LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : L’Armée neutralise des terroristes qui voulaient attaquer la ville de Djibo

Publié le samedi 27 mai 2023 à 21h37min

PARTAGER :                          
Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : L’Armée neutralise des terroristes qui voulaient attaquer la ville de Djibo

L’armée burkinabè a mené plusieurs frappes aériennes ces 72 dernières heures qui ont permis entre autres, de neutraliser des terroristes qui s’apprêtaient à attaquer la ville de Djibo, a appris l’Agence d’Information du Burkina (AIB) ce samedi 27 mai 2023 auprès de sources sécuritaires.

Plusieurs bandes de terroristes s’étaient rassemblées il y a quelques heures au Nord de Djibo, avec pour projet funeste d’attaquer la ville. Mais grâce aux services de renseignements, leur complot a été découvert.

Les vecteurs aériens ont patienté jusqu’à ce que les malfaiteurs soient au niveau de leur logistique pour les pulvériser. Les moyens de surveillance ont également suivi durant une nuit jusqu’au lever du jour, un autre groupe terroriste vers Belehede qui avait le même objectif meurtrier.

Les salves envoyées depuis les cieux les ont décimés avec leurs matériels avant qu’ils ne passent à l’action, rapporte l’AIB.

Des frappes couronnées de succès ont eu lieu aussi à plusieurs endroits, notamment à Tin Samane dans le Sahel et dans la forêt de Tiogo.

Les Forces de défense et de sécurité ont également livré d’intenses combats qui ont permis de détruire plusieurs sanctuaires terroristes.

Les opérations se poursuivent sur de nombreux théâtres d’opérations, assurent les sources de l’AIB.

Lefaso.net
Source : Agence d’Information du Burkina

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 28 mai 2023 à 07:10, par Souk En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : L’Armée neutralise des terroristes qui voulaient attaquer la ville de Djibo

    Ils devraient aller du côté de Nouna. Deux hommes ont été enlevés et assassinés, leurs corps retrouvés le 26 mai a l’entrée de Nouna.

  • Le 28 mai 2023 à 08:08, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : L’Armée neutralise des terroristes qui voulaient attaquer la ville de Djibo

    Hé ben, avec tout ce que nos vaillantes forces de sécurité neutralisent, pulvérisent, déciment, frappent avec succès, détruisent,... il ne devrait plus en rester beaucoup, des terroristes... Et pourtant...

  • Le 28 mai 2023 à 18:09, par Kladjou En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : L’Armée neutralise des terroristes qui voulaient attaquer la ville de Djibo

    Eh ben, bien malin qui dira combien il ya de terroristes au Sahel qui en plus sont extrêmement mobiles d’un pays à l’autre. Une chose est sûr, le drapeau noir ne flotte plus sur aucune localité au Burkina et il est révolu l’époque ou cette horde pouvait parader sur une cinquantaine de motos pour venir attaquer une position militaire, tuer 30 ou 40 soldats et emporter armes, munitions, vivres et véhicule impunément pour ensuite se filmer en train de montrer le butin de guerre. C’est révolu ça. Se sont aussi des menteurs ces terroristes. je lisais ce dimanche dans leur média de propagande "Alzalaqa" que le mois dernier ils ont détruits 8 avions de combats, 18 véhicules militaires et tué 81 militaires et récupéré 108 moto et 6 véhicules militaires. Je ne sais pas de quel pays ils parlent ou bien j’ai manqué des informations. Acculés, ils sont obligés aujourd’hui de publier de tels mensonges pour appâter encore des candidats au Jihad alors que toute le monde sais aujourd’hui que ça ne suit plus. Ils sont obligés d’utiliser la méthode kamikaze et la guérilla et notre armée devra s’adapter en renforçant le maillage du territoire.
    Bazoum qui met en doute la stratégie du Burkina, sais très bien que tous les jours, il ya des enlèvements de personnes qu’on retrouve assassinés aux abords des villages au Niger, des enlèvements de bétail sont quotidiens, en particulier dans les régions de Tillaberi, au Nord d’Ayorou et de Maradi, malgré la présence de tous les sous-traitants blancs. En rappel, pour venir à bout de l’EI en Arak et en Syrie une coalition internationale sous l’égide des Etats Unies à mis 5 ans. L’Algérie à mis 10 ans pour venir à bout des groupes armées issue du FIS (GIA, AIS, MIA), sans pouvoir éliminer les poches résiduelles. Donc ne vous leurrez pas il y aura encore et encore des morts, mais la dynamique actuelle va dans le bon sens ; cela est indéniable sauf à être de mauvaise foi comme tous ces snipers de service qui écument les réseaux sociaux .

  • Le 30 mai 2023 à 09:25, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : L’Armée neutralise des terroristes qui voulaient attaquer la ville de Djibo

    Bonjour... à tous...
    Donc, apparemment, vous avez diverses infos concernant :
    - "BOKO HARAM (qui) semble être plus puissant"
    - "Certains viennent de l’Europe et du Moyen Orient", bon, ça je ne sais pas où vous l’avez trouvé...? De Syrie et de Lybie plutôt non ? Mais l’essentiel des forces reste burkinabè non ?
    - "tous les jours, il ya des enlèvements de personnes qu’on retrouve assassinés aux abords des villages au Niger, des enlèvements de bétail sont quotidiens, en particulier dans les régions de Tillaberi, au Nord d’Ayorou et de Maradi,..."
    Et des infos concernant les actes terroristes au Burkina, arrivez-vous à en avoir quelques unes, ou votre info se limite-t-elle aux glorieux communiqués de l’AIB ?
    "La spirale de violences continue au Burkina Faso. Une vingtaine de civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués entre lundi et mercredi lors de deux attaques attribuées à des djihadistes, ont déclaré vendredi 19 mai à l’Agence France-Presse (AFP) des sources sécuritaires et locales. Mercredi, « des groupes armés ont mené une incursion à Bilguimdouré », village de la commune de Sangha, dans la province du Koulpélogo (région centre-est), frontalière du Ghana et du Togo, « faisant une dizaine de morts », a précisé à l’AFP un responsable local.
    Deux jours plus tôt, « une autre incursion terroriste dans le village voisin de Kaongo avait occasionné la mort d’au moins onze personnes dont des femmes et des enfants », a-t-il poursuivi. Lors de ces deux attaques, « des maisons et des boutiques ont été incendiées par les assaillants qui ont aussi emporté du bétail », selon la même source. Ces attaques ont été confirmées par des sources sécuritaires, précisant que « des opérations de sécurisation sont en cours dans la région ».
    Le Monde Afrique (correspondant expulsé).
    Le nombre de PDI a dépassé deux millions, sauf d’après Bassolma Bazié, qui a toujours su compter mieux que les autres !
    PS : si c’est pour me traiter d"apatridevaletlocaldel’impérialismeoccidental", vous pouvez vous abstenir, il y a bien longtemps que j’ai admis être un "apatridevaletlocaldel’impérialismeoccidental".

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités