LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Tensions au Sénégal : Le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme demande à tous les acteurs de s’abstenir de recourir à la violence

Publié le mardi 13 février 2024 à 20h45min

PARTAGER :                          
Tensions au Sénégal : Le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme demande à tous les acteurs de s’abstenir de recourir à la violence

La dégradation de la situation socio-politique au Sénégal, suite à la suspension de l’élection présidentielle, suscite de nombreuses inquiétudes assorties d’interpellations des parties, notamment celle au pouvoir. Par la déclaration ci-après de son porte-parole, le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme demande « aux autorités de veiller à respecter la longue tradition de démocratie et de respect des droits humains du Sénégal » et invite, par le même canal, tous les acteurs de s’abstenir de recourir à la violence.

Lefaso.net

Porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme Liz Throssell

Lieu : Genève
Date : le 13 février 2024

Nous sommes profondément préoccupés par la situation tendue au Sénégal à la suite de la suspension de l’élection présidentielle prévue pour le 25 février.

À la suite d’informations faisant état d’un recours inutile et disproportionné à la force contre les manifestants et de restrictions de l’espace civique, nous demandons aux autorités de veiller à respecter la longue tradition de démocratie et de respect des droits humains du Sénégal.

Au moins trois jeunes hommes ont été tués pendant les manifestations et au moins 266 personnes auraient été arrêtées dans tout le pays, y compris des journalistes.

Des enquêtes doivent être menées rapidement, de manière approfondie et indépendante, et les responsables doivent être amenés à rendre des comptes. Les autorités doivent également veiller à ce que les personnes arrêtées pendant les manifestations bénéficient d’un traitement équitable.

Dans un contexte de tensions croissantes et d’informations faisant état de nouvelles manifestations prévues, il est essentiel que les autorités ordonnent sans équivoque aux forces de sécurité de respecter et de garantir les droits humains y compris les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Nous demandons également à tous les acteurs de s’abstenir de recourir à la violence.

Compte tenu des défis et des préoccupations liés aux circonstances entourant le report des élections, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Türk appelle le gouvernement à veiller à ce que le dialogue national proposé soit aussi large que possible et garantisse une véritable participation des groupes d’opposition, des femmes, des jeunes et des groupes marginalisés.

FIN

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sénégal : Le premier président de la Cour suprême limogé