LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

Publié le mercredi 15 novembre 2023 à 11h43min

PARTAGER :                          
Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

Dans le communiqué ci-après, le Comité international des exilés forcés du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration 2 (CIEF-MPSR 2) s’offusque de l’attitude du pourvoir en place qui réduit les libertés des citoyens. "Le MPSR2 ne lutte plus contre le terrorisme. Il a engagé une lutte féroce contre ses propres concitoyens pour des délits d’opinions non conformes, à une ligne politique qui se résume au seul bon vouloir du capitaine président. Les lois sur les libertés individuelles ne sont pas abrogées mais elles ne peuvent plus être utilisées. Les institutions en charge des libertés ont été phagocytées dans l’attente d’être soit dissoutes ou soit caporalisées... Le président Ibrahim Traoré met en œuvre les exhortations de ses partisans. Toute personne qui ne chante pas les louanges de IB a le choix entre les trois alternatives ci-après : soit on te tue, soit tu t’exiles, soit tu vas en prison" regrette le comité. L’intégralité du communiqué ci-après.

Communiqué numéro 001

Le Comité International des Exilés Forcés du MPSR2 (CIEF/MPSR2), suit avec une attention particulière et demeure sérieusement préoccupé par les développements de l’actualité sociopolitique au Burkina Faso sous la gouvernance du MPSR 2 du capitaine Ibrahim Traoré.

Aussi voudrait-il donner son analyse de la situation à travers la présente déclaration.

Avec les terroristes les Burkinabè ont connu des « personnes déplacées internes ». Ces PDI sont estimées à plus de 2 millions selon les chiffres du gouvernement de mars 2023.

Avec les MPSR 2, pour l’exercice libre de leurs opinions, des centaines de Burkinabé sont aujourd’hui contraintes à l’exil. Avec le MPSR2 le Burkina inaugure l’ère des « exilés d’opinion ».

Le MPSR2 ne lutte plus contre le terrorisme ; il a engagé une lutte féroce contre ses propres concitoyens pour des « délits d’opinions non conformes », à une ligne politique qui se résume « au seul bon vouloir » du capitaine président. Les lois sur les libertés individuelles ne sont pas abrogées mais elles ne peuvent plus être utilisées. Les institutions en charge des libertés ont été phagocytées dans l’attente d’être soit dissoutes ou soit caporalisées.

Ce faisant progressivement le président Ibrahim Traoré met en œuvre les exhortations de ses partisans. Toutes personnes qui ne chante pas les louanges de IB a le choix entre les trois alternatives ci-après « soit on te tue », « soit tu t’exiles », « soit tu vas en prison ».

Ce qui fait que progressivement des citoyens Burkinabè n’ont eu d’autres choix que de s’exiler.

Combien sont-ils ? Des centaines sûrement.

La mise en place du présent Comité vise à mettre la lumière sur ce nouveau phénomène qui est en train de prendre de l’ampleur et qui viole la Constitution du Burkina Faso en ces articles 2 et 3.

«  Nul ne peut être privé de sa liberté s’il n’est poursuivi pour des faits prévus et punis par la loi. Nul ne peut être arrêté, gardé, déporté ou exilé qu’en vertu de la loi » ; article 3.

Les réquisitions arbitraires vont accélérer l’exil pour beaucoup d’autres Burkinabé.

Combien de militaires et de FDS injustement accusés ou soupçonnés de complot ont déjà pris la route de l’exil ?

Incapable de lutter contre le terrorisme malgré les milliards engloutis, les arsenaux achetés et exposés, le président Ibrahim Traoré qui a pourtant prêté serment sur la Constitution veut désormais contraindre les Burkinabè au silence dans sa doctrine mortifère qu’il appelle « la liberté de la société contre les libertés individuelles », portant de ce fait gravement atteinte à la loi fondamentale et sans, toutefois, dire en quoi les libertés sont responsables de la détérioration continue de la situation sécuritaire.

Depuis l’avènement du deuxième régime militaire de transition plusieurs Burkinabé ont été donc contraints à un exil forcé pour délit d’opinion.

Les réquisitions arbitraires récentes de journalistes, leaders de la société civile, de syndicalistes et d’hommes politiques ont fini de convaincre de la dérive dictatoriale du régime burkinabé de transition qui ne fait que s’enfoncer davantage dans l’acharnement, le harcèlement, l’oppression et la répression contre les personnes critiques et contre les libertés démocratiques chèrement acquises.

Aujourd’hui , il n’est plus possible de donner son opinion et de s’exprimer librement sur la gouvernance du pays sans être la cible du pouvoir et de ses sbires qui font montre d’une rare violence et d’un extrémisme jamais égalés au Burkina Faso.

Les personnes exilées forcées dans différents pays sont les victimes de ces méthodes staliniennes et tyranniques du MPSR2 depuis un certain 30 septembre 2022.

Leur liste ne fait que s’allonger chaque jour, semaine et mois.

C’est pourquoi elles voudraient condamner toutes les dérives politiques, l’injustice, la persécution des citoyens et l’exil forcé érigés en mode de gestion du pays.

Le MPSR2 sera tenu pour responsable et ses acteurs répondront de leurs actes devant Dieu et devant les juridictions nationales et internationales.

Personne ne souhaite vivre loin de la mère patrie , de la famille, des proches et amis.

Encore moins, perdre son travail et demeurer sans perspective de vie concrète. C’est un traitement inhumain que seul un pouvoir tyrannique, cynique et de terreur qui est sans ambition et insoucieux de l’intérêt réel du peuple peut se permettre de faire en exilant des personnes ressources aux compétences avérées et capables de contribuer significativement aux solutions pour la construction du pays par ces temps de crise profonde.

Regroupées au sein du Comité international des exilés forcés du MPSR2, CIEF-MPSR2 les personnes exilées forcées ont des exigences qui sont principalement :

-  l’arrêt immédiat par le MPSR2 de la persécution continue à leur encontre ainsi que la brutalité qui s’abat sur certains citoyens critiques et qui pourraient être obligés d’emprunter le chemin de l’exil forcé ;

-  la levée de tous les obstacles politiques, judiciaires et autres ainsi que l’offre de garanties sûres pour leur permettre de retourner librement vivre au pays et pouvoir apporter leur pierre à la paix et la reconstruction nationale.

Fait à l’international le 13 novembre 2023.

Pour le CIEF-MPSR2

La Coordination

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2023 à 12:33, par Bagatie En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Pour un comité international des exilés forcés, qui seraient des centaines, et personne n’a le courage de signé, même étant en exile...? En tout cas, moi je suis à Ouaga, et je vois chaque jour que Dieu fait, des gens s’exprimer, critiquer sur les ondes radios et télés et même dans les rues. Peut-être qu’il y a deux Burkina, je ne sais pas... Si c’est le seul et même Burkina, je vous interpelle à répondre du fond de vous-même à cette question : Si votre haine contre un dirigeant (ou les dirigeants) de ce pays est plus fort que votre amour pour votre pays ? C’est à chacun de vous de répondre du fond de cœur. Et libre à chacun de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 13:11, par Patriote En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Bonjour à tous valeureux , filles et fils du Burkina Faso. Je voudrais par la présente appeler tout un chacun à mettre de l eau dans son vin. Il est vrai que la tournure que prennent les choses actuellement avec le pouvoir en place n est pas louable mais il ne faut pas attiser le feu et mettre encore un esprit de révolte et de découragement au sein de la population. Voilà ma contribution : 1) il faut faire des critiques constructives envers le pouvoir en place car personne ne gagne avec un éternel recommencement du pouvoir, soulever les problèmes et brosser des pistes de solutions.. 2) le pouvoir a le devoir d une écoute attentive de la population qu il représente, gouverné et defend car toute la population n est ni au même niveau d’ instruction, ni de développement personnel ni de moyens financier encore moins de pouvoir économique. 3) le pouvoir doit toujours rester dans son objectif premier tout en ne négligeant pas les autres questions corollaires. 4) le pouvoir doit confier les questions sensibles aux autorités compétentes pour résolutions et réponses effectives..5) le pouvoir doit faire en sorte que tout le monde quelque soit sa classe politique ou sociale sente qu il est écouté, compris et que son intérêt est pris en compte. Car rallier les positions et gouverner une population en tenant compte de sa diversité n est pas une mince affaire.6) le pouvoir doit rester attaché à ses valeurs d honnêteté, d’ humilité et surtout faire preuve de sagesse. Par exemple les récentes sorties du chef de l Etat sur les libertés individuelles , je pense que c est bien d exhorter les troupes et rappeler chacun sur son devoir envers la patrie sous le drapeau mais ce n est ni lieu et le moment appropriés de faire la remarque sur les libertés individuelles. Il faudrait confier cette question aux experts cad dire aux autorités judiciaires pour qu elles apportent des réponses avec des arguments plausibles selon les textes. De même la sortie du Premier Ministre sur la vie chère a été un fiasco car vous ne pouvez pas forcer les gens à croire ce que vous croyez mais ayez des arguments convainquants en laissant les experts débattre sur le sujet même si c est de façon confrontation elle en matière d arguments. Évitons de traiter les questions soulevées par les uns et les autres avec légèreté. Enfin pour les réquisitions. , un comité ad hoc pourrait être mis en place pour traiter de la question, conjointement avec le problème de cohésion sociale de tous les burkinabé y compris les exilés. Courage à tous et que Dieu , le Tout puissant nous conseille et ait son regard sur le Burkina Faso. Amen !

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre 2023 à 11:16, par Major En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

      Patriote, tu peux arreter de divaguer s’il te plais ? Ces genres de propositions que tu viens de faire, c’est ca qui nous a maintenu durant longtemp dans cette situation de guerre absurde. Tu insiste pour qu’ont donne quitus aux soient-disants intelectuels de faire ce qu’ils veulent ? C’est ces memes hommes qui ont travaille avec tous les pouvoir passe (de Blaise Compaore a Paul Henri DAMIBA), sans pouvoir aider a trouver un debut de solution, mais ils ont plutot failli abambonner le pays aux terroristes en s’acrochant a leurs interets egoiste et clanique. Ton analyse ne tiens vraiment pas la route. En ce qui concerne la requisition, les lois qui l’encadre ont étées votés a l’assemblé legislative ; et tu prétend que pour sont application on mette en place une commission de spécialistes encore ? C’est vraiment aberrant de constatter que certains compatriotes continuent de vouloir insister pour nous maintenir dans un système qui a fini de montrer ses limites et ses tares.
      Pourquoi insistez-vous a refuser de constater que le peuple laborieux est complètement satisfait de la gestion du Camarade son excellence Ibrahim TRAORE ? Pourquoi vouloir qu’une minorité diabolique s’impose a une majorité responsable ? Aimez-vous vraiment votre pays ? Les réponses a ces questions pourront peut être déclencher votre patriotisme enfouis au fond de votre être.

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 13:58, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Je me contente de prendre la fin de ce document : "Fait à l’international le 13 novembre 2023.
    Pour le CIEF-MPSR2,
    La Coordination !"
    Vous êtes en exil et donc hors du Burkina et personne n’a le
    courage de s’identifier comme "exilé forcé" à cause du MPSR2 ! Doit-on comprendre que c’est Mr Damiba Sandaogo Paul Henri et son groupe, lui que beaucoup de Burkinabè savent depuis quand a commencé son exil, qui est à l’origine de ce document ? Encore que pour Damiba, il est parti en hors du pays librement car il a dit que toutes ses revendications ont été satisfaites avant qu’il ne parte ! Les autres exilés forcés c’est qui donc ? J’espère que dans ce lot, ils ne mettent ni Blaise Compaoré et ses partisans, victimes de l’insurrection populaire à cause de leur boulimie du pouvoir, ni les acteurs du coup d’Etat de Mr DIENDERE Gilbert, ni les partisans de Isaac ZIDA, ni les hommes du cercle de Roch KABORE (on voit quelqu’un comme Newton Ahmed BARRY sur France 24 pourfendre le MPSR2), etc. Si il y a aujourd’hui tout un Comité International des Exilés Forcés du MPSR2, c’est qu’ils doivent être très nombreux et probablement dispersés dans plusieurs pays et si c’est le cas, ils doivent avoir le courage de s’identifier en signant au bas de ce document. C’est un minimum s’ils veulent se faire prendre au sérieux par leur compatriotes ! Décidément, on a à faire à un Burkinabè du genre nouveau ! En tout cas, le Burkina est toujours là et attend tout le monde !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 14:58, par Bob En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Peut-être que ce sont les frasques du PM les Tambela qui vous ont poussés à l’exil ? C’est le seul danger qu’on court actuellement au Faso. Je n’ai pas encore appris qu’il y a des prisonniers suite à des manifestations comme au Sénégal 🇸🇳 ou au 🇹🇩 mais c’est différent. Ces gouvernements ont l’onction de la France 🇫🇷 et de l’UE. Heureusement pour vous que vos têtes n’aient pas été mises à prix à 500 millions de francs guinéens. Soyons sérieux, c’est votre couardise qui vous a contraint à l’exil, à moins que vous ne soyiez dans le collimateur de l’ALCE ou du procureur. Ceci que recherchez-vous ? À pousser les populations à la RÉVOLTE ? En tout cas vous ne cherchez ni à encourager ceux qui se battent, ni à compatir. Tout le monde n’a pas les moyens de vivre en exil.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 14:58, par Victoire En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Nous vous serions très reconnaissant pour votre contribution avec un chèque pour l’effort de paix. Pour les conseils, rassurez vous, il reste au pays des gens plus sage. Merci pour la compréhension.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 16:18, par Lang En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    @bagatie, internaute 1
    Rien ne prouve que vous êtes à Ouaga, commencez par nous dire qui vous êtes au lieu d’accuser les autres via un pseudo... À chacun, ses propres contradictions internes et externes !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 16:46, par yelkabeye En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Des aigris patentés qui n’ont même pas le courage de s’afficher et ça aussi veut s’appeler Burkinabé. N’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 17:05, par Dani KAB En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Ah ! les nouveaux riches ! Ne vit pas en exil qui veut mais qui peut ! Sinon ce qui se passe au Faso ne saurait envoyer quelqu’un en exil ! Comme l’a dit un internaute, peut-être qu’ils se reprochent quelque chose ! Ils ont peut-être amassé du magot sale qui leur garantit un exil doré ! Sinon est-qu’un Burkinabè lambda peut se permettre un exil alors qu’il ne se reproche rien ? Ils entendent qu’il y a des réquisitionnés et eux ils prennent la route de l’exil ! Ils vont revenir ! En tout cas,l’exil ne doit pas être facile ! Un clin d’œil à Soro Guillaume ! Ces gens se reprochent des choses et ils se disent que s’ils attendent on a va les débusquer et les arrêter ! Sinon pourquoi fuir le pays ? Il n’y a pas de prisonnier politique au Faso ! Ils disent que "leur liste ne fait que s’allonger chaque jour"mais personne d’entre eux ne signe leur déclaration !
    Si vous ne vous reprochez rien , prière revenez au Faso pour aider à combattre le terrorisme plutôt que fuir par couardise !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 18:20, par sougri En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Il ne faut pas avoir peur de tels propos incendiaires. On sait qui est derrière tout ça. Que IB et le gouvernement ne se laissent pas impressionner par de tels allégations. Qu’ils se disent seulement qu’il est facile de détruire et difficile de construire. Les chiens aboient, la caravane passe. Pourquoi celui qui a écrit n’a pas eu le courage de signer ? Comme ce n’est pas signé, je soupçonne les journalistes de lefaso.net d’en être l’auteur.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 18:55, par Patriote En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Je voudrais tout simplement faire remarquer à MR où Mme Victoire, qu aucun conseil n est jamais de trop pour les gens humbles d’ esprit. Lisez bien l écrit en titre et voyez si vous n êtes pas hors sujet. C est le moment de s amender sinon les checks tout le monde contribue et tous ceux qui sont touchés par la lutte pour la paix et la sécurité et le soulagement de nos populations en souffrance contribue et contribueront toujours. Il n y a pas lieu de faire des amalgames.!

    Au pouvoir en place, je veux lui rappeler que ceux qui n ‘ ont en vue que leur propre intérêt de la chose publique cherchera toujours les failles au sein
    Des membres du Goverrnement ,, et même au niveau individuel et personnell on cherchera à vous chatouiller émotionnellement. À vous donc de savoir rester stable, calme , lucide et confiant en vous même .
    Que Dieu protège et délivre vraiment notre chèr Une et indivisible Burkina Faso. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2023 à 22:28, par jan jan En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Quels sont ces faux exilés qui n’ont même pas le courage de signer leur écrit ? Ce pays a connu de vrais exilés à l’avènement de la Révolution du 4 août 83 , avec les percussions en masse des soi-disants bourgeois, les dégagements massifs de travailleurs jugés "réactionnaires" ou non, ...etc, ces révolutionnaires étaient de vrais persécuteurs du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 01:43, par Bob En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    @Jan JAN étiez vous né m’en 1983 ? Les TPR ont prouvé que beaucoup de gens avaient beaucoup de choses à se reprocher et beaucoup de dégagé n’étaient pas des modèles de vertu. Il y’a eu quelques dénonciations calomnieuses et des innocents inquiétés mais ils n’étaient pas majoritaires. Imaginez qu’on inverse la charge de la preuve aujourd’hui, 90% !des fonctionnaires qui habitent Ouaga 2000 seraient en prison. Si on arrive à récupérer ne serait-ce que 10% des sommes détournées et des fruits de la corruption et du vol, l’état serait en mesure de financer la guerre pendant des années. Si SANKARA est si populaire même mort, si les populations sont si nostalgiques c’est que globalement, les bienfaits de la RÉVOLUTION étaient largement plus importants que ses nuisances. On comprend qu’après l’époque bénie du CDP et du MPP où les brigands au pouvoir favorisaient tous les bandits qui pillaient notre pays, ceux qui sont à la diete aujourd’hui pleurent leur paradis perdu, votre paradis perdu

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 09:10, par SOME En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Je constate que la photo illustratrice n’a rien à voir avec l’article. Nul étonnement que l’article même ne soit pas signé ni ne comporte les sections puisque l’on parle de coordination
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 09:50, par Moise En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Vous pouvez faire comme Guillaume SORO, mettez fin à votre exil et rentrer chez vous. Le Burkina c’est pour vous aussi.....
    Haaa, et dire qu’il n’ a y a pas de liberté d’expression au Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 12:24, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Si ces exilés ne se reprochent rien, qu’ils rentrent simplement au pays qui les attend ! C’est de la malhonnêteté que de dire que c’est le MPSR2 qui vous contraint à l’exil ! La France engluée dans sa sale politique internationale, ne sachant plus où donner de la tête entre ses problèmes internes, la guerre qu’elle a encouragée en Ukraine et qui s’enlise éternellement, la merde que le HAMAS a créé et a refilée aux Occidentaux qui ont la trouille .quand il faut dénoncer Israël, la défaite des djihadistes de Kidal abandonnés par la même France, etc. ...cette France n’a plus le temps à consacrer à de minables personnes dites "exilées forcées" venant de leurs colonies ! Y a qu’à aller demander à Guillaume Soro le tout puissant faiseur de roi qui avait donné instructions de brûler le Burkina, aujourd’hui abandonné.la France et qui rase les murs à Niamey sur ses terres africaines ! Vous nouveaux exilés du Burkina, je ne suis pas sûr que quelqu’un vous entende dans un tel environnement. On sait que vous avez l’argent mais demandez Conseil aux anciens exilés et ils vous diront ce que c’est ! On vous souhaite bon retour au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 17:18, par Gwandba En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Chers tous.
    Vous rappelez vous des tractes ordurières des lâches traitres de notre nation sous la révolution avec SANKARA ?

    Prenez quelques secondes et voyez aujourd’hui tous ceux qui souhaitent que nous échouons dans cette guerre et le nouveau départ amorcé par l’Afrique. Ce son les mêmes ou leurs rejetons avec les mêmes méthodes.

    Relisez un peu les différentes sorties de ces orphelins du monde perdu.
    Même physiquement, ils ont des points communs.

    Vous remarquerez surtout l’honnêteté et le courage ce chiffon est rédigé.

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2023 à 20:45, par SOME En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

      Bien vu ! Mais c’est normal car ceux qui ont sabordé la révolution ce n’étaient pas les paysans illettrés mais ces petits bourgeois lettrés qui n’arrivaient plus à manger. Avec Traoré ils ont cru que c’était une affaire de mois qu on allait le liquider vite fait. Ils ont fini par se rendre compte qu il fallait revenir à leurs vieilles méthodes. Le malheur de l’Afrique ce sont ces lettrés. L’impérialisme utilise les armes et munitions de l’esprit puisqu on est dans la guerre des intelligences.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 17:52, par Baoyam En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Le Burkina a-t-il vraiment changé oubien cet écrit vient de non-Burkinabè ? On est la capitale du cinéma africain mais dans les salles. Qui aurait cru que la politique burkinabè allait devenir du cinéma aussi ?
    Souvenez-vous du groupe des journalistes menacés par les partisans du mpsr2. Pourquoi on n’entend plus parlé ? Les menaces ont-elles céssé oubien le cinéma a été dévoilé sur la place publique ?
    Sans signature, ceci est simplement de la délation.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 18:22, par Minnayi En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    C’est juste de la plaisanterie ou quoi ? Je pense que c’est très excessif le contenu de cette déclaration qui n’est pas signée. LeFaso.net devrait exiger la signature du communiqué avant sa diffusion, ne serait-ce que pour le respect de ses lecteurs.

    Comment des gens peuvent-ils se dire exilés forcés et ils n’ont pas le courage de s’identifier ? C’est assez ridicule mais grave de la part du journal.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 19:23, par EBENEZER En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Du n’importe quoi !
    Un exilé forcé est quelqu’un que nos fds ont attrapé et sont allées jeter à la frontière et l’interdire de revenir dans son pays ; chose qui n’existe point au Faso.
    Pour tous les apatrides qui se disent exilés forcés cela n’engage qu’eux et ils sont libres de se faire cette opinion d’eux mêmes.
    L’ancien ministre des Finances Luc VEBAMBA a démontré que tout citoyen burkinabè qui le désire peut revenir chez lui.
    la nation d’abord, les tralala après !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 19:49, par Beouco En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Si avoir des couilles, c’est s afficher,alors le Mpsr2 n en a point.
    Hormis les 02 ou 03 figurines connues qui composent le mpsr2 ?
    Une nébuleuse gouvernement par la dictature un pays et c est normal,c est un pays libéré et souverain.
    La constitution c est du papier -cul il me semble

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 20:03, par Sacksida En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    De toute facon, dans une Societe Humaine Democratique Normale, la lutte pour le Developpement Economique, Social et dans la gestion Vertueuse publique et pour la Defense des Interets Fondamentaux notre Peuple est faite de contradictions politiques et de lutte des Classes. Le MPSR 2 et Ibrahim Traore a leur arrivee le 30 septembre 2022 suite a des negociations sous legide des Chefs Coutumiers et Religieux des axes principaux a accomplir pour une normalisation a terme de la situation Nationale :
    1) La lutte continuelle contre le Terrorisme et le Grand Banditisme desastreux.
    2) La resolution de la question humanitaire, Alimentaire et le retour des populations deplaces Internes dans leurs localites.
    3) La resolution de la question de Reconciliation Nationale et la Cohesion Sociale.
    4) L’amelioration de Gouvernance pour la rendre Vertueuse et la reduction du train de Vie de l’Etat Burkinabe et egalement des Audits Generaux de lutte contre la Corruption et les mauvaises gestion publique.
    5) Le retour de l’Administration Publique d’Etat dans les localites abandonnees.
    6) L’organisation scientifique des Elections Generales Credibles et Transparente Inclusive etc.
    Donc apres un an de gestion publique, si Ibrahim Traore et son regime MPSR 2 etaient des democrates et des Revolutionnaires Burkinabe consequents, depuis octobre 2023, il devrait convoquer des Assises Nationales Patriotiques pour faire l’Etat des lieux sans aucune complaisance et degager des perspectives d’Avenir. Mais contatons nous, si quelques efforts sont faits pour l’equipement adequat des Forces Armees et Securitaire ; il y’a des Derives Dictatoriaux :
    1) Rentatives de caporalisations des Libertes Individuelles et Collectives suivi des Menaces des Organisations Nationales non Infeodees a Ibrahim Traore et son MPSR 2.
    2) Autorisations de manifestations des OSC Alimentaires et des Soutiens IRISI et autres regroupements des Ronds Points.
    3) Ces d’enlevements de personnes par Militaires encagoules et intimidations diverses.
    4) Assassinats Premedites de Militaires sous pretextes d’arrestations en dehors des services de gendarmerie.
    5) Massacres Inhumaines Reiteres des Populations Burkinabe Inoncentes sans que des enquete aboutissent.
    6) La Reconciliation Nationale en Veilleuse ou tendant a disparaitre,
    7) Les Audits Publics et la lutte contre la Corruption Endemique en Etat de Laxismes continuels ; sans compter des Dossiers Criminels sans un debut de Jugements Criminels.
    8) Ne parlons meme pas de programmes des Futures Elections Generales Credibles etc.
    Par consequent, la declaration des exiles MPSR 2 ; d’ailleurs chaque regime a eu ses exiles depuis longtemps, est tout a fait normal car ils veulent contribuer a la resolution des problemes complexes du Pays et pour un changement positif de l’esprit tendantieux de la pensee unique qui n’est nullement acceptable et dans les genes du Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 21:42, par Sacksida En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Merci Internaute Bob d’avoir rappele l’un des aspects salvateurs de la Revolution Democratique et Populaire d’Aout avec Thomas Sankara ; concretement ce que les Tribunaux Populaires de la Revolution ont apporte comme recettes issues des condamnations Judiciaires se Chiffres a des Milliards de FCFA a l’epoque. Et cela sans oublier la moralisation de la gestion publique et la rendant Vertueuse pour ceux et celles des Burkinabe honnetes et integres. De meme, cette Revolution n’a rien a voir avec le Populisme Politique et le tatonnement actuelle de la Transition qui se voudrait Revolutionnaire et qui glisse dans les meandres de la Dictature Neo-Imperialisme Russe et qui n’aurait surement aucune Valeur Ajoutee sur le Plan Economique et Social pour notre Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2023 à 21:43, par wendguudi En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Hum ! Vous une centaine d’exilés et il y a plus de 20 millions de Burkinabè. En tout cas, on sent pas votre absence. Vous avez au moins 3 choix à savoir : « soit on te tue », « soit tu t’exiles », « soit tu vas en prison ». Il faut ajouter un 4ème choix à noter " chanter les louanges de IB". De toute façon, comme l’a dit NAB, il y a les terroristes de brousse et ceux des villes. Ne serez- vous pas ceux des villes ? il y a le vrai et l’ivraie. Ne serez-vous pas ivraie ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2023 à 01:42, par Ami En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Celui qui parle de contribution de Check est hors sujet. Mr où Mme victoire , n avez vous toujours pas contribué à l effort de paix ? C est le moment de le faire au lieu de révéler votre refus de contribution au grand public. Je dirai votre apatride ! Ayez le courage de vous regarder dans le mirroir et demandez lui votre identité. Bon vent a vous !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2023 à 10:40, par Lazare Yabre En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Chers tous. Vous savez,meme ceux qui nous ont imposer leur democratie,EN temps de guerre,pas liberte d’espression.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2023 à 04:52, par Sans rancune En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Le FESPACO a vraiment de l’avenir au Burkina. Ko le "Comité International des Exilés Forcés du MPSR II", tchrrrrrrr !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2023 à 21:46, par 1, A rsenal, 2 Arsenals, 123 Arsenals En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Dites a ces "exiles forces, la, que arsenaux n’ existe pas. On dirait qu’ iols n’ ont pas fait le CM1.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2023 à 11:48, par Eric de KOURIA En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Un tract ordurier ! Ni plus ni moins ! Qui aime le Burkina n´écrirait point pareille absurdité. Ceux qui ont quitté le Burkina par ce qu´ils ont quelque chose à se reprocher, ou tout simplement par ce qu´ils ne peuvent plus voler comme avant se devraient de revenir à la raison et demander pardon au peuple pour faire amande honorable au lieu de se donner à ce jeu de mercenariat !
    Cela nous rappelle une certaine époque. On se souviendra que pendant la période d´avant le 15 octobre 1987, de tels écrits avaient inondé les villes de Ouagadougou et de Bobo. On connait la suite. Cette fois-ci, le peuple Burkinabè est comme un seul homme et est debout ! Nous défendrons au prix de nos vies, notre révolution !
    Ceux qui rêvent d´un arrêt de cette révolution se fourrent bien un doigt dans l´œil !
    Vive le peuple Burkinabè,
    Vive la Transition révolutionnaire,
    Vive le MPSR II et son Gouvernement
    Vive le Capitaine Ibrahim TRAORÉ
    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2023 à 08:45, par Traoré Amado En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Ils n’ont même pas les couilles pour signer courageusement leur torchon. C’est un trac mais pas un communiqué. En plus, ils portent des œillères, avec IB au moins ce sont des réquisitions légales. On a vu pire avec Damiba, ces milices battaient, bastonnaient les voix discordantes dans les rues et les salles de conférences. Vous étiez où ?

    La vie d’aucun Burkinabè n’est plus importante que celle de ceux qui sont au front. Ils enseignent l’art de la guerre sur les plateaux de Télévision quand il s’agit d’aller au front ils se défroquent. Certains même vont se cacher sous les jupons de leurs épouses à Madagascar !

    Souffrez que le pays se remette progressivement sur pied. Les signaux sont bons. Nous vivons les derniers spasmes du terrorisme. Bandes de poltrons ! En attendant, honorez vos réquisitions grandes gueules !

    Tel que le Maussade, l’ANR doit mettre tous les moyens pour traquer et retrouver ces lâches afin qu’ils honorent ces réquisitions même s’il faut aller les cueillir sur la lune. Ce sont des communicants des terroristes. On ne peut pas gagner la guerre contre les agresseurs extérieurs sans avoir nettoyer au Karcher les ennemis de l’intérieur !
    Force et courage à Vous FDS
    VDP
    Bravo IB pour ton courage et ta clairvoyance !

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2023 à 09:40, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Vive la TRANSITION
    Soutien Total à la Transition
    Vive IB et ses solides collaborateurs !
    A bas les gens qui ont gâté le pays et qui pensent qu’on va les laisser continuer. Ils peuvent tout dire, on avance avec IB et son équipe !
    Vive la TRANSITION !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2023 à 01:24, par Aroun En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Ils sont exile’ tout simplement parce qu’ils ne veulent pas aller au front.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2023 à 11:42, par SIDWAYA En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    je voudrais adhérer . Où vous trouver ? Puis je avoir un ,numéro de téléphone ?
    Je suis présentement à ouaga mais je rêve d’être aussi un exilé. Aidez moi. J’attends votre géolocalisation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2023 à 17:07, par DAN MAMA En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    Burkinabè on excelle toujours en cinéma. Ko Comité international des Exilés Forcé. Comité des MPSRPhobes weh !!!!!!!
    Je pense que toute structure sérieuse doit s’assumer. Au moins la signature de ne serai-ce que par délégation d’un de vos membres serait intéressant. Je pense que vous n’êtes pas des hommes responsables car non seulement vous refusez l’appel de la Patrie, mais aussi vous fuyez de vous-même chez-vous en disant par diffamation que vous êtes des exilés !!! QUELLE HOOOONTE !!!!!! Vous chantez partout que "Toutes personnes qui ne chante pas les louanges de IB a le choix entre les trois alternatives ci-après « soit on te tue », « soit tu t’exiles », « soit tu vas en prison ». Ce qui fait que progressivement des citoyens Burkinabè n’ont eu d’autres choix que de s’exiler. Combien sont-ils ? Des centaines sûrement. Moi je n’est pas appris qu’un citoyen a été retrouvé mort comme au temps de Blaise et que le responsable serait le gouvernement de IB. Jamais !!!!!!
    Tout simplement vous refusez de signer le communiqué parque vous savez parfaitement que vos propos mensongers et diffamatoires seront retenus contre vous. Continuez ainsi, en tout cas le Peuple Burkinabè vous a à l’oeil !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2023 à 03:17, par Hollingsworth En réponse à : Burkina : Les « Exilés forcés du MPSR2 » dénoncent une lutte féroce du pouvoir contre ses propres concitoyens

    @Eric de KOURIA , internaute 28.
    On a bien compris, vous cherchez un poste, c’est humain surtout dans un contexte économique difficile au niveau personnel comme en général. Essayez au moins de le faire avec un peu de classe sans insultes, ni griotisme, sinon, même au niveau du MPSR II, ils ne vont rien vous donner car ça se voit facilement que vous ressemblez plutôt à un opportuniste...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"