rembourser les dettes.
        Que se passera t il en cas de baisse brutale des prix des matières premières face aux échéances futures de la dette.

        Répondre à ce message

    • Le 22 février à 12:59, par Indjaba En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Un activiste emblématique comme Maiga a aussi par besoin de manipulation dénoncé la dette de la côte d’ivoire pour certainement mobiliser ses followers. Il sait pertinemment que dans le milieu des affaires et surtout aux USA, s’endetter fait partie de la norme. La seule précaution reste la bonne utilisation des ressources empruntées. Les mêmes jeunes qui par pitié se moquent des ivoiriens sont les premiers à courir quand l’État dit aux jeunes de déposer des dossiers pour des crédits. Quelle hypocrisie ! Contrairement à ce que les gens pensent, le président IB ne pourra pas mettre en œuvre tous ces projets si on ne s’endette pas. La RCI est crédible et c’est pour ça qu’on lui prête .

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 17:46, par Albert En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

        Ce que font ces activistes, c’est l’endoctrinement des jeunes. Ils leur servent des contre-vérités et les manipulent à volonté. Ils exploitent habilement les vulnérabilités et l’inexpérience de la jeunesse pour propager leurs idéologie. Ils sèment ainsi la confusion dans l’esprit de ces jeunes. C’est une stratégie manipulatrice qui leur permet d’exercer une influence significative sur leur perception des choses, les éloignant des faits objectifs et les poussant à adhérer à des idées extrêmes. L’absence de la pensée critique chez ces jeunes les rend perméables à la manipulation.

        Répondre à ce message

      • Le 23 février à 08:02, par Le Fou En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

        @INDJABA, je pense que le Président TRAORE connaît l’importance de la dette ce sont ses "patriotes" qui font fi de l’ignorer. Je disais à un de ses "patriotes" de s’intéresser lors des CR de Conseils des Ministres aux ratifications des prêts ainsi qu’à l’identité des prêteurs. Beaucoup pensent que depuis le 2ème putsch du MPSR, le BF ne fonctionne que sur fonds propre...

        Répondre à ce message

    • Le 23 février à 12:36, par Dabal En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Je crois qu’il serait important que fassiez un peu d’économie pour comprendre que la Côte d’Ivoire n’est nullement le pays le plus endetté. Et Nigéria et le Ghana sont plus endettés que la Côte d’Ivoire. Le taux d’endettement du Nigéria et du Ghana est de 80% de leur PIB pédant que la Côte d’Ivoire est à 61% de son PIB. AUTRE info. Les pays les plus endettés au monde sont les USA, la Chine, et ces pays sont les plus premières puissances économiques au monde. Ne te laisse pas berner par certains individus qui ont pour agenda l’intoxication, le mensonge et les contre-vérités.

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 14:55, par Issa KEITA En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      LES ETATS UNIS SONT LA PREMIÈRE PUISSANCE ÉCONOMIQUE DU MONDE MAIS LES USA SONT ENDETTÉS.

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 17:12, par Alassane En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Tu connais les États Unis d’Amérique ?
      Ils sont les plus endettés au monde mais n’empêche qu’ils soient là première puissance économique mondiale.
      Renseigne-toi !!!

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:34, par Al Assan Bagbi Pascal KABORÉ En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Félicitation à notre seconde patrie. Que cette performance fait tache d’huile pour tout les autres pays africains.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:45, par Demo En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Bravo a la Cote d,Ivoire pour ses Performances,on va les ajouter dans l,AES... Ou bien les Wayihans....?
    Demain n, est jamais loin.A bon entendeur, Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:54, par A qui la faute ? En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Bravo !!! compétence=Développement.
    Je comprends pourquoi beaucoup de nos hommes d’affaires partent en Côte d’Ivoire, y compris des petits

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:32, par HUG En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Je sais que certains ne vont plus dormir.Et pourtant c est une realité.La.cote d ivoire avance n en.deplaise aux aigris.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:38, par Sacksida En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    De toute facon, la Cote D’ivoire a toujours ete apres le Nigeria la 2eme puissance economiques de la CEDEAO et la 1ere Puissance de l’UEMOA et le seul Pays depuis au moins deux decennies durant Credibles au niveau de la BCEAO. Son PIB sur Dettes n’est nullement excessif car il s’etablit un peu au dessus de 60%, et meme que la Cote D’ivoire peut continuer a s’endetter ; et s’il y’a des remises de Dettes elle pourrait en Beneficier. Contrairement, aux allegations mensongeres, personnes ne dicte au President Alassane Dramane Ouattara, la conduite a tenir dans un Monde Interdependant et globalise dans lequel les vrais leaders discutes et coopere avec toutes les parties du Monde. Comme dit ADO : "il faut quitter les complexes d’un certains panafricanismes et defendre des interets fondamentaux des Peuples Africains sans aucune complaisance et complexes". En tout etat de cause, depuis l’arrivee de Alassane Dramane Ouattara, malgre des difficulties politiques internes, la Cote D’ivoire est remise sur le chemin de la Prosperite economiques et Sociales meme si l’on doit travailler pour reduire les Inegalites propres au Liberalisme economiques reccurents. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:44, par SOME En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Félicitations à la Côte d’Ivoire. Le chien aboie la caravane passe. A bas les jaloux bavardeurs. La dette n’empêche pas le développement. Pourvu qu’elle soit bien géré.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:47, par Sidpassata Veritas En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Voilà le genre de truc-machin fais pour faire plaisir aux africains dont on désire endormir la conscience. Sa s même être un expert, en se contentant seulement des sens des mots, ont peut deviner qu’il y a dans ce genre de classification une arnaque qui ne dit pas son nom. Constatez vous-même :
    Cette classification est faite par le Fond MONÉTAIRE International qui estime que dans l’espace CEDEAO la Côte d’Ivoire qui, en matière MONÉTAIRE, n’est pas souveraine, parce que n’ayant pas une MONNAIE propre (au sens propre comme au figuré) est économiquement mieux classé que le Ghana qui a sa propre monnaie et peut donc souverainement définir sa POLITIQUE MONÉTAIRE. Qu’est-ce qu’une puissance économique incapable d’un politique monétaire autonome, si ce n’est qu’un géant unijambiste ou aux pieds d’argile. Mais cela plaira bien à ceux qui sont ainsi flatte par l’organisme mondial qui veille sur les questions monétaire de l’économie mondiale. D’ailleurs c’est ainsi que cette même CI est flattée pendant des décennies d’être le premier producteur de cacao, sans que cela ait pu empêcher une crise politique qui a donné lieu à une décennie de guerre civile fratricide dont les conséquences et les stigmates sont encore vive.
    Veut-on⁹ pousser l’autre à l’erreur du mandat présidentiel de trop où veut-on préparer le citoyen lambda à accepter d’avaler la couleuvre d’un tel mandat exorbitant !? Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 14:32, par Passakziri En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      @ Sidpasatas veritas,
      Sans même être économiste, j’ai du mal à voir la relation directe entre avoir sa monaie et la puissance économique . à quoi sert une monaie inflationnaire avec laquelle on a besoin d’un milliard pour acheter une miche de pain ? Dire que la CI n’a pas sa monaie c’est pas vraie, puisque la monaie qu’on y utilise c’est le CFA. ce qui fait l ’économie c’est ce que vous produisez avec "votre monaie" , or les bonnes nouvelles ne font que s’aligner économiquement pour la Côte d’ivoire. Hier 21 février 21024, le Cacao dont la CI est le 2e producteur mondial a ateint un prix record sur les marchés ( 5000 dollars la tonne). A coté, la Cote d’ivoire surclasse l’inde dans la production/Transformation de la noix de cajou . Le tout couronné avec un éclatant succès de la CAN qui a causé des ulcères à certains.
      Pour contredire votre thèse voilà un autre cas, l’Allemagne qui avait sa propre monaie après la deuxième guerre mondiale et qui partage l’Euro avec d’autres pays européens est-elle moins performante pour cela ? l’Afghanistan qui a sa propre monaie est-elle pour celà performante ou souveraine ? Donc quand c’est bon , disons que c’est bon et respectons.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:50, par Alpha2025 En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Les longs discours sont inutiles. Il faut travailler. C’est tout. L’Inde et la Chine ont subi des exactions de la part de la Grande Bretagne. Après leur libérations respectives, ces pays se sont mis au travail, avec détermination. Resuĺat : la Chine va probablement (si ce n’est fait) dépasser les États Unis. L’Inde à déjà dépassé la France et la Grande Bretagne. Il n’y a pas de mystère. Iĺ faut suivre les bons exemples : TRAVAILLONS !

    Répondre à ce message

    • Le 25 février à 09:37, par Léonard DEDOMEY En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Tu as tout compris ! Les africains doivent avoir l’honnêteté de reconnaître que nous ne travaillons pas suffisamment pour atteindre le niveau de développement recherché. Le développement ne se décrète pas, c’est un état qui s’acquiert. La grande chine à vécu pas affres de la famine dans cette ère moderne...Elle a cravaché pour être à ce niveau de performance. Qui peut mettre en cause l’acharnement des chinois au travail ? Travaillons !!!

      Répondre à ce message

    • Le 25 février à 09:43, par Léonard DEDOMEY En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Tu as tout compris ! Les africains doivent avoir l’honnêteté de reconnaître que nous ne travaillons pas suffisamment pour atteindre le niveau de développement recherché. Le développement ne se décrète pas, c’est un état qui s’acquiert. La grande chine à vécu pas affres de la famine dans cette ère moderne...Elle a cravaché pour être à ce niveau de performance. Qui peut mettre en cause l’acharnement des chinois au travail ? Travaillons !!!

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:58, par Kouda En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Performances réelles en Côte d’Ivoire vu les efforts consentis par les autorités dans plusieurs domaines servant à soutenir la croissance économique : investissements conséquents dans l’énergie et les infrastructures publiques par exemple.
    Par contre, il est surprenant de voir que des journalistes, journaux et sites se disant sérieux comparent les puissances économiques de différents pays sur la base du PIB NOMINAL qui, on le sait très bien, inclut les effets de l’inflation et des fluctuations des taux de change nominaux (les données sont en milliards de dollars US courants). Donc, allons-y molo molo et regardons plutôt les données du PIB Réel, soit en dollars US constants ou en parité de pouvoir d’achat. Ce sont les standards de comparaisons internationales entre PIB des pays.
    Ensuite, deuxième puissance économique de l’Afrique de l’ouest. Bravo.
    Mais qu’en est-il du classement dans toute l’Afrique ? Qu’en est-il du classement dans l’Afrique sub-Sahararienne ?
    Nous aimons trop les lauriers, les titres et les flatteries bidons.
    Pendant que nous y sommes, dite nous que la Côte d’Ivoire est la 1ère puissance économique de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Dite nous quelle est la 1ère puissance économique dans les pays africains francophones. Dite nous quelle est la 1ère puissance économique dans l’Alliance des Etats du Sahel (AES).
    Bravo à la Côte d’Ivoire pour ses formidables performances économiques. Vivement que ces performances durent encore plus et profitent à la majeure partie de la population ivoirienne.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 13:07, par mouna En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Ainsi va la vie bravo a la Cote d Ivoire qd on choisi le bon chemin Dieu te beni, ceux qui ont choisi raccourcis Dieu les punl. Les pays de coup d etat continuer a faire coup d etat et a choisir de maltraiter vos poupulations, et vous verrez que Dieu vous punira de plus en plus. Y a rien dans jalousie qd quelqu un a des atouts mieux que toi recconnais le et felicite le et Dieu t ouvrira les portes. Bravo a la CI pays beni, peuple au grand coeur peuple qui ne connais pas l hypocrisie.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 13:37, par Jb En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Bjr, pour être riche, les blancs nous as apprient a vendre nos valeurs africaine pour rester toujours esclave bien nourrit. Je Croix que la dignité est plus que la richesse.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars à 17:37, par Nimembao En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      C’est de ce "pleunichage" africain dont je parlais l’autre jour à propos de l’enterrement du célibat chez les filles et femmes burkinabè. Cette pratique n’est pas de chez-nous par contre ... on l’a bel et bien de plus en plus "achetée" et pratiquée. Comme je le disais, personne, ni russe ni américain ni suisse, ne nous a obligés à la pratiquer. Pourquoi le pleurnichage est-il devenu burkinabè ? Sankara doit se retourner dans sa tombe de nous voir rendus si bas.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 13:40, par Made En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Les autres pays travaillent au lieu de passer le temps à accuser les autres. Ils n’ont plus le temps de déverser leur colère sur les autres. Bravo à la Cote d’Ivoire, mon deuxième pays !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 14:02, par Lucide En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Le Top 5 dans les 10 prochaines années :
    1. Nigéria
    2. Mali
    3. Burkina
    4. Niger
    5. Ghana

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 14:05, par HORUDIAOM En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest, Bravo à la RCI !!!!! Rapportez ce classement à l’échelle du continent afin de nous permettre d’apprécier leur compétitivité de façon globale. C’est encore mieux comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 14:19, par Passakziri En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Ouh là là !!! des gens das l’aes risquent de ne pas bien dormir et le maitre manipulateur de Moscou va redoubler d’efforts pour induire les ivoiriens en erreur, mais j’èspère que mes frères de la lagune ébrié ont apris de leur histoire récente pour ne pas se livrer facilement comme certains l’ont fait pour se retrouver avec le populisme comme seul programme. Bravo ivoiriens, bravo ADO le bâtisseur et président sage qu’on souhaite pour toute l’Afrique afin d’amorcer durablement le chemin du developpement.
    Si quelqu’un en Côte d’Ivoire dit que c’est un burkinabè, je dirais , pardon , donc renvoyez-le au Faso pour occuper la présidence car avec lui on aurait un plan de gouvernance qui tienne la route. Vive la Côte d’Ivoire ! Vous êtes sur la meilleure voie.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 14:56, par Substance Grise En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    C’est ce faux capitalisme sauvage qui va tuer l’Afrique
    Les occidentaux memes sont entrain de payer pour ça
    Nous devons inventer nous memes notre système de developpement économique
    Ne soyez pas surpris si dans quelques mois ou années la CI a des difficultés car comme d’habitude c’est toujours du faux qu’on montre

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 16:24, par Bravo la Côte d’Ivoire ! En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Ceux qui travaillent n’ont pas le temps pour parler beaucoup, pour jalouser les autres. Ce sont les résultats qui comptent. L’un au Faso dit qu’il a bien dormi le lendemain du jour les Eléphants ont été battus 4 à 0 par la Guinée Equatoriale, l’autre toujours au Faso dit qu’il n’aime pas les Ivoiriens. A la question de savoir pourquoi, c’est la même reponse que les Ivoiriens font le malin. Mais s’ils ont les moyens de leur malin, est-ce que cela un problème ? Et puis ils font le malin dans leur pays ; où est donc le problème ? Frères et soeurs du Faso, laissons nos frères et soeurs ivoiriens en paix avec leur malin et carburons fort comme eux pour le développement de notre cher Faso. Il n y a rien dans jalousie. Ce qui est sûr leur Président ADO est un bosseur, tout le monde le sait même au Faso. Que la C.I s’est beaucoup endettée pour se développer. Et après ? Il y a des pays qui cherchent dette et ne gagnent pas ; ce n’est pas n’importe qui peut avoir dette. On prête à celui qui peut rembourser. Vive la Côte d’Ivoire et son Président ADO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 17:05, par Lui En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Ce qui est très frappant c’est l’énorme écart entre la Cote d’ivoire et le grand Nigeria qui a sa propre monnaie et qui est d’ailleurs la première puissance économique d’Afrique, surtout quand on voyait les défenseurs du franc CFA qui s’amusaient à comparer la Cote d’Ivoire au Nigéria. Cela montre aussi que le Ghana qui a sa propre monnaie était devant la Cote d’Ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 17:19, par Citoyen ordinaire En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    C’est une excellente nouvelle ! Ça va galvaniser les autres et les tirer vers le haut ! Attention à ne pas prendre ou accepter n’importe quel crédit parce qu’on veut devenir 1er ou 2eme en Afrique ou dans le monde ! Les chiffres surtout venant des fourbes comme la Banque Mondiale doivent souvent être prises avec des précautions car les negres aiment se contenter de cela pour s’endormir pendant que les pays croulent sous la dette ! On comprend pourquoi la Côte d’ivoire de Alassane Dramane Ouattara ne peut rien refuser à la France et à l’Union Européenne !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 17:45, par Citoyen ordinaire En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    C’est une excellente nouvelle ! Ça va galvaniser les autres et les tirer vers le haut ! Attention à ne pas prendre ou accepter n’importe quel crédit parce qu’on veut devenir 1er ou 2eme en Afrique ou dans le monde ! Les chiffres surtout venant des fourbes comme la Banque Mondiale doivent souvent être prises avec des précautions car les negres aiment se contenter de cela pour s’endormir pendant que les pays croulent sous la dette ! On comprend pourquoi la Côte d’ivoire de Alassane Dramane Ouattara ne peut rien refuser à la France et à l’Union Européenne !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:06, par Touabga En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Feu Salif DIALLO disait à Mme Rosine COULIBALY en 2017 lors d’une séance de présentation du PNDES à l’AN : "Aucun pays, bon élève du FMI ne s’est jamais développé". Il a poursuivi en donnant l’exemple de la Malaisie qui a amorcé son développement dès qu’elle a cessé de collaborer et d’être un bon élève des institutions de Bretton Wood.
    L’endettement excessif (111,7% du PIB, chiffre donné par un député ivoirien en décembre 2023 lors de l’examen du projet de budget 2024) est bon si son fruit avait servi à installer et faire fonctionner des usines de transformation du cacao, du café, de la gomme... Mais là, il me semble qu’il a servi à construire des ponts... attendons de voir dans un avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:55, par Neglanc En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Et pourtant 40% à 60% de l’économie ivoirienne est entre les main d’étrangers, et cela inquiète même les plus dogmatiques de l’économie libérale. So wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:24, par Floda En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Je vois que beaucoup qui ont perdu des avantages avec le régime actuel se réjouissent d’un poste qui parle de PIB.La voie que le Burkina a emprunté est pour qu’elle porte des fruits dans l’avenir et pas demain. Le problème de l’Africain est de ne pas voir à long terme c’est ce qui est triste. Ceux qui vilipendent le président IB et la Russie, qu’est-ce ce que vos mentors ont fait depuis 1987 ??. Arrêtons la lutte pour le ventre.

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 06:01, par pff En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      Pour l’avenir et non pour demain arrêtons la lutte pour le ventre .

      Hum, voilà des propos qui viennent de quelqu’un qui n’a pas faim et qui n’a pas de problème pour penser son lendemain. En bref, trimez pendant que je me reprends du dessert.

      La seule chose dont je sois parfaitement sûr, c’est que sur le long terme, nous serons tous morts.

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 12:45, par Renault HÉLIE En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      @Floda
      Mon brave Messire Floda, vous rêvez debout ! Jamais aucun pays du Monde n’a progressé au contact de la Russie, jamais, absolument jamais.
      C’est ainsi et pas autrement !
      Essayez de me fournir des contre-exemple, qu’on rigole un peu !
      Vous allez tenter de m’avancer le nom de l’Algérie ? Vous allez nous réjouir ...
      D’abord, l’Algérie, comme tout le Maghreb, a hérité « cadeau » de merveilleuses infrastructures que vous n’imaginez même pas ! Vu que j’ai vécu mon enfance dans plusieurs pays du Maghreb et au sud du Sahara, je puis témoigner qu’il y avait au Maghreb des trains, des routes goudronnées, des trams, de l’eau propre au robinet, des barrages d’irrigation, des centrales électriques, des ports, des industries. En gros, le Maghreb était envié par certain pays d’Amérique Latine et même d’Europe du Sud. Vous rendez-vous compte qu’en 1962, il y avait plus de salles d’opération à Alger qu’à Genève ? En 1962, l’Algérie exportait des dizaines de milliers de tonnes de fruits, d’huile d’olive, de savon, de blé, etc. De plus, la France a littéralement donné le riche Sahara avec son pétrole à peine découvert. Donc, l’Algérie avait tout pour devenir un riche pays agricole et industriel.
      Malheureusement, en s’acoquinant avec des conseillers russes, l’Algérie n’est même pas capable d’exporter un guidon de vélo ou un pneu, et elle dépend des importations pour tout, et surtout pour ne pas mourir de faim.
      L’ÉCONOMIE ALGÉRIENNE RUSSIFIÉE N’EST PAS VIABLE, POINT À LA LIGNE !
      L’Algérie ne survit que par la rente des hydrocarbures ... qui n’en ont plus pour longtemps.
      Pendant ce temps, les 2 voisins de l’Algérie se sont énergiquement industrialisés ... et nos supermarchés débordent de produits tunisiens et marocains. Maroc et Tunisie fabriquent des pièces de voiture et d’avion, des bateaux, des conserves, des vêtements, des légumes, des fruits, etc., pendant que l’Algérie n’est même pas capable d’exporter un seul tournevis ni 20kg d’oranges.

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 01:45, par Bonus En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    @KingBaabu
    Il est vrai que les USA sont les plus endettés au monde. Avec le dollar comme monnaie de référence internationale, et que toutes les dettes se paient en dollars et dans une certaine mésure en euro, cela donne un grand avantage aux americains, qui par moments font tourner la planche a billets pour rembourser la dette. Avec les pays qui se dedollarisent de plus en plus, vous verrez que les années a venir ne seront pas facile pour les USA avec a ce jour une dette de 34 mille milliards de dollars($34 trillions ).

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 01:54, par Bonus En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    @Passakziri
    Pour votre gouverne, Thomas Sankara a appele Alassane Ouattara, quand il etait vice gouverneur de la BCEAO pour occuper le poste de ministre de l’economie et il a decline l’offre. Il fut remplace a ce poste. Et s’est retrouve au FMI comme directeur du Department Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 12:17, par Renault HÉLIE En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Bonjour à tous !
    J’ai souvent « indexé » la RCI de Côte-d’Ivoire non pas pour des raisons politiques ou idéologiques, mais avec des arguments économiques. Il se trouve qu’il y a eu une indéniable campagne de rabaissement de la RCI, dénigrement qui a plusieurs origines.
    Avec l’aide de l’excellent site countryeconomy.com, je vais donc commencer par rappeler quelques chiffres de 2022 pour que le débat soit basé sur des données sérieuses, et non pas sur des infoxes, des rumeurs, de la propagande pseudo-marxisante ou la jalousie des « losers ».
    - 1) Chiffres de 2022
    PIB par tête : RCI 2 420 € (environ 1,6 millions CFA par an et par habitant) ; Ghana 2 137 € (et pourtant c’est un pays plus riche en pétrole et en or que la RCI !) ; Nigeria 2 123 € (et pourtant c’est un pays très riche en pétrole !) ; Kenya 2 035 € ; Soudan 1 075 € (pays ex-colonie anglaise béni par le fleuve Nil, riche en pétrole et en or, et pourvu d’une façade maritime, mais pourri par les milices diverses) ; Rwanda 939 € ; RDC-Congo-Kinshasa 641 €.
    Donc, si l’on exclut les archipels et les pays au sous sol très riche comme la RSA, le Gabon ou La Réunion, la RCI de Côte-d’Ivoire était nettement, en 2022, le pays le plus riche de toute l’Afrique Subsaharienne, plus riche que la totalité des pays d’Afrique noire qui n’ont pas été colonisés par la France et, également, plus riche que tous les pays non francophones, lusophones, anglophones, etc.
    - 2) Dette par habitant en 2022
    RCI 1375 € ; Ghana 1974 € ; Kenya 1393€ ; Zambie 1427 € .
    La RCI n’est pas vraiment très endettée, comparée au reste de l’Afrique.
    Et puis, rappelons que le Japon est plus endetté que la France, il y a dette et dette. La dette n’est pas un mal absolu, tout dépend du contexte économique.
    - 3) De quels mystérieux avantages bénéficie la RCI ? La monnaie, la confiance des acteurs économiques et la bienveillance envers l’économie privée
    En tout premier, la confiance des investisseurs, du tout petit commerçant informel jusqu’à la grosse société.
    Par rapport à des pays sahéliens, la RCI bénéficie du fait d’être un pays côtier avec des ports, des trains, de beaux cours d’eaux et un climat point trop sec. Mais le Ghana possède à peu près le même climat, des trains et des cours d’eau ; ce qui lui permet aussi de produire de l’hydroélectricité, tout en produisant plus d’or et de pétrole. La Guinée-Conakry bénéficie aussi d’un climat clément, de bons cours d’eau et de riches mines, mais elle a laissé se gâter ses trains.
    MONNAIE
    Par rapport à la Guinée et au Ghana, la RCI bénéficie à plein de l’effet CFA, seule monnaie solide, fiable et stable du continent, à part peut-être le Rand sud-africain et le Dirham marocain. Le Franc guinéen ne vaut pas grand chose ; quant au Cedi ghanéen, c’est une véritable catastrophe dont la valeur à été divisée par 1000, oui mille, depuis 30 ans. La faiblardise du Cedi ghanéen a provoqué une inflation démentielle, une hausse des prix douloureuse pour les retraités, les fonctionnaires et les petites gens, ainsi qu’une fuite des capitaux et un manque de confiance dans l’économie du pays. Ces errements ont conduit le Ghana à demander une aide massive du FMI, la tête basse et le chapeau dans les mains.
    Le Franc-CFA-ECO contribue à rassurer les agents de l’économie, qu’ils soient de tout petits commerçants informels, de petites entreprises ou de gros investisseurs, alors qu’une monnaie peu fiable comme le Cedi Ghanéen conduit tous les agents économiques à préserver leurs gains en les sortant de la monnaie nationale, soit en or, soit en devises sérieuses comme ... le Franc-CFA-ECO, le Dollar US ou l’Euro.
    BIENVEILLANCE ENVERS LE PRIVÉ
    Cependant, l’entreprise privée, informelle, microscopique ou très grosse, bénéficie en RCI d’une grande bienveillance de l’État, qui a compris que la véritable source de richesse réside dans l’activité privée, et pas seulement dans l’activité des fonctionnaires ni des seules matières premières.
    Résultat, un peu comme au Maroc et en Tunisie, la Côte d’Ivoire s’est pourvue d’un petit tissu industriel, pêcheries, conserveries, agro-alimentaire, biscuits, fabrication de meubles, confiserie, montage de voitures et minibus, traitement du cacao, du café, de l’anacarde et autres produits agricoles, etc. De plus, la RCI est un des rares pays d’Afrique à être presque autosuffisant en alimentation ; songez qu’elle est nettement plus autosuffisante que l’Algérie !

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 13:18, par Renault HÉLIE En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    QUALITÉ ET ENTRETIEN DES INFRASTRUCTURES
    On peut critiquer autant qu’on voudra, mais la RCI a les meilleures infrastructures entre le Sahara et la RSA, à un niveau très proche du Maghreb, lui-même fort bien équipé dès avant les indépendances de 1956-1962.
    En particulier, le réseau électrique ivoirien est solide et bien conçu, et même crucial pour toute l’Afrique de l’Ouest ; ce réseau est basé sur l’hydroélectricité, donc sur de l’énergie renouvelable.
    Les routes, et même les autoroutes ivoiriennes ont immensément progressé depuis l’indépendance.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 15:04, par Lui En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    @ Renault HÉLIE :
    Tous ces details sont inutiles, donner simplement la liste des 10 plus grandes puissances economique de l’’afrique . Ce ne sont pas les explications du classement qui nous interessent mais seulement le classement. Vous verrez que tous les pays du top 5 ont leur propre mannaie et non le CFA !

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 23:04, par Renault HÉLIE En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

      @Lui
      Messire Lui, vous avez tort ! Le PIB par tête est le signe d’une bonne ou d’une mauvaise gestion. La RCI a largement dépassé le Ghana, c’est juste un fait.
      je suis dans le regret de vous dire AVEC FRANCHISE que votre vision de l’économie n’est pas très crédible.
      Les chiffres économiques d’un pays n’ont guère de sens « en valeur absolue », ils n’ont de sens que divisés par le nombre d’habitants, du moins pour les habitants de ce pays.


      Pour en revenir à l’Afrique de l’Ouest, le Nigeria est peut-être plus gros que la RCI, mais la RCI reçoit beaucoup plus de migrants nigérians que l’inverse, c’est ainsi et pas autrement.
      Donc, malgré son pétrole et sa très grosse population, le Nigeria est bien plus mal géré que la RCI, CQFD.
      À QUOI SERT-IL AU LION D’ÊTRE GROS COMME L’ÉLÉPHANT SI L’ANTILOPE COURT 10 FOIS PLUS VITE GRÂCE À UN SANG MIEUX COMPOSÉ ?
      Une mauvaise monnaie, c’est comme un sang de mauvaise qualité qui empêcherait un lion ou un éléphant de courir. C’est la mauvaise gestion de leurs monnaies qui a gravement affaibli le Ghana et l’Éthiopie. L’Éthiopie, avec une population bien plus grosse, est beaucoup moins respectée que l’Irlande ou le Maroc ; Maroc dont la monnaie nationale est gérée avec rigueur, Irlande qui a abdiqué sa monnaie nationale pour l’Euro.
      Personnellement, je pense que toute l’Afrique de l’ouest, Nigeria compris, devrait partager une et une seule monnaie. Mais une monnaie unique gérée avec tout le sérieux qu’a montré jusqu’ici l’UEMOA, avec une forte vigilance sur sa parité avec l’Euro le Dollar, ou un panier de grandes monnaies.

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 21:27, par Iso En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Avec les gisements de gaz et de pétrole, la Côte d’Ivoire devrait s’envoler encore plus vite aux importantes reformes structurelles mises en place dans ce secteur. Nous sommes tous dans quel état le PRADO a pris ce pays en 2011, totalement délabré après le passage d’amuseurs publics qui ont laisse une rébellion se former à ses frontières et venir diviser le pays car trop occupés à bavarder et jouir des ors de la république. ADO est un chef un vrai

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars à 17:39, par Nimembao En réponse à : Côte d’Ivoire : Le pays devient la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest

    Félicitations à la RCI. Point un trait. La Gestion des affaires publiques et étatiques est la clé. Mettre en valeur nos richesses en n’ayant pas peur de produire et d’exporter est l’autre clé. Voilà.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sénégal : Le premier président de la Cour suprême limogé