LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

Publié le mardi 2 mai 2023 à 23h15min

PARTAGER :                          
Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè

Le gouvernement burkinabè dit être surpris par le contenu d’un tweet en date du 27 avril 2023, publié au nom de la CEDEAO sur la page personnelle du Président de la Conférence des Chefs d’Etat, Umaro Sissoco Embalo, et utilisant le concept de « génocide » pour qualifier le drame survenu dans le village de Karma le 20 avril 2023. Par ce communiqué, ci-dessous, le gouvernement interpelle la CEDEAO sur la prudence à observer dans de telles situations et présente par-là également, les dispositions prises pour faire la lumière sur ce drame.

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 2 mai 2023 à 20:47, par AHMED En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Je le dis toujours. Dieu est partout mais il dort au BURKINA. Dieu a lâché la CDEAO et la France.

  • Le 2 mai 2023 à 21:09, par france dehors En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Tres fier de mon pays, le Burkina Faso !!!!! Apres avoir recadre un general tropical-colonial sans vergogne, voila qu’on recadre un autre general, negre de maison, leche botte francais !!!!!!! Vive le Burkina Faso, vive le MARECHAL IB, vive le gouvernement burkinabe !!!!!! La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!!!

  • Le 2 mai 2023 à 21:14, par france dehors En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Et c’est un faux-type comme lui la qui tient la cedeao dans ses mains !!!!!! L’Afrique fait pitie !!!!! Carton rouge a Amballo, carton rouge a la france, carton rouge aux usa, carton rouge a la cedeao !!!!!! Megd Alors !!!!!!

    • Le 3 mai 2023 à 08:27, par kwiliga En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

      Bonjour france dehors, ex- vérité....
      Dites, vous avez lu le communiqué, parce qu’en dehors du titre, qui évoque un recadrage, tout y est formulé de manière fort courtoise et diplomatique. L’époque où l’on jouait les gros bras à l’international, à la manière des maliens, semble déjà révolue.
      Sinon, ne craignez-vous pas qu’à force de mettre des cartons rouges à tout le monde, on finisse par "jouer burkinabè contre burkinabè" ?

      • Le 3 mai 2023 à 13:09, par france dehors En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

        Salut Kwilga, ben, si notre diplomatie a utilise la courtoisie, tant mieux, meme si elle insultait Amballo, il va faire quoi ????? Si ce n’est courir aller pleurer en RCI ???? Tiens, tiens ! Carton rouge a la RCI egalement !!!!! Oui, meme si on va jouer avec des cannes entre les Koro Yamayele et les vieux Ka !!!!!!!

      • Le 3 mai 2023 à 18:58, par Gwandba En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

        Kwilga

        ne craignez-vous pas qu’à force de mettre des cartons rouges à tout le monde, on finisse par "jouer burkinabè contre burkinabè" ?

        Vu que Wikipédia et autres vieux pervers ne sauront nous expliquer vous et moi, l’étymologie exacte de " burkinabé ", vous êtes obligé d’aller cette fois, à la source pour vous remémorer son sens le profond.

        Pourquoi ? Simplement parce que l’eu est pure à la source !!!

        Parce que le sens que lui donne notre pays n’a rien à voir avec la définition superficielle que lui donnent certains.
        Exemple :
        Ceux qui s’arrosent la paternité de la liberté et ressentent des maux têtes lorsque les africains, les vrais, ceux qui prennent la responsabilité d’êtres libres. Pas les vendables que personnes n’achète d’ailleurs, capable de proposer les tombes de pères et mères pour des appréciations du genre... Vas-y Mamadou. C’est très bien Mamadou. Tu n’est pas comme les autres Mamadou etc.
        Tu pourra un jour visiter Marseille et Montpelier si tu continu de la sorte Mamadou etc..,

        Vos patrons vous ont pas encore encore expliqués le sens du combat africain et burkinabé d’aujourd’hui visiblement.

        C’est pour être entre burkinabé de sorte que naissent de différences le juste milieu honnête et digne. Entre burkinabé parce que de cette manière les contradictions se feront avec honnête, intégrité et justesse.

        Oui. le but est mettre dehors tout sang impur autour et parmi nous.

        • Le 4 mai 2023 à 05:34, par Bajazet En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

          Tiens, ce bon vieux Gwandba et ses arguments « au ras des paquerette », pas plus haut que la langue d’une grenouille.
          Il a bien du mal à dépasser le niveau d’une cour d’école primaire, çui-là, du moins quand je prends la peine de le lire.
          M. Gwandba, il faudrait un peu élever le niveau de votre argumentation, j’ai du mal à être impressionné quand je vous lis... Au lieu de contrer des arguments par des éléments solides, vous ne savez guère mieux que cracher sur vos interlocuteurs « AD PERSONAM ».
          Heureusement qu’il existe des burkinabè fins et rigoureux qui s’inquiètent du bourbier actuel..,

        • Le 4 mai 2023 à 07:45, par kwiliga En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

          Bonjour Gwandba,
          Houla, vous sombrez de plus en plus dans la phraséologie stérile et le verbiage creux et ce, à n’importe quel propos.
          Vous feriez mieux d’essayer de me répondre point par point, argument contre argument, lorsque je dénonce le massacre de Karma, chose qui vous déplait "souverainement".
          Quant à votre conclusion : "Oui. le but est mettre dehors tout sang impur autour et parmi nous.", je ne sais si je dois la rapprocher de l’hymne guerrier de ce pays que vous honnissez tant, ou des thèses eugénistes qui ont fait les beaux jours du troisième Reich...?

          • Le 4 mai 2023 à 17:16, par Gwandba En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

            kwiliga

            Mon très cher kwilga. J’aimerai d’abord connaitre la nature de la matière en laquelle vous êtes un océan. ;-) Seriez-vous un fluide d’apatricide ou autre chose ???

            Pour vous répondre point par point, il faudrait quand même que vos arguments, au delà de l’envi de découvrir Marseille ou Montpelier qui vous pousse à brûler votre propre maison et vous avec, se fondent précisément, dignement et honnêtement sur des faits. (Factuels...)

            Au lieu d’accuser sans preuves et de manière factuelle le gouvernement actuel burkinabé d’être l’auteur des massacres ignobles dont seules dont vous léchez honteusement les pieds sont capables.

            Dites-moi de manière factuel, quel élément vous permet de soupçonner le gouvernement burkinabé et, au nom de la dignité, de la justice et l’honnêteté, je vous répond point par point.

            A très vite !!! cordialement !!!!!!

  • Le 2 mai 2023 à 21:17, par Bigbale En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Merci au Gouvernement Burkinabe pour cette démarche méthodologique qui permet aux jeunes generations de prendre connaissance de ce qui se trame contre leur pays en mettant en relief la complicité de leurs dirigeants africains, prêts à vendre leurs propres frères pour une bouchée de pain ! S’il plaît à Dieu, Mr le President en exercice de la CEDEAO apprendra qu’il n’est pas le meilleur des traîtres de l’Afrique et que ceux qui y ont excellé avant lui ne sont pas forcément les plus heureux. Les Burkinabe les voit venir mais la jeunesse africaine aussi les voit venir ! Le pauvre Général Nigerien TARKA a eu seulement le malheur de n’avoir pas pu retenir sa langue et de divilguer le complot sur le Burkina et le Mali. Tout va se savoir sous ce soleil !

  • Le 2 mai 2023 à 21:34, par Oh que non ! En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Depuis la tentative ratée de renversement de UMBALLO, il semble avoir perdu le réseau. C’est seulement dommage qu’il s’exprime au nom de la CEDEAO, sinon, que pèse son pays pour qu’on s’attarde sur ses déclarations ?

  • Le 2 mai 2023 à 21:40, par Espérance En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    La question reste toujours posée. Quelle est la vérité sur ce massacre ? Nos soldats sont -ils impliqués ? Pourquoi l’armée malgré sa monté en puissance n’a pas pu protéger les habitants de Karma contre cette tuerie ?

    • Le 3 mai 2023 à 05:33, par Vérité En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

      Mais pourquoi malgré ton engagement pour le Burkina Faso tu ne t’ai pas fait enrôler comme VDP pour contribuer à défendre ces populations. Entrain d’exiger des autres des choses que tu as fui

    • Le 3 mai 2023 à 09:00, par koh En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

      a espérance
      vous pensez en toute âme et conscience que nos braves FDS PUISSENT COMMETTRE CELA ? pensez vous que ces FDS puissent voler et emporter des portables ? Tuez des enfants ? MOI JE NE PENSE PAS
      LES TERRORISTES PEUVENT FAIRE CELA COMME ILS L’ONT FAIT AU Mali.
      Rappelles tu l’attaque de Rayongo. Nos FDS quand ils ont neutraliser les terroristes qui étaient dans la villa ont découverts de tenues militaires français et burkinabè. Rappelles tu de l’intervention d’un ministre à l’ALT qui disaient que ce domaine mérite une attention.

      • Le 4 mai 2023 à 11:16, par Golden En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

        Ici il ne s’agit pas de penser. Il s’agit de chercher à connaître la vérité. Au vu des différents témoignages non démentis il faut craindre l’impensable. D’ailleurs ton refus de l’admettre posera problème à certains parce qu’ils se demanderont quel regard tu porteras sûr eux désormais si tes craintes et ce que tu rejettes sont confirmés.

  • Le 2 mai 2023 à 22:07, par De Balzac En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Peuple du Burkina Faso, restons soudé, ferme, et courageux devant ces provocations et tentatives ignobles de déstabilisation de notre pays par de pretendus organismes internationaux. Depuis 7 ans que le Burkina se bat contre le terrorisme, en dehors des communiqués insipides, qu’est-ce que la CEDEAO a pu faire pour nous. La seule chose dont j’ai souvenance reste le fameux prêt de vivres et les sanctions iniques imposées par la CEDEAO. Si vous ne pouvez pas nous aider, ayez la décence de nous laisser nous battre pour notre pays. M. Unballo doit revoir ses cours sur les droits humains pour mieux discerner ce qu’il dit, sinon c’est mieux de se taire que de jeter l’huile sur le feu

  • Le 3 mai 2023 à 04:47, par Passakziri En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Aucun recadrement nous fera avancer.
    Au lieu de tergiverser, mieux vaut vraiment tout mettre en œuvre pour que toute la vérité soit établie, la justice soit rendue et les conséquences soient enfin tirées, sinon c est e qui vous fait peur qui risque d arriver, et quelqu un risque de se retrouver à la CPI à laquelle nous avons librement adhéré, contrairement aux USA.
    Donc messieurs, recardez les éventuels brebis galeuses dans les rangs des FDS et VDP afin qu il n y ait plus jamais de crimes comme Karma, etc, que tout burkinabè non combattant se sente vraiment en sécurité chez lui et ne soit plus arrêté ou exécuté . Bref il faudra ne plus se voiler la face et corriger ce qui ne marche pas au lieu de jouer à l enfant gâté.

    Passakziri

  • Le 3 mai 2023 à 05:57, par Renault HÉLIE En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Ne pas se fatiguer, attendre, on aura bientôt les réponses à toutes les questions :
    - Qui a massacré ? Pogroms racistes de l’armée, d’une milice désordonnée ou bien massacres commis par de purs jihadistes ?
    - L’État burkinabè reprend la main, ou bien, comme au Mali, il perd les 2/3 du territoire ?

    On saura alors ce que certains voudralent cacher à la presse internationale en l’insultant.

    Grande satisfaction de ma part que l’armée française soit loin de cet enfer, car la mauvaise foi russe aurait vite fait de l’accuser de n’importe quoi en visant un public crédule et mal instruit.

  • Le 3 mai 2023 à 06:18, par Negblanc En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Une autre marionnette française en Afrique ! Suivez bien dans ses gesticulations la poudre blanche venue d’Amérique latine qui s’échappe.

  • Le 3 mai 2023 à 08:49, par De rien En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Faut il répondre au coup de pied de l’âne ? Bien au delà de cette question il faut aussi reconnaître que notre gouvernement s’y prend très mal face aux difficultés qu’il rencontre. Il faut sortir du ’la justice suit son cours’. Il faut également avoir à l’esprit que même toutes les grandes armées ont leurs armoires qui débordent de cadavres ! Le gouvernement doit véritablement avoir une stratégie de communication.

  • Le 3 mai 2023 à 08:57, par SM En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Cher Président Umaro, si vous n’êtes pas en mesure d’aider le Burkina Faso à se libérer des terroristes, n’attiser pas les tensions s’il vous plaît. C’est une question de conscience (si elle en existe) !

    • Le 3 mai 2023 à 13:14, par Gwandba En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

      SM

      Des personnes comme MBALLO ont vendues la conscience et la dignité. Ce qui leurs restent, c’est le désire incommensurable d’êtres de vassaux des exploiteurs en chefs et sans vergognes. Rien de sérieux à attendre de personnes de cette acabit.

      Elle feront toujours beaucoup plus que leurs maîtres translucides demandent.

      Lisez certaines interventions sur ce forum même. Vous verrez jusqu’à jusqu’à quel point certains sont prêt à vendre pères et mères juste pour s’attirer, ne serait-ce que sur une ligne, le regard de certains pervers.

  • Le 3 mai 2023 à 09:07, par S En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    La CPI doit se saisir du dossier pour voir s’il s’agit bien d’un génocide ou pas.

  • Le 3 mai 2023 à 09:13, par porto En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    La question est simple ici. Qui a perpétré le massacre de karma ? Faut pas jouer au faux fuyants même si le terme "génocide" peut être considéré comme trop fort.

  • Le 3 mai 2023 à 10:07, par Naba JC En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    La communication du gouvernement me paraît manquer de professionnalisme et de bon sens, et le "régime" s’accuse lui-même de choses innommables, comme si les accusations de tous bords ne suffisaient pas :

    Le "recadrage" porte essentiellement sur le terme "génocide", terme que le gouvernement trouve abusif. Réfléchissons bien. Cela voudrait dire que selon le gouvernement, les massacres de Karma ne seraient pas un génocide. Mais qui est-ce que cette protestation dédouane ? Si les massacres ont été perpétrés par les terroristes, alors le gouvernement vient à leur secours en disant à l’opinion : " C’est vrai qu’il y a eu massacre, mais dans des dimensions ’acceptables’, qui n’autorisent pas à parler de GÉNOCIDE. "
    On n’ose même pas penser à l’autre interprétation possible qui est : "Qui que ce soit qui a perpétré ces atrocités, modérons nos propos. On ne peut accuser personne de GÉNOCIDE."
    Dans un cas comme dans l’autre, la protestation du gouvernement le dessert plutôt que de le blanchir. En d’autres circonstances, l’occasion était bonne pour accuser l’autre partie - les terroristes - de cruautés assimilables à un génocide. Ici, c’est le gouvernement lui-même qui relativise. C’est effrayant...

  • Le 3 mai 2023 à 11:03, par kwiliga En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Bonjour Naba JC,
    Bah, effrayant, oui, bien sur, mais c’est surtout tellement maladroit, que s’en est un aveu.
    Un peu comme quand, depuis le massacre de Karma, dans les communiqués de l’AIB, on rajoute systématiquement "clairement identifié", après le terme terroriste ; chose qui ne se faisait jamais auparavant...

  • Le 3 mai 2023 à 13:42, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Grande satisfaction de ma part que l’armée française soit loin de cet enfer, car la mauvaise foi russe aurait vite fait de l’accuser de n’importe quoi en visant un public crédule et mal instruit. ; : hum ! c est très
    triste !ainsi parlait votre compatriote hallade qui a du déguerpir après un coup de pieds a l envers de son prénom !

  • Le 3 mai 2023 à 20:31, par Ka En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Sans parti pris je dis voilà que la CEDEAO se met à vaciller comme à son habitude. Elle oubli les tueries dans un stade en Guinée, a Bouaké les caprices de Jammeh et tant d’autres avec le silence de ce machin. Ici je dis comme quoi, à défaut de servir de leçon, "l’histoire est un éternel recommencement". Point de scandale à mon avis, c’est cela la démocratie.
    En lisant quelques commentaires je dis : ‘’’’’’’’Pauvre Burkina !!! Je comprends pourquoi le pays des hommes intègres continue à être le pays de toutes les calamités avec les deux putschs quand le niveau de réflexions de ses lettrés est aussi fade et de base envolée.
    Internautes de bonne foi, vous qui vivez a l’extérieur en commentant aveuglement tout bas de ce que vous voyez ce qui arrive à notre pays avec des dirigeants qui ne pensent qu’ a la vengeance et surtout pour le pouvoir, et non sauver le pays, si je dis vous qui voyez plus ce qui se passe dans le pays, car un dicton nous dit que c’est en étant a l’extérieur qu’on voit l’ampleur de l’incendie qui ravage sa maison : Vous ne voyez pas que le Burkina est devenu une ’’Ile,’’ abandonner par tous ? Et vous les internautes de bonne foi vous continuez à dire tout bas ce qui devait être dit tout haut comme le mot ‘’’’’’’’’’’’’’ ça suffit ?’’’’’’’’’’’’ Car, nos ennemis ne sont pas à l’extérieurs, ils sont a l’intérieur et font tout pour que le terrorisme ne se termine pas. Dire qu’ils sont a l’extérieur c’est fabriquer des accusions pour instrumentaliser le peuple et continuer à manger. Personne ne peut venir combatte nos propres frères déguisés en terroristes que nous même.

    Quand Roch Kaboré a voulu que les militaires refassent avec clarté le rapport des tueries d’Inata et autres, les coupables ont refusé et le mettre hors-jeu croyant jouir de leurs crimes à leur tête Damiba. Quand Damiba a voulu réglé ses comptes on lui dit non de déguerpir car il ne fait rien pour le terrorisme.

    Aujourd’hui voilà qu’on isole notre beau pays connu pour sa démocratie d’expression en s’alignant a des pays connu pour leur dictatures et leur non-respect de la démocratie a ne citer que la Corée du Nord et l’Iran. Posons-nous la question sans copier le Mali : Quel est la phrase ’’je ne suis pas là pour le pouvoir mais combattre les terroriste ?’’ Quel est le pouvoir d’une transition ? Chers internautes de bonne foi, disons tout haut que le Burkina est mondialement isolé. Recollons les morceaux en remettant en marche la racine de notre démocratie. Même Thomas Sankara n’a jamais dérailler a ce point en chassant celles ou ceux qui ont tendu la main a notre beau pays.

    Chers amis internautes, il y a eu Inata, Karma et autres, nous connaissons maintenant nos militaires, il faut que nous apprenons à être conséquent avec nous même sinon nous risquons de sortir par la fenêtre dans l’histoire de ce pays comme certains qui se sont faits passer pour les sauveurs du Faso et se sont fourvoyés.
    L’histoire récente de notre pays avec Damiba nous a enseigné que ceux qui font plus de bruits sont les cancres de notre pays dont le pouvoir pour eux est un lieu de verbiage creux. Nous voulons des militaires de l’action qui concrétisent leurs idées et démontrent leurs savoirs faire sur le terrain en tuant les ennemis. C’est dans l’action comme Thomas Sankara a fait pendant notre guerre de sable contre le Mali que nous allons ajouter à l’héritage laissé par notre ancêtre le Naaba Koutou nos empruntes. Pour cela j’ai admiré la Franchise du président Roch Kaboré qui avait demandé aux militaires de refaire leur vrai rapport sur les crimes d’Inata et autres pour que le droit soit dit.

    Conclusion : Mes chers internautes de bonne foi, disons tout haut que les responsables de la transition doivent savoir le rôle d’une transition et surtout ils doivent savoir faire ce qui est bien pour le pays. Seule compte, éradiquer nos frères déguisés en terroristes.

    • Le 3 mai 2023 à 22:17, par Passakzri En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

      Bonjour vieux Ka,
      Merci pour votre franchise.
      J’ai aussi fini de me convaincre dès le 30 septembre que ce qui motive les aueurs de putschs au Faso n’est pas une quelconque lutte contre l’insécurité mais une lutte mafieuse d’empêchement de la vérité. Ainsi, le MPSR1 a voulu empêcher Inata d’atteindre la lumière du jour , et le MPSR2 a voulu empêcher que des vérités sortent lors de cette conférence annoncée pour le 30 septembre. La fourberie c’est que les mêmes qui avaient intérêt À ce que Inata demeure dans les ténèbres sont vraissemblablement les mêmes qui ont intérêt à ce que le contenue de cette conférence avortée ne voient jamais la lumière du jour. C’est cela peut-être la vérité cachée, mais comme vous aimez le dire, le mensonge a de longues jambes, court plus vite que la vérité, mais la vérité arrive toujours en tête .

      Passakziri

  • Le 4 mai 2023 à 05:43, par Bajazet En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    À force de chercher des poux dans la tête de l’éléphant, de la girafe, du phacochère et même du rhinocéros... on se retrouve isolé avec lla hyène et quelques chiens galeux.
    FALLAIT RÉFLÉCHIR AVANT D’AGRESSER VERBALEMENT TOUS VOS VOISINS ET VRAIS ALLIÉS !
    Maintenant. allez chosiner avec le Mali, la Guinée (réticente !), les Russes parias du monde civilisé et les Turcs qui engraissent vos jihadistes en Libye.

  • Le 4 mai 2023 à 08:16, par caca En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Bonjour vieux Ka ! J’espère que tu vas bien avec le temps qu’il fait là-bas ? Tu as le Bonjour du Révérend Zida de Lausanne où j’ai passé quelques jours la semaine dernière. Nous avons repassé en revue les pionniers des burkinabé en Suisse qui ont œuvrés pour une aide de ce pays à notre mère patrie.
    Mais nous sommes inquiet avec le choix politique actuel en répudiant les partenaires traditionnels pour les intérêts égoïstes. Notre pays au moment où chaque pays lutte pour se promouvoir son développement endogène, il est quand même regrettable de voir certaines pratiques lointaines revenir. L’inexpérience des jeunes dans notre tissu social serait un problème majeur dans ce conflit. Cela dit, le mal étant consommé, restons dans la prière et espérons que Dieu nous sauvera. Le drame de Karma vient confirmer l’image vampire des amateurs du pouvoir. Croire qu’au 21e siècle on peut aller tuer des paysans dans leur hameaux et revenir accuser mouta mouta des terroriste c’est ignorer la connexion du réseau social grâce au téléphone.

  • Le 4 mai 2023 à 10:09, par Atrap Le Moize En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Chers internautes, Je constate que certains d’entre vous n’ont toujours pas compris que certains intervenants ici sont des Français qui ont pris des pseudos à consonnance locale. Quand vous échangez, ignorez leurs commentaires car ils sont la partout dans les médias et réseaux sociaux payés pour ça. Cela dit Monsieur le ministre, au niveau de l’Etat c’est bon de répondre à ce genre provocation mais à mon avis, ce n’est pas le chien qui aboie qui va donner le moindre frisson à la caravane. Elle poursuivra son chemin au grand désespoir de l’aboyeur. Continuez sur la voie ou vous êtes engages car c’est celle-là qui ne les arrangent pas et les faire dire à dessein ce genre n’importe quoi. Certains des tonneaux vides qui font du bruit aujourd’hui risquent de se retrouver à la CPI avant notre Chef d’Etat ; béni soit-il.

  • Le 4 mai 2023 à 19:05, par Ka En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    ’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’Passakziri merci de me lire : Ce que je sais, les Burkinabé sont patients mais ne sont pas bêtes. A l’heure actuelle, l’isolement du pays par ce que les fascistes dits patriotes sont contre l’Europe ou les Etats Unis, et qui poussent le jeune Traoré vers le mur comme ils l’ont fait avec Damiba, cet isolement commence à sentir par le peuple Burkinabé plus que le terrorisme déguisé.

    Ce qui est encore ridicule c’est qu’au sommet de l’état d’autres se mettent à faire l’enfantin comme ces fascistes qui veulent à tout prix détruire notre beau pays et enterrer sa démocratie, en disant que nos ennemis viennent de l’extérieur.

    C’est pourquoi je ne cesse pas de dire aux jeunes fascistes que tous les prétextes sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. On refuse de se remettre en cause, et la seule chose est d’accuser les autres : Mais je le confirme, ’’le mensonge court vite et prend l’ascenseur, mais la vérité qui va beaucoup plus lentement, et qui prend les escaliers fini toujours par rattraper et même dépasser le mensonge.’’

    Ces putschs ne sont que pour commettre du désordre qui cacherait au fond des crimes : Car, on sait que le désordre et l´anarchie ouvrent la porte à tous les abus en poussant chaque individu à obéir à son propre sens de la justice et non pas à obéir à une justice commune. Dans une situation de désordre, c’est la « loi de la jungle » qui s’installe. Le désordre permet ainsi la réalisation d´une plus grande injustice.

    Conclusion : 90% de la population attend avec impatience la fin de la transition. Aucun pays du Sahel, disons de l’Afrique de l’Ouest ne veut retourner dans le communisme ou dans les régimes dictatoriaux, la démocratie est la bonne sauce.

    Caca : Oui le temps n’est pas favorable pour tout le monde au pays des hommes intègres, surtout pour nous autres. Merci pour les nouvelles du pasteur Zida. Tu lui diras a l’occasion que sa belle Suisse avec les vignes et les Lacs me manquent. Mes souvenirs des réunions du BIT dont on avait l’occasion de rencontrer les Burkinabé en Suisse, parmi le pasteur Zida sont des souvenirs merveilleux. Surtout que ce pays avec ses multiples ONG a ne citer que l’AMI du pasteur Zida, La nouvelle Planète et autres, ont tendu la main au peuple Burkinabé dont on oublie pas. Quand a la situation de notre pays, tu l’as bien compris comme moi : Il y a des individus qui se déguisent en terroristes pour que le terrorisme ne se terminent pas au Burkina, car c’est devenu leur gagne-pain. mais pour combien de temps. Porte toi bien là-bas avec ta famille.

    • Le 5 mai 2023 à 02:07, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

      il y en a vraiment qui sont durs d oreilles au faux prétexte de l age et qui s entêtent a ne point entendre raison nonobstant le faisceaux de raisons évidentes au bon sens mettant en évidence la duplicité de la france et de ses semblables dans ce rude combat contre les terroristes que menent nos héroiques présidents Ibrahim Traoré etAssimi goita !internaute ka tes propos sont tres revoltants pour les pdi et les burkinabès qui refusent de s extasier devant la comédie des bourreaux pompiers pyromanes francais dont du magnifie a toutes occasions et de facon intempestive les prétendus exploits !n eut été ton age ,un enrolement correctionnel permettrait de te recupérer !dis nous crois tu oui ou non a la duplicité des francais dans cette lutte et nous saurons de quel camp tu es !

  • Le 5 mai 2023 à 16:47, par Ka En réponse à : Drame de Karma : Le gouvernement burkinabè "recadre" le président en exercice de la CEDEAO

    Si on est fier d’être un fils d’un pays souverain, on accuse pas les autres a sa place si on commet des erreurs. Le terrorisme a été accepter par quelques-uns de nos dirigeants qui en profitent. S’ils avaient pris le taureau par les cornes, nous n’en serrons pas là.

    Autrefois le Mali a fait appel à la France pour sauver ce pays des terroristes. Le Burkina compte sur les mains des ONG Européens pour surtout la France pour améliorer la vie de ses paysans. Et si on laissait la France tranquille et compter sur nous même ? Avec quelques nostalgiques du fascisme ’’’’’’’’’’’’’’quand la France ne fait rien, c’est sa faute. Quand la France agit, c’est sa faute aussi.’’’’’’’’’’’’ C’est pourquoi je dis a ces personnes de cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements. Si quelqu’un joue un double jeu, ce sont nos autorités.

    Les jeunes fascistes de notre pays a la place de la révolution ont pousser Damiba vers le mur comme il le font avec le jeune Traoré dont je ne doute pas sa sincérité dans ses convictions et ses objectifs concrets pour le pays : Mais depuis la nuit des temps au Burkina, les entourages de nos présidents les a mis des braises sous les pieds. Et je confirme que la difficulté de ces jeunes militaires au pouvoir, se caractérise par l’absence de culture politique. La plupart en goutant le pouvoir oublie le mot transition et se font mordre les doigts par leurs propres camarades de l’armée.

    Avec ce qui arrive à notre pays, la question n’est pas d’être pour tel pays ! Et Traoré le sait, qui dit qu’il est contre la France, ou qu’il n’est pas pour la France ? Nous avons vu des président Malien déserter la même France et après les transitions retournent chez le vieux époux. Le divorce entre l’Afrique de l’Ouest et la France est difficile, la preuve est que c’est seulement deux pays qui essaient et les puissants valet placés par le puissant époux les empêchent. La seule solution le divorce a l’amiable en utilisant la diplomatie et non les minables insultes comme mettre en avant les pays détestés par le monde entier pour leur non-respect de la démocratie ou leur régime dictatorial a ne citer que la Corée du Nord et l’Iran.

    Une seule question Pourquoi ces deux pays travaillent toujours avec le Niger, la Cote d’Ivoire, le Togo, le Benin ? Les deux présidents savent qu’ils sont là pour une transition, et la démocratie prendra le dessus.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique