LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA, Guillaume Andali, déclaré persona non grata

Publié le dimanche 5 février 2023 à 22h24min

PARTAGER :                          
Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA, Guillaume Andali, déclaré persona non grata

Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion de sa décision de déclarer Guillaume Ngefa-Atondoko Andali persona non grata. Directeur de la division des droits de l’homme de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), M. Andali a par conséquent un délai de 48h pour quitter le territoire national. C’est ce qu’il ressort du communiqué du gouvernement de la Transition, en date de ce dimanche 5 février 2023. Ci-dessous les détails du présent communiqué.


PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 février 2023 à 03:56, par Ibrahim Gassama En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

    Cette organe onusienne essaye de destabilizer le Mali , sous couvert des droits humains . On a tout compris . Pompiers pyromane .

  • Le 6 février 2023 à 07:07, par Dedegueba Sanon En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

    Il l’a cherché. Comme l’ex président Laurent Koudou GBAGBO le disait, lorsqu’on t’a envoyé, il faut savoir t’envoyer. Ces "nègres de services" qui sont utilisés, ou qui se croient privilégiés d’être dans les institutions dites internationales qui nous entubent depuis plusieurs décennies, sont souvent plus nocifs que leurs maîtres. A la base ils sont mues par leurs intérêts personnels, jamais ils ne jouent collectif... Avant c’était notre compatriote Boly de la CDEAO qui était expulsé pour immixion intempestives dans les affaires maliennes, maintenant c’est un congolais qui est expulsé pour subversion. Comment un peuple qui a chassé l’ambassadeur de France, les forces Barkane et Takuba, qui malmène actuellement la métropole à l’ONU, qui a mis en échec une tentative d’assassinat de leur président via ADO, un autre nègre de service imposé aux ivoiriens , et qui a résisté à toutes les pressions économiques et politiques jusque là, toi tu vas retourner une de leur compatriote pour un faux témoignage, qui pue une instrumentalisation de cette institution par les occidentaux ? Et espérer rester toujours au Mali ? C’est se faire Hara kiri. J’espère juste que ce ne serait pas le prétexte servi aux maliens pour rompre avec la Minusma ? Une mission que les maliens soupçonnent, vu le parti pris de Gutierrez dans l’affaire des 49 mercenaires ivoiriens, d’abriter la cinquième colonne de la France ?
    Vraiment l’africain même ? Et avec ça nous voulons que les autres nous regardent autrement que des singes à peine descendus du cocotier ? Pas étonnant de voir que la ministre allemande des affaires étrangères, insinue à l’occasion du tour en Afrique de son homologue russe, que notre continent n’est intéressant que pour voir des léopards, et que le but du russe serait de vilipender l’occident ? Peut-être que les arbres africains dans la tête de certains occidentaux, ont plus de valeur que nous ? Serions-nous vraiment une race maudite ?

    • Le 6 février 2023 à 12:58, par Renault HÉLIE En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

      @Dedegueba Sanon
      1) Messire « Dedegueba Sanon », vous baissez beaucoup dans mon estime !
      Une des tâches fondamentale de l’ONU est de prévenir les crimes contre les civils, et l’alerte vient ici de Madame Aminata DICKO, cette malienne qui alerte des massacres atroces qui se passent au Mali, des mains de Wagner et autres !
      Proverbe du Wakanda :
      Quand le sage montre le feu sur le toit de la case, certains préfèrent mordre l’index du sage plutôt que d’éteindre l’incendie et de sauver le village.

      2) On comprend maintenant les vraies raisons du départ de Barkhane :
      A) Pouvoir génocider tranquille,
      B) et surtout toucher invisiblement des rétrocommissions sur les achats d’armes...

      • Le 8 février 2023 à 05:24, par Dedegueba Sanon En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

        Je n’ai rien à faire de votre estime piège , puisque fondamentalement c’est une estime condescendante à la base. D’ailleurs vu du côté des colonisés, l’estime d’un colon peut être perçue comme un pas du colonisé vers la trahison de la cause commune des exploités. A Bobo-Dioulasso, nous considerions que les chefs de canton imposés par le colon à l’époque, étaient des sortes de collabos.
        Vu du sud, l’ONU que vous venerez a perdu toute crédibilité avec sa gestion injuste et catastrophique du monde. Ce n’est qu’un instrument de domination des États dits puissants, principalement du bloc occidental. Je peux accueillir favorablement l’estime de quelqu’un qui me respecte, et ne me montre pas que je suis un privilégié parce que lui trouve que je suis bien, en maître autoproclamé, parce que faisant partie de ceux qui sont forts et qui doit donner des bons points aux autres.

        • Le 8 février 2023 à 21:22, par Renault HÉLIE En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

          @Dedegueba Sanon
          Mon cher Dedegueba Sanon, tout d’abord, arrêtez de prendre pour de la condescendance l’ironie et les éventuelles critiques à propos de votre armée et de votre État et administration, car vous savez encore mieux que moi que ces critiques sont méritées, et pas qu’un peu. Vous même ne vous gênez guère pour persifler les occidentaux...
          Messire Dedegueba Sanon, à l’indépendance du BF, vous étiez à peine né, et moi je me préparais au lycée ! Donc vos incantations prétendument anticoloniales sont de pures postures de salon qui amusent quelque peu. C’est en 1930 qu’il fallait être anticolonialiste, le BF (ex Haute-Volta) est pleinement souverain depuis presque 63 ans. C’est un peu comme si moi je me plaignais des Anglais dont le roi possédait ma ville en 1300, ou des Allemands mis en fuite début août 1944 par mon Papy. Notez que nous sommes maintenant copains comme cochons avec ces grands amateurs de bière que sont les Angliches et les Alleboches, alors que nous sommes une région de vins.

          Si, bien après 1960, certains Burkinabè se sentent colonisés, c’est dans leur tête que ça se passe, ça relève de la petite thérapie pour complexe d’infériorité. En tout cas, je ne peux rien pour vous, j’avoue mon incompétence en matière « psy »... Nous autres Occidentaux ne sommes nullement comptables de l’incurie et de la corruption de vos militaires et fonctionnaires, dont le relâchement était visible 20 ou 30 ans après l’indépendance... et dont le nombre à continué à augmenter depuis que j’ai cessé mes missions à l’étranger. Donc, si votre pays a moins progressé que la Côte-d’Ivoire ou le Maroc, prenez-vous en à vous-mêmes et à vos parents.

          Vous me faites penser à une vieille histoire familiale : vers 1985, un de mes parents à donné gratuitement une Golf GTI VolskWagen à un de ses beaux-frères, une assez belle voiture de 80 000 km seulement. Le beau-frère a pris cette voiture gratuite... et s’est abstenu de vérifier l’huile ainsi que de tout entretien, tout en alignant les excès de vitesse, donc le moteur a cassé à 90 000km au bout de quelques mois ; et alors, le nouveau propriétaire s’est permis de geindre de « cette mauvaise voiture » qu’on lui avait pourtant « »laissée cadeau« », tout en « gâtant le nom » de ce beau-frère. Depuis, ce très mauvais conducteur a tué des gens et esquinté d’autres voitures... et continue à harceler sa famille « parce qu’il n’a pu faire d’études, donc il faut l’aider » ; personne n’arrivera jamais à le convaincre de procéder à un examen de conscience.

          Notez que je vous ai répondu au dessous de l’article de M. Sayouba TRAORÉ.

          Bien le bonsoir chez vous !

    • Le 7 février 2023 à 08:35, par pfff En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

      @ Renaud Hélié. Mille fois d’accord.
      @Dedegueba Sanon :
      C’est une malienne qui soulève ces problèmes, Les Wagners mettent de l’huile sur le feu en opérant au Mali exactement comme ils ont agit en Tchétchénie, en Syrie, en Centre Afrique, c’est à dire en détruisant un village sous couvert qu’un rebelle s’y trouverait (ou qu’ils n’ont pas payé leurs dîme pour avoir la paix... ). J’aurais pensé que cette fois vous auriez quand même pris acte que les français n’y sont pour rien. Ben non, ça doit être le fantôme de la France qui agit par télépathie...
      .
      Le Mali malmène la France à l’ONU. Je rassure tout le monde s’en f**. La moitié du monde est préoccupée par la situation en Ukraine, à Taïwan, et l’autre est accaparées par les tensions entre USA et Chine, et par un conflit nucléaire évité entre l’Inde et le Pakistan. Le secrétaire de l’ONU déclarait il y a 2 jours que le monde se dirige consciemment vers la guerre totale. Alors que dans l’état où se trouve le Mali il n’a aucun moyen d’intéresser personne au delà du Sahel. Au mieux on lui dira de s’occuper de ses problèmes, au pire il inspirera pitié.
      .
      Comme français je suis bien content de ne pas être mêlé aux drames en cours ou à ceux qui se préparent, et même si la situation est scandaleuse, je prends acte du départ de Barkhane, c’est désormais aux Maliens de résoudre leurs problèmes.
      .
      Qu’il soit clair qu’à titre personnel je m’opposerai à un retour de la France au Mali (et au Burkina). M.Macron a anticipé : d’ici 5 ans la France n’aura plus de moyens dédié à la projection de force en Afrique, loi de programmation miliaire 2022 car les fonds et les outils seront réaffectés aux menaces en Europe et en méditerranée...
      .
      Nulle part dans le monde une guerre civile ne s’est déroulée dans un pays sans affecter ses voisins directs. Ça sent le roussi et vous avez chassé la France qui s’exécute et ne reviendra pas. Tout ça vos, militaires le savent, maintenant trouvez une solution, bonne ou mauvaise, ce sont *vos* problèmes et laissez la France hors de ça. Définitivement.

  • Le 6 février 2023 à 08:44, par sougrinoma En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

    Encore un noir, un africain qui travaille contre un pays africain. A quand le réveil, à quand la solidarité entre les africains ? l’argent que vous cherchez à tout prix ne vous suivra pas dans vos tombe.

  • Le 6 février 2023 à 09:10, par koh En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA déclaré persona non grata

    dans le temps les négriers utilisaient les autres noirs pour acheter les autres noirs pour envoyer en esclave. Les colons ont utilisé des noirs pour coloniser leurs frères africains. Aujourd’hui encore on utilise les noirs pour recoloniser les noirs.
    Personnellement je ne connais pas ce mr mais sur sa photo c’est un noir.
    MON FRERE CES NEGRIERS TE DONNENT QUOI ? IL FAUT FAIRE PARDON Mr le directeur

  • Le 6 février 2023 à 12:44, par Renault HÉLIE En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA, Guillaume Andali, déclaré persona non grata

    Donc, alerter sur des massacres de civils et les crimes contre l’Humanité, c’est être complice de l’impérialisme ? Non, mais, ça va pas la tête ? Bon sang, mais c’est justement le rôle de l’ONU, et en plus, l’alerte vient d’une malienne menacée de mort.
    Pauvres gens qui se rendent complices de massacres atroces ! Qu’ils soient Burkinabè ou Maliens, l’enfer de la honte rwandaise les attend...

  • Le 6 février 2023 à 19:53, par Adama En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA, Guillaume Andali, déclaré persona non grata

    Ces gens des Nations Unies, qui vivent grassement des cotisations de nos pauvres Etats se croient tout permis et n’ont aucune limite dans l’arrogance.
    Ce qui est à reprocher à nos Etats c’est leur manque d’anticipation vis à vis de tels filous

    • Le 7 février 2023 à 09:23, par Tranntoll En réponse à : Mali : Le directeur de la division des droits de l’homme de la MINUSMA, Guillaume Andali, déclaré persona non grata

      Votre argument est nul et non avenu.
      Goïta est en train de s’enrichir grassement sur son pays, par prélèvement d’importants pourcentages sur les contrats militaires avec les Russes..
      Ni le Mali ni le Burkina n’ont jamais véritablement cotisé « cash » à l’ONU ; ce sont les occidentaux qui payent RÉELLEMENT leurs cotisations ! Plus la Chine, la Russie, le Brésil.
      Le rôle de l’ONU est d’alerter sur les crimes commis contre les civils par Wagner.
      NB :
      Vous n’êtes qu’un perroquet des arguments de Wagner.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Niger : Fin de mission militaire de l’Union européenne