LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Médias/FAPP : Des patrons de presse privée critiquent certains nouveaux critères de la subvention

Publié le mardi 13 février 2024 à 21h35min

PARTAGER :                          
Médias/FAPP : Des patrons de presse privée critiquent certains nouveaux critères de la subvention

Au cours d’une conférence de presse animée le 5 février 2024, le directeur général du Fonds d’appui à la presse privée (FAPP), Ag Ibrahim Mohamed, a présenté les nouveaux critères pour bénéficier de la subvention. Ces « innovations majeures » interviennent conformément à l’arrêté conjoint du 09 octobre 2023 portant gestion, administration, répartition et justification de la subvention annuelle de l’Etat à la presse privée. Nous avons contacté certains patrons de médias qui ont donné leurs avis sur le sujet.

Pour le directeur de publication du journal Le Quotidien, Souleymane Traoré, il ne s’agit pas d’innovations. « Je n’appelle pas cela innovation. Je trouve que ce sont beaucoup plus de mesures de rétorsions, de restrictions parce ce sont nous qui avons initié l’idée de la mise en place du Fonds d’appui de la presse privée », a-t-il dénoncé.
Profitant de cette occasion, il a fait un rappel de la cause de la création même du Fonds d’appui à la presse privée (FAPP). « L’objectif n’était pas de faire des restrictions. L’objectif était d’aider tous les organes de presse privée. Quand on prend les organes étatiques, ils ont beaucoup d’avantages donc il fallait aider le privé. C’est dans cette optique que nous avons demandé qu’il y ait un fonds d’appui. Et dans le fonds, il faut qu’il y ait au moins la subvention et le crédit ».

Souleymane Traoré a déploré le fait que « chaque année, on crée de nouveaux textes pour écarter beaucoup d’organes ». Pourtant, la solution est ailleurs. « Il faut payer les factures des organes de presse. Si les factures sont payées, les gens n’ont pas besoin d’aller déposer des dossiers pour avoir à peine cinq millions pendant qu’il y a plus de 30 000 000 de FCFA que l’Etat lui doit payer et qu’il ne paie pas », a-t-il proposé.

« L’Etat n’a pas vraiment mené une étude »

Selon le directeur général de BF1, Issouf Saré, la principale contrainte, c’est la redevabilité vis-à-vis de la Société burkinabè de télévision (SBT). Ainsi, « la subvention ne permet pas de régler la redevabilité », a-t-il regretté.
Quant à la fiscalité, le patron de BF1 a reconnu que ce n’est pas facile pour les promoteurs, mais il a indiqué que c’est un devoir citoyen donc il n’y a pas tellement d’aspects contraignants. Toutefois, il a estimé que « l’Etat n’a pas vraiment mené une étude en ce qui concerne la subvention ».

Espoir tourné sur des prochaines rencontres

Tout en saluant la légitimité pour avoir une transparence et la bonne utilisation des fonds publics octroyés, Adam’s Kaled Ouédraogo, le directeur général par intérim du Groupe Omega Média, pense que ces innovations viennent comme une réponse aux difficultés rencontrées sur le terrain.

A son tour également, il a déploré un manque d’examen des responsables du fonds. « J’estime que s’il y avait eu un bon diagnostic de la situation, on aurait vu beaucoup plus de mesures d’accompagnement des médias privés au regard du contexte économique de notre pays plutôt que des mesures encore plus contraignantes qui naturellement vont davantage les priver d’une autre source de financement », a-t-il expliqué.

Il faut noter qu’au cours de la conférence de presse du directeur général du FAPP, une série de rencontres avec les premiers concernés pour davantage d’explications a été annoncée. « Nous attendrons pour d’autres clés de lecture », a formulé Adam’s Kaled Ouédraogo.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique