LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

78e Assemblée générale de l’ONU : La leçon d’histoire de Bassolma Bazié

Publié le dimanche 24 septembre 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
78e Assemblée générale de l’ONU : La leçon d’histoire de Bassolma Bazié

Devant la tribune onusienne, Bassolma Bazié, prenant la parole au nom du Burkina Faso, a fait un saut dans l’histoire rappelant le sacrifice des tirailleurs sénégalais lors de la seconde Guerre mondiale.
Il souligne également que le Burkina Faso, le Niger et le Mali font face à "une guerre qui leur a été imposé par l’impérialisme sous couvert de terroristes".

Ci-dessous l’intégralité de son discours.

Lefaso.net

Discours de Bassolma Bazié, au nom du Capitaine Ibrahim Traoré, à l’ONU

Excellence Monsieur le Président de la 78e Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies ;
Excellence Monsieur le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies ;
Distinguées personnalités ;

Au nom de Son Excellence le Capitaine Ibrahim TRAORÉ, Président de la Transition, Chef de l’État, recevez les salutations fraternelles du Peuple et du Gouvernement du Burkina Faso.

Au nom du Peuple Burkinabè, je m’incline respectueusement sur la mémoire des grands leaders dans le monde qui ont fait rêver et espérer d’une société humaine juste et équitable à travers leur engagement, détermination et esprit de sacrifice. Je cite notamment :

 Fidèle CASTRO de Cuba ;
 Patrice Emery Lumumba du Congo ;
 Kwamé N’Nkrumah du Ghana ;
 Modibo KEITA du Mali ;
 Ruben Um Nyobé et Félix Moumié du Cameroun ;
 Sylvanius OLYMPIO du TOGO ;
 Che Guevara de l’Argentine ;
 Martin Luther King et Malcolm X des États-Unis d’Amérique ;
 Nelson Mandela de l’Afrique du Sud ;
 Jomo Kenyatta du Kenya ;
 Amilcar Cabral de la Guinée Bissau et des îles de Cap Vert ;
 Marien Ngouabi du Congo Brazzaville ;
 le Capitaine Noël Isidore Thomas SANKARA du Burkina Faso ;
 Etc.

Ces leaders ont été pour la plupart, exécutés de façon violente, et d’autres, assassinés à travers le feu des prisons et des empoisonnements. Leur seul crime a été pour chacun d’eux l’incarnation des rêves, des ambitions, de l’espoir des peuples meurtris, violés, violentés et pillés !

Monsieur le Président ;

Ma présence à cette tribune Honorable des Nations Unies, au nom du Burkina Faso, Pays des Hommes intègres, n’est pas pour ériger des murs de lamentations. Je ne suis pas non plus là pour vous livrer un discours de convenance. Mais j’ai été plutôt mandaté en sacrifice pour vous dire que le mensonge d’État, l’hypocrisie diplomatique, la boulimie du pouvoir, la recherche effrénée du gain, l’esprit démoniaque de domination et d’exploitation de l’Homme par l’Homme sont les vraies plaies qui gangrènent notre vivre ensemble et font courir toute la société à sa perte, y compris donc notre organisation, l’ONU.

1. Son Excellence Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ;
2. Son Excellence Monsieur Joe Biden, Président des Etats-Unis ;
3. Son Excellence Monsieur Dennis Francis, Représentant permanent de la Trinité-et-Tobago auprès des Nations-Unies, élu Président de la 78è Session de l’Assemblée Générale.
4. Son Excellence Monsieur Luiz Inacio Lula da Silva, Président de la République fédérative du Brésil ;

Permettez-moi de reprendre ici des parties de vos discours respectifs prononcés à cette même tribune à l’ouverture de cette 78e session :

Primo : « Nous sommes dans un monde sens dessus-dessous ! Des cadavres jonchent les plages où des milliardaires se prélassent » ;
Secundo : « Nous sommes à la croisée des chemins. Nous avons une cause commune à savoir, léguer à nos enfants un monde avec un bon climat social. » ;
Tertio : « Malgré les difficultés, nous pouvons nous en sortir ; ce ne sont pas les capacités qui manquent mais la volonté politique. Si non, nous pouvons apporter le progrès et la paix pour tous » ;

Quarto : « Il y a dissonance entre les discours et les pratiques, les faits. Le Conseil de Sécurité de l’ONU est paralysé. L’ONU doit assumer ses fonctions d’un monde solidaire et équitable conformément aux principes édictés dans la Charte. Cela suppose qu’on ait le courage de lutter contre les inégalités ».

La quintessence des expressions de ces quatre hautes personnalités signifie clairement que les inégalités dans le monde sont voulues, si non qu’avec un minimum de courage et de volonté politiques nous pouvons, à défaut de les éradiquer, les amenuiser à leur congrue expression !

En effet, chaque année les discours pleuvent au même titre que les promesses et engagements. Les preuves de la dissonance entre les discours et les faits sur ces questions de principes contenus dans la Charte de l’ONU dont la justice, l’égalité, la dignité, l’intégrité, le droit à l’autodétermination, la souveraineté des États, l’inviolabilité du territoire et le respect du droit international sont ce qui se passe en Libye, dans le Sahel (précisément sur le Niger) et sur la crise entre la Russie et l’Ukraine.

D’abord, en Libye, suite à cette catastrophe diluvienne, des milliers de vies ont été fauchées. Pour badigeonner nos consciences de tranquillité transparente, chaque Nation se précipite pour présenter sa compassion, sa solidarité. C’est certes pour donner l’impression que nous vivons en société et que nous défendons des valeurs.

L’honnêteté intellectuelle recommande et l’histoire des consciences nous reflètent que nous devons présenter nos sincères excuses au peuple Libyen pour avoir été, collectivement et individuellement, par passivité condamnable ou par complicité active et inacceptable, aux côtés des bourreaux qui ont été la première catastrophe anthropique en Libye.

C’est cette catastrophe qui a mis la Libye à genoux en la saccageant et tuant son guide, avant que les eaux du déluge ne viennent l’endeuiller davantage. Et malheureusement, à la tête de cette catastrophe humaine étaient l’ONU sous la résolution 19-70 et le silence coupable voire la complicité de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Cette macabre intervention, avec la France de Nicolas SARKOZY en tête, a liquidé le guide libyen le Colonel Mouammar Kadhafi, le 20 octobre 2011. Si les condoléances au peuple Libyen avaient un minimum de bon sens et sans hypocrisie, cette diplomatie macabre n’aurait jamais lieu autour du cas du Niger pour y créer une Libye bis.

Ensuite, pour preuves que les relations internationales sont teintées d’une haute hypocrisie diplomatique dénudée de conscience, de morale, de dignité, d’intégrité, de justice donc de paix, ce sont encore les mêmes gesticulations dans un alignement scandaleusement mortifère qui s’agitent comme des fauves autour de leur proie blessée pour la dévorer.

Aujourd’hui, nous avons fait le constat malheureux que contrairement aux discours de profession de bonne foi prononcés à cette haute tribune de l’ONU invitant au respect de la charte de l’ONU et du droit international, les dirigeants représentant le peuple frère du Niger ont été pratiquement interdits d’accès au siège des Nations Unies.

Le Burkina Faso condamne fermement cette manœuvre sordide qui relève de pratiques moyenâgeuses. Cela ne peut évidemment se faire que par des esprits en perte de valeur essentielle pour toute vie harmonieuse en société. De ce fait, nous renchérissons pour dire que l’ONU ne doit en aucun cas être un instrument dans les mains d’un quelconque pays.

Les leaders panafricanistes qui se sont battus pour l’unité africaine, nos grands-parents qui sont tombés dignement sous les balles assassines des colons, les dignes fils africains qui se sont sacrifiés pour l’honneur sur le continent et qui ont lutté ferrocement contre la traître négrière et le néocolonialisme ont eu leur sommeil de guerriers perturbé pour avoir entendu qu’une poignée d’enfants égarés de l’Afrique tiennent le Niger tel une boule de coton à l’envahisseur afin qu’il y mette le feu.

Oui, cher Continent Africain, une poignée de tes enfants a décidé de t’humilier et de te vilipender à travers le mensonge éhonté d’État en commençant par le Niger. Par conséquent, je lance un appel vibrant et solennel aux peuples Senegalais, Beninois, Nigérian, Ghanéen, Tchadien, Ivoirien, Comorien, Bissao-Guinéen et tous les peuples d’Afrique à se mobiliser davantage dans la fraternité et la solidarité africaine afin d’éviter que les impérialistes mettent le feu au Niger comme le cas de la Libye.

Monsieur le Président de la 78e Session de l’Assemblée Générale ;
Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU ;
Distinguées personnalités en vos grades, titres et rangs respectifs ;

J’insiste à cette tribune de l’ONU et devant le monde entier que la CEDEAO, l’Union africaine et l’ONU doivent impérativement se muer en des organisations véritables des peuples en lieu et place de structures d’une minorité de Chefs d’Etat. Elles ne doivent pas être utilisées et instrumentalisées pour déstabiliser des Pays frères en assassinant leurs leaders. Ce n’est qu’à ce prix que la Charte de l’ONU et le droit international auront un sens !

Enfin, parlant de la Charte de l’ONU et du Droit international, un conflit entre la Russie et l’Ukraine est entretenue et voulue par certaines autres puissances.

Ainsi, plusieurs Pays occidentaux notamment les États-Unis et l’Union Européenne y ont déversé toute sorte de soutiens notamment militaires. Les populations civiles ukrainiennes engagées comme volontaires dont certains pilotent mêmes des chars sont félicitées et traitées de patriotes.

Le Mali, le Niger et le Burkina Faso font face à une guerre qui leur a été imposée par l’impérialisme sous le couvert de terroristes de tous acabits (AQMI, DAESH, JNIM, etc.) semant terreur et désolation. Malgré l’existence de cette même Charte des Nations Unies avec ses principes d’égalité, de justice d’une part et d’autre part du même droit international invoqué à cette tribune de l’ONU, il y a nettement un fossé abyssal dans le traitement des questions. En effet :

Prenant le cas du Burkina Faso, les populations civiles face aux incursions barbares et meurtrières des terroristes ont décidé de s’engager aux côtés des Forces de Défense et de Sécurité (FDS). Ces populations ainsi engagées, formées et encadrées par les FDS sont appelées des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP). Ainsi, au Burkina Faso, nous avons 58 000 VDP dont 42 000 VDP Communaux et 16 000 VDP Nationaux qui combattent sur tous les fronts aux côtés des FDS, formés-encadrés-orientés par elles.

Celles-ci n’agissent que sur instruction et surveillance des FDS et conformément à des textes réglementaires en vue de protéger leurs vies et leurs biens. Ce sont ces Patriotes que certains chefs d’État de la CEDEAO et de l’Union Africaine, sur instrumentalisation de puissances impérialistes capitalistes, tentent de faire croire à la Communauté internationale que ce sont des milices : c’est cela le mensonge éhonté d’État !

Monsieur le Président ;

Si la communauté internationale était honnête et sincère dans son engagement contre le terrorisme, il ne perdurera point de sorte à ce que des populations civiles s’engagent et se forment pour assurer leurs propres défenses. Parlant d’un manque de franchise de cette Communauté internationale, voici des exemples :

Premièrement, lorsque le Mali, le Burkina Faso, le Niger et d’autres pays se sont organisés sur leurs frontières communes en mutualisant leurs forces pour faire face au terrorisme, la France est venue de nulle part imposer son instrument qu’est le G5 Sahel.

Aujourd’hui, la CEDEAO qui a subitement une force d’intervention pour rétablir des démocraties a annoncé un apport de 2 milliards de dollars US. Mais de la création de cette G5 Sahel jusqu’à sa propre vaporisation, cette CEDEAO n’a pu débourser que 25 millions de dollars US. Où est donc le sérieux dans la défense des vies humaines prônée par la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des Peuples.

Deuxièmement, le Burkina Faso subit des sanctions cyniques suite au coup d’État du 30 septembre 2022. Cette nébuleuse dite Communauté internationale, sous l’impulsion de la France qui est passée par ses valets locaux en Afrique a tenté d’abord de faire nommer un Premier ministre au Burkina Faso en vain, ensuite ils sont passés à l’imposition de ministres dans des postes stratégiques au sein du Gouvernement Burkinabè en vain et enfin ils ont négocié le maintien des relations afin que le Capitaine Ibrahim TRAORE mette en œuvre tout ce qu’ils décideront, condition sine qua non d’une durée à souhait au pouvoir.

L’ayant aussi refusé au nom de l’intérêt supérieur de son Peuple, une avalanche de mesures répressives, de menaces, de tentatives de coups d’État, manœuvres immorales sont en élaboration dans des laboratoires criminels. Et malheureusement, toutes ces manœuvres et missions macabres sont pilotées en marionnettes téléguidés par des personnages de couloirs présidentiels africains.

C’est ainsi que même cette fameuse initiative d’Accra sans le Mali n’a pas fait long feu.

Troisièmement, en plus des coupures d’aides, d’annulation de conventions de formations de nos Forces de Défenses et de Sécurité (FDS), nous assistons au blocage de notre matériel militaire commandé avec la sueur de nos compatriotes, toujours sous l’impulsion de la France.

En exemple, pour les vecteurs aériens nécessaires pour le contrôle et la défense du territoire, nous avons eu un contrat avec le Brésil dont la Licence d’Arme devait provenir de la Belgique, et le système de Navigation et de Tir ainsi que des Cameras des États-Unis d’Amérique, puis un Moteur du Canada. Ces moyens sont aujourd’hui fallacieusement et cyniquement bloqués. Vous parlez de Défense de Droits Humains à cette tribune de l’ONU, je vous invite donc à nous livrer incessamment nos Armes pour la défense et la protection de nos populations meurtries. En tout état de cause, vous êtes solennellement saisis et si rien n’est fait, l’histoire vous tiendra responsable de non-assistance à personnes en danger !

Monsieur le Président de l’Assemblée Générale ;
Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU ;
Chères personnalités dotées toujours d’un minimum de bon sens ;

Ce tableau peu reluisant de cette communauté internationale caractérisé par la non-assistance à État en proie au terrorisme, l’hypocrisie internationale, la suprématie de quelques puissances au sein de l’ONU, la complicité au pillage de l’Afrique, etc. ne commande-t-il pas la traduction de cette communauté internationale devant la CPI ?

En un mot, notre sécurité sera assurée par nous-mêmes en priorité et non par quelqu’un d’autre.

Sur la question de la présence de WAGNER au Burkina Faso chantée par une certaine presse téléguidée depuis l’Elysée, je repondrai ceci :
Oui, Monsieur le Président, c’est nous les WAGNER du Burkina Faso ! Oui, ces braves FDS et VDP sont les WAGNER du Burkina Faso !!

Par conséquent, du haut de cette Tribune de l’ONU qui magnifie le sacrifice de tout patriote au nom de l’intérêt national, je salue vivement la mémoire de tous ceux qui sont tombés les armes à la main et magnifie le courage et l’intégrité de ceux qui sont toujours en vie et foncent inexorablement et de façon sacrificielle vers la victoire de notre peuple et la sauvegarde de notre Patrie.

Au lieu de nous aider à arrêter cette saignée humaine, ce sont des accusations fallacieuses, des mensonges éhontés d’État englobées dans une diplomatie d’hypocrisie et des menaces voilées pour nous indiquer des partenaires à fréquenter et des conduites à tenir ! Nous disons non !

Au nom de la même Charte des Nations Unies et du Droit International que vous évoquez tous et toutes ici à cette Tribune, les peuples Africains en Général et Sahéliens en particulier sont résolument engagés à assumer absolument et pleinement leur émancipation totale pour un progrès social véritable. Ainsi, le Burkina Faso liera de façon souveraine ses partenariats avec qui il veut et achètera ses moyens de défense avec qui il veut ! Qu’un pays s’appelle Russie, Iran, Turquie, Azerbaïdjan, Cuba, Nicaragua, Corée du Nord, le Burkina Faso y achètera et y vendra librement ses produits sans intermédiaire encore moins une autorisation de qui que ce soit ; et cela, advienne que pourra !

Monsieur le Président de l’Assemblée Générale ;
Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU ;
Chères personnalités dotées toujours d’un minimum de bon sens ;

Parlant toujours d’hypocrisie et de mensonge d’État, dans cette question de lutte contre le terrorisme en Général et dans le Sahel en particulier, voici d’autres faits que vous n’ignorez certainement pas et j’en suis certain :

Primo, dans le Sahel nous avons près d’une dizaine de milliers de soldats d’armées étrangères composés en majorité de soldats français mais également des soldats américains, allemands, italiens, etc. avec des armes, des matériels volants et de surveillance des plus sophistiqués au monde et malgré tout, personne ne voit des colonnes de centaines de terroristes se déplacer pour aller servir la désolation et la mort, souvent avec des armes inimaginables.

Au Mali, au Niger et au Burkina Faso, il n’y a ni usine de fabrique d’armes ni de munitions. Qui recrute donc ces terroristes ? Qui les entrainent ? Qui les dotent en permanence ? Qui les nourrit et avec quels moyens ? Croyez-vous à cette philanthropie au nom de laquelle des occidentaux vont envoyer leurs militaires au Sahel mourir pour les beaux yeux des Sahéliens ? Si oui, qu’est ce qui justifie les énervements et autres gesticulations diplomatiques dès qu’on dit à la France de déguerpir militairement ?

La vraie raison, ce sont les ressources du sous-sol au Sahel ! En effet, l’Assemblée nationale française a voté la loi n°057-7-27 du 10 janvier 1957 paru dans le journal officiel de la République Française du 12 janvier 1957 portant création de l’Organisation Commune des Régions Sahariennes (OCRS) qui regroupe des parties du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie, de l’Algérie, etc. Cette zone n’a jusque-là pas d’égale dans le monde en termes de richesses du sous-sol.

A titre d’exemple, la nappe phréatique la plus importante va de la Mauritanie à la Somalie en passant par le Mali, l’Algérie, la Libye, le Niger, etc. Le journal le Monde du 23 juillet 1957 avançait le chiffre de 6 à 7 millions de tonnes de pétrole comme production potentielle annuelle du Sahara. En plus de ces ressources naturelles, nous avons l’uranium, l’or, le cobalt, le zinc, le diamant, le lithium, le cuivre, etc.

Si vous les occidentaux, vous aimez tant les Sahéliens pour y amener vos militaires mourir au nom de la démocratie, de la liberté, des Droits Humains et de la paix, pourquoi tout le Continent Africain qui compte 1,3 Milliards d’Habitants, donc le deuxième Continent le plus peuplé, 30 415 873 Km2, et 54 États n’a aucun siège permanent au sein du Conseil de Sécurité avec un Droit de Veto ? N’est-ce pas au-delà d’un crime d’État, un Crime ONUsien ?

Donc halte au mensonge diplomatique grossier consistant à dire que ces puissances impérialistes viennent au sahel pour défendre la Démocratie et des Droits Humains.

Parlant de Droits Humains, je vous rappelle que la première Charte au Monde sur cette question de Droits de l’Homme est bien celle de KURUKAN FUGA de 1236 au Mandé, actuel Mali.

De ce fait, que les moralisateurs expansionnistes gardent leurs rhétoriques de respect de droits humains à géométrie variable pour leurs terroristes qu’ils encadrent.

Secundo, l’Afrique n’aime pas comparer les morts ! C’est un manque d’éducation que de le faire ! Par conséquent, je m’incline respectueusement sur la mémoire de toutes les nationalités ayant perdu la vie en Afrique en générale et au Sahel en particulier. Ainsi, sur les sorties hasardeuse, condescendante et malheureuse du Président de la République Française Emmanuel Macron et qui frisent souvent le ridicule tout se glorifiant d’une hypothétique condescendance sur les peuples africains, je m’impose le devoir de lui faire un petit cours d’histoire sur sa propre histoire.

Voilà pourquoi, les salles de classes sont faites pour que les enfants apprennent les cours et grandissent bien, que de s’adonner à autre chose au risque de se perdre à jamais. Mais pour commencer, je précise qu’aucun peuple africain ne s’est opposé au peuple français : il n’y a pas donc de sentiment antifrançais en Afrique et il y en aura jamais du fait de notre légendaire hospitalité et amour du prochain. Il y a que les peuples africains refusent la condescendance, l’arrogance, l’insolence, la suffisance, le paternalisme, le pillage de ses ressources et le crime organisé.

En effet, pour votre mémoire, Monsieur Emmanuel MACRON :

D’abord, je rappelle l’appel à travers la BBC en Angleterre le 14 juin 1940 lancé par votre propre grand-père le Général De Gaule à l’endroit de l’Afrique pour venir sauver la France des griffes des Nazis. Comme rappel nous avons :

✓ « 17 000 Maliens morts pendant les deux guerres mondiales. Une dette de sang que la France semble avoir occulté », Cf livre de Bakari KAMIAN, Professeur agrégé de l’Université-Sorbonne : « Des tranchées de verdum à l’église Saint-Bernard : 80 000 combattants maliens au secours de la France (1914-1918) et 1939-1945 ». (Editions KARTHALA./ 2001. Extraits : 343- 345) ;
✓ « …Les morts pour la France (Page 343) Tableau 20 : les vétérans en AOF, 1952 et 1959 ;

✓ Page 344, Tableau 21 : Les vétérans soudanais des deux guerres :
 Total des victimes du Mali, du Burkina Faso et du Niger : 82 208 Combattants tombés ;
 Total Général AOF : 154 519 combattants. Cf. Source : Henri LIGER, Rapport de fin de mission en AOF, Dakar, le 13 juillet 1950, Archive du Sénégal, cote 4 D 68 (89) - voir Annexe V.

Ensuite, le 17 novembre 1986, François Mitterrand, président Français d’alors, en réponse au Capitaine Thomas SANKARA disait : « l’Afrique a été pillée. J’ai parlé de matières premières. J’aurais dû parler des hommes ! Pendant des siècles, on vous a exploité humainement : on a volé vos hommes, vos femmes, vos enfants. On s’est servi de vous. Je comprends votre refus, votre révolte, et j’approuve votre combat. Vous avez raison de refuser d’être un Continent sacrifié. Le moment est venu où vous devez vous-mêmes développer vos économies à partir de ses biens et de ses hommes. Et le devoir de ces pays qui ont profité abusivement du travail africain, c’est de restituer à l’Afrique une part de ce qui a été pris au travers des siècles derniers ». Effectivement, l’Afrique a toujours été vachement pillée mais elle reste riche en Hommes, en valeur et en richesses minières. Pour preuves :

Parlant de ces Ressources minières, l’Afrique c’est :
 30 % des réserves minérales mondiales ;
 40 % des réserves d’Or ;
 33 % des réserves de diamants ;
 80 % des réserves de coltan (téléphones) ;
 60 % des réserves de Cobalt (batteries) ;
 55 % des réserves en Uranium etc.
C’est pour la défense ferme de cette Afrique que la jeunesse africaine est plus que jamais débout.

Monsieur MACRON, avez-vous encore besoin d’un peu d’histoire pour vous remémorer ?

Enfin, bien avant cette sortie regrettable et donc malheureuse du Président français Emmanuel Macron, il s’était attaqué comme tant d’autres de ses compatriotes politiciens à la maternité africaine et là aussi, je tiens à lui rappeler que :

 l’Allemagne compte 83 millions d’habitants environs sur une superficie de 347 000 Km2 face au Congo qui a 95 millions d’habitants sur une superficie de 2 345 000 Km2 ;
 la Belgique compte 11 millions d’habitants sur une superficie de 30 000 Km2 face au Gabon qui a 2,5 millions d’habitants sur 267 000 Km2 ;
 la France compte environ 68 millions d’habitants sur 672 329 Km2 face à la Namibie qui compte 2,5 millions d’habitants sur 825 000 Km2.

C’est fort de tout ce qui précède que Aimé Césaire (Paix à son âme) disait : « l’Afrique est le seul continent au monde où les populations chantent, dansent et applaudissent pour ceux qui les appauvrissent, les affament et les torturent. Le malheur de l’Afrique c’est d’avoir rencontré la France » !

Certes que l’Occident a violenté, violé et volé l’Afrique, quelle est notre part de responsabilité en tant que dirigeants africains ?

N’est-ce pas nous, dirigeants africains, qui prêtons le flanc pour qu’on nous piétine ? En effet, nous avons abandonné notre identité pour ne rien être. Nos noms ont disparu pour faire place à d’autres noms importés et qui ne collent pas à nos réalités. Il nous faut reconquérir notre culture. Nous avons singé en copiant l’occident en monogamie, voilà qu’aujourd’hui on veut nous faire croire que des contre valeurs, des attitudes contre natures relèvent du ressort de la liberté ! Il ne sera pas question d’homosexualité chez nous !

Monsieur le président ;

Ce qui vient d’être décrit sont les étiquettes profondément malheureuses d’une ONU aujourd’hui résumée qu’à sa portion de forme car :
 1,2 milliards de personnes sont plongées dans la misère ;
 2000 milliards de dollars US dans l’armement ;
 20 fois le Budget de l’ONU dans le nucléaire ;
 sur les questions de développement, l’Afrique reçoit du FMI et de la Banque Mondiale 34 milliards de dollars US contre 160 Milliards de Dollars US à l’occident ;

 la paralysie du Conseil de Sécurité de l’ONU ;
 la paralysie de l’Organisation Mondiale du Commerce ;
 la montée des tensions suite aux repositionnements géostratégiques ;
 l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est bloquée ;
 Le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM) qui fonctionnent en véritables usuriers ;
 l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui est de plus en plus dominée par les firmes pharmaceutiques de rente donnant ainsi une priorité commerciale que sociale aux vaccins tel que le vaccin contre la COVID-19 ;

 l’ONU qui devient de plus en plus l’ombre d’elle-même de par les tentatives de sa prise en otage par un conglomérat de puissances internationales brouillant ainsi la clarté et le sérieux dans ses prises de décisions ;
 etc.

Par conséquent les peuples africains en général et Sahélien en particulier se battront vigoureusement pour que la CEDEAO, l’Union Africaine et même l’ONU soient des institutions au service véritablement des peuples du monde pour leur profonde émancipation et le progrès social véritable. Parce que ce sont les manquements de ces organisations, leur manque de sincérité, leur décision clientéliste et à géométrie variable, la couverture des tripatouillages constitutionnelles avec leurs lots de crimes, la promotion de la mauvaise gouvernance, le pillage, la désorganisation sociale et la corruption qui conduisent immanquablement aux coups d’Etat qui ne sont donc que des conséquences.

Traitons donc les causes et les conséquences disparaîtront d’elles-mêmes. Mais si nous continuons avec ce jeu de l’autriche, à la diplomatie d’hypocrisie, au mensonge éhonté d’État, aux crimes organisés, aux tripatouillages constitutionnels et à la fabrication de larbins à la tête de nos États Africains, même l’ONU risque de ne pas échapper à un coup d’État ! A bon entendeur salut !
Dans ce sens et afin de prendre leur destin en main, le Mali, le Niger et le Burkina Faso ont signé l’Alliance des États du Sahel en abrégé AES.

L’AES est une architecture pour la sécurisation de nos pays partant du traité révisé de l’autorité de développement intégré de la Région du Liptako-Gourma. Prenant en compte la situation sécuritaire et surtout le manque de franchise dans le partenariat ; il s’agit de compter sur nos propres ressources en recherchant la mutualisation de nos moyens et à œuvrer à faire disparaître les discontinuités dans les espaces de manœuvre opérationnelles.

Monsieur le Président ;

Je vous signifie avec force et fermeté, dans une haute et intelligible voix que :

Primo, nous, peuples africains, sommes foncièrement démocrates. Pour preuve, notre attachement à la dignité humaine transcende la démocratie ! Ce que nous refusons, c’est moins donc la démocratie, que « le piège de la démocratie » qui nous est tendu. Ainsi, la démocratie électoraliste, s’est avérée un moyen de contrôle de nos Etats à travers le jeu de chaises musicales de dirigeants très souvent imposteurs, corrompus, voleurs et violeurs de constitution car étrangers au seul intérêt de nos Etats africains qui vaille.

Secundo, nous africains, sommes-nous aujourd’hui reconnus dans notre DIGNITE D’HOMME, au sens de « Un Homme est égal à un Homme » ? La réponse, assurément est NON, au-delà des convenances circonstanciées pour nous endormir et mieux nous asservir ! Triste pour le continent noir, reconnu scientifiquement comme berceau de l’humanité mais dans la réalité humilié, placé sous contrôle dominé !

Des indépendances factices aux guerres fratricides, de la démocratie électoraliste aux aides biaisées, des guerres de rapine au terrorisme malicieusement fabriqué, entretenu et injecté dans nos contrées africaines notamment au Mali, au Burkina Faso et au Niger, il y a une seule constante : nous dominer, maintenir le « pied sur notre cou » tel le cas de notre malheureux frère George Floyd aux États-Unis ici même ! Est-ce cela la démocratie ?

Et il se trouve des partisans de cette conception étriquée de la liberté pour justifier intellectuellement l’asservissement et la barbarie contre nos peuples en lutte pour leur dignité et leur souveraineté au nom d’un principe paradoxal de liberté qui, in fine assassine la liberté. Oh Liberté, quel crime n’a-t-on pas commis en ton nom !

C’est pourquoi, nous décidons désormais de dire NON ! NON à tous ces « amis qui nous veulent du bien » au point de nous menacer de guerre pour imposer leur amitié ! Nous adapterons cette démocratie tant brandie et chantée par des Loups dans des peaux de béliers, afin de secréter, par nous-même, le leadership politique adéquat pour nos peuples en vue de leur BONHEUR. Oui, l’émancipation totale et le Progrès social véritable pour nos peuples constituent la finalité de toute action qu’elle soit politique, économique, socio-culturelle et/ou sécuritaire.

Troisièmement, les peuples africains en général et ceux sahéliens en particulier ont découvert des chaînes d’aliénations économique, sécuritaires, socio-culturelles matérialisées en accords secrets avec la France et sont engagés à les casser pour leur émancipation véritable. Ce sont entre autres :
 la dette coloniale, nous n’allons pas fermer les yeux et la payer tout en laissant nos populations mourir de faim, de soif et de maladie ;

 la question de la monnaie donc du Franc CFA (Franc des Colonies Françaises d’Afrique) n’est pas une propriété africaine. Au plan juridique « la propriété » est « le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue » (Article 544 du Code civil français). Un brevet est donc détenu par la France sur le Franc CFA ; elle est par conséquent propriétaire du Franc CFA et elle la loue aux États francophones Africains. Ce qui est marrant en plus est que les billets produits par la France pour l’Afrique de l’Ouest diffèrent de ceux de l’Afrique centrale en valeur monétaire sous la même appellation de franc CFA. Le seul document reconnaissant le Franc CFA est le décret n°45-0136 du 26 décembre 1945 dont les signataires furent : Charles De Gaulle, Président du Gouvernement provisoire ; Réné PLEVEN Ministre des Finances et Jacques SOUSTELLE, Ministre des Colonies ;

 la priorité aux intérêts et aux entreprises françaises dans les marchés publics et appels d’offre publics ;
 le Droit exclusif de fournir des équipements militaires et de former les officiers militaires des colonies ;
 etc.

Quatrièmement, personne n’applaudit un coup d’État, mais si nous ignorons que ces coups d’État sont souvent des conséquences de la mauvaise gouvernance et des tripatouillages constitutionnels pour s’offrir des mandats supplémentaires, il y en aura toujours. Donc ayons la lucidité de combattre les vraies causes en restant exigeant sur le respect des règles démocratiques et de la gouvernance vertueuse.

Cinquièmement, les peuples africains ne sont pas opposés au peuple français. Mais c’est plutôt la politique française, pleine de condescendance qui est rejetée. En effet, la France en refusant le rapatriement de son ambassadeur récusé au Niger, est une violation du Droit international notamment l’article 9 alinéas 1 et 2 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961.

En décidant de l’interdiction des artistes du Burkina Faso, du Mali, et du Niger en France, c’est une méconnaissance grave de la portée culturelle en tant que moteur d’équilibre familiale, communautaire voire nationale. L’artiste est un médecin du psychique.

En déclarant qu’ils ne veulent pas de chômeurs, de migrants, de voleurs etc. en France, nous en Afrique en Général et au Sahel en particulier, ce sont les producteurs de chômeurs et de voleurs via le pillage cynique de nos ressources que nous ne voulons pas.

Mes sincères reconnaissances aux peuples du Monde, et à l’ensemble des personnalités à tous les niveaux dans le monde qui comprennent et accompagnent le Burkina Faso, le Mali, et le Niger dans cette montée certes difficile mais sacerdotale sur le chemin de la pleine émancipation, l’expression de la dignité, de l’honneur, de la liberté, de l’égalité, de la prospérité, de la Justice et donc de la Paix !

Face à la situation que traverse le Burkina Faso, le gouvernement burkinabè a mis en œuvre des actions vigoureuses à travers l’adoption d’un nouveau plan de développement, le Plan d’Action pour la Stabilisation et le Développement (PA-SD 2023-2025), et ses quatre axes prioritaires qui sont :

 La lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité territoriale ;
 La réponse à la crise humanitaire ;
 La refondation de l’État et l’amélioration de la gouvernance ;
 La réconciliation nationale et la cohésion sociale.

Ces efforts visent à offrir à la population burkinabè de meilleures conditions de vie. Tout en saluant l’ensemble des partenaires à travers le monde qui nous accompagnent, nous invitons vivement ceux qui sont toujours dans le doute ou tétanisés par des rapports au contenu faux qu’ils sont les bienvenus au Burkina Faso à condition que le partenariat cadre avec la vision de la Transition résumée dans ces quatre axes.

Vive l’ONU !
Vive la 78e Session de l’Assemblée Générale !
Vive les peuples en lutte !
Vive la solidarité entre les Peuples !
Vive l’Afrique Libre !
Vive l’Alliance des États du Sahel !
Vive le Burkina Faso, Pays des Hommes Intègres !
HASTA LA VICTORIA, SIEMPRE !

La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons !

PARTAGER :                              

Messages

  • Wait a minute ! Qui est le ou la ministre des affaires étrangères du Burkina ? qui dirige la diplomatie Burkinabè ? c’est inadmissible un tel mélange des genres non seulement à ce niveau mais à tous les nouveaux !

    • @ Jean :

      Tu dis
      C’est inadmissible un tel mélange des genres non seulement à ce niveau mais à tous les niveaux :

      Nabiiga, lui, soutient que :

      Si, en effet, c’est admissible dans une récréation généralisée à tous les niveaux de l’appareil gouvernemental sinon, comment peut-on comprendre qu’un ministre autre que celui chargé des affaires internationales peut se trouver à la tribune des nations unies ?

      Cette récréation a trop perduré

    • Quelqu’un t’a-t-il dit que seuls les ministres des affaires étrangères doivent intervenir à la tribune de l’ONU ? Ou bien tu es sonné par les vérités crues dites devant le monde entier sans filtre. En tout cas les françafricons en ont eu pour leur compte.

    • La realpolitik (de l’allemand : politique réaliste) désigne « la politique étrangère fondée sur le calcul des forces et l’intérêt national

    • Bassolma a waké le coin ! Mais après ce verbiage digne des complaintes d’un ouvrier aigris face à son jeune PDG, qu’est ce qu’il ramène au paysan du Namisgma ? Que rapport - t-ils pour la formation et les échanges d’expériences de nos fonctionnaires ? Combien de transfert de technologie nous ramène t-il ? Le monde est aujourd’hui très intelligent, et il faut bien le comprendre. Si non on cris, on saute, on aboie et on reste attaché à ses chaines de pauvreté et de pays infesté de tous les maux.

    • parce que je garde au cœur l’espoir que les hommes peuvent changer que j’invite mes frères Jean et Nabiiga à méditer ce proverbe chinois : ’QUAND LE SAGE MONTRE LA LUNE ? L’IGNORANT REGARDE LE DOIGT

    • En toute chose, moi je parle d’objectifs et d’intérêts. Quels étaient nos objectifs à travers ce discours ? Quels sont nos intérêts visés à travers ce discours ? Est ce que ce discours était le moyen et l’alternative la plus efficace, la plus efficiente et la plus rapide pour nous d’atteindre ces objectifs et ces intérêts ? Si après les différentes modélisations avec nos différents logiciels, la réponse à toutes ces questions est ’’OUI’’ tant mieux. J’ose croire seulement qu’on n’ avait pas pour objectif principal se faire applaudir par les jeunes à la recherche du show et aussi Insulter publiquement l’ONU, la France, les fils indignes de l’Afrique, la CEDEAO, l’UA bref tout le reste du monde. Si les intérêts du Burkinabè d’aujourd’hui et de demain Sont suffisamment pris en compte dans le discours, alors félicitations au général Basol

    • @loglog, la definition de NEGRE DE MAISON cadre seurieusement avec votre message ! Vous avez battu le dictionnaire larousse a plate couture !!!!! C’est justement ce que les negres de maison faisaient et disaient. Tant qu’on mange bien, on va jamais se revolter !!!!!

    • Rire fatigué. Mon type aucun texte de l’ONU ne l’interdit. Si tu veux envoie en agent de liaison. Donc si tu deviens président, envoie ton ministre en charge des affaires étrangères.

    • Le pays à droit à un représentant : celui qui s’exprime est ministre d’État c’est lui que le gouvernement à choisit pour le représenter...dans certains cas c’est le président lui, le vice président ou le premier ministre pas forcément le ministre des affaires étrangères...
      Il n’y a aucun mélange de genre, la ministre fait bien partie de la délégation mais c’est le chef de la délégation qui s’exprime au nom du pays. C’est logique à mon avis

  • Mes vives FELICITATIONS a Basolma BAZIE, le meilleur discours a l’ONU ! Rien a ajouter ! JE SUIS FIER D’ETRE BURKINABE !!!!!
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!!

  • Bravo au ministre BAZIE !
    J’invite tous les democrates de QUARTIER, de lire attentivement le discours et se cultiver ! D’autres vont se faire MASSER la nuque car c’est trop fort !

    • Personne n’écoutera une seconde ce discours de pure propagande.Les délégués d’Indonésie, du Vietnam et de l’Inde ont dû rire dans leur barbe et chercher un jeu sur leur téléphone en baillant.
      Cependant, je me permets des remarques sur certains points qui ont frisé l’absurdité.
      La tirade sur les natalités de pays du Sahel est, tout simplement, irresponsable. On n’a pas le droit de faire trop d’enfants si l’on est incapable de les nourrir, point à la ligne. En tout cas, ce n’est pas à l’Occident de financer une natalité délirante.
      Son exigence de « proportionnalité de la population au nombre de km² » esr ABSURDE.
      Ce qui fait rire, c’est de montrer qu’il n’a pas compris que :
      1) Production, productivité
      La population d’un pays doit être adaptée à sa production, surtout sa production agricole , et donc à sa productivité et à son travail. L’exemple de l’Allemagne est amusant, la productivité agricole de l’Allemagne est suffisante pour sa population, elle exporte même ... des fromages, de la dinde et du cochon. Que le BF obtienne une productivité agricole (et autres) suffisante avant d’augmenter sa population sans contrôle ...
      2) Déserts et zones inhabitables
      Il existe des portions entières des nations qui ne sont ni cultivables ni habitables (désertes, montagnes, marais, lagunes. Notre Beauce, nos forêts, nos vignobles c’est nous qui l’avons créée, et surtout le dur travail de nos moines et de nos paysans sur mille ans), on ne va pas la déplacer au Niger pour satisfaire des caprices de dictateurs. Que chacun fertilise sa terre avant d’aller mendier.

    • C’est vraiment une analyse au premier niveau de son intervention
      malgré les zones dersertiques dont vous parlez les pays du Sahel peuvent nourrir leur population et même exporter ; la preuve est qu’on exporte dejà le coton

      cependant la question de la natalité ne doit pas être analysée uniquement sour cet angle parce que la capacité de production et de nourrir est liée ;
      aujourd’hui aux USA, les producteurs agricoles font appel à la main d’oeuvre de l’Afrique du Sud, pourquoi ? la machine ne peut pas tout faire et il faut bien des humains qui manquen cruellement

      Au japon, la moyenne d’age des agriculteures est de 60 ans ; certains de ces agriculteurs n’ont même pas d’heritiers et ceux qui ont fait un enfant, celui ci se retrouve dans les usines en ville

      la meme situation est actuellement vécue par les pays européens ; la moyenne d’age des agriculteurs est au dela de 56 ans

      la Chine a été obligé d’alleger sa politique de natalité parce que la population devant veillissante sans relève

      dejà en Afrique, les familles avec beaucoup d’enfants ne comptent pas sur qui que ca soit ; ceux qui quittent l’Afrique pour aller en Europe ne sont pas forcement issus de famille nombreuse ; je dirais même que c’est le contraire

      l’agriculture en europe a pris son envol après la seconde guerre mondiale avec la PAC

      En faisant les mêmes investissements dans nos pays, il n’y a pas de doute que nous attiendrons l’autosuffisance alimentaire
      mais pour cela il faudra que nos pays deviennent maitres de nos ressources ; le sandal de l’or au Burkina en est une illustration ; n’en parlons pas du coton ou les occidentaux par des manoeuvres malsaines empechent nos producteurs d’etre remunerés à la hauteur de leur travail ; mais là aussi, on a les capacités de trouver des solutions locales dont je ne vais pas m’étaler la dessus ici
      le message du Ministre c’est pour dire que la natalité n’a pas que des inconvenients ; il faut planifier certe mais en faire un scandal est aussi une erreur

    • « Personne n’écoutera une seconde ce discours de pure propagande. Les délégués d’Indonésie, du Vietnam et de l’Inde ont dû rire dans leur barbe et chercher un jeu sur leur téléphone en baillant. » HÉLIE hééiii...tu l’as déjà bien écouté ce discours avant de lui trouver tes critiques et les sentiments des délégués frustrés gérant angoisses et embarras à l’écran. VIVE BASSOLMA ! VIVE BASSOLMA ! Que ceux qui ne s’en sortent pas meurent dans leurs confusions !!

    • @sidwa
      Messire « sidwa », vous commîtes ce qui suit :
      « l’agriculture en Europe a pris son envol après la seconde guerre mondiale avec la « PAC » »
      Mais comment pouvez-vous écrire une telle contre-vérité ?
      L’agriculture française était déjà la plus riche d’Europe avant même la conquête romaine. D’après vous, pourquoi les Rois de France étaient-ils si riches avant 1492 ? D’où viennent châteaux et cathédrales ? Tout simplement de la richesse de l’agriculture et de l’industrie ... Ce ne sont certainement pas ni l’Europe, ni l’Amérique ni l’Afrique qui ont permis Chambord, la Sainte Chapelle, le Mont Saint Michel, la cathédrale de Chartres, Florence, Bruges et les centaines de châteaux et d’abbayes d’Europe de l’Ouest...
      Sauf pendant la guerre où l’Allemagne pillait le reste de l’Europe, l’agriculture de l’Europe de l’ouest était largement excédentaire entre 1900 et 1960, bien avant qu’on ne mette en place la PAC. Je le sais, je l’ai vécu... Gosse avant 1965, je n’ai jamais vu personne manquer de bonne bouffe, ni de viande, ni de lait, ni de gâteaux, ni de crème pralinée, ni de beurre, ni de fromage. Simplement, il n’y avait pas encore de mangues israéliennes ni d’avocats mexicains dans les supermarchés.

    • @jeunedame seret
      Gente Dame « jeunedame seret », je vous garantis que votre ministre a parlé dans le vide, et n’a provoqué que des bâillements d’ennui ! Ce genre de discours copié-collé bourrés de poncifs victimaires contre de méchants occidentaux a été rabâché moult et moult fois depuis Fidel CASTRO et Khrouchtchev dans les années soixante, suivi de N’gouabi & TS dans les années 70-87, avec toujours le même résultat :
       zéro développement,
       plus de dette
       et encore plus de corruption militaro-fonctionnaire.

      Je le sais d’autant plus que j’ai vécu l’époque, moi ! Déjà, en 1960 , Nikita KHROUCHTCHEV, cet ivrogne, brandissait sa chaussure pendant un discours à l’ONU, ridiculisant les pays communistes pour longtemps ; mes parents étaient ébahis !
      C’est tellement facile d’agresser verbalement une France et des pays de Nassaras (qui s’en moquent complètement !) après avoir tété pendant 50 ans l’aide au développement françaises, européenne et occidentale à coup de centaines de milliards de Francs-CFA par an et par pays, pour un pays qui n’a jamais été excédentaire en quoi que ce soit, sauf en pauvreté !
      Personne ne lui tapera sur les doigts, à votre pauvre ministricule ... sauf les islamistes qui vont maintenant se régaler de votre isolement militaire béant.
      Donc, à part les fans de son club de pétanque, votre ministre n’a strictement intéressé PERSONNE, ce qu’il a dit est complètement dévalorisé depuis un demi-siècle ...
      Un discours creux, gratuit et usé jusqu’à la corde qui ne fait que ridiculiser l’équipe du braillard.

    • @Renault Helie, ces pays se sont pas developpes a cause justement des memes imperialistes. Je me rapelle comme hier quand Marien Gouabi, le jeune militaire parachutiste brillant, froidement abattu a table avec sa famille (quelques enfants blesses). Et ce sont ces memes imperialistes ou du moins leurs enfants et petits enfants qui veulent nous parler des droits de l’homme. Thomas Sankara, froidement abattu avec ses collaborateurs, Fidel Castro, plus de 200 tentatives d’assassinats. Oui, meme des valises de ses copines ont ete secretement ouvertes et on a remplace les cigares par des cigares empoisonnees, Castro a dejoue tout cela en ne fumant pas ces cigares. C’est tout cela BAZIE a denonce a la tribune de l’onu !!!!!

    • A voir tes élucubrations, on ne peut que dire que tu fais partie du problème. Aucune absurdité à retorquer à ton maitre Macron sur son ignorance de l’histoire, de la géographie et des relations entre la petite France et des pays africains. Bassolma a asséné les vérités que vous n’aimez pas entendre et ce sera désormais ainsi.

  • Merci Basolma Bazie, vous avez lave ce petit arrogant avec HOMO, s’il ne blanchit, c’est eau de javel, on va utiliser ! Un petit voyou, qui au lieu d’etudier ses cours d’histoires, a passe son temps a lecher le CUL de son prof ! Fier d’etre AFRICAIN !!!!!

  • Discours Politique Progressiste et Revolutionnaire mais Bassolma Bazie aurait pu faire l’Economie d’attaquer la L’Union Africaine et la CEDEAO aux Nations Unies dans l’Intervention de l’OTAN en Lybie et l’assassinat du leader Lybien Mohammed Khadafi et qui est la source de la destabiliser la Region du Sahel. Tant il est vrai que le linge sale se lave en Famille et les combats de l’Afrique contre l’Imperialisme Occidental ne pourraient prosperer que dans l’Unite reellement Endogene des Peuples Africains et de leurs Dirigeants Politiques. Depuis l’assassinat de Mohammed Khadafi, onze ans apres que devient les grands projets qu’il portait avec L’Union Africaine : La Monnaie Unique Africaine, la Banque Centrale Africaine et le Fonds Monetaire Africain qui devait affranchir le Continent l’Afrique de l’Esclavage Economique, Financiers et Monetaire ; des puissances Imperialistes Occidentales ? Comme d’autres Pays Africains sont alles pleurnicher comme toujours sur des Tributs Inacceptables que subit les Peuples Africains et leurs Etats dans la Gouvernance Mondiale ; mais que font les Pays Africains dans l’Unite pour s’affranchir de la domination etrangere Imperialiste et sur tous les Plans Politique, economiques, Monetaire et Militaire ? Donc l’Afrique est en Partie Responsables de ses Problemes Complexes et structurelle graves tant que une Vraie Union ne serait realisee au Plan Strategique de maniere concrete et continuelle. En tout etat de cause, Nkwame Nkrumah et Cheick Anta Diop l’ont ecrit et laisse a la posterite, qu’est ce que l’Afrique Combattante en a fait pour son operationnalisation depuis longtemps des Decennies ? Salut

  • Bravo ! Bravo Bravo !

    „…. il y a dissonance entre les discours et les pratiques, les faits.“

    Bravo bravo ! Bravissimo !

    L homme qui sert un cours d histoire au monde est lui même ministre d un gouvernement putschiste installé dans le sang des victimes jettrées aux oubliettes. Dissonance !

    L homme qui se promenait avec des sachets d huile , de sel et de sucre dans la poche, quand vint l heure de la pratique n eut plus de bouche pour dénoncer le bradage des ressources publiques pour honorer des salaires faramineux de ministres d un pays économiquement pauvre . Dissonance !
    Mais reconnaissons que les discours ne construisent pas , seul l engagement et travail construisent. Ce cirque annuel à New York est inutile tant que toute l ONU ne connaîtra pas une réforme en commençant par la suppression des vétos des cinq pays. C est dépassé et humiliant pour les plus de 195 pays du monde sans ce droit de véto.
    Donc l homme aux échantillons, au lieu d histoire au monde , c est simple proposez un plan au Burkina á quand la sécurité pour laquelle du sang d innocents a été versé pour installer le MPSR à Kossyam, respectivement Koulouba ? Quel mécanisme pour empêcher les intrusions d aventuriers dans les processus constitutionnels , parce que sans stabilité, dans cinquante ans nous irons toujours à New York pour des cours d histoire que chacun peut lire sur internet et dans les bibliothèques pendant que les autres avancent vers l avenir, de retournant vers l histoire comme point d orientation, nous laissant embourbés dans le passé, incapables de faire un pas en avant.

    Passakziri

  • Non ne ternissez pas l image de thomas sankara par la patrie où la.mort nous vaincrons. Hier se disant syndicaliste le voila aujourdh ui dans un pouvoir putschiste en reniant ce qu il defendait.Vous n etes pas logique vous aussi allez boycotter la tribune car votre collegue putschiste du niger a ete refusé d avoir accés a la sallle.

  • 👏👏👏👏👏
    Rien à dire
    Discours très propre.
    La peur nous a quitté. On se dira les choses face to face. Plus jamais nous ne nous défilerons.
    Merci M. le Ministre d’Etat.
    Bon retour au pays.

  • J’ai regardé son discours mais j’ai pas aimé.
    Il était trop zélé et arrogant. Et le discours était trop guerrier.
    Le régime vient de se créer plus d’ennemis. Il vient de faire de tout le monde occidental son ennemi.
    Par exemple on gagne quoi à aller se taper la poitrine à l’AG de L’ ONU en disant que jamais l’Afrique n’adoptera l’homosexualité. Gardes ça dans ton cœur simplement.
    Comme il se dit traditionaliste, même dans la tradition on ne dit pas tout, surtout pas au chef.
    Bref, il a beaucoup trop parlé.

    • Mon ami, le ministre BAZIE a parfaitement raison d’etre direct avec les imperialistes ! Pas d’homosexualite, point barre ! On doit voter des lois comme en OUGANDA ou le president dit qu’il faut mettre au poteau ceux ou celles qui vont oser !!!!!

    • Je suis de votre avis. Il a trop parlé comme si c’était la bagarre. Il ya des thèmes qu’ on déteste tous mais qu’on combat dans le calme. Dans toutes les sociétés l’ homosexualité existe. En Afrique nous avons toujours géré ce problème à notre manière. Personne ne viendra nous l’imposer et aujourd’hui au Burkina notre problème c’est le terrorisme. Alors restons concentrés sur le terrorisme dans tous nos discours.

  • Kililiiii !!! Kililiiii !!! Basolma Bazié. Dieu et les mânes de nos ancêtres te le revaudra, d’avoir tenu un discours d’anthologie jamais entendu de mémoire d’homme, un discours patriotique, panafricain dénoué de tout sauvinisme. Honte, honte, et encore honte à tous les impérialistes et leurs suppôts intérieurs et extérieurs en Afrique et dans le monde. Honte à tous ceux qui voulaient introduire des taupes vermines réactionnaires dans notre gouvernement révolutionnaire. Merci Basolma Bazié, d’avoir fait comprendre à tous les réactionnaires de la démocratie électoraliste de notre pays qui s’impatientaient de pouvoir retourner dans les campagnes pour abuser nos parents avec les deniers publics volés et se faire élire que cette époque est révolue à jamais dans notre pays. Ils doivent se le tenir pour dit, finis les joutes réactionnaires de politiciens véreux avec leurs fauxtypismes envers nos parents. Jeunesses d’Afrique mettez hors de nuire vos suppôts de présidents néocolonialistes qui ont renié l’Afrique pour la donner pied et poing lié à l’exploitation éhontée impérialiste et qui vont prendre des ordres chez le président tout autant impérialiste qui a épousé sa grand-mère à la peau déconfise. Réservons un accueil patriotique à Monsieur Basolma Bazié à son retour du sommet de l’ONU. INCH ALLAH !

  • Discours digne d’intérêt assaisonné d’un cours d’histoire magistral infligé a Macron et aux impérialistes en général. Bravo a Bassolma Bazie. On attend de voir les analyses des ennemis de la nation.

  • Bôf, nous avons l’habitude !
    Laissons ce genre de mauvaise foi s’époumoner dans le vide ...
    Comme toujours, il s’agit de pays qui ont totalement raté leur entrée dans la modernité à cause de leur caste paresseuse et corrompue de militaires et de fonctionnaires.
    Dans le cas du BF, coups d’état et tentatives incessants depuis plus d’un demi-siècle, pillage et sabotage de leur propre économie par la caste étatique, donc économie qui piétine pour une population qui quadruple.
    Au lieu de se remettre en cause, on essaye d’obtenir une « rente sans travail » en tentant de culpabiliser l’Occident.
    Inutile, ça ne marche pas ! Les coupables, c’est VOUS, oui, vous-mêmes !
     Vous-mêmes, qui avez volé le pouvoir et vendez votre pays morceau par morceau à des mafiosis russes pour toucher des rétro-commissions en Suisse,
     vos pères, qui ont pillé votre pays par la corruption et la paresse,
     vos grands-pères, qui, depuis un demi-siècle, ont pourri un pays qui pourtant était globalement autonome en bouffe en 1960.

    • Exactement, plus rien à rajouter.

      Nabiiga, loin d’être un apologiste avéré de l’Occident, ne support plus cette diabolisation de ce dernier tout en accueillant d’autres impérialistes en même temps.

      Copmment peut-on comprendre cette dynamique de mettre du vin neuf dans des vieilles bouteilles. L’homme est égoîste de nature. Personne ne fait rien pour le plaisir de le fin sauf si son intérêt règne suprême. Les Russes ne sont pas mieux que l’ Occident. Ce qui motive de part et d’autre est l’intérêt. Chasser les français pour accueillir les Russes. L’idéale est de chasser les Français pour être indépendant de personne. Combien de tonne d’or du Burkina ont déjà atterri en Russie.

      Tu as absolument raison et pour cela :

      Apologistes des putschistes, à vos marques, mitraillez Renault et son valet local Nabiiga d’ânneries.
      Vous n’êtes connu que pour cela : des ânneries, oui.

  • "Vive l’ONU !" conclue-t-il ?
    Après avoir dit exactement le contraire...?

    • @Kwilga, l’ONU en elle meme comme institution n’est pas le probleme, c’est ceux la qui manipulent l’ONU qu’il attaque ! Alors Mr Kwilga, ce que vous faites, les philosophes appellent cela du SOPHISME !!!! Un argument qui semble etre vrai alors que se reposant sur du FAUX !!!!

    • kwiliga

      Monsieur "je déborde d’arguments" sous l’ombre de papa semble manquer d’arguments lorsqu’il s’agit de sa propre réflexion. Quoi de plus normal, lorsque, pour seule réponse, on propose un langage "petit nègre".

      Oui !!! "Vive l’ONU !" dans sa forme la plu digne et juste pour tous.
      A bas l’ONU !!! dans sa forme caisse de résonance des exploiteurs et valets locaux pour certains recruteurs des terroristes assassins de nos populations.

    • Bonjour Le nouveau sage, bonjour Gwandba,
      Ah, désolé, j’avais juste lu "Vive l’ONU !"
      S’il s’agit d’interpréter et de développer chacun des propos du discours, par le filtre de ses propres convictions, on ne va pas s’en sortir.
      Imaginez que, lorsque je lis "le mensonge d’État, l’hypocrisie diplomatique, la boulimie du pouvoir..." je me fasse un devoir de l’interpréter comme une dénonciation du fonctionnement de son propre gouvernement...?
      Ce qui est dit est dit, si pour comprendre le discours, on est obligé de l’enrichie à l’aune de ses propres convictions, chacun aura loisir d’y comprendre ce qu’il souhaite.
      Mais sur le fond, je suis bien d’accord avec vous, du fait, Bazié aurait du se fendre d’un "Vive l’ONU des peuples, à bas L’ONU au service du capitalisme impérialiste", ç’eut été plus cohérent avec l’ensemble de son discours.

  • Bravo cher IB, bravo cher Bassolma. Fier d’être Burkinabè. Puisses Dieu donner la victoire aux états de l’AES (Burkina, Mali, Niger) contre les armées impérialistes et leurs complices locaux. Amen !

    • @ Internaute

      Wagner n’est pas Burkina, ni Malien encore moins Nigerien. C’est une entreprise de mercenaria à but lucratif et n’espère que tirer son épingle de jeu de tout jeu dans lequel il est partie prenante.

      De quoi parles-tu alors ?

  • Très touchant
    J’espère cependant que ce discours ne tombera pas dans les oreilles de sourd et aussi que ce discours guidera les pas de nos transition Africaine.

  • Dans le fond le discours est véridique, offensif et assez original pour un milieu habitué à la langue de bois. Mais la forme laisse à désirer. Il y’a des problèmes de concordance de temps, des tournures maladroites et des expressions surannées et mal à propos. Je suggère qu’à l’avenir nos autorités fassent relire leurs discours par des correcteurs pour mettre à niveau leur forme. On tolère que dans une interview IB fasse quelques fautes parce que c’est du direct, mais un discours préparé d’avance et en mondovision doit être CORRECT dans le fond et la forme.

  • il ne nous apprends rien du tout de ce qu on ne sait pas deja. les africains a la tribune des nations unies etalent leur basse dispute, car a quoi ca sert de s attaque au senegal au nigeria a la cote d ivoire qui doit etre notre pricipal partenaire geostrategique ( en raison de l electricite qu elle nous fournit avec le ghnaa, de son port, de notre acces a la mer par elle et par le ghana et le benin) Lgeostrategie c est une affaire de geographie d abord pas une grandiloquence nous conduissant a des milliers de km pour cherches des partenaires surtout paria ou ooppose a l occident qui est poiurtant geographiquement lus proche de nous je veux dire l europe.
    vous detournez vous et abdoulaye dio l attention des peuples des vrais enjjeux lutte contre le terrorisme et la resolution de la question touareg pour ce qui est du mali et vous nous ompez les oriellle avec le theme depasse de la lutte contre l imperialisme faisant les jeunes africains des nostalogiques pas des gens qui vont a la conquete du monde par la sc et le technique et la construction d economie puissante et des marches nationaux et sous regionaux puissant, tout le reste n est pas l essentiel. Mais je vous comprends, vous avez besoin de ce theme depasse pour nourrir le populisme dont vous avez besoin en vue de vous construire un legitimite factice, car sans les reseaux sociaux inonde de ca sans la rue et les foules qu il ne faut pas confondre avec les peuple car les peule c est l ensemble de votant, sans tout cela vous ne reposez votre autorite usurpee sur rien.
    En plus vous en avez besoin pour vous gavez de poutiniphilie en mentant au monde pour dire que la russie n a jamais ete imperialiste alors meme que sous nos devant l actu elle envahit l ukraine et il y a 70 ans elle avait envahi l europe de l est et en a ete chasse par les ppeuples. Retenez monsieur que tout empire est un jour imperisliste. enfin svp quand vous allez a l exterieur du pays sans aucun mandat du peuple car vous n etes pas elus de grace ne nous faites pas honte avec vos discours creux, mais plutot dessinez nous l afrique a construire a industrialisaer a rendre prospere dans le cadre d une union africaine reeinventee et cessez de nous honnir

    • Votre post n’est pas dénué de bon sens, ce soir notre président E. Macron a dit qu’il rapatriait l’ambassadeur du Niger et nos soldats encore en place or comme je l’avais prévu dans mes autres commentaires : La France et les Français ne s’engageront jamais dans une guerre face au Niger car ce serait criminel par rapport aux plus pauvres et de plus nous avons d’autres chats à fouetter qu’un obscur pays comme le Niger qui est l’un des plus pauvres au monde et corrompu.

    • A propos de cette fable, voici ce que disait Perrault dans "Parallèles des anciens et des modernes", IVème dialogue

      " Quel plaisir ce vers ne fait-il point à l’imagination ! Comme la feinte indifférence que le Renard témoigne pour les fruits où il ne peut atteindre peut venir aussi bien de prudence que de fierté, cette circonstance pouvait-elle s’exprimer plus agréablement et plus poétiquement ? "

      LE RENARD ET LES RAISINS (*)

      Certain Renard gascon, d’autres disent normand,
      Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
      Des raisins mûrs apparemment (1),
      Et couverts d’une peau vermeille.
      Le Galand (2) en eut fait volontiers un repas ;
      Mais comme il n’y pouvait point atteindre :
      Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats(3).
      Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

    • Toutes les nations etaient la- bas. C’ est pas des continents qui se sont rencontres. Vous etes qui pour dire ce que les autorites devaient dire ? Basta !!!

    • Le Niger qui vous donne les 2/3 de vos besoins uranium est devenu soudain pays pauvre ? Pays appauvri ou pauvre ? ah, le singe et le syndrome des raisins vert ???? Hihiohiohi !!! Vous voulez vous voulez pas, vous allez acheter nos ressources a leur vrai prix et si ca nous plait pas, on vous vend meme pas. Un pays sans honte qui pille un pays pauvre !

  • @fally doucoure
    Messire « fally doucoure », je sais qu’il est de mauvais goût de reconnaître quoi que ce soit de positif à la RCI de Côte d’Ivoire, mais je me permet d’ajouter un petit paragraphe à votre texte ; texte qui décrit fort bien l’interdépendance des pays d’Afrique de l’Ouest pour l’approvisionnement en électricité.
    En masse, le Nigeria produit beaucoup d’électricité à partir de la combustion du pétrole, suivi par le Ghana.
    Cependant, il est un maillon fondamental du réseau électrique d’Afrique de l’Ouest : l’excellent réseau ivoirien. Ce réseau est fort bien géré et engendre une grande quantité d’hydro-électricité, ressource renouvelable n’émettant pas de CO2. Le Burkina de l’Ouest dépend grandement du réseau ivoirien, comme le Mali et même la Guinée.
    Si le réseau ivoirien était brutalement mis hors d’usage, TOUT LE RÉSEAU d’AFRIQUE DE L’OUEST SAUTERAIT, du Sénégal au Niger et Nigeria.
    Il faut savoir que les réseaux de pays comme le Mali, du Ghana et même du Nigeria sont des réseaux chancelants qui infligent de longues coupures presque quotidiennes aux usagers de l’électricité. Les « privés » du Ghana et du Nigeria pallient ces pannes par des générateurs privés fort coûteux qui consomment eux aussi encore plus de pétrole et engendrent une pollution horrible, sans parler du fracas de ces engins.
    Bon, je ne suis pas un hyper-spécialiste « pointu » des réseaux électriques, mais vous avez bien raison de souligner que nier les interdépendances ouest-africaines est terriblement néfaste pour l’avenir économique du peuple burkinabè. Les rêves souverainistes de non-interdépendance absolue ne peuvent que conduire à des désastres économiques.
    Mais, quand on travaille en bureau climatisé, ON A TOUJOURS DE l’ÉLECTRICITÉ, n’est-ce pas ? Donc on peut faire des moulinets des bras à l’ONU et produire du « hot air », ça ne coûte rien si l’on a de bons poumons.

    • Quand on dénonce la perfidie du colonialisme, souvent on prend à la legère ces denonciations

      la règle qui veut que le pays qui est situé à l’aval du cours d’eau soit "’proprietaire de l’eau"" a été adopté sous instigation de la France pour punir la Guinée puisque la plupart des cours d’eau qui arrosent la sous région prennent leur source en Guinée ; juste parce que la Guinée avait osé reclamé son independance tout de suite et maintenant, il a fallu que des efforts soient mis en oeuvre à tous les niveaux pour bloquer son developpement et voila qu’aujourd’hui, cette regle est contestée dans presque plusieurs zones

      pour le cas du Burkina, la réalisation du barrage de Lorepeni permettrait au Burkina d’etre autonome en electricité et meme d’exporte ; mais le cours d’eau se jette au Ghana et il faut donc l’aval du Ghana pour réaliser cet ouvrage ; le Ghana n’est pas prêt parce que craignat que le remplissage du barrage d’akossombo ne soit perturbé ; depuis lors, ce projet est bloqué

      dans l’absolu l’interdependance entre pays est une réalité mais quand des mesures sont prises au niveau international en ciblant un pays, on est en droit de se revolter
      le Burkina peut s’en passer de l’energie que la Cote d’Ivoire nous envoie même si ce n’est pas gratuit
      en dehors de l’hydroélectricité il y a le solaire et tout le monde sait que la position géographique du Burkina lui confert un avantage comparatif pour l’exploitation de l’énergie solaire

    • Réglez vos problèmes avec le Ghana, ce n’est pas notre problème, nous autres les Nassaras-Toubabs-Moundélés-cochons-grattés ! Tous les pays du monde doivent régler ce genre de « partages des eaux », à commencer par l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan, la France avec la Belgique et la Hollande (Meuse, Escaut) et même la Suisse et l’Allemagne (Rhin, Moselle).
      Il n’en reste pas moins que le réseau électrique de RCI est exemplaire ...
      C’est bizarre, mais quand un pays d’Afrique Subsaharienne marche assez bien, il est interdit d’en trop parler ! Car cela dérange certains idéologues ...

    • Vous avez tendance à prendre les commentaires des autres au premier niveau

      la situation actuelle de la Cote d’Ivoire témoigne à suffisance les effets pervers du néocolonialisme ; en effet dans les années 60 la Cote d’ivoire avait le même PIB que le Japon ; aujourd’hui la Cote d’Ivoire est à quel niveau comparé au Japon ; il faut réécouter Felix Houphouët Boigny qui dit que nos yeux s’ouvrent progressivement et 40 ans dans la vie ’une nation ce n’est rien ; si la France ne change pas de paradigme, elle perdra toute la zone ;

      je suis sûr que si un pays européen était dans la position de la Cote d’Ivoire, je pense bien qu’il sera même au dessus de l’Allemagne ; mais que constate t-on dans ce pays ? si tu enlevés Abidjan, dans le reste de la Cote d’Ivoire il n’y a rien ; Bien que la Cote d’Ivoire nous vende l’électricité il y a encore des parties en Cote d’ivoire qui n’ont pas d’électricité ;
      mais pourquoi la Cote d’Ivoire est dans cette situation ? c’est l’œuvre de la France ; plus de 1000 entreprises installées dans ce pays entrain de le pays ; par des subterfuges on fixe le prix du cacao à des niveaux pour bien piller cette ressource l’a transformée et revenir la vendre plus chère ; ca ne sert pas de revenir sur ces questions

      Mais comme on dit au pays des aveugles, les borgnes sont rois c’est le cas de la Cote d’Ivoire dans la sous région mais pour nous autre sa position n’est pas reluisante bien au contraire ca fait pitié ; si elle sort du cocon français, elle sera plus développée que ca parce que la France n’apporte rien à ce pays si ce n’est d’exploiter ces ressources à vil prix

  • EN PLEINE RÉCRÉATION, ILS MULTIPLIENT LES DÉRIVES ; DÉSORMAIS, IL FAUT S’EXPOSER À LA MOQUERIE INTERNATIONALE :

    Il s’est tout simplement exposé à la risée de monde entier. Je me demande combien de représentants se sont donné la peine de l’écouter. Du coup, il parlait en vide des choses vides de logique à une salle vide de diplomates et rentrera main vide pour le pays, sinon qu’avec ses poches pleines de per diem perçu des mains de contribuable burkinabè pour n’avoir dit à la tribune des NU que des balivernes

    Pauvre contribuable burkina, ton quotidien est celui de la lutte :

     Tu luttes pour joindre les deux bout
     Tu luttes pour te nourir dignement
     Tu luttes pour faire le plein
     Tu luttes pour payer les frais de scolarité de ton enfant
     Tu luttes pour te soigner
     Tu luttes contre la saleté de Yalgado et les cliniques de l’État
     Tu luttes pour reparer ta monture que tu peines à tenir en un seul morceau
     Tu luttes contre l’incivisme de Ouaga et la saleté du jamais vu des lieux
     Tu luttes contre le terrorisme, mené au nom d’Allah, toi qui n’as rien fait contre Allah
     Tu luttes contre les putschistes qui t’ont berné de te restaurer ton territoire conquis par les soldats d’Allah, alors qu’il n’ y sont pas capables.

     Tu t’asseoir impuissant pour regarder des gens comme Balzié rempli les porches de per diem pour avoir raconté des ânneries en ton nom.

     Pauvre contribuable, tu te demandes fort bien en quoi saluer la mémoire des révolutionnaires d’antan qui n’ont d’ailleurs rien fait pour leur pays sinon que la désolation totale, saurait-il chasser les terroristes qui occupent ton territoire,et pour laquelle raison tu assistes désespéramment à cette ambiance de récréation au sommet de l’État.

     Puisque nous y sommes, la délégation de Bazié à l’assemblée des NU consistait-elle de combien de personnes ? (Ne corrigez pas Nabiiga en remplançant ’personne’ par ’délégué’, il sait ce à quoi il fait référence. n’gaw)

    Damiba de triste mémoire s’y est rendu avec la moitié de la ville de Ouaga car 77 personnes pour être au juste. 77 personnes dont chacun avait droit à des primes en tous genres.

     Pauvre Burkina, tu avances un tout petit centimètre, des putschistes affamés et surtout menteurs, te reculent des kilomètres en arrière. Voilà que Bazié a passé le claire du temps qui lui a été imparti par NU pour parler des années 60, l’époque des poignets fermés et levés. Cette époque s’est longtemps évoluée.

    Lambda burkinabè n’a pas besoin d’un discours progressiste et révolutionnaire à la tribune des NU, encore moins un gouvernement putschiste non représentatif.

    -Il a besoin d’un discours qui lui permettra de faire face aux luttes quotidiennes mentionnées ci-haut.}

    C’est la réalité qui compte pour tout Burkinabè de 24 septembre 2023.

    Apologistes des putschistes, à vos marques, prêts, insultez Nabiiga avec des anneries.

    Voilà

  • Non il fallait tenir compte de la traduction dans les autres langues de la réunion au lieu de tout raconter en quelques secondes
    un discours plus court est apprécié

  • @Renault Helies, vous oubliez la dette coloniale, le Franc des colonies d’Afrique, les accords financiers occultes, les accords économiques et fiscaux, la coopération économique et le droit de préemption des entreprises françaises, si nos dirigeants d’hier et d’aujourd’hui sont corrompus et gouvernent mal c’est avec la bénédiction et au profit de la France 🇫🇷. Et ça n’a pas changé ! DEBY fils et le cousin BONGO ont l’onction de la France qui distingue les BONS et MAUVAIS coups d’état. Si vous avez un peu de dignité arrêtez d’intervenir n’importe comment sur nos forums. Toute la bêtise africaine profite à la France 🇫🇷 et à l’Occident.

    • @Bob
      Messire Bob, dans toutes les familles on trouve un « loser » qui a bouffé l’argent de son héritage sans bosser et qui embête sa famille travailleuse en inventant une « dette imaginaire » pour obtenir des sous.
      Cela s’appelle la méthode du « mendiant culpabilisateur ».
      À part dans votre imagination, il n’y a pas de « dette coloniale » ! D’ailleurs, la france s’est enrichie de façon phénoménale dès qu’elle a pris son indépendance de l’Afrique en 1954-1962 ; je le sais, j’y ai assisté, c’était SIDÉRANT.
      Vous inventez cette prétendue dette parce que vous ne voulez pas reconnaître l’incurie, la corruption et la paresse de votre caste militaro-administrative depuis 50 ans ! Oui, ce sont vos pères et grands-pères paresseux et corrompus qui ont empêché le développement de votre pays en rançonnant les paysans, artisans et investisseurs.
      Résultat : pendant ce dernier demi-siècle, le Vietnam et le Maghreb se sont couverts d’usines et de petites industries que l’État burkinabè a systématiquement fait fuir ailleurs, en RCI par exemple.
      N’utilisez plus jamais cet argument d’une dette imaginaire, car il ridiculise votre pays ...
      Et avec ça, cher Monsieur, vous prendrez un petit café arrosé ? Ou une petite « mangue givrée » ? (Excellente recette que j’ai dégustée en Afrique de l’Ouest il y a 40 ans).

    • @ Renault Hélie : Mr/mme Renault hélie ; Vous etes toujours là ? Pauvre de vous ; Sachez que l’héroisme et la bravoure ne consistent pas seulement a avoir tué le lion. Le vrai héroisme, c’est avoir cassé la gueule du lion pour lui enlever sa proie ; en cela, le Burkinabè Bassolma Bazié est un vrai héro. Nous sommes en phase avec lui. Pour ceux qui parlent de Ministère des affaires étrangères et autres, cela n’est pas important. Meme si le message du président iB avait été lu par un VDP de 2è ans sur ce ton, nous serions bien d’accord avec lui. Le Burkina Faso est de retour ; qu’importe par qui. De Macron à Joe Biden en passant par Londres, celui qui veut ou qui peutpeu répondre au Burkina. Ce qui est dit est dit, et bien dit. Bravo, mille fois bravo au Burkina et au gouvernement.
      kenfo

  • S’exprimer au nom d’un pays est différent de s’exprimer en son nom ! Qui en est capable car il faut laisser ses propres convictions pour porter celles du plus grand nombre ?
    Comment mettre en avant ce qui est fédérateur sans se perdre dans l’idéologie ou des certitudes personnelles et sans lendemain ? Cela reste une question.
    Ce discours aurait pu être une marque d’une direction vers l’avenir sans s’appuyer sur la critique habituelle du passé ou des occidentaux.

  • Je vois bien que le ton de ce discours était déjà donné par le ministre burkinabè en charge de la fonction publique, Bassolma Bazié habillé en tenu militaire ce jour, qui s’est exprimé lors d’une conférence publique sur l’entrepreneuriat populaire, encouragé par le Chef de l’Etat. La conférence publique a eu lieu le 26 août 2023 à Koudougou avec comme invité d’honneur, le Pr Laurent Bado.

  • L’ONU a été instituée en remplacement de la SDN (Sociéte Des Nations) qui ne servait plus à rien. Depuis les Koffy Anan, l’ONU a été vidée et ne représente plus rien. C’est un podium vide. Ce que l’on clame là-bas n’intéressent pas les puissances impérialistes. Vous pouvez aller vous faire applaudir sur ce que tout le monde connait : à l’Ouest, rien de nouveau. Le verbiage rend joyeux la marmaille et adoucit la morale du pauvre et à côté, les géniteurs de l’ONU-morte organisent d’autres plans pour le maintien du statut quo. Les Africains ne doivent pas tomber en restant accrochés à la détresse imposée. Comment transformer en gains nationaux ce qui est dit dans la cours de recréation ?
    La gouvernance interne  : c’est ça le problème de nos pays. A la 7ème session, qu’est-ce que le Burkina va livrer comme discours ? Le Duc attend !

  • Toutes mes félicitations au Ministre d’État. Un grand discours. Mais j’ai l’impression qu’on donne trop d’importance à cette histoire d’homosexualité. Ça na pas d’importance dans un milieu comme la tribune de l’ONU. Nous nous occupons de choses futiles quand on doit se concentrer sur les choses essentielles.

  • C’est de la diversion. Ce long discours ne m’impressionne pas. IB à pris le pouvoir avec des promesses de reconquête du territoire. Il avait donné trois mois. Nous sommes à un an, et les ennemis sont encore capables de nous infliger de sévères raclées, comme à Koumbri. Qu’ils se concentrent sur la reconquête du territoire et qu’ils nous épargnent du reste. Après la reconquête, IB aura le loisir de quitter l’armée, de créer son parti politique et de repartir à la conquête du pouvoir. Là il sera légitime pour des discours tels que déclinés par Bassolma. Pas avant !

  • IL fallait parler"mal"comme maiga pour qu’on dise que lui aussi il est "garçon"

  • Bob ! Pas besoin de répondre souvent à certains. La caravane passe et quand le soleil se lève personne ne peut l empecher de briller.
    Comment qualifier un homme qui ignore qu un enfant grandit ?

  • Evangile selon BALSOLMA BAZIE.
    et BASOLMA réinventa l’ONU. La vivacité, la nervosité dans le discours, le tout avec une verve de donneur de leçon.

    Bravo pour avoir sorti le Burkina de la pauvreté et de la violence terroriste.

  • Un des problèmes du Burkina, c’est que le burkinabé n’aime pas le burkinabé, et beaucoup des commentaires le prouvent. Les voleurs sont plus solidaires que les victimes.

  • Populisme pure, 1vec un français rétrograde des années 60....il n ya rien vous allez dire que sekou toure kwame et Thomas n’avaient pas sit

  • toute la vérité a été dite à cette AG. toutes mes félicitations et respect à Bassolma. plus jamais les dignes fils de l’Afrique ne se tairont face aux injustices subies par l’occident par l’intermédiaire de ses valets et traitres locaux. Cette guerre imposée ; nous la gagnerons car DIEU s’est lévé pour l’AFRIQUE

  • De toute facon, chaque Internaute a ses convictions ou sa sensibilite politique et son niveau de comprehensions des problemes nationaux, Africains et leurs consequences sur nos populations Inoncentes. Par Ailleurs dans l’Emission Echo de Presse Issaka Lengani et Issa Siguere etaient bien sur dans les realites concretes des problematiques sociaux economiques de l’Afrique et de la sous Region Saheliennes ; mais quand des gens tombent dans la rethorique populiste par rapport aux realites concretes de la situation des faits de l’heure Actuelle. Donc dans les relations Internationales, vous y obtenez ce que vous apporter en terme de Forces Economiques, Politiques et Militaires. Que represente l’Afrique, malgre ses Richesses NATURELES ? A peine que 3% du Commerce Mondial, et de surcroit des Pays Africains sont divises sur des questions politiques secondaires ; alors que le Continent l’Afrique pese peu due a son manque d’Unite Reelle Endogene. Les echanges economiques et commerciaux Intraafricains representent a peine 15% d’activites et l’on continue des INCANTATIONS politique en esperant se faire respecter des Pays Occidentaux Imperialistes. De plus l’on va soumettre des programmes pour solliciter des Financements a la Banque Mondiale et au FMI dont le role est d’empecher l’Afrique de se developper. Ainsi, qu’attendez vous dans ce cas ? Avez vous vu la Chine, le Japon, la France, les USA et l’Inde soumettre leurs Projets et programmes de Developpement Veritable aux Institutions Internationales ? De plus, la Corruption Endemique, la Mauvaise gestion publique desastreuses, les Nepotismes contre l’Interet General autant de Pratiques Honteuses qui retardent l’Afrique dans son decollage economique et Social fondamental. Dans la crise securitaire desastreuse et des crises Multiformes Graves nos Dirigeants Politiques Africains sont ils Capables de se soumettre a l’austherite dans la gestion Publique Vertueuse et accepter des sacrifices enormes ? Mais l’on continue de detruire notre economie Nationale dans des achats d’objets et des Voitures de luxes dans une ambiance de pauperisation continuelle des Populations Africaines. En tout etat de cause, sans reelles perspectives d’Avenir en Implementant une Politique Rationnelle de Rupture Positive pour un Developpement Economiques et Social autocentre dans un un espace ou la Justice et la Justice Sociale Vertueuse et Continuelle sont des Realites Concretes. L’on pourrait continuer dans le systeme actuel dont les resultats ne peut etre differents sans une Revolution Democratique aux services des Citoyens Burkinabe. Salut

  • Très bon appui que celui fondé sur la charte du Mandén pour prôner les droits humains d’une autre époque.
    Elle aura au moins eu pour vertue de nous éclairer sur l’impérialisme et l’esclavage en Afrique.
    Promis. A l’avenir je ne maltraiterai plus mes esclaves et leurs donnerai du repos.

  • Je n’ai jamais apprécié les sorties de Mr Basolma NAZIE mais je dois dire que cette fois-ci je suis d’accord avec lui sur un fait : les enfants vont en classe pour apprendre à être des hommes bien éduqués et civilisés et non pour aller regarder les postérieurs de leurs enseignantes pour en faire des ....comme l’a fait un prestigieux Président d’une Nation qui se veut "civilisatrice" ! C’est vraiment dommage pour les citoyens de ce pays qui ont élu un Président pour leur descente en enfer. Je conseillerais aux citoyens de ce pays de voter pour remettre ce Président à l’école et mieux le surveiller pour qu’il ne commette plus de bourdes diplomatiques en affichant un mépris jamais égalé pour les autres Nations. Il devra surtout apprendre ses leçons d’histoires et retenir que sans la mobilisation des soldats africains, son pays serait aujourd’hui une Province allemande où la langue de travail serait l’allemand !

  • On n’attend qu’une chose : que le très très très démocratique gouvernement putschiste du BF se dépêche de quitter la zone CFA pour créer sa jolie monnaie nationale, il sera ainsi libéré de l’infamie du CFA.
    Je sens que la monnaie de la BCEAO n’en sera que plus solide pour lutter contre l’inflation qui a ruiné le Ghana.
    Et les Burkinabè découvriront le plaisir de charger une brouette de nobles billets nationaux et souverains pour acheter un sac de riz ...
    Par contre, pour acheter une parcelle ou une mobylette chinoise, la brouette devra être chargée de bons gros billets d’Euro ... ou de francs-CFA.

    • @Renailt Helie, oui, nous sommes un pays de democratie contrairement a certains qui ne sont que des DEMOCRATES DE CABARET car ils voulaient imposer des ministres au Burkina en echange d’un regne indefini. Haba, siid ya democarate ramba !!!!!

    • "Par contre, pour acheter une parcelle ou une mobylette chinoise, la brouette devra être chargée de bons gros billets d’Euro ... ou de francs-CFA"QH la moto chinoise nos a fort heureusement débarrassé de ces pacotilles de peugeot renault senisot d ou le râle du geignard incosolable renault helie !wend na zan tuun ni nassaar yoda !sindi sindi !

    • Pourquoi vous vous intéressez au Burkina si vos propos sont toujours acerbes ?
      Les leçons de morale sont d’une autre époque.
      Il n’y a pas les bons d’un côté et les mauvais de l’autre.
      Il est rare que ceux qui en ont la possibilité ne profitent pas des situations favorables pour s’enrichir.

    • @Ed
      Messire Ed,
      Faudrait savoir !
      On vous demande tout gentiment de faire ce que vous semblez souhaiter très bruyamment :
       d’un côté, votre camp populiste passe son temps à démoniser le Franc-CFA en braillant comme des chèvres qu’on égorge que cette monnaie vous fait du mal ;
       de l’autre, je suis parfaitement d’accord avec vous : vous n’aimez pas le CFA, ? Soyez de vrais hommes dignes et souverains, changez vite vite vite de monnaie , créez la vôtre et fichez la paix aux pays qui préfèrent garder leur bonne vieille monnaie CFA. Justement, votre ministre bavard a gémi que le CFA, c’était caca ...
       On ne peut perpétuellement bramer un truc et faire son contraire !
      PS
      CFA, cette monnaie épouvantable qui a notoirement évité à la RCI et à quelques pays :
       —> l’inflation guinéenne,
       —> l’effondrement du Ghana (effondrement dû à sa monnaie, le Cedi)
       —> et la dollarisation du Nigeria et du Congo-Kinshasa.

    • Mr HELIE
      Je suis française et je crois pouvoir prendre des distances sur ce qui se passe au Burkina, pays où j’ai des contacts.
      Je ne crois pas que de l’extérieur, donner des leçons de morale comme vous le faites régulièrement avec ironie soit un droit.
      Si les paroles ne font qu’envenimer, on peut s’abstenir.

  • N’importe quoi ce discours. D’abord il montre qu’il ne connait pas bien l’histoire de l’Afrique en oubliant royalement de citer Hamed Sekou TOURE. Ensuite ca ne sert à rien de tenir un discours de syndicaliste à la tribune de l’ONU. Lorsqu’on parle au nom d’un pays il faut éviter de se faire plaisir. il faut se poser la question : " qu’est ce que ce que je dis apporte à mon pays"... Mais lui et son patron veulent rentrer dans l’histoire à travers des discours qui desservent leur peuple. Et c’est dommage de faire autant de discours et avoir des actes qui sont en incohérence.

    Le disque est le même : " Nous divertir et faire diversion sur l’échec de la stratégie sécuritaire". Mais soyons certains que le peuple comprendra au fur et à mesure.... Sans résultats la suite est prévisible.

    Ayons des messages rassembleurs... évitons le culte de la personnalité. Ne traitons pas en dérision nos devanciers.

  • Bassolma a livré le meilleur discours à cette 78ème assemblée générale de l’ONU. Beaucoup de pays occidentaux croyait béatement à ce que la France macronienne leur racontait sur nos pays. Mais maintenant, tout est clair. Sauf les sorciers continueront de supporter la France dans ses pillages de ses ex colonies.

  • @sidwa
    Messire sidwa,
    votre discours tentant de rabaisser la Côte-d’Ivoire, je le connais par cœur depuis 1971 ! Il a été inventé par les sbires de Sékou TOURÉ le tortionnaire, vous n’étiez probablement même pas né.
    Comme souvent, bien que vieux retraité, libre amateur et non payé, je vais vous répondre de façon structurée et assez facilement vérifiable par un lecteur de bonne foi.
     1/ Les chiffres sont implacables
    Si l’on exclut les pays pétroliers ou très riches en produits miniers, ainsi que les archipels, la RCI est le pays le plus riche par habitant de toute l’Afrique au Sud du Sahara, plus riche que le Nigeria, le Ghana, le Cameroun, le Kenya, la Tanzanie, le Congo-kinshasa, etc. Pourtant, la RCI produit moins d’or, de pétrole et de cacao que son voisin le Ghana, qui s’est effondré en 2022-2023 à cause de sa monnaie catastrophique, le Cedi. Alors, reprocher à la RCI d’être moins riche que le Japon est absurde, il faut surtout remarquer qu’elle est plus riche que le Ghana, voisin très comparable, plus riche que l’Angola pétrolier, plus riche que le Rwanda pillard du Congo, plus riche que le Cameroun, plus riche que la Guinée ruinée par Sékou le tortionnaire.
     2/ Petites jalousies
    Les pays sahéliens jalousent rageusement la RCI, car ce sont d’anciennes chefferies esclavagistes qui, autrefois, razziaient des Ivoiriens et des Ghanéens pour les esclaver puis les vendre aux arabo-musulmans. La propagande de Wagner adore braquer les Africains entre eux en utilisant le venin de la jalousie. Pourtant, la RCI n’à cessé d’accueillir des réfugiés de Guinée et du Sahel depuis un demi-siècle et surtout depuis l’apparition de l’islamo-terrorisme. On aimerait entendre quelque remerciement sahélien, mais bon, n’insistons pas.
     3/ Cacao
    Les cours du cacao sont internationaux, ce sont les mêmes en RCI qu’au Ghana, plus gros producteur que la RCI. Ces cours ne dépendent ni de la RCI ni de la France car ils sont fixés par les plus gros acheteurs, qui sont suisses, italiens, étatsuniens et allemands. La compagnie italienne FERRERO, celle qui produit NUTELLA, absorbe des quantités de chocolat bien supérieures à toute la consommation française. Le suisse NESTLÉ est encore plus gros, l’Américain MONDELEZ est un monstre, et même la Russie est un gros importateur de chocolat. Aucun Français ni Européen ne braque un pistolet sur la tempe d’un paysan ivoirien pour lui voler son cacao, vous êtes tout simplement dans le fantasme . Fantasme diffamatoire très ancien... Accuser uniquement la France du prétendu « vil prix » du cacao ivoiro-ghanéen, sans en accuser la Russie, ni la Suisse, ni les USA, cela fait partie de la mauvaise foi wagnérienne.
    Maintenant, si les Africains et les Asiatiques voulaient bien consommer autant de chocolat que des Allemands, les cours du cacao seraient plus élevés et on verrait de nombreuses usines de chocolat en Afrique. J’ai consommé du chocolat ivoirien quand je séjournais en Afrique de l’ouest.
    Notez quand même que la RCI n’exporte pas que du cacao, elle exporte bien d’autres produits agricoles, j’achète régulièrement des fruits ivoiriens dans ma ville française. Pourquoi donc ne trouvé-je pas de mangues burkinabè dans mon Super-U ? Est-ce de la faute à un méchant français très très vilain, ou bien à un fonctionnaire burkinabè qui étouffe ce commerce de fruits ?
     4/ Bienveillance envers l’entreprise privée
    La richesse relative de la RCI s’explique assez facilement par sa bienveillance envers l’entreprise privée, informelle, moyenne ou grosse. Depuis 50 ans, les pays sahéliens se sont systématiquement acharnés contre l’emploi privé, préférant des administrations et des armées repues, obèses et incompétentes. Ainsi, vous trouverez des usines de biscuits au Ghana, en RCI, au Maroc, mais pas au BF ; pourquoi, d’après vous ? Parce qu’implanter une usine privée au BF, c’est subir harcèlement et rackett de l’administration...
     5/ Réseaux électriques
    Un élément important du développement :
    J’ai déjà mentionné la qualité du réseau électrique ivoirien, riche en ressources renouvelables, splendide exception sur un continent où la plupart des réseaux sont délabrés et polluants, y compris en RSA. Seuls les réseaux du Maghreb et de la RCI tiennent la route dans toute l’Afrique. Les pays anglophones ont généralement des réseaux chancelants qui ne font pas envie.


    Vous trouvez toujours que je prends tout à un premier niveau un peu primaire ?
    Bien le bonjour chez vous !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique