LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

Publié le dimanche 17 septembre 2023 à 11h01min

PARTAGER :                          
Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

Le parti du Président déchu Mohamed Bazoum, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya) ne veut pas d’une intervention militaire dans le pays. Il a marqué son opposition à travers une note publiée ce vendredi 15 septembre 2023. Le PNDS-Tarayya a invité en outre ses militants à rester soudés pour favoriser une sortie de crise.

"Depuis le 26 juillet 2023, notre pays, le Niger, vit une situation extrêmement difficile et complexe. Pour y faire face, notre Parti, le PNDS-Tarayya, a organisé toute une série d’actions parmi lesquelles on peut citer, une déclaration du Parti, endossée par la MRN, le 26 juillet dans l’après-midi pour dénoncer la prise en otage du Président de la République Mohamed Bazoum et demander sa libération et sa réinstallation dans ses fonctions’’ déplore le parti le PNDS-Tarayya.

A cela, s’ajoutent ‘’une manifestation spontanée, dans l’après-midi même du 26, en direction de la Présidence, manifestation au cours de laquelle plusieurs blessés par balles ont été enregistrés, une déclaration de l’OFT le 27 au siège du Parti, au cours de laquelle le siège a été attaqué et brûlé, beaucoup de camarades ont été blessés et plus de 45 véhicules ont été vandalisés et brûlés ainsi que des marches, meetings et d’autres‘’, poursuit la note du parti.

Selon le parti socialiste, ‘’ces actions ont occasionné de nombreuses arrestations de responsables du Parti et des militants de base sur l’ensemble du territoire’’.

‘’Le Présidium a entrepris des démarches en direction des Partis politiques de la majorité pour une coordination des actions, mais les résultats sont très mitigés avec la suspension des activités des Partis politiques et la répression multiforme qui s’est mise en place’’, dénonce t-il.

‘’Sur le plan extérieur, la communauté internationale avec à sa tête la CEDEAO et l’UEMOA, a pris des mesures énergiques pour mettre fin à la tentative de coup d’état et ramener le Président Bazoum dans ses fonctions, y compris une menace d’intervention militaire’’ rappelle le PNDS-TARAYYA.

Ainsi, souligne t-il, ‘’cette dernière mesure a servi de prétexte et d’argument pour organiser un vaste mouvement national, notamment à Niamey, mais aussi une grande mobilisation dans les pays de la CEDEAO, et plus particulièrement au Nigéria, présenté comme une guerre que le Nigéria va entreprendre contre le Niger’’.

A cet effet, ‘’toutes les organisations religieuses et politiques du Nord Nigéria sont mises à contribution. A l’intérieur du pays, tous les partis politiques se sont démarqués et notre Parti est apparu comme le seul qui la supporte et est marginalisé en conséquence’’ dit t-il.

‘’Après plus d’un mois d’attente, à l’intérieur du Parti, des voix s’élèvent aussi pour que le Parti se démarque d’un soutien à une intervention armée, car non seulement le mouvement contre l’intervention armée semble être récupéré par certains partis de l’opposition qui voudraient en découdre définitivement avec notre Parti, mais aussi les conséquences de cette intervention pourraient être incommensurables pour les otages, la population et notre pays et pourraient s’étaler dans le temps’’ fait remarquer le parti du Président Bazoum.

Au vu de cette situation, ‘’il est apparu nécessaire au Présidium d’entreprendre des discussions sur cette question, ce qui a été fait le 2 septembre et s’est poursuivi le 14 septembre. Une nette majorité s’est exprimée contre une intervention armée’’ rapporte t-il tout en réaffirmant ‘’ les objectifs initialement définis, tout en mettant l’accent désormais sur l’importance à accorder au renforcement du Parti et sa démarcation de toute intervention militaire dans le cadre de la recherche de solutions de sortie de crise’’.

Ainsi, ‘’la libération du Président Bazoum et de sa famille, séquestrés depuis le 26 juillet, et celles de tous les camarades arrêtés sur l’ensemble du territoire national, dont le Président du Comité Exécutif National, Foumakoye Gado’’ reste l’une des plus grandes préoccupations du parti.

Aussi, le parti appelle au ‘’ rétablissement du Président de la République dans ses fonctions et le rétablissement de l’ordre constitutionnel par tous les moyens non militaires ainsi qu’au renforcement de l’unité et de la discipline du Parti’’.

‘’Le Présidium du CEN, demande donc aux camarades de se concentrer sur ces objectifs, de mettre fin à tous les débats inutiles, qui ne font qu’affaiblir et diviser le Parti et diminuer sa capacité à nouer des accords et alliances avec les partenaires’’ indique la note du parti socialiste qui envisage pour sa part, de prendre ‘’toutes les initiatives, qu’il demande aux camarades de soutenir, pour permettre à notre Parti de sortir renforcé et aguerri de cette nouvelle épreuve que notre pays et notre parti traverse’’.

Lefaso.net

Source : Agence Nigérienne de Presse

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 17 septembre 2023 à 12:08, par Paguindsom En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Opportunisme politicienne quand tu nous tiens ! Vous étiez ou depuis le début de la décision et des menaces d’intervention de la CEDEAO instrumentalisée.
    Maintenant que vous comprenez en fin qu’une intervention relève quasiment de l’improbable vous sortez pour faire une démonstration de souci de sortie d’une crise qui n’existe que dans vos imaginaires. Le peuple digne du Niger a fait son choix et tout nigérien sincère devrait s’inscrire dans cette logique et non continuer à voir une crise qui de fait n’existe pas.
    Que Dieu touche les cœurs et fasse surtout entendre raison a tous les nostalgiques d’un ordre désormais ancien et a jamais révolu.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2023 à 12:43, par Didier En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Une décision sage mais les avancés sont juste des calculs politiciens sans conviction réelle. Donc parce que l opposition vous fustige ? Pour éviter au parti de se lézarder ?Les conséquences sociales de guerre sur le peuple nigérien vient au second plan. Même si celles ci ne peuvent pas être calculées à l avance l expérience de l Ukraine se voit

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2023 à 13:12, par Ed En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Félicitations au Président Bazoum pour sa clairvoyance et son engagement.
    La paix ne s’obtient ni avec des armes, ni avec la soumission.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2023 à 13:48, par HUG En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Hum, le mpp pouvoir mouta mouta avait plus de 100 partis politiques affiliés mais meme une seule.personne n est sorti pour sauver le pouvoir mpp contre les putschistes du mpsr.On sait que Bazoum n est rien sans Mamadou Issoufou qui avait un fils ministre dans le gouvernement de bazoum.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2023 à 16:51, par Sidnaaba En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Bazoum commence à avoir pitié de son peuple qu’ il exploite depuis longtemps avec son patron Macron. La France s’ apauvrit à travers le pillage qu’ il pense être obligé de faire comme depuis les "indépendances". Certe la guerre mondiale n’ a epargné personne. Mais il serait intelligent de travailler ensemble avec respect. Les résaux sociaux rendent le mensonge quasi impossible. On pert le temps sans s’ en rendre compte.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2023 à 20:04, par Moi même En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Juste pour trouver une porte de sortie à la France. Macron va s’appuyer sur ce communiqué pour renoncer à son aventure et quitter le Niger. Il dira que la position du parti est aussi celle de Bazoum. C’est juste pour ne pas perdre la face.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2023 à 07:59, par Abdou En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Le manque de vision politique et les intérêts égoïstes de nos parties politiques nous conduiront toujours dans la gueule des prédateurs. Il a fallu que des voix s’élèvent contre l’intervention militaire pour le partie au pour vient s’aligner maintenant. Ce qui est marrant dans tout ceci il ne voit et ne parle jamais des sanctions inhumaines infliger aux peuples. Seul le pouvoir les préoccupe.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2023 à 09:42, par LeGoupil33 En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    MAis bien sür,

    C’est le parti qui sous la houlette du prédécesseur de Bazoum a conduit le coup d’état. Ce parti voulait revenir aux vieilles pratiques de corruption que Bazoum était en train de dynamiter. Issoufou et son clan (dont fait partie Tiani) sont trop dépendants de la SONIDEP des milieux affairistes de richissimes nigérians et de son pétrole dont Bazoum voulait exploiter de manière bien plus transparente/vertueuse que le fis Issoufou. L’espoir n’a pas disparu car il existe encore une demande de retour à la légitilmité électorale, signe que le Pdt Bazoum est toujours là et que des luttes intestines se déroulent au Niger y compris chez les putschistes.

    Ce qui se passe au Niger est une catastrophe avant tout pour la population. E on voit bien ce qu’il se passe au Mali en ce moment. Les touaregs ne se laisseront pas faire. Le Mali est en pleine décrépitude depuis le départ des Français, décrépitude accélérée par le départ de la MINUSMA. On voit bien l’état du BF et demain c’est le NIger qui va entrer dans le chaos.

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre 2023 à 10:02, par kwiliga En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

      Bonjour LeGoupil33,
      Tiens, ça fait plaisir de croiser quelqu’un d’informé.
      Le coup d’état a été pratiqué la veille du conseil des ministres qui devait créer la nouvelle société d’état Pétro-Niger en remplacement de la SONIDEP, gérée par Sani Issoufou, ministre du pétrole.
      La SONIDEP, est une machine à s’engraisser pour dirigeants et militaires nigériens, sa corruption et sa gestion opaque sont dénoncées par tous les grands organismes internationaux.
      Cette tirelire s’avère donc intouchable, contrairement à la démocratie, largement dispensable sous nos tropiques... Hélas.

      Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2023 à 14:20, par Bigbalè En réponse à : Niger : Le parti de Mohamed Bazoum s’oppose à une intervention militaire pour protéger les populations

    Cette réaction très tardive du Parti de Mr Mohammed Bazoum est le reflet de la majorité des partis politiques africains à qui les Occidentaux vendent des illusions ! Ce parti a rusé avec le peuple nigérien, pensant que Emmanuel comme un messie, viendrait les rétablir dans leur mangeoire ! Las d’attendre, paniqués par les évènements diplomatico-militaires en cours dans la Sous-Région et par les hésitations de Emmanuel MACRON, de Alassane Dramane OUATTARA et Compagnie, ce Parti se réveille à la dernière minute pour tenter de sauver les lambeaux de ce qui reste comme militants. Oui, ils auront donné le temps aux Nigériens de découvrir leur vrai visage et de se faire une idée de ceux qui les gouvernent. De toute façon, Mr BAZOUM et ce qui lui reste comme partisans doivent savoir que ce Monsieur ne sera plus jamais président au Niger ni par coup d’Etat ni par élection ! C’est probablement la descente aux enfers qui a commencé ainsi pour ce Parti !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Niger : Fin de mission militaire de l’Union européenne