LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

Publié le mercredi 15 novembre 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

Les autorités maliennes ont annoncé le 14 novembre 2023 la reprise de la ville de Kidal aux mains des rebelles touaregs, de la Coalition des mouvements de l’Azawad (CMA) depuis plus de dix ans. L’importance que Bamako donne à cette victoire d’étape a été signalée par deux communiqués : celui de l’état-major des Forces armées maliennes (Fama) et celui du chef de l’Etat lui-même, le colonel Assimi Goïta. Il a raison le chef de l’Etat malien de brandir cette victoire.

C’est un trophée, car l’un des objectifs de son coup d’Etat était de recouvrer l’intégrité du territoire. Si le Mali retrouve le nord, et est de nouveau souverain dans le nord de son pays, reste à faire de cette immense réserve supposée de ressources minérales et d’hydrocarbures, une zone pacifiée où le développement est possible, l’exploitation des richesses peut se faire. Car c’est une bataille qui est gagnée, car les rebelles et les terroristes à Kidal sont les revers d’une même médaille. Ils sont devenus les maîtres de l’insécurité par leur connaissance du terrain, leur mobilité et leur capacité à surprendre l’ennemi.

Le colonel Assimi Goïta peut se féliciter de ce succès qui n’aurait pas été possible sans le double renvoi des troupes françaises qui avaient pris fait et cause pour la rébellion et la Minusma qui était venue pour geler les positions, selon l’accord d’Alger. Avec le départ de la Minusma, les mouvements rebelles voulaient récupérer les camps de celle-ci dans leur zone. L’ONU refusait de les leur remettre parce que c’est le Mali qui a invité ses soldats et c’est à l’Etat malien que les camps doivent être remis. La situation s’est dégradée, et les soldats de la paix étaient devenus la proie de tous les belligérants. Ils sont partis de Kidal le 31 octobre 2023, et la guerre a repris entre la rébellion et l’armée malienne qui, avec ses drones et ses avions, a eu raison des mouvements séparatistes qui ont quitté la ville pour se fondre dans cette nature hostile de montagnes qu’ils connaissent bien.

On espère que cette prise de Kidal des mains des rebelles et des groupes terroristes sera définitive pour l’unité du Mali. Car tout est parti de là voilà une décennie. Le malheur et le chaos du Sahel sont nés à Kidal. En s’alliant aux groupes terroristes, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et les autres mouvements irrédentistes ont ouvert la boite de Pandore qui a libéré tous les diables qui menacent les Etats du Sahel déjà fragiles du fait de l’environnement et de la crise du climat, à laquelle est venue s’ajouter une crise sécuritaire et humanitaire au long cours.

L’accord d’Alger enterré avec la prise de Kidal

Cette bataille gagnée par les Forces armées maliennes (FAMA) et les supplétifs de Wagner est porteuse de bouleversements importants si elles conservent leurs positions. C’est la fin du mauvais accord d’Alger que les autorités maliennes, même celles qui l’ont signé, trouvaient que c’était un très mauvais arrangement. C’est aussi une défaite de tous les parrains de cet accord, à commencer par l’Algérie, qui doit très vite prendre langue avec les colonels de Bamako pour que des relations de bon voisinage se tissent avec le Mali comme au temps de Boumediene. Ce serait vraiment dommage si l’Algérie sert de base arrière aux rebelles et aux terroristes si la zone est pacifiée.

La France, qui a parié sur les rebelles, voit encore un espoir partir en fumée. Dans son bras de fer avec les colonels putschistes, ceux-ci ont marqué de très bons points qui restent à confirmer. On l’a déjà dit et même des diplomates français s’y étaient opposés, le refus de l’armée française de laisser l’armée malienne qui avait battu les rebelles pénétrer à Kidal en 2012 a été le carburant qui a alimenté la crise.

Bamako a aujourd’hui toutes les cartes en main pour conclure un accord juste avec les mouvements du Nord qui acceptent la souveraineté du Mali. Il faut aussi qu’il obtienne de l’Algérie qu’elle ne servira pas de base arrière aux rebelles maliens, aux terroristes et aux djihadistes. Mais c’est d’abord la responsabilité des Maliens qui est importante, chercher à rebâtir un vivre ensemble dans la paix et la cohésion sociale. Ce n’est un secret pour personne que les groupes terroristes ont essaimé au Sahel à partir de Kidal. Si nous ne nous divisons pas, nous vivons en paix, les étrangers ont davantage du mal à venir s’installer et nous apporter la haine et la guerre.

Sana Guy
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2023 à 13:45, par Bob En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    Ce que nous devons retenir de cet épisode c’est qu’on ne NÉGOCIE jamais le couteau 🔪 sur la gorge. Aujourd’hui le GOUVERNEMENT Malien pourra offrir une SORTIE Honorable à la partie des touaregs qui reconnaît son AUTORITÉ pour qu’elle pérennise le retour du NORD dans le giron du Mali 🇲🇱. Ce n’est pas une OPTION c’est un IMPÉRATIF STRATÉGIQUE. Le gouvernement va NÉGOCIER pour ne pas dire IMPOSER ces conditions pour le bien du Mali. C’est la preuve que tous ceux qui prônent des NÉGOCIATIONS avec des bandits sanguinaire sans foi ni loi, ont d’autres agendas cachés. Ces gens veulent réaliser la quadrature du cercle, puisqu’ils prônent une guerre NON MILITAIRE. C’est la première fois qu’on apprend qu’on peut vaincre un ennemi puissamment armé par autre chose que l’usage des armes. La théorie du TOUT MILITAIRE est une forfaiture que nos ennemis qui bombardent à la moindre occasion de paisibles populations pour protéger leurs intérêts et leur influence distillent dans nos pays pour nous démobiliser et nous gagner sous leur joug. Rappelez vous, une des CONDITIONALITES du PAS était qu’on démantèle et clochardise nos armées. Quand cela fut fait ils ont détruit la Lybie qui volait au secours de ceux qui avaient des soucis er ENFIN ils ont sorti le TERRORISME de leur chapeau. Grâce à la VICTOIRE de KIDAL, ceux des nôtres qui IDOLÂTRENT leurs maîtres occidentaux comprendront que ceux ci ne peuvent pas TOUT. Ni empêcher le soleil de se lever, ni empêcher les peuples résiliants et combatifs de vaincre la DOMINATION et le TERRORISME. J’invite tous nos compatriotes qui se sont FOURVOYÉS de revenir à la RAISON. Nous allons gagner cette guerre avec ou surtout sans le SOUTIEN de ceux qui nous veulent du mal.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 15:14, par Cocoloco En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    La junte malienne ne tient pas plus de 30% du territoire national.
    L’accord de 2015 est désormais enterré.
    Retour à la situation pré-Serval.
    De l’art de tourner en rond.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2023 à 15:59, par Ocoloco En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

      Y’a des gens pour qui rien ne sera jamais bien tant ce n’est pas eux ou des gens de leur bord à la manœuvre. 😂

      Répondre à ce message

      • Le 15 novembre 2023 à 22:44, par Anaarchiqqukement En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

        Moi je n’ai ni soif de fierté ni soif de pouvoir. Par contre j’ai soif de discernement.

        On me parle de bataille ? Mais où donc est elle ?
        Car à y voir clair on appel cela une retraite stratégique.

        L’Azawad n’essuie aucune perte et on appel ça une victoire ? Tout au plus quelques dommages collatéraux que les Fama ont commis en bombardant Kidal. Mais sinon ?
        On pourrait aussi y voir un méchant coup de bâton à venir... Désormais qu’ils se sont faits duper par les accords de 2015, et au lieu de modérer leurs actions ils risquent bien de se reféderer avec DAECH et Al Qaida.

        Maudits impérialistes musulmans !?

        Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 16:00, par Lom-Lom En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    Tout à fait d’accord avec vous @internaute Bob ! Depuis une dizaine d’années, on a abreuvé les sahéliens avec cette fable comme quoi, Kidal est imprenable ! On y a même organisé des humiliations des FAMAs à plusieurs reprises et montré de temps en temps l’arsenal militaire des terroristes lors de semblant des défilés militaires où on voyait des colonnes de véhicules blindés avec tout type d’armement de dernière génération ! On se demande aujourd’hui pourquoi
    2 semaines après le départ de la MINUSMA, toutes ces troupes aguerries au combat (dixit Mohamed BAZOUM) et ce matériel de guerre se sont volatilisés dans la nature, abandonnant honteuse leur Capitale KIDAL à l’ennemi ! Oui, le discours guerrier que ces djihadistes nous servaient à chaque sortie n’avaient que l’Occident et particulièrement la France comme repère ! Mais comme l’Histoire est ès patiente, elle a démontré toute la fourberie de ce même Occident et de cette même France qui ont compris que leur combine a été découverte ! On attend est même étonné que pour un évènement majeur comme la prise de Kidal, aucune autorité française ne prenne la parole comme à leur habitude ! Les sahéliens doivent tirer leçon une bonne fois de cet évènement et avancer ! Un ennemi qui veut négocier doit e signifier haut et fort, se faire petit pour mériter la pitié de celui qui a gagné la guerre ! C’est ce que les vainqueurs des 2 guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945) ont infligé à l’Allemagne pendant des décennies. Cette Allemagne a survécu parce qu’elle a reconnu et accepté sa défaite, a accepté d’être balkanisée et de voir des générations travailler comme des gueux pour relever l’économie ! Celui qui veut négocier avec des assassins est libre d’aller le faire avec sa famille et ne pas impliquer les victimes innocentes dans cette auto-humiliation ! Cette guerre, les peuplesdu Sahel la gagneront !

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2023 à 23:13, par Anaarchiqqukement En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

      Je ne comprends pas la France exploite outrageusement et en même temps elle dessert ses intérêts en finançant avec des kalachnikovs ceux qui l’empêchent d’exploiter ?
      C’est absurde, pourquoi ne vend elle pas ses propres armes aux rebelles ?
      La France est complètement folle d’acheter des kalachs aux Russes pour les envoyer au Sahel !
      Nous mentirait on ?
      Et plus grave, serions nous assez idiots pour le croire ?

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 16:31, par Bob En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    @Cocoloco, JUNTE, 30% du territoire, ACCORD de 2012, SERVAL, vous ne tournez pas en rond, mais vous faites du surplace. Vous devez être un automate français qui débite un message pré enregistré. En tout cas cette victoire importissime des patriotes maliens vous met en boule. Je vous plains car ce n’est qu’un début. Les peuples africains vont se libérer et prendre leur destin en main. N’en déplaise aux oiseaux de mauvaise augure.

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2023 à 06:30, par Cocoloco En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

      Ce qui me met en boule, c’est le prochain massacre. Vous êtes très optimiste et vous avez un problème avec la France qui vous aveugle. Mes ancêtres ont été colonisés par eux : je suis heureux que la France paie. Mais triste que de grands naïfs comme vous sautent dans les bras d’autres nations coloniales. Vous êtes nombreux à attendre un autre Messie blanc ou chinois. Vous allez prolonger notre dépendance alors que nous avons tout.

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 06:23, par Cocoloco En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    Et d’autres personne se satisfont du fait de n’avoir aucun responsabilité. Ils profitent des contrats d’armement pour se mettre à l’abri financièrement.
    Vous touchez combien ? 😄

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 07:47, par HA En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    Un goulot d’étranglement de moins. La capitale de l’Azawad et les bastions du JNIM capitulent. Félicitations à l’armée malienne !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 09:56, par kwiliga En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    Bonjour à tous,
    Force est de reconnaitre qu’il s’agit là d’une grande victoire pour les FAMa, dont Assimi Goïta avait largement besoin pour renforcer sa position politique et son image de... militaire.
    Je ne sais néanmoins déterminer si les internautes qui interviennent ici sont réellement bien informés ou s’ils préfèrent tout mélanger et simplifier, pour éviter de constater la réalité de la complexité géopolitique sahélienne. (ou bien c’est moi qui suis mal informé, c’est possible aussi).
    S’il y a eu, par le passé des alliances de circonstances entre touareg et djihadistes (certains passant même d’un bord à l’autre), aujourd’hui, ils se font la guerre, des centaines de civils touareg ayant été massacrés, notamment par l’EIGS.
    L’affaiblissement actuel du CMA, entrainera-t-il une nouvelle alliance avec le GSIM, qui contrôle les territoires désertiques du Nord Mali ?
    Est-ce en reprenant Kidal que l’on résoudra la question touareg, vieille de plusieurs décennies ?
    Lutter contre l’indépendantisme touareg, n’est-ce pas impérialiste, les grandes frontières tracées à la règle par le colonisateur, ne tenant aucun compte des peuples, de leurs aspirations et des territoires qu’ils occupaient depuis des siècles ?
    Que pense le grand voisin du nord, du fait que les accords d’Alger aient été foulés aux pieds par le gouvernement malien ?
    Que pensent les habitants de Kidal, enfin, ceux qui n’ont pas fui ?
    De mon point de vue, assimiler la rébellion touareg au djihadisme relève d’un raccourci. Arrêtons de tout vouloir simplifier, juste parce que ça nous fait plaisir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 11:26, par changeons En réponse à : Mali : Kidal reprise, Assimi Goïta gagne une bataille au symbole énorme

    Cocoloco n’est qu’un colocolo français ahuri qui prend ses désirs rêvés pour les réalités. Dire que la junte malienne ne contrôle que 30% du territoire est une aberration notoire venant de quelqu’un qui espérait que la France allait toujours continuer à piller les ressources du Sahel. Peine perdue. L’impérialisme français et ses valets locaux n’auront que leurs yeux pour pleurer. Mettre fin à l’hégémonie française dans le sahel, c’est mettre fin au financement du terrorisme dans le sahel. Le Mali va contrôler 100% de son territoire, n’en déplaise à colocolo qui ne sait plus à quel saint se vouer avec la prise de Kidal. Vive Assami Goïta et à bas, les ennemis du peuple malien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Niger : Fin de mission militaire de l’Union européenne
Nigeria : Une attaque terroriste fait plus de 40 morts