LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

Publié le jeudi 26 octobre 2023 à 10h25min

PARTAGER :                          
Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

Le chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré, a signé un décret, portant création de sept nouvelles Brigades d’intervention rapide (BIR) à Gourcy, Gaoua, Kongoussi, Banfora, Solenzo, Bogandé et Gayéri, a appris l’AIB.

Avec ces sept nouvelles Brigades, le nombre de BIR passe de 12 à 19.

Ces Brigades sont aussi chargées d’’assurer les escortes de grands convois logistiques au profit des Forces Armées Nationales ou de tout autre organisme, de participer à la lutte contre le grand banditisme aux côtés des forces de sécurité intérieure, de préserver et de perpétuer les traditions militaires.

Lefaso.net
Source : Agence d’information du Burkina

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 26 octobre 2023 à 10:46, par AMKOULEL En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

    Félicitations et très bonne décision ! Notre pays doit porter son armée à 1 million d’Hommes, équipés correctement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2023 à 10:51, par kiswensida En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

    Bonjour, qui peut me m’informer sur l’effectif d’une brigade de l’armée burkinabè ?
    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2023 à 15:57, par Deafnot En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

      Le Journaliste a du se tromper. Ce sont des bataillons au lieu de brigade. Un bataillon (unité) est de l’ordre de 300 à 1200 personnes et est commandé par un capitaine au moins(commandant ou lieutenant colonel selon la taille). A l’intérieur, il y a des sous unités commandés par des lieutenants. Mais personne ne te dira le nombre que compose nos BIR au Burkina Faso. Qu’est ce que tu veux en faire avec ?

      Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2023 à 20:52, par HA En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

      Kiswensida,

      Le nombre exact doit rester secret parce qu’en période de guerre la connaissance exacte des effectifs est utile à l’ennemi pour ses planifications. Mais on peut donner des ordres de grandeur.

      Dans l’armée Il existe deux types de centres de commandement. Les premiers seront dits « fonctionnels ». Ils n’ont pas de fonction au combat mais servent à la formation, l’entraînement, l’équipement et l’administration courante.

      Les seconds sont dits « opérationnels ». Comme leur nom l’indique, ils servent à donner des ordres en opération, au combat. Et Les centres de commandement opérationnels se définissent selon trois critères :

      - le critère avec /sans forces rattachées,
      - le critère géographique, et
      - le critère du volume de forces encadrées.

      Le critère « volume de forces encadrées » se comprend facilement. Les centres de commandement encadrent (ou sont capables d’encadrer) un volume de forces donné de façon hierarchique avec des ordres grandeurs suivants :

      - section : 20 à 40 personnels militaires
      - compagnie : 100 à 250 personnels militaires et est composé de sections
      - Bataillon : 300 à 1200 personnels militaires et est composé de plusieurs compagnies
      - Brigade : 3000 à 8000 personnels militaires et est composé de plusieurs bataillons
      - Division : 10000 à 30000 personnels militaires et est composée de brigades ou de plusieurs bataillons
      - corps d’armée : plusieurs milliers de personnels militaires et est composé de plusieurs divisions.

      Ces trois critères (forces rattachées, géographique, volume de force) peuvent se combiner. Par exemple, un centre de commandement peut n’avoir aucune force rattachée, être régional, tout en ayant la capacité de commander une division.

      Generalement, les brigades sont mis en quartier alors que les bataillons sont en opérations sur le terrain. Donc ici le journaliste n’a probablement pas bien rapporté l’information, il s’agit des bataillons et non des brigades. Imaginons qu’on ait 19 brigades, cela signifie que l’on aura un effectif des personnels militaires qui sera compris entre 57 000 à 152 000 personnels militaires. Notre pays n’a pas encore ces effectifs militaires. Et puis dans ce contexte que gagne notre pays à créer des brigades qui seront immobiles en quartier alors nous avons besoin des unités mobiles comme les bataillons.

      Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2023 à 11:28, par Moha’s En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

    Le maillage du territoire est en bonne voie et surtout avec la contribution des VDP. A mon sens, voici ce qu’il y’avait à faire depuis longtemps. Inch Allah, les terroristes n’auront aucune issue que de déposer les armes. Le travail reste colossal si l’on voit les unités à constituer, les armes pour nouvelles BIR et les moyens roulants et le tout sur nos ressources propres. Par ailleurs, il sera intéressant d’accélérer la mise en œuvre du contrat d’exploitation des mines de Tambao et d’Inata pour que son volet sécuritaire aide à sécuriser cette autre partie du pays. Nous y arriverons !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2023 à 11:48, par Baoyam En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

    Ca fera maintenant presque 18 nouvelles BIR crées en moins d’un an. Que tout ceux qui critiquent IB nous disent s’il y a même eu le 1/4 de ceci en 6 ans de Roch et Damiba.

    Continuez ainsi et ces critiques se ridiculiseront.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2023 à 15:55, par Yako En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

    Hummm... Combien compte l’effectif d’une brigade 30 40... d’éléments ? Trop peu pour le maillage d’un territoire communal, sa présence est plutôt symbolique. C’est pourquoi,Yako persiste et signe :Cette guerre n’est pas à notre portée, elle est ruineuse.Il faut avoir le courage d’ouvrir un dialogue avec les bandits/terroristes qui sont avant tout nos concitoyens.En français facile,on ne règle pas les palabres communautaires par un coup de gourdin !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2023 à 17:13, par porto En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : Création de sept nouvelles brigades d’intervention rapide

    Mon cher boayam roch n’etait pas militaire.c’etait aux militaires de lui suggerer cette methode mais ils ne l’ont pas fait.est ce la faute de roch ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bam : Des terroristes neutralisés dans la forêt de Paspanga