LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

Publié le lundi 12 juin 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

La commune de Gossina, dans la province du Nayala, a vécu des jours sombres ce week-end des 10 et 11 juin 2023, selon des sources locales. Dans l’après-midi du samedi 10 juin et dans la journée du dimanche 11 juin, des groupes de terroristes ont assailli la localité.

Après des tirs nourris, en l’air principalement, les assaillants auraient incendié des boutiques et des greniers et emporté du bétail.

En plus de ces dégâts, le bilan non définitif fait état de plusieurs pertes en vies humaines (trois selon certaines sources) et des blessés évacués à Koudougou et ailleurs.

Terrorisées, les populations se sont sauvées comme elles peuvent pour se retrouver dans les villages environnants et pour beaucoup à Toma, le chef-lieu de la province.

Forte de près de 6000 habitants et distant de Toma d’une vingtaine de kilomètres, Gossina est à la frontière entre les provinces du Nayala et du Sanguié.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 12 juin 2023 à 15:23, par Tengbiiga En réponse à : Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

    Je me pose toujours cette question quand il y a des attaques : pourquoi les populations ne réagissent pas en essayent de se défendre ? Pourquoi ?

  • Le 12 juin 2023 à 16:19, par HUG En réponse à : Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

    Si je comprends bien pas de commissariat et de gendarmerie dans la commune.Paix aux ames des disparus. Prompt retablissement aux blessés.Nous vaincrons les forces du mal.

  • Le 12 juin 2023 à 17:20, par kenfo En réponse à : Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

    Désormais, il nous faut cesser de vouloir vivre en paix pour etre pret pour la guerre, 24/24. La Paix viendra par la suite. ça fait la quellienne fois que ce village est attaqué ? Oui ! Il est honteux que nous soyons prévenus et qu’il n’ y ait pas de réponse conséquente. Cessons de vouloir vivre tranquille ; Préparons nous à la guerre en permanence ; alors, la paix viendra. Du reste c’est le sens de la mobilisation générale décrétée par le PF. Écoutons8 _le. et victoire au Faso.

    Kenfo

  • Le 12 juin 2023 à 19:09, par Kouda En réponse à : Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

    "Forte de près de 6000 habitants et distant de Toma d’une vingtaine de kilomètres, Gossina est à ..."
    Je voudrais savoir si ce sont près de 6 000 terroristes qui ont chassé les près de 6 000 habitants de Gossina ?
    Ou sont-ce 1000 terroristes ? Ou 50 terroristes ? Ou 100 terroristes ?

  • Le 13 juin 2023 à 10:27, par Citoyen En réponse à : Attaques terroristes dans la province du Nayala : Un week-end de tourmentes à Gossina

    C’est vrai que l’instinct de survie peut faire fuir toute une ville mais il y a quand même à se poser 8 ans après le début des attaques terroristes ! Faut-il vraiment fuir chaque fois que 1 ou 2 hommes armés viennent lancer des ultimatum dans un village ? Je ne connais pas bien le Yatenga et je n’ai jamais été à Kossouka mais on dit que des terroristes sont venus dans ce village pour leur donner quelques jours pour déguerpir. L’information a été transmise au Chef coutumier qui, fou de rage, a dit que personne de son village ne bougera ici ! L’ultimatum a bien expiré et le terroristes ne sont plus jamais revenus !! D’aucun disent que cette position et cette déclaration du Chef a été transmise aux terroristes qui ont compris que s’ils revenaient attaquer ce village, c’est leurs vies qui seraient en danger ! Est-ce une simple histoire qu’on a racontée ou une réalité, je n’en sait rien. Cependant, je pense que si ces terroristes comprennent que leurs victimes peuvent bien se préparer pour riposter en les décimant et que ceux qu’ils envoient lancer les ultimatum ne reviennent jamais vivants, ils feraient attention ! Alors, l’organisation des VDP et leur équipement doit aller vite afin de permettre aux populations de se défendre. Quant aux villages qui ont refusé de s’engager dans les rangs des VDP, leur sort dépendra de la réactivité des autres villages ! Que Dieu sauve le Burkina !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités