LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le travail des enfants en concertation

Publié le mardi 7 février 2023 à 18h30min

PARTAGER :                          
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le travail des enfants en concertation

La direction régionale en charge du travail de la Boucle du Mouhoun a présenté aux acteurs de la justice, de la sécurité et du secteur du coton des manquements dans l’application de la législation en matière de protection des enfants dans le domaine de la culture du coton au niveau de la région. Les résultats de l’étude ont été dévoilés au cours d’un atelier d’échanges tenu à Dédougou ce mardi 7 février 2023.

69 enfants, dont 39 filles, ont été exploités dans la récolte du coton au niveau des communes de Dédougou et de Tchériba sur un échantillon de 238 personnes impliquées dans cette activité champêtre. Ces données résultent des sorties de contrôle de l’inspection du travail de Dédougou, au cours des mois d’octobre, novembre et décembre 2022. Elles montrent, en effet, que le travail des enfants continue d’avoir la peau dure dans la région de la Boucle du Mouhoun.

Des participants à l’atelier d’échanges

Selon les organisateurs de l’atelier, les enfants commis aux tâches dans les champs de coton n’utilisent pas de moyens de protection comme des chaussures de sécurité, des lunettes ou des cache-nez. Les enfants que les contrôleurs ont trouvés dans les champs de coton transportaient de lourdes charges, récoltaient le coton et exécutaient des travaux champêtres pendant de longues heures. A en croire le rapport présenté à l’atelier d’échanges, lesdits enfants ne bénéficiaient pas de jour de repos hebdomadaire.

Ousséni Bayoulé, président des producteurs du coton de la province du Mouhoun.

Ces éléments fondent la conviction de l’inspection du travail de Dédougou que la législation du travail du Burkina est violée dans la vingtaine de champs de coton où ses contrôleurs se sont rendus. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle tire la sonnette d’alarme en concluant que « l’étude a révélé qu’aucune mesure de sécurité et de santé au travail n’a été respectée » au profit de ces enfants.

Mais, la lutte contre le travail des enfants est une lutte transversale, a souligné le directeur régional en charge du travail de la Boucle du Mouhoun, Moussa Traoré. C’est pourquoi des acteurs de la justice, de la sécurité et du secteur du coton sont associés à cette rencontre d’échanges. L’objectif étant de cultiver une synergie d’action entre ces différents acteurs clés qui interviennent dans la lutte contre le phénomène. « Cette rencontre va servir de lieu d’échanges et de concertations sur les violations constatées et recueillir des propositions assez pertinentes en vue de protéger davantage les enfants », a relevé Moussa Traoré.

Moussa Traoré, directeur régional en charge du travail de la Boucle du Mouhoun ;

Le substitut du procureur près le Tribunal de grande instance de Dédougou Charles Raoul Conombo explique que l’institution judiciaire connaît « régulièrement des infractions liées à la question de l’enfance, notamment la traite des enfants et les coups et blessures volontaires ». Monsieur Conombo de mentionner que le travail des enfants est un phénomène très récurrent dans la région vu le nombre de saisines de la justice en la matière.

Charles Raoul Conombo, substitut du procureur près le Tribunal de grande instance de Dédougou

Quant aux acteurs du secteur du coton, ils entendent apporter leur contribution à la lutte contre le travail des enfants par le biais de la sensibilisation. C’est du reste ce qu’a laissé entendre Ousséni Bayoulé, président des producteurs du coton de la province du Mouhoun. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yacouba SAMA

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique