LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Mort tragique du Père Moses Sens : Le témoignage d’un de ses amis

Publié le jeudi 6 avril 2023 à 14h26min

PARTAGER :                          
Mort tragique du Père Moses Sens : Le témoignage d’un de ses amis

Nous avons reçu dans les forums de discussion du Faso.net ce témoignage émouvant d’un ami du Père Moses Sens SIMUKONDE. Rappelons que le prêtre missionnaire, de la congrégation des Missionnaires d’Afrique (ou Pères blancs), a été mortellement atteint dans la nuit du 29 mars 2023 lors de tirs de sommation contre un individu voulant franchir les barrières de sécurité, selon un communiqué du procureur militaire.

Cher lecteur,
Je suis un ami de Moses.
Je souhaitais remercier tous ceux qui prient pour sa famille, et comprendre les préoccupations mentionnées par certains dans les commentaires.

Je suis convaincu que Moses nous demande aujourd’hui que l’on prie pour la ou les personnes qui l’ont tué, pour ceux qui dirigent le pays, et pour tous les Burkinabè.

Son désir était de vivre sa vie comme Saint Paul le mentionne dans sa Lettre au Corinthiens (1 cor 9,22), « J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns.".

Il a toujours appelé à l’unité et au dialogue quand les tensions, la haine, et la violence faisaient rage.

Il a décidé de vivre dans une communauté religieuse loin de sa propre famille, a vécu dans des cultures, tribus, et religions autres que la sienne, et allait toujours de l’avant à la rencontre et au dialogue des autres.

Durant toute sa mission il a aimé les gens, en particulier les plus démunis, confrontés à l’analphabétisme, à l’esclavage contemporain, à la misère en tout genre.

Il soutenait notamment les femmes, les appuyait dans toutes les difficultés qu’elles pouvaient vivre. Il a consacré sa vie à faire prendre conscience de notre dignité, de l’amour que Dieu a pour chacun de nous.

Il est devenu faible jusqu’à la mort pour nous. Pour que nous soyons plus proches du visage de Dieu, pour vivre Sa divinité quelle que soit notre condition.

En cette semaine sainte, où nous revivons la mort et la résurrection de Jésus, il nous invite, comme disciple, à décider de prendre le chemin de la vie et à renoncer au mal.

La mort de Moses est une lettre aux Burkinabè, appelant à la Paix.

Merci Moses, pour cette Espérance, tu as ouvert la mer tumultueuse pour que nous prenions toujours le petit chemin du dialogue et de l’union avec nos frères et sœurs, même si des fois nous les pensons différents.

Repose en Paix, mon frère.

Jean-Baptiste

PARTAGER :                              

Messages

  • C’est plein de dignité, loin de la haine.
    Si certains leaders religieux pouvaient s’en inspirer on gagnerait en partie la guerre sans fusil. Mais tôle n’est pas tôle

  • Paix à son âme et que Dieu l accueille dans son Royaume Celeste.
    Il a fait sur terre ce qu un homme de Dieu se devait de faire.
    Quel est l objectif de la présente publication ?

  • que Dieu console la grande famille de sa congrégation
    que Dieu accueille son serviteur auprès de lui dans son son sanctuaire
    qu’il intercède auprès de Dieu pour la paix la sécurité véritable au Faso

  • Oui. Pardonner et prier, c’est tout ce qu’il nous reste à faire. C’est l’ordre de notre Seigneur : « Pardonner 77 fois 7 fois… », Priez pour ceux qui vous font du mal… »
    Sinon difficile de comprendre que des « tirs de sommation » soient dirigés sur la voie publique, sans aucun égard au véhicule qui passe, dans une zone très bien éclairée où il est d’ailleurs impossible de passer à vive allure. En d’autres circonstances et d’un langage plus ouvert, on parlerait de « aveuglement assassiné ». Heureusement ici c’est différent.
    Mais les autorités de ce pays devraient songer enfin à arrêter cette série macabre qui semble s’acharner contre les plus innocents.
    Que retiendront les descendants et les familles de ces victimes, pour lesquelles aucune justice n’a jamais été prononcée, les enquêtes annoncées étant de toute évidence plus courtes que l’annonce elle-même.

  • @ A qui la faute. Sacrilège ! Comment pouvez-vous souiller un tel message de tolérance de compassion et d’amour par de sombres pensées ? Mes condoléances les plus sincères à la famille et aux amis du père. Que DIEU dans son infinie miséricorde sèche leurs larmes et les console. Puisse la mort du père interpellé ceux qui sont responsables , à leur corps défendant de sa mort et les inspire. Que plus jamais des sentinelles n’endeuille encore nos familles. Paix à l’âme du père et que DIEU le reçoive au paradis.

    • Bonjour Badaru,
      Ah, donc, on ne peut plus rien dire ?
      Attention à l’intégrisme religieux qui voit le sacrilège partout !
      Je m’en vais donc commettre un blasphème, n’hésitez pas à me jeter l’anathème, parce que, de mon côté, il y a bien longtemps que je ne consomme plus "l’opium du peuple" et encore davantage "l’opium" d’importation.
      Et les familles endeuillées par les militaires à Dori, doivent-elles également faire pardon ?

  • Que l’Eternel console nos cœurs et sa famille biologique. Que père Moses repose en paix.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique