LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

Publié le mercredi 20 décembre 2023 à 23h45min

PARTAGER :                          
Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

Dans la soirée du lundi 18 décembre 2023, une colonne de terroristes, perfidement habillés de tenues militaires burkinabè, à bord d’un cargo, a pris d’assaut un camp de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dans la province du Sourou. Sous l’effet de la surprise, les VDP, qui les avaient pris dans un premier temps pour des forces amies, vont payer un lourd tribut : une vingtaine d’entre eux vont tomber, les armes à la main. Parmi eux, Georges Drabo. Un combattant exceptionnel de par son parcours.

Georges était originaire de Kassan, le village situé à un jet de pierre de Tougan (chef-lieu de la province du Sourou) qui s’était rendu célèbre au Burkina il y a quelques mois par sa résistance quand les terroristes avaient commencé à envahir les localités intérieures de la province du Sourou. Les habitants de Kassan avaient alors décidé de ne pas bouger de la terre de leurs aïeux malgré les menaces des terroristes, jusqu’à ce que les villageois qui combattaient presque mains nues et sans soutien consistant, soient débordés par la puissance de feu des terroristes.

Georges Drabo était de ce village emblématique de la résistance, ainsi que sept autres VDP qui sont tombés ce jour-là. Instituteur de son état, il servait il y a quelques mois encore à Nimina, dans la circonscription d’éducation de base de Kougny (province du Nayala). Mais n’en pouvant plus de voir les siens souffrir la férule des terroristes, il a décidé de déposer la craie et de prendre la kalach. « Il faut que la population se révolte », aimait-il répéter, en joignant lui-même l’acte à la parole.

Celui que ses condisciples du petit séminaire de Tionkuy (diocèse de Dédougou) avaient surnommé « l’homme en fer » est décrit par beaucoup comme un garçon courageux et intrépide. A un de ses amis et promotionnaire qui essayait de le dissuader de prendre la kalach et de le convaincre que le combat contre l’ignorance est tout aussi noble, Georges répondait, imperturbable : "Ça ira. Ce sont des êtres humains comme nous aussi. Ils sèment seulement la pagaille".

Depuis plusieurs mois donc, Georges a quitté les salles de classe pour la brousse en rejoignant les rangs des VDP de son village qu’il s’est promis de défendre, quoi qu’il en coûte. « Ce qui est sûr, ceux qui survivront, survivront. Ceux qui mourront aussi, mourront », affirmait-il. Dans le groupe des VDP, il fut un leader au vrai sens du mot, car il ne cessait de galvaniser et de remonter le moral de ceux qui se décourageaient, car pour lui, cette guerre sera remportée tôt ou tard par le vaillant peuple du Burkina.

Georges est mort le 18 décembre 2023, à l’âge de 35 ans, laissant derrière lui une femme et quatre enfants inconsolables, ainsi que ses deux géniteurs dans le désarroi. Il a tenu à combattre le bon combat comme il l’entendait.

Georges est tombé pour défendre la vie, celle de ses compatriotes, en se levant et en se révoltant contre la mort. Avec ses 19 autres compagnons combattants tombés, il a été inhumé à Tougan le 19 décembre 2023.

Le Directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Région de la Boucle du Mouhoun a décidé de lui rendre hommage. Une minute de silence sera ainsi observée en sa mémoire dans toutes les structures scolaires de la région le vendredi 22 décembre à partir de 07 H 30 mn. Il a, en plus, demandé de célébrer la bravoure de cet enseignant à travers une leçon de civisme sur la notion de "patriotisme" dans les classes.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2023 à 00:51, par palim En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Pendant que les militaires formés et payés pour La Défense des citoyens se cachent et livrent les VDP civiles à la mort

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 03:48, par Le fils du pays En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Paix à son âme et que la terre du Burkina Faso qu.il a tant aimée lui soit legère !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 04:48, par Manuel En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Bonjour
    Terrible épreuve pour ses proches
    Dieu l’accueil dans son royaume

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 05:53, par Lardia En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Adieu, Georges. Nous ne t’oublierons jamais.

    Je propose aussi de donner son nom à une école de la région afin de perpétuer, dans les âmes des petits Burkinabè, le souvenir de son combat et de son courage.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 06:27, par HUG En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Moi ce qui me géne où etait les vecteurs aériens ? Paix à l âme.du disparu et courage a sa famille. Moi HUG je ne parrage pas trop l histoire de vdp car ils sont vulnerables face aux terroristes sans foi ni loi.Ladji yoro quelque jours avant son assassinat dusait qu il y avait pas de sincerité dans la lutte contre le terrorisme.Pourquoi il n y a pas encore une operation generale d est en ouest et du sud en nord ? Pourquoi. Voyez.vous nous avons trop perdu des gens dans cette guerre .Paix a leurs ames.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 06:41, par Dr En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Va en paix, guerrier ! Tu as vécu utile. Ce combat contre le terrorisme est déjà gagné, car nous ne nous résignerons jamais devant la terreur, fusse t elle entretenue par de supposées puissances. La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 06:51, par SOME En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Repose en paix et dans la dignité mon frère Georges. Oui ceux qui sèment la pagaille Ce sont des êtres humains comme nous aussi. Et si le combat contre l’ignorance est tout aussi noble il est des moments où il faut mener le combat physique comme l’a démontré la courageuse résistance des habitants de Kassan,

    Et devant la sauvagerie et la férule humiliante que les ignorants font subir aux populations, Georges, tu as montré ton amour du prochain, l’amour pour ton pays et l’amour des tiens pour donner ta vie afin de leur redonner la dignité.

    Ce qui est sûr, ceux qui survivront, survivront. Ceux qui mourront aussi, mourront », alors et comme le dit un proverbe dagara « il vaut mieux mourir dans la dignité que dans l’indignité ». A ta famille, à tes élèves, à tout le pays du Burkina, nous disons que tu es mort, mais tu es plus vivant que certains vivants. Ces vivants morts égoïstes inhumains qui viennent discourir sur les libertés en oubliant exprès que le premier de l homme, c’est le droit à la vie. Ce droit à la vie devient devoir de prendre tous les moyens pour préserver la vie, y compris tuer le tueur potentiel.

    En tant qu’ancien séminariste, tu sais que la plus grande preuve d’amour, c est de donner sa vie pour ceux qu on aime. Et tu es mort dans la dignité.
    Repose en paix et dans la dignité de vrai homme, mon beau !
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 07:01, par koro kamo En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    1. Toutes mes sincères condoléances à tous ses proches.
    2. Hommage à tous ceux qui ne sommeillent, ni ne dorment, pour le salut de notre pays.
    3. Merci à "lefaso.net" de nous permettre de découvrir des hommes aussi valeureux.
    4. Proposition : une rue, une avenue de Tougan devrait porter le nom d’hommes aussi illustres.
    5. Avis personnel : Les Georges DRABO, ladji YORO, TIOYE et autres sont nos vrais généraux, nos vrais capitaines, nos vrais héros. Puissions nous être dignes de leur sacrifice.

    Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2023 à 15:17, par Passakziri En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

      Bonjour koro kamo,
      oui, , tout à fait d’accord avec vous. Tous ces combattants qui tombent pour défendre la patrie ne doivent pas être pleurés un jour et tomber dans l’oubli.
      Au lieu que les rue de Ouaga portent des numeros que personne ne comprend, elles devraient désormais porter les noms de ces héros inconnus. Dans toutes les villes et toutes les communes du Burkina, les rues, des places publiques et des monuments aux martyrs devraient garder tous ces noms gravés à jamais pour la postérité.
      J#avais dejá proposé ici même que les noms de tous les combattants tombés et au delÀ de toutes les victimes soient repertoriés et projéttés en défilant lumuneux sur un écran de la capitale comme rappel et devoir de memoire. de passage à Paris il y’a quelque temps, j’ai pu voire une telle oeuvre au bord de la seine à côté de la seine pour les victimes algérienne. C#était simple, mais permettait de savoir que des gens sont tombés il y’a plus de 60 ans là bas .Nombre de soldats reposent au cimétière de Goughin, sont enterrés à Goughin ou ailleurs , les familles restent dans le deuil, puis avec le temps , ils peuvent sombrer dans l’oubli. Non , ces combattants ne méritent pas cela, et tout ce que nous pouvons faire, c’est d#honorer leur sacrifice et de garder leur mémoire vivante car ils ne sont pas tombés pour rien. Reposez en paix , chers combattants.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 07:06, par Adakalan En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    vraiment bravo combattant. tu as vécu utile et tu seras un exemple a jamais. Nous les filles et fils de kassan te remercions pour ton patriotisme.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 08:27, par Bol.Sidnoma En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Paix à son âme !
    Tu as vécu utile, vaillant combattant.
    Que le Seigneur t’accueille dans son royaume céleste !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 08:36, par Ahmed En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Bravo. Félicitations. Mais qu’est ce qu’il est prévu par l’Etat en pareil circonstance. Car je présume qu’on donne quelque chose à la famille des soldats morts. Mais que donne t-on aux VDP mort aux combats. Car l’Etat a une part de responsabilité dans ce massacre qui témoigne du laisser aller permanent qui permet justement que des gens habillés en militaire arrivent à s’approcher d’un camp et tuer avec beaucoup de facilité des gens comme ça

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 08:38, par Sheikhy En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Qu’il repose en paix dans la terre sacrée son pays. On est novice en la matière, mais ce genre d’attaque ne doit plus être possible si on est bien préparé et renseigné. Comme je dis toujours, adoptons systématiquement la démarche industrielle. Toute situation qui survient doit nous amener à tirer les leçons et prendre les mesures pour que ne puisse plus survenir autant que possible.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 08:55, par boss En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Félicitations Georges pour le vrai et bon combat que tu as mené ; celui pour la dignité et la liberté. Que Dieu et les mânes des ancêtres te bénisse et t’accueille ! VIVE NOS HEROS !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 08:56, par S Bagaya En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Quelle honneur, quelle détermination, quel patriotisme !
    Il nous aura enseigné à tous, enfants et adultes. Tel Yoro (Ganamé) du Loroum. Difficile de donner à sa Patrie plus que ce que ces dignes fils laissent comme héritage. Dont acte.
    "Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants" Jean Cocteau. Mais tous n’auront pas cette sépulture là, seuls quelques uns.
    Vous y êtes Monsieur Drabo, l’éternité vous attend.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 08:58, par T En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Adieu digne fils de la patrie. Nous te suivrons et la mort pour notre pays sera notre honneur. Dans la douleur nous te célébrons et ton courage abreuvera l’éducation de nos enfants. Nous savons par toi et les autres ce que être burkinabé veut dire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 09:12, par Le peuple En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Un vaillant combattant ne meurt jamais. Il a vécu en héros, il demeurera dans le coeur de tout burkinabè épris de paix et de liberté. Il est mort pour que nous vivions pour continuer le combat contre la barbarie d’un autre siècle. Nous le vengerons.
    Il faudrait redoubler les efforts dans la lutte contre les obscurantistes criminels et l’Etat devrait voir du côté du Sourou et du Nayala car ils infestent les brousses et les villages de cette zone.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 09:32, par Moussa Ouedraogo (Socrate) En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Paix à son âme. Que la terre libre qu’il a vaillamment defendue lui soit légère. Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 09:56, par Le sourouvien En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Quand on veut parler ,on dit de ne rien dire , sinon au front . Ceux qui sont nés et vivent à OUAGA ne mesurent pas la douleur et la souffrance des burkinabè des provinces et régions sous quasi contrôle des terroristes . Eux de OUAGA pour 1000 F sont prêts à inonder les réseaux sociaux de flagorneries ,de griotisme abject our plaire aux puissants du moment . Certains n’ont même pus de cœur pour un mot de compassion pour les parents des victimes .
    Depuis au moins une année, les terroristes descendaient fréquemment et en plein jour sur KASSAN à seulement 7 KM de Tougan où on dit qu’un grand camp militaire vient pourtant d’être installé récemment . A KASSAN, la population avait opposé une résilience et un refus catégorique de quitter le village, espérant qu’entre temps ,des actions vigoureuses et des dispositions idoines seront prises pour nettoyer les alentours de KASSAN jusqu’ à la Vallée du SOUROU de la vermine criminelle . Mais hélas rien . L’opération KAPIDOUGOU n’a finalement rien changé dans la province du SOUROU où les terroristes font la pluie et le beau temps
    A entendre les versions qui proviennent de la province du SOUROU, certains n’hésitent pas à parler d’abandon des pauvres VD à leur triste sort et d’invoquer, tantôt un problème d’insuffisance de munitions pour les VDP qui n’avaient que deux chargeurs chacun et une lenteur, sinon un refus de venir au secours de ces pauvres VDP à partir de Tougan , malgré les appels au secours lancés véhément par quelques uns d’entre eux .
    Certes, il y a des efforts qui sont faits depuis l’arrivée du MPSR 2 et du président IB au pouvoir .
    Pour autant ,face à certaines situations ,on ne peut pas s’empêcher de se poser des questions . Au moins 20 jeunes ainsi tués, dont cet instituteur et cela dans l’indifférence totale ,c’est quand même choquant .
    N’eut été les camarades de cet enseignant ( paix à son âme pour son sacrifice) ,tout cela allait passé incognito ,comme si de rien n’était . C’est tout cela qui ajoute la douleur à la douleur de nous autres parents des victimes . Reposez en paix chers frères du SOUROU patriotes morts pour la patrie .

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 10:24, par Azali Mobali Kitoko En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Paix et repos éternel à l’âme de cet intrépide combattant de la liberté tombé les armes à la main. Puisse la terre mère du Burkina Faso lui être légère.
    Cela pose encore la question des tenues militaires de l’armée utilisées par les terroristes.
    Quelque chose ne pourrait il pas se faire dans ce sens ? Au regard de la gravité de la question.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 12:07, par CAPIT En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    nous attendons egalment un reportage digne de ce nom à fo et à djibo

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 14:18, par Que ton âme repose en paix En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Voici un vrai patriote qui a donné sa vie pour nous. Tu as été courage . merci pour ce combat tu seras accueillir. Par Dieu .la communauté céleste, les anges du ciel.merci pour ce sacrifice.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 16:29, par Le frère d’à-côté En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Repose en paix frère, et toute mes sincères condoléances a sa famille respective.
    Tu a joue ton rôle, nous aussi ont va continue le combat. Le Burkina Faso te remercie beaucoup.

    Anitché.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2023 à 16:50, par Wayabere En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Martyr de la Nation,
    Vaillant et intrépide combattant de la Paix.
    Que la terre libre du Burkina Faso te soit légère.
    Aamiine

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2023 à 00:46, par Dibi En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Oui, nous saluons la mémoire de Georges Drabo tombé en Patriote défenseur de la Patrie à Kassan le 18 Décembre 2023 !
    Nous saluons, dans le même mouvement de pensée, la mémoire de tous nos frères et sœurs burkinabè de tous âges et toutes conditions sociales ou ethno-culturelles, qui, à la suite de Georges, Minata, Ditama, Natama, Kélétigui, Moussocoura, Wely, Boama, Kankélétigui, Wendemi... sont tombés les armes à la main ou mains nues, au champ d’honneur patriotique, face à ces criminels d’un nouveau genre : des traitres à la patrie, des prostitués à la conscience délavée, des vendus au mal, au narcotrafic, à l’impérialisme, au néocolonialisme prédateur dont les couches sociales néo-compradores obscurantistes réactionnaires sont toujours nichées, enkystées, cancéreuses dans le corps de nos institutions publiques d’Etat !
    Sinon comment comprendre la répétition récurrente de tous ces crimes contre nos vies et contre le pays saccagé dans la défense de sa souveraineté nationale par des vomissures proxies et éléments a-sociaux dédiés aux crimes nihilistes et sans perspectives politiques !
    Pour toutes ces vies patriotiques des nôtres arrachées à notre affection par la barbarie et le crime politique organisé, maffieux, ethno-obscurantiste et ethno-communautariste violent, nous n’oublierons jamais, les jeunes patriotes de Kassan, de Samorogouan, de Markoye, de Nassoumbou, de Djibasso, Tindangou, Inata, Komsilga, Gaskindé, Silgadji, Tinediar, Djibo, …tombés au champ d’honneur et dont le sang coulé fertilise notre patriotisme ainsi que l’écœurement de la nation entière !
    Un écœurement doublé de toutes nos questions sans réponses :
    Et pourquoi donc toutes ces localités saccagées aux quatre coins du pays ? Et pourquoi, tous ces crimes ? Tous ces massacres de toute cette jeunesse, de toutes ces populations déguerpie et restées nombre d’années sans défense, sans surveillance et protection emblématique digne de ce nom, alors qu’elles vivaient paisibles, et seulement souvent à quelques kilomètres, de jet de pierre, de nos sous-préfectures et préfectures ; et dont certaines sont des villes-garnison ?
    On peine à comprendre les silences sélectifs des sommets de l’Etat ! Quand, des jeunes, VDP, corps habillés, paysans et civils innocents, par dizaines, par centaines cumulées et par milliers..., dans la fine fleur de l’âge sont massacrés, de jour comme de nuit, à Kassan, Biba, Bomborokouy, Solhan, Karma, Inata, Intagom, Nassoumbou, Djibasso, Gaskindé, Silgadji, …, la liste est longue ! Des massacres opérés impunément par des bandes de drogués et d’enragés du terrorisme-d’éléments proxis dont se préoccupent nombre d’ONG-endocoloniales-Droits-de-l’homme formel ! Des fous criminels de Dieu, fétichistes égorgeurs d’êtres humains, et vrais fous de drogues et de Francs CFA que leur vomissent des planches à billets ; c’est-à-dire les imprimantes-rotatives de Francs CFA qui tournent à plein régime, depuis Chamalières en France ! Et que leur convoient les réseaux de toutes les pourritures compradores de chameaux à deux bosses de la BCEAO-UEMOA-CEDEAO !
    On peine à comprendre que ces criminels trouvent encore moyens de s’armer, de circuler par bandes en motos, cargos militaires armés, habillés en tenues volées, détournées, presqu’en toute impunité, sans alerte, ni signalement de la part de personne ?
    Est-ce à dire que la médiocrité, la corruption, l’apatridie politique, ont gangrené toutes les couches de la société ? et même Et que nous manque t-il ?
    L’éthique et les solidarités civiques ? Une administration efficiente ? Le renseignement efficace et la vigilance de tous les instants ? Dans cette lutte de libération nationale contre la kyrielle de forces proxies endocoloniales réactionnaires et ethno-communautaristes obscurantistes manipulées par l’impérialisme génocidaire occidental !
    Na an lara, an sara !

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2023 à 01:26, par Issouf drb traore En réponse à : Boucle du Mouhoun : De la craie à la kalach, Georges Drabo a vécu et est mort en combattant

    Super héros pour la natation vraiment yako son âme repose en paix

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique