LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

Publié le jeudi 23 novembre 2023 à 22h05min

PARTAGER :                          
Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

Deux anciens députés, questeurs sous la législature (huitième) emportée par le coup d’Etat de janvier 2022, et trois personnes des services financiers sont mis aux arrêts et d’autres en fuite, selon des sources proches des intéressés. Ces arrestations s’inscrivent dans le cadre de l’audit de l’Assemblée nationale, commandité par le pouvoir du MPSR (Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration), dès son avènement en janvier 2022.

Le rapport dudit audit, rendu public le 9 mars 2023, a révélé plus de 13 milliards de francs CFA d’irrégularités financières dans la gestion de l’Assemblée nationale entre 2018-2021, sous la présidence de Bala Alassane Sakandé. Réagissant par une conférence de presse le 16 mars 2023 à Ouagadougou, les avocats de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, ont dénoncé des « règlements de comptes personnels » contre ce dernier.

Le dossier qui avait depuis lors quitté le fil de l’actualité, vient ainsi d’être relancé. Selon des confidences de proches, ces arrestations concernent deux questeurs, trois personnes des services financiers (le trésorier, un commis du contrôle financier et le directeur des marchés).

Le directeur général des finances de l’Assemblée nationale, à l’époque, serait concerné par le dossier, mais aurait pris la fuite.
L’ancien président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, aurait également quitté le pays.
Pour mémoire, Bala Alassane Sakandé a été porté pour la première fois au perchoir le 8 septembre 2017, 20 jours après le décès de Salifou Diallo, son prédécesseur à cette haute responsabilité. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

O.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2023 à 14:00, par HUG En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Si le.mpsr 2 etait serieux on.n allait pas souffrir à payer les taxes presentement. Il suffit de recuperer les biens mal acquis de.blaise compaoré et ceux du pouvoir moribond du mpp qui etait caracterisé.par une gestion opaque et chaotique des biens publics.mais bon on dirait que ça commence.

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2023 à 06:19, par Indjaba En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

      Il faut intensifier ces audits tout en évitant la chasse aux sorcières. Tout le monde doit être concerné y compris l’armée. Depuis le lancement de ces audits en 2022, les gens ont l’impression que l’armée a été oubliée . Entre 2015 et 2022, L’assemblée lui a voté de gros budget pour lutter contre le terrorisme et à l’arrivée d’IB il n’y avait que 200 kalachnikov dans le magasin. Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
      Par ailleurs si ces audits ne se limitent qu’aux données rétrospectives et aux actions de l’ACE/LC et ne concernent que quelques barrons de l’administration, on aura raté des des détourneurs de deniers publics . En effet l’agent au feu tricolore qui prend 2000f avec les usagers ne sera jamais inquiété car il ne gère aucune paperasse qui sera fouillé plutard par les auditeurs. Idem pour le douanier à la frontière, l’infirmier racketter, le magistrat, l’agent des impôts et même les commerçants qui sous-estiment exprès la part des impôts. Pour faire un bon maillage, il faut appliquer rigoureusement la loi sur le délit d’apparence. Surtout dans le domaine du foncier et de l’immobilier. Comment quelqu’un qui est interdit de commerce et qui as un salaire inférieur à 500000/mois , construit un bunker de plus de 500 millions à Ouaga 2000 en moins de 15 ans de service. C’est ’de la sorcellerie, non ?

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 14:15, par Gongoni En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Pourquoi vous ne donnez pas les noms des personnes arrêtées ou en fuite ? En quoi cela constitue une faute ? On diffuse leurs noms et prénoms et si à l’issue du jugement par la justice , ils sont acquittés ,on rediffuse leurs noms et prénoms . Point barre ! C’est quoi cette loi stupide qui consiste à camoufler l’identité des malfrats ou des personnes soupçonnées de détournements de deniers publics ou de mauvaise gestion ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2023 à 05:59, par Azali Mobali Kitoko En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

      Ko, c’est la loi sur la présomption d’innocence. Le type est souvent pris en flagrant délit de vol, ou de braquage la main dans le sac et avec le pistolet, mais on va masquer son visage que parce que sa culpabilité n’a pas établie par une juridiction. Encore une incongruité héritée de la neocolonisation africaine sous le couvert de la démocratie importée de l’occident. Voler, braquer sont des actes de délinquance sanctionnés souvent d’indignité, indignité à laquelle la mort était préférable dans bon nombre de sociétés africaines.. . Hélas, de nos jours, avec tout le carcan qui protège les délinquants, il ne faudra pas s’étonner que ces actes persistent et perdurent. Il est vraiment grand temps de faire un grand nettoyage complet de tous ces textes incongrus et le législateur et le l’exécutif sont vivement attendus.

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 14:23, par Sheikhy En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    La réciprocité voudrait que Bala Sakandé pose ses valises en charge en Côte d’ivoire. Mais comme c’est eux qui ont chassé le Blaiso, est-ce ADO acceptera. Plus on avance, plus on se rend compte de l’origine de la richesse et l’opulence de beaucoup de personnes. ET ils doivent être très nombreux comme ça au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 14:48, par De Balzac En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Que chacun assume ses actes. On a vu des gens partager l’argent sur des sites de carrière et à tour de bras comme s’ils avaient une machine à produire de l’argent. Pourquoi fuire, qu’ils assument. J’espère que cela servira de leçon pour l’ALT pour ne pas tomber dans les mêmes travers

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 14:55, par Eric En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Ahh le pays des Hommes intègres !!!! Il faudra peut etre changer le nom du pays et revenir à la Haute-Volta.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 15:19, par Polixien Arrangeur En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Vous enquetez sur eux et vous les laissez quitter le pays, comme ca ? Les politiciens trouveront toujours le moyen de se gratter le dos entre eux.
    J connais un questeur opportuniste qui a vite fait de rejooindre un parti de l’ arg ent des que Roch est tombe. Tout se paie ici - bas.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 17:26, par Bagaman En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Quelle honte. En tant que leader, vous volez votre pays et lorsque vous êtes appelé à venir répondre, vous vous enfuyez. Le gouvernement devrait confisquer toutes leurs propriétés et les vendre pour payer une partie de l’argent qu’ils ont volé.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2023 à 18:20, par gamerois En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Cela est une bonne nouvelle. Mais il faut aller au bout de cette logique et s’attaquer à tous les domaines. Que devient l’audit de l’armée ? on voit partout dans les quartiers des maisons qui poussent comme des champignons et il semblerait que ce sont des officiers de l’intendance qui sont derrière ces constructions. D’où ont-ils eu cet argent ? Pendant qu’on taxe le bas peuple pour l’éffort de paix, la logique aurait voulu qu’on travaille à recuperer ces ressources volées au peuple. Vive le capitiane IB

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2023 à 07:06, par HUG En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Kiiba même si c est 100 ans apres.nous l audit de l armée sera.fait et publié n en deplaise à ceux qui ne veulent pas un audit de l armée. Le rapport d inata , gaskindê seont publiés et on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2023 à 09:38, par kado En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Félicitations a la justice et a l’organe de Luc Marius IBRIGA.
    Vivement, l’audit de l’armée burkinabè. Huum, j’imagine !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2023 à 13:59, par HA En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Voici les vrais ennemis de la démocratie ! Ils emploient des discours démocratiques légitimés par des élections pour ensuite se comporter en vrai détourneurs de fonds publiques et donner des arguments solides aux putschistes qui donnent un dernier coup de grâce à la démocratie. Tout ça c’était en contexte de guerre anti-terroriste 2018-2021. Quand est ce que nous allons nous réveiller et être des leaders de la trempe de Nelson Mandela, Abdel Nasser, Erwin Rommel, Andrew Carnegie, Charles DeGaulle etc ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2023 à 04:47, par La Grande Kady En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    @Ha :
    Ne plus mettre le nom d’un Maréchal de l’armée Nazi (Erwin Rommel) à coté du Grand Nelson Mandela, c’est complètement irrespectueux, insultant et démontre par l’absurde vraie, votre méconnaissance totale de l’histoire !

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2023 à 17:09, par HA En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

      @La Grande Kady

      Tu aurais dû demander une clarification sur le type de leadership que je revendique en rapport les noms que j’ai cités avant de revenir.

      D’abord, je me convaincs avec toi que l’histoire peut être prise comme critère de classification quand on parle de leadership mais il est essentiel de séparer sa compétence en tant que leader militaire devant ses hommes de ses affiliations politiques et de ses actions controversées.

      Ensuite, pourquoi tu estimes de ne plus mettre le nom Erwin Rommel à coté Nelson Mandela ?

      Nelson Mandela et Erwin Rommel peuvent tous deux être considérés comme des leaders qui ont inspiré, mais il est important de noter que leurs actions et leurs contextes sont très différents.

      Nelson Mandela est largement reconnu comme un leader en raison de son rôle dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Il a inspiré et mobilisé des millions de personnes à travers le monde pour lutter contre l’injustice et promouvoir l’égalité raciale. Mandela était un leader charismatique et visionnaire, capable de rassembler des personnes de différentes origines et de les unir autour d’un objectif commun. Il a également montré des qualités de pardon et de réconciliation après avoir été libéré de prison, ce qui a contribué à la transition pacifique de l’Afrique du Sud vers la démocratie.

      D’un autre côté, Erwin Rommel était un général allemand pendant la Seconde Guerre mondiale et était membre du parti nazi. Bien qu’il soit reconnu comme un leader militaire talentueux, il est important de noter que ses affiliations politiques et ses actions pendant la guerre sont controversées et condamnées. Rommel a été impliqué dans des crimes de guerre et a soutenu les politiques nazies. Cependant, en termes de compétences de leadership militaire, il est souvent considéré comme un leader inspirant en raison de sa capacité à inspirer et à motiver ses troupes sur le champ de bataille.

      Il est essentiel de reconnaître que le type de leadership que je défend ici est basé sur les compétences et les qualités d’un individu en tant que leader, mais cela ne signifie pas que leurs actions ou leurs affiliations politiques doivent être justifiées ou excusées. Il est important de prendre en compte le contexte et les conséquences globales de leurs actions lors de l’évaluation de leur leadership.

      Rommel a été empoisonné par Hitler himself suite à un accord eutre eux, pourquoi ?

      Répondre à ce message

      • Le 26 novembre 2023 à 17:27, par Passakziri En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

        C’est simlement une abomination de citer Rommel comme modèle. Soit c’est l’expression d’une ignorance de l’histoire, ou l manifestation d’une tendance nazi que de citer Rommel à côté de Mandela.

        Passakziri

        Répondre à ce message

        • Le 27 novembre 2023 à 10:13, par HA En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

          M. Passakziri,

          Je vois que tu tremblais en écrivant ce message. Mon message est simple et clair, devant les detourneurs de fonds publics en période de péril de notre pays, je serai un Mandela qui va employer les méthodes de Rommel contre ces personnes.

          Au moins avancer un minimum d’argumentation. Pour ton information, il faudra aller lire O’Connor et al. 1995 "charismatic leaders and destrutiveness : An historiometric study" dans Leadership Quarterly Vol. 6 No.4

          Salut !

          Répondre à ce message

      • Le 27 novembre 2023 à 12:02, par Evrard En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

        Rommel a beau être talentueux comme vous le soutenez, le simple fait pour lui de mettre son génie au service d’une mécanique diabolique le disqualifie complètement. Ses talents importent peu mon cher. Rapporté à notre contexte actuel, je vois mal les générations futures commettre l’erreur de soutenir envers et contre tout que celui qui a employé son talent et toute son industrie pour semer la désolation dans notre pays soit célébré au côtés des héros. Non ! ce n’est tout simplement pas acceptable d’un point de vue moral.

        Répondre à ce message

        • Le 27 novembre 2023 à 16:12, par HA En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

          Evrard,
          Ce que tu dis, relève de la valeur intrinsèque de chaque individu : la morale.
          Les valeurs sont des sentiments avec une flèche ajoutée indiquant un côté positif et un côté négatif. Ils traitent généralement des appariements tels que les suivants.

          ■ Le mal contre le bien
          ■ Sale contre propre
          ■ Dangereux contre sûr
          ■ Interdit versus autorisé
          ■ Décent contre indécent
          ■ Moral contre immoral
          ■ Laid contre beau
          ■ Contre nature versus naturel
          ■ Anormal versus normal
          ■ Paradoxal versus logique
          ■ Irrationnel versus rationnel

          Quelle est la morale d’un homme quand il est assis et voit son pays brûlé et il utilise les ressources publiques à d’autres fins ? Quelle est la morale ici ?
          Je suis pret à utiliser des méthodes immorales si tu estimes que Rommel l’est (O’Connor et al. 1995 "charismatic leaders and destrutiveness : An historiometric study" dans Leadership Quarterly Vol. 6 No.4), contre ceux qui detournent les fonds publiques pendant que notre existence en tant que pays est remise en cause tout évoquant les valeurs démocratiques. Il n’y a pas pire immoralité que ça !

          Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2023 à 07:55, par Article 37 En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Un jour, on saura la vérité. Quand j’imagine tout l’argent que des particuliers déverse sur le projet Zaka, même s’ils sont des hommes d’affaires, leur enrichissement devrait aussi intéresser l’Etat.

    Comment ont-ils amassé autant de richesses ? Il y a un bâtiment qui a poussé brutalement en face de la SOBCA. Il y a aussi des bâtiments qui sont la partie émergée de certain icebergs, les propriétaires étend de haut fonctionnaires, cadre de l’armée inclus.

    Il faut traiter le problème de la corruption globalement et sans être sélectif. Les burkinabè comprendront et accepterons mieux cette opération mains propres.

    Le problème de l’enrichissement au Burkina est trop complexe.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2023 à 13:55, par SIDNABA En réponse à : Burkina/Assemblée nationale : Deux anciens députés questeurs et des responsables financiers aux arrêts

    Vous serez plus scandalisés quand on fera plus tard l’audit de la gestion du régime actuel du MPSR 2. C’est moi qui vous le prédit. A écouter ces dirigeants, ils sont les patriotes de ce pays mais on sera édifié car que de mensonges et de flatteries de ce régime. Le Burkinabè est vraiment naïf et débonnaire. Il croit vite aux dirigeants qui sont au pouvoir sans chercher à voir et comprendre ce qu’il fait lui aussi. C’est vraiment triste pour ce pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique