LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

Publié le mercredi 15 novembre 2023 à 22h05min

PARTAGER :                          
Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

Les autorités maliennes ont annoncé le 14 novembre 2023 la reprise de la ville de Kidal aux mains des rebelles touaregs, de la Coalition des mouvements de l’Azawad (CMA) depuis plus de dix ans. Une nouvelle accueillie avec soulagement et satisfaction par quelques Burkinabè interrogés ce mercredi 15 novembre 2023. Pour ces derniers, cette libération de Kidal aura un impact positif dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso.

Plusieurs Burkinabè se sont réjouis de la libération de Kidal par les forces armées maliennes. Selon eux, la libération de cette ville stratégique favorisera le retour de la paix dans les trois pays que sont le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Haidara Savadogo attendait cette libération depuis belle lurette, donc il s’en réjouit. « Depuis le début des combats, nous suivions les évolutions, et demandons à Dieu d’accorder du courage aux forces armées maliennes. Hier le président Assimi Goïta en personne a confirmé la prise de la ville de Kidal. Nous les Burkinabè particulièrement les panafricains sommes contents de cette victoire. Parce que Kidal est une ville stratégique pour les groupes armés terroristes qui sortent commettre des attaques et reviennent s’y refugier. Cette nouvelle de la libération de Kidal nous réjouit et sur les réseaux sociaux, nous avons tenu à démontrer notre solidarité et notre satisfaction au président et au peuple malien. Cette libération de Kidal aura un impact positif non seulement parce que Kidal se trouve dans la zone des trois frontières et les terroristes n’auront plus une zone de refuge dans leur fuite », dit-il.

Haidara Savadogo

Même sentiment pour Jacques Bagré membre de l’organisation ‘’Africa Revolution’’ qui s’est permis une petite fête en famille après l’annonce de la libération de Kidal. « Dès que nous avons appris la libération de Kidal, j’ai acheté une pintade et du poisson pour fêter avec ma famille. La nuit a même été courte, on n’a pas su le lever du soleil. Tout ça parce que nous sommes très contents et pensons que la paix est de retour. Kidal était le refuge intouchable des terroristes et de leurs complices occidentaux. Grâce à cette libération de Kidal, la paix reviendra dans les trois pays que sont le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Depuis hier, nous voyons sur les réseaux sociaux des vieux et des vieilles de 70, 80 ans sortir danser parce qu’ils ont su que le président Assimi Goïta est venu pour sauver le Mali. Cette libération aura un impact incommensurable pour le Burkina Faso et pour tous les Africains. Tous les pays frontaliers du Mali auront la paix, le Burkina Faso aura la paix, le Niger aura la paix, parce que ce sont pays qui souffrent de cette crise et même la Mauritanie aura la paix », soutient-il.

Jacques Bagré

De son coté, tout en se réjouissant de cette victoire des autorités maliennes, Harouna Rabdo, chargé de communication de l’association ‘’Burkimbi Kamba’’, estime que cette libération aura un impact positif considérable dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région et particulièrement au Burkina Faso. « Tout d’abord, nous nous réjouissons que le journal Lefaso.net soit venu à notre rencontre. Ensuite, nous ne pouvons pas finir de parler de la libération de Kidal tellement nous en sommes très contents. C’est une chose que nous attendons depuis et dès que nous avons appris la nouvelle de cette libération, nous ne pouvons qu’être satisfaits. Et nous profitons de votre micro pour féliciter et saluer le président Assimi Goïta pour le travail abattu. Nous l’invitons à consolider cette victoire car cette libération de Kidal est une bouffée d’oxygène, un soulagement et nous félicitons et encourageons les soldats maliens pour cette victoire. Cette victoire aura un impact positif pour le Burkina Faso parce que la crise que le Burkina Faso vit depuis huit ans trouve son origine à Kidal. C’est vrai que les groupes armés terroristes ont des bases au Burkina Faso mais la racine, c’est Kidal. Quand ils viennent attaquer nos soldats, ils replient sur Kidal et nous ne pouvons pas franchir la frontière et aller attaquer Kidal, nous n’avons même pas cette force. Donc cette libération, les terroristes n’auront plus une zone pour se replier et planifier encore les attaques. Donc, nous sommes contents de cette prise de Kidal par les forces armées maliennes », confie-t-il.

Harouna Rabdo

Salimatou Tianabou (stagiaire)
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2023 à 19:30, par Bonus En réponse à : Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

    La liberation de Kidal va beaucoup contribuer au retour de la paix au sahel en general, et en particulier dans les pays de l’alliance des Etats du Sahel. En son temps, l’ancien president du Niger, Mahamadou Issoufou avait dit haut et fort que le statut de Kidal leur posait probleme. Certe, c’etait un refuge des terroristes.

  • Le 15 novembre 2023 à 22:04, par Anaarchiqqukement En réponse à : Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

    La difficulté fondamentale est que vous ne discernez pas indépendantistes, autonomistes et terroristes. Ce qui est un grave problème.
    L’autre problème est qu’il n’y a pas de communication disant que nos vecteurs aériens ont anéanti, brûlé, exterminé, décapité...des dizaines de " terroristes".
    Mais alors, où est la victoire ? En place d’avoir fait fi de ses échecs passés les fama ont juste gagné un ennemi supplémentaire.

    • Le 15 novembre 2023 à 23:06, par Lom-Lom En réponse à : Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

      "Les FAMas ont juste gagné un ennemi supplémentaires" dites-vous ? Non, dans ce cas, il n y a pas d’ennemi supplémentaire car on les connait déjà ! Bien qu’ils aient pris le soin de se camoufler à tout moment, ça finit par se savoir ! C’est d’ailleurs pourquoi nos amis les descendants des gaulois, administrés par Mr Emmanuel MACRON, sont jusqu’à présent inaudibles et muets comme des carpes, certainement sonnés par la nouvelle de la prise de Kidal. Mais que ces ennemis se le tiennent pour dit : ce n’est que le début de la longue bataille pour la libération mentale de la jeunesse africaine. C’est cette jeunesse embrigadée par ces terroristes sur le plan idéologique, les amenant à tuer leurs propres parents pour des considérations religieuses, qui sont le nouvel ennemi.des FAMas et des peuples éprouvés par les tueries sauvages de ces djihadistes !

    • Le 16 novembre 2023 à 10:21, par kwiliga En réponse à : Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

      Bonjour Anaarchiqqukement,
      S’il n’y a pas eu de combat à Kidal, le convoi des FAMa et des supplétifs (ex-Wagner) vers cette ville a été attaqué à plusieurs reprises, les combats entrainant des pertes de part et d’autre, sans qu’aucune précision e soit apportée.
      Je vous rejoins pleinement quant à la grande confusion qui règne dans les esprits de mes concitoyens.
      D’ailleurs, quand je lis ici : "Tous les pays frontaliers du Mali auront la paix, le Burkina Faso aura la paix, le Niger aura la paix, parce que ce sont pays qui souffrent de cette crise et même la Mauritanie aura la paix" je m’interroge sérieusement sur le fait que l’on puisse tirer d’aussi hâtives conclusions. A croire que quand on perd tout espoir, on est prêt à se raccrocher à n’importe quoi.
      Même à croire que : "Kidal se trouve dans la zone des trois frontières" Heu, les trois frontières avec l’Algérie, non ?
      Force est de reconnaitre qu’il s’agit là d’une grande victoire pour les FAMa, dont Assimi Goïta avait largement besoin pour renforcer sa position politique et son image de... militaire.
      Je ne sais néanmoins déterminer si les internautes qui interviennent ici et les personnes interviewées sont réellement désinformés et nagent en pleine confusion, ou s’ils préfèrent tout mélanger et simplifier, pour éviter de constater la réalité de la complexité géopolitique sahélienne.
      S’il y a eu, par le passé des alliances de circonstances entre touareg et djihadistes (certains passant même d’un bord à l’autre), aujourd’hui, ils se font la guerre, des centaines de civils touareg ayant été massacrés, notamment par l’EIGS.
      L’affaiblissement actuel du CMA, entrainera-t-il une nouvelle alliance avec le GSIM, qui contrôle les territoires désertiques du Nord Mali ?
      Est-ce en reprenant Kidal que l’on résoudra la question touareg, vieille de plusieurs décennies ?
      Lutter contre l’indépendantisme touareg, n’est-ce pas impérialiste, les frontières tracées à la règle par le colonisateur, ne tenant aucun compte des peuples, de leurs aspirations et des territoires qu’ils occupaient depuis des siècles ?
      Que pense le grand voisin du nord, du fait que les accords d’Alger aient été foulés aux pieds par le gouvernement malien ?
      Que pensent les habitants de Kidal, enfin, ceux qui n’ont pas fui ?
      Arrêtons de tout vouloir simplifier, juste parce que ça nous fait plaisir

  • Le 16 novembre 2023 à 10:34, par Mouna En réponse à : Burkina/ Libération de Kidal : « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai acheté une pintade pour fêter avec ma famille » affirme Jacques Bagré de Africa Revolution

    Mais qd tu été informé du massacre de zaongo ou des enfants je dis bien des enfants et des femmes ont été massacrés là ca ne t a rien dit. Pour toi c est normal ? Ou est votre patriotisme ? C est le mali qui est votre centre d interet aujourd hui ? Vous luttez pour le mali pas le BF. Si le BF disparait c est pas grave pourvu que le mali survive. Si les autorités actuelles se sentent plus malien que burkinabes qu elles partent vivent au mali et laisser le BF aux burkinabes qui vont lutter pour le pays. La forfaiture a trop durer. Nous on s en fous du mali. C est le BF la terre de nos ancetres qui nous preoccupe. Si le mali veut qu il disparaisse on s en fou. Trop c est trop on en a marre maintenant.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique