LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

Publié le dimanche 5 février 2023 à 22h25min

PARTAGER :                          
Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

La famille de feu Thomas Sankara annonce sa non participation aux cérémonies de réinhumation des restes de leur proche prévue courant février au Mémorial Thomas Sankara, ex Conseil de l’Entente. Selon la famille de l’ex président, le lieu d’inhumation des restes de Thomas Sankara leur a été imposé sans autre forme de discussion consensuelle.

COMMUNIQUÉ DE LA FAMILLE DU PRÉSIDENT FEU THOMAS SANKARA

Par notre lettre du 27 Janvier 2023, faisant suite aux différentes rencontres initiées autour de l’inhumation des restes du Président Thomas Sankara et ses douze compagnons d’infortune (exhumés sur décision du juge d’instruction du 25 mai 2015), nous disions notre souhait de voir les restes de Thomas Sankara ré-inhumés ailleurs qu’au Conseil de l’Entente. Cela pour des raisons précises que nous avions à maintes reprises fait observer au Colonel de Garnison Coulibaly Sibiri mandaté pour s’occuper des obsèques. En effet, nous estimions et continuons de penser qu’il est fondamental que soit trouvé un espace qui permette de rassembler et d’apaiser les coeurs, et non de diviser et d’accroître les rancoeurs. Le Conseil de l’Entente pour cela est un lieu de recueillement inadéquat pour toute la charge qu’il recèle.

Nous sommes donc surpris d’apprendre par un communiqué du 03 février 2023 émanant du Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, porte-parole du Gouvernement, que décision a été prise de procéder à l’inhumation des dépouilles sur ce lieu pourtant conflictuel et polémique, nous citons : « … la présente décision est le résultat des concertations au sein des forces armées (notamment le Bureau de Garnison de Ouagadougou et la Justice Militaire) élargies aux familles des victimes, à la Mairie de Ouagadougou, aux autorités coutumières et religieuses ainsi qu’au Comité International du Mémorial Thomas Sankara.)

Nos raisons susmentionnées ont été pourtant plusieurs fois clairement ressorties et cela, dès les toutes premières idées évoquées par le Mémorial Thomas Sankara il y’a quelques années, quant à un éventuel transfert de la dépouille de Thomas Sankara au Conseil de l’Entente. Nous nous sommes plusieurs fois exprimés sur la question en insistant par contre sur la pertinence de la préservation du Conseil de l’Entente comme lieu de mémoire pour reconstituer les faits marquants de cette journée macabre du 15 octobre 1987 aux fins qu’il ne s’efface pas pour les générations actuelles et futures.

Nous sommes sensibles à tous les égards que le peuple burkinabè accorde à cette mémoire à travers toutes ces manifestations de sympathie, de préservation de l’histoire et de la mémoire de notre pays. Nous sommes également sensibles au fait que ses compagnons d’armes à travers les institutions militaires, les autorités administratives, religieuses et coutumières soient mobilisées pour la célébration de ses héros. Notre feu fils, époux, père, frère pour les

uns, oncle, cousin, camarade ou ami pour les autres, certes est un héros national. Il en est de même pour ses douze compagnons tombés avec lui et dont l’histoire du destin tragique est intimement liée à la sienne. Les assassinats du 15 octobre demeurent un moment singulier dans l’histoire récente de notre jeune nation. Un procès retentissant aux envergures nationales et internationales y a fait suite une trentaine d’années plus tard, marquant d’une pierre blanche la question de l’impunité en Afrique et mettant à jour le défi de la justice possible. Il nous semble essentiel que les événements qui accompagnent ce cycle se fassent en bonne entente et concertation. Prendre le temps de l’organisation est nécessaire surtout en ce moment crucial de notre histoire où les forces mobilisées sont dirigées vers la lutte pour préserver l’intégrité du territoire national.

C’est le moment de souhaiter que la ré-inhumation du Président Thomas Sankara se fasse de façon consensuelle dans le calme, étant donné que nos amis, à travers l’Afrique et le monde nous regardent et se sentent concernés par ces obsèques qui sont un temps fort de notre histoire. Les prises de positions des mandatés de l’organisation des inhumations sont, pour l’heure, susceptibles de semer la confusion et le désarroi au moment où notre pays doit, plus que jamais, rassembler ses enfants.

Par ces mots nous prenons l’opinion publique nationale et internationale à témoin que le lieu d’inhumation des restes de Thomas Sankara vient de nous être imposé sans autre forme de discussion consensuelle. Pour ce fait, nous sommes au regret d’informer que nous ne participerons pas à l’organisation des cérémonies et ne serons pas présents aux inhumations.

Néanmoins, nous osons garder toujours espoir que d’autres perspectives soient offertes à cette cause.

Ouagadougou le 05 Février 2023

Les membres de la Famille de feu Thomas Sankara

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 5 février 2023 à 20:20, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara ne participera pas à ses obsèques

    J’ai dit exactement ce que la famille Sankara vient d’écrire ce forum et on m’a traité de tous les noms.
    Je réitère : cet endroit est diabolique, le pire endroit de tout le territoire nationale pour inhumer ces gens. Même le mémorial je ne n’aurait mis au conseil de l’entent. C’est là-bas où deux opposants de la révolution ont été sautés par des grenades. C’est là où des gens ont été grillés vif, maltraité pire quand dans une guerre mondiale autant sous la révolution que après. C’est là aussi où les Sankara ont été atrocement fusillés, etc.
    On m’a insulté parce que je refuse d’être dans un camp. Je ne suis pas un fanatique, seul l’intérêt supérieur de mon pays m’intéresse.
    Parfois il faut réfléchir au lieu de surfer sur le populisme. J’oublie qu’il est interdit de réfléchir dans ce pays. Le malheur de notre révolution c’est se renfermer et fermer les oreilles à tout ce qui n’est pas exactement sur leur ligne. C’est dommage car autant d’enfants de ce pays avec chacun des qualités qui pouvait nous servir. Voilà on élimine comme on peut, ce qu’on appelle les ennemis, on n’écoute personne. Nous sommes en 2023 quand même !

  • Le 5 février 2023 à 20:44, par Bebeto En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara ne participera pas à ses obsèques

    Il n’ y a pas un Burkinabè sérieux et honnête qui n’apprécie pas Thomas Sankara. Sankara est un patrimoine national pour le Burkina. La quasi totalité des Burkinabè souhaite que les hommages dignes de son rang lui soient rendus.
    S’’il y a vraiment problème, je pense que tout cela peut être rattrapé avec la participation de tous.
    De façon pratique la famille pourra dire très rapidement le choix de leur lieu pour la reinhumation du Président Thomas Sankara.
    Sankara est né dans une famille, il a une épouse, des enfants, des amis et des compagnons de lutte. La dimension internationale de Thomas Sankara fait qu’il n’appartient plus à personne. Sankara dépasse le cadre d’une cellule familiale, d’un cercle d’amis ou de compagnons de lutte. Le mausolée de Lénine existe toujours à Moscou, il n’est pas la propriété de ses compagnons, amis ou famille. Le mausolée de Lénine fait partie du patrimoine Russe, c’est une propriété de toute la Russie.
    Humblement, j’invite la famille Sankara à comprendre et à accepter que le Président Thomas Sankara ne les appartient plus de façon exclusive.
    Le choix du lieu doit être l’endroit qui va le plus valoriser sa mémoire.
    Si le choix du lieu pose un problème insoluble q’on organise un référendum pour les habitants de la ville de Ouagadougou et ceux de Tema Bokin sa ville natale.

    • Le 5 février 2023 à 23:28, par ZEUS En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara ne participera pas à ses obsèques

      "Il n’ y a pas un Burkinabè sérieux et honnête qui n’apprécie pas Thomas Sankara."
      De grâce, respectez certains de vos compatriotes qui peuvent avoir des raisons !

    • Le 6 février 2023 à 03:01, par Rouger En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara ne participera pas à ses obsèques

      Totalement d accord avec vous. Je suis sûre que si le Capitaine Sankara de l au delà pouvait nous dire son choix ce serait le conseil de l entente. Oui donc à un référendum pour oui ou non " son bureau son lieu d assassinat comme dernier demeure"

    • Le 6 février 2023 à 05:11, par DJANGO En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara ne participera pas à ses obsèques

      BEBETO vous avez fait une analyse pertinente. C’est par la volonté divine que SANKARA a été déterré parce qu’il avait été enterré comme ou moins qu’un animal. SANKARA a été ce qu’il a été par la volonté divine. Ne pas accepter le choix de la famille est une grosse erreur mais acceptons et pensons a une autre volonté divine. Tout ce que Dieu fait est bon. Qui pouvait imaginer que SANKARA aura des obsèques au Burkina avec la volonté de ceux qui l’ont tuer ? Beaucoup de ceux qui ont profité sont toujours vivants. Ils verront le monde ce jour et seront convaincus que Dieu existe

    • Le 7 février 2023 à 12:00, par jan jan En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara ne participera pas à ses obsèques

      At Bebeto, je suis burkinabè sérieux et honnête mais je n’apprécie pas Sankara, je n’apprécie pas la révolution, je n’apprécie pas tous ses compagnons révolutionnaires y compris Blaiso. La "révolution" dites du 4 août 83 a sonné le glas de la démocratie, du respect de la vie humaines, du respect des pensées différentes de celles des soi disant "révolutionnaires". Le Conseil de l’Entente était un lieu appartenant à tous les pays membres du Conseil de l’Entente, les révolutionnaires ont transformé ce lieu en lieu sinistre de tortures, d’humiliation, de séquestration, on a transformé ce lieu en mausolée à la gloire d’une seule personne et maintenant, on veut en faire un cimetière pour les égorgeurs de la démocratie. Je dit NON.

  • Le 5 février 2023 à 20:56, par momine En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    remettez le reste du corps a la famille .qu’elle face se qu’elle veut.un point c’est tout.ou se trouve les restes de bocoup de burkinabe ?mais ne nous pomper les Oreilles ?si le reste de Sankara reste a ouaga il n va jamais se reposer en paix.envoyez le au village loin de tout regard Sinon le laisser ici c’est faire de la publicity et chercher de l’argent.cela s’appel s’enrichir sur le reste de l’homme.pitie laissez l’homme en cachette afin qu’il se repose

  • Le 5 février 2023 à 21:33, par Sacksida En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Je crois que le President Thomas Sankara un Heros National et meme sa stature Revolutionnaire consequent et progressiste Politique fait qu’il est devenu un Monument incontournable du Panafricanisme et de la lutte contre la domination imperialiste et neocolonialiste. Il y’a la famille biologique, nucléaire, Professionnelle et la Famille Politique, donc les Corps de nos Revolutionnaires et Patriotes integres ne peuvent pas se ballader dans la Nature et il faudrait s’organiser pour reinhumer leurs restes tels que decide autrement par le Tribunal Militaire du Burkina Faso. L’essentiel aux niveaux Religieux et de Dieu Sublime sont les nobles objectifs pour lesquels Thomas Sankara et ses collaborateurs ont fait des sacrifices enormes pour repondre aux aspirations profondes du Peuple Burkinabe et Africains. Que la Paix de Dieu Sublime soit sur nos Heros revolutionnaire. Salut
    .

  • Le 5 février 2023 à 22:54, par SID PAWALEMDE En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    J’ai maintes fois dit que Sankara devrait être inhumé à la place des Martyrs à Ouaga 2000 et très visible.

  • Le 5 février 2023 à 23:03, par SID PAWALEMDE En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Un labsus, pour l’inhumation de Thomas Sankara, il s’agit de la place Mémorial des Héros Nationaux à Ouaga 2000 et non place des Martyrs
    Autant pour moi.

  • Le 6 février 2023 à 00:16, par Sidsoré En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Dans la tradition africaine lorsque quelqu’un décède des suites accident on l’enterre à cette endroit(traduction local mort rouge en mooré rouge par ce qu’il ya eu du sang).Aussi l’idéal c’est d’enterrer tous les 13 ensemble imaginez si individuellement chacun décidait du lieu enterrement des restes de son proche on n’allait pas sen sortir et aussi les enterrer au conseil permettrait de faire une commémoration unique chaque 15 octobre. Il faut que la famillle prennent en compte aussi que biologiquement leur parent mais maintenant il est un patrimoine national et si la lutte a abouti a un jugement la jeunesse burkinabè et la jeunesse africaine a contribué pour beaucoup personnellement cette sortie de la famille pour moi de se désolidariser est inopportune (pardon famille SANKARA c’est ma pensée j’exprime) SANKARA na vraiment pas besoin de ça non non. Étaler le différent dans la presse et refuser de participer n’honore pas le défunt non non non...

  • Le 6 février 2023 à 07:43, par Burkinabè En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Je ne suis pas dans le secret des Dieu ni des morts mais le Mr Sankara doit juste cherché la paix actuellement. Trop de trucs autours de son nom, sa mort et maintenant la réinhumation de ses restes. Trop de discours sur cette soit disant idéologie Sankariste avec des comportements impérialistes. Trop de personnes se réclament héritiers de ce Mr sans même avoir connaitre la doctrine qui guidait cette révolution d’Aout 83.

  • Le 6 février 2023 à 07:52, par caca En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Il faudrait que les frères du zèle amer du pays sache garder raison concernant la dépouille de Thomas Sankara. Si la famille n’a veut pas pourquoi insister donc. Comme disait Pascal, le cœur a ses raisons que la raison même ignore.
    Vous avez contribuer à diviser deux familles et la nation toute entière à travers vos prises de position bec. Faire de Thomas Sankara un héros national est juste, mais sur le plan politique on devait être capable d’apaiser le cœur des deux familles de manière à dissiper la haine.
    Si la propre famille de Thomas Sankara n’a veut pas du tout à la famille de Blaise Compaoré, le peuple burkinabé devait accepter le destin et la tragédie de l’un et de l’autre pour aller au vrai pardon et de réconciliation. Vous avez manipuler la justice pour un procès hors norme, mais on sait le résultat. Les gens qu’on avaient cru détenir la vérité sur les circonstances de l’assassinat ont été incapables de dire la vérité ou d’avouer des preuves irréfutables. Chacun est rester dans une posture de règlement de compte et de revanchard. Maintenant, ce sont les funérailles de l’homme qui oppose sa famille et un comité.
    Le modérateur est libre de publier mon post ! Caca de passage.

  • Le 6 février 2023 à 08:21, par NZ En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    En Afrique, et dans certaines religions, quand quelqu’un décède accidentellement, on l’enterrement sur le lieu d’accident. Famille Sankara, vous êtes également dans votre droit. Vous n’êtes pas d’accord avec le lieu choisi mais vous ne proposez rien n’ont plus. Qu’est-ce qu’on fait ? Thomas Sankara pour avoir été Président du Faso appartient à tout le Burkina. Vous devriez intégrer cette donne également. Il se battait pas pour la famille Sankara mais pour tous les Burkinabé et tous les Africains. S’il vous plaît balle à terre et ne ternissez pas l’image que nous avons de la famille Sankara. Depuis le procès à nos jours, on sent trop d’intolérance de votre part contrairement à l’homme lui-même.

    • Le 6 février 2023 à 11:16, par AHMED En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

      NZ rien à dire sur votre analyse. En Afrique et particulièrement au BURKINA une mort violente est toujours enterré au lieu du décès. La famille a ses raisons que nous respectons mais il y a la coutume. Pourquoi avoir accepté le mausolée ?

      • Le 14 février 2023 à 06:54, par Tougma En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

        Quand vous dîtes quelqu’un qui est mort d’accident doit etre enterré sur place est vrai mais où étiez vous le 15 octobre 1987 c’est ce jour vous devriez rappeller cette sagesse a Blaise Compaoré . Je demande au militaire mendate pour cette affaire de réfléchir à l’envers s’il était à la place de Président Thomas SANKARA sera en paix de voir sa famille absente à son inhumation. Faut pas qu’il fasse pleurer la famille de nouveau . Cher militaire cette décision vous revient et vous porterez l’entière responsabilité jusqu’à la fin de votre temps .. MERCI

  • Le 6 février 2023 à 08:27, par Que quoi ??? En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Le corps etait enterré au cimetière de Dagnoën. Personne ne s’en etait plaint. Qu’on le re-inhume là où on l’a déterré. C’est pas plus compliqué que cela.

  • Le 6 février 2023 à 10:47, par changeons En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Je trouve dommage que la famille marque son désaccord et ne propose pas un lieu. La famille doit savoir que Thomas Sankara a été un militaire et président du Faso et que le Gouvernement a son mot à dire sur le lieu de son repos éternel. La famille n’a qu’à faire pardon et laisser la polémique qui ressemble à une prise en otage des restes de notre cher président. SI vous contestez, proposez un lieu même si c’est dans la cours familiale. Cela permettra d’avancer et l’Âme du défunt reposera en paix. Ne faites pas errer son Âme par votre faute.

  • Le 6 février 2023 à 12:01, par Sidbala En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    On commence à en avoir marre de la famille Sankara qui semble être divisée quant à la destinée des restes du Président Sankara. Remettez-leur ces restes et que la famille décide et procède à l’inhumation dans un site de son choix.

  • Le 6 février 2023 à 12:32, par Sam En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Tous les militaires tombés dans la lutte contre le terrorisme, ont-ils été enterrés dans les cimetières ou lieux choisis par leurs parents ? Je crois que c’est l’armée qui fait ce choix. Sinon, à chaque fois qu’on aurait des morts, on aurait plusieurs sites d’enterrement suggérés par les parents et des jours différents d’intéressement toute chose qui n’allait jamais permettre la tenue des cérémonies solennelles à la mémoires de nos illustres disparus. Je trouve que la famille Sankara en fait trop à sa tête. Sankara, officier militaire, homme d’Etat, Président du Faso, mort au pouvoir, sa décision de son inhumation devrait revenir à l’Etat et non à la famille. En tirant sur ce débat, la famille est entrain de déshonorer la mémoire de leur fils, frère, père, mari. Respecter et tenez compte de ceux qui ont tjrs soutenu votre cause. Même si on comprend votre douleur, votre posture actuelle n’est plus compréhensible surtout avec un régime qui semble être acquis à la cause du Président Thomas Sankara. Sachez que l’œuvre qui se construit actuellement autour de Sankara, n’est pas pour une génération, mais plusieurs. Considérez comment Sankara lui même traitait sa famille vis-à-vis des intérêts du peuple, honorez la mémoire de l’hommes SVP. Famille SANKARA, aidez nous à faire dignement le deuil du père de notre Révolution. Je suis pour le conseil de l’entente ou tout autre site bien placé à Ouaga (ou vers Dossin) pour les visites. En même j’ai un pincement au coeur contre les autorités communales de Ouaga qui peuvent souvent trouvé de grandes superficies en ville pour des individus, mais pas pour des causes nationales de ce type.

  • Le 6 février 2023 à 12:36, par abdou En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    a mon avis thomas sankara fut un Militaire et la famille d’un militaire c’est ces frères d’armes,comme ils ont fait avec nos frères trombes dans le champ de bataille on est venu assiste seulement le choix est par l’armée

  • Le 6 février 2023 à 13:13, par kingBaabu En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Attendez !…Pourquoi ne pas remettre la dépouille à la famille pour qu’elle l’enterre dans la dignité et l’intimité ? Y a quel problème même ?

  • Le 6 février 2023 à 14:55, par SOME En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Pour ce fait, nous sommes au regret d’informer que nous ne participerons pas à l’organisation des cérémonies et ne serons pas présents aux inhumations.
    BRAVO ! deja ce memorial moi j’etais reservé quant au timing etc Mais bon !! cet entetement me confirme ce que je pensais et certaines personnes impliquées dans ce dossier
    SOME

  • Le 7 février 2023 à 08:38, par Sheikhy En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    On n’arrêtera jamais de polémiquer dans ce pays. Qu’est-ce que ça coûte de réunir tout ce beau monde discrètement pendant une journée si nécessaire pour trouver un consensus. Dans ce cadre, il faudra prendre un ancien, sage et respecté pour présider les discussions. Je suis sûr qu’on trouvera une solution si ils suivent cette voie. Nous sommes africains et nous devons comprendre que ces types de sujet ne sont pas bons à ressasser permanemment. Le gouvernement doit faire l’effort de clôturer ce sujet de la meilleure manière et le plus tôt possible.

  • Le 7 février 2023 à 10:01, par OUEDRAOGO En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Vraiment moi je ne comprends pas ,pourquoi la famille annonce sa non participation à l’inhumation ? pourtant dans le communiqué du gouvernement il parait que tous les parties prennant ont été ciblés afin d’obtenir leurs accord avant d’en arrivé là ; oubien c’est de quelle famille le ministre citait dans le communiqué ?
    De grace selon la tradition africaine l’inhumation d’un défun suite a un accident s’effectue sur son lieu et pour moi je ne vois pas ce qui empèche le repos du Capitaine au conseil de l’entente.

  • Le 7 février 2023 à 14:29, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    veritable tour de babel comme si les âmes des victimes violentesYouoryan Gabriel ,Guebre Fidèle et plein d autres)criaientt vengeance !!!

  • Le 8 février 2023 à 07:46, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Sidsoré, va au cimetière de Ghounghin et tu verras les tombes des soldats morts sur les différents théâtres des attaques terroristes. Donc ta thèse de mort rouge " kou miougou" est un faut débat. Combien de morts rouges sont enterrés au Cimetière Municipal de Ghounghin à Ouagadougou ?

    • Le 9 février 2023 à 09:12, par Sidsoré En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

      C’est vrai il ya pas se règle sans exception les cas cités sont des force majeur...etc mais pour ce cas précis idéal c’est l’enterrement sur le lieu du crime aussi il ya douze autre personnes imaginez si chaque famille devait choisir son lieu ? Et quest ce qui prouve uérir le lieu choisi par la famille SANKARA convient au autres ? RhomSank na vraiment pas beso de ça mais l’enterrement des grands hommes à tjrs posé problème exple Mandela, Mugabè

  • Le 8 février 2023 à 08:57, par Aboudra En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Ceci étant une décision familiale collégiale, on ne peut que la respecter. Sinon, traditionnellement, ses assassinats constituent des morts accidentelles. Alors que dans la plupart de nos coutumes et traditions, ses morts sont généralement inhumés sur les lieux de l’accident. Je pense que c’est ce qui à motivé la décision des autorités. Par ailleurs, remarquant que l’exhumation des restes des corps s’étant opérée en 2015 et qui coïncide avec le début de nos déboires, il ferait mieux qu’on s’attèle à l’inhumation des restes car pouvant spirituellement être sources de malheurs pour notre pays.

  • Le 8 février 2023 à 13:38, par Sage En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Ceux qui banalisent le sujet en s’en prenant à la famille Sankara, devraient faire preuve d’humilité.
    Avec tout ce qui s’est passé à ce fameux "Conseil", je ne sais pas combien souhaiterait être inhumé ou voir inhumé un des leurs à cet endroit, même si on transformaiit ça en cimetière.
    Quand à ceux qui disent que dans des traditions on enterre là où l’accident a eu lieu, il faut relativer. C’est quand c’est une simple personne que ça se passe ainsi le plus souvent ; combien de personnalités (Chefs coutumiers, religieux, politiques, etc...) ont été enterrés dans une brousse en cas d’accident ?

  • Le 8 février 2023 à 16:00, par HAAYGUYA En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    La FAMILLE !!! La FAMILLE !!! Cà a toujours été comme cà. Si THOMAS SANKARA vivait il vous dirait de ne pas tenir compte de ce que sa famille dit car lui il appartient à tout le Burkina. Comme vous le savez les familles des héros ne sont pas toujours des modèles. Elles vont la plupart du temps à contre courant. Les familles des héros ont la plupart du temps été à la base de leur chute ou de leur disgrâce. Voyez vous-mêmes comment elle veut ternir le nom de notre héro qui ne pensait qu’à son peuple et à son Afrique. Vous n’êtes pas au dessus du peuple. Sankara était le Président de tout le Burkina Faso pas seulement de sa famille biologique. Il n’est pas n’importe qui. Il n’est pas comme vous et moi. Il représentait tout un pays, tout un continent. Vous n’avez qu’une proposition à faire quant à son inhumation. Mais si votre proposition n’est pas retenue vous suivez les autres. C’est comme cà. A moins que vous ayez des rituels sacrificiels que nous ignorons ; Si toutes les 12 autres familles devaient faire comme vous ?????

  • Le 9 février 2023 à 14:17, par Sacksida En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    J’ai suivi un debat sur une chaine Internationale, il est ressorti que Thomas Sankara dans sa vision resolue du Monde, manque crucialement dans les grandes questions de l’Humanite. Cela veut dire que sa stature politique et ideologique, economique et sociale determine depasse meme le Burkina Faso et l’Afrique. C’est un Leadership integre Planetaire. Salut

  • Le 9 février 2023 à 15:54, par Zoodo En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Je pense que c’est plutot une facon de confisquer ce lieu des mains des bandits et criminels de tout temps !
    Il n’y retourneront plus jamais !
    Le Conseil appartient et appartiendra desormais au public qui pourra s’y rendre de jour et de nuit...
    Plus jamais un lieu barricade et inaccessible...
    Que la famille nous pardonne parce-que le Conseil ne sera plus jamais ce qu’il etait...

  • Le 13 février 2023 à 13:17, par SOME En réponse à : Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation

    Pourquoi cette précipitation à vouloir enterrer alors que le pays est en guerre ? C’est plus que louche. La priorité n’est plus dans la situation actuelle du pays en guerre de célébrer ces funérailles. La famille biologique comme idéologique ont souffert depuis 1987, on peut attendre encore quelques mois.


    j’ai toujours été opposé a l’élévation de ce monument tant que les choses n’étaient pas éclaircies. Le jugement procès n’a pas tant éclairci bien d’aspects dans ces assassinats, mais c’était déjà une avancée significative. Nous en savons les acteurs mais pas tous les acteurs encore moins tous les responsables. Pour moi ce procès n’est point forclos.

    ces tractations et mensonges orchestrés par ce comité du mémorial me confirment que j’ai raison de ne point cautionner leur entreprise. Je n’ai pas confiance en certains membres de ce comité. Qu’on m’explique ce que vient faire un Pierre ouedraogo dans ca la même. Il n’est pas le seul, il y en a d’autres.

    la priorité aujourd’hui c’est mobiliser pour gagner la guerre et relancer le pays. On ne va pas enterrer nos morts dans l’insécurité. Ils sont morts les familles souffrent depuis plus de 30ans, c’est pour venir bâcler les choses. 
D’ailleurs les analyses d’ADN prétendent que ce n’est sur que ce soit lui qui a été enterré là bas. Il n’y a pas de corps. Le survêtement rouge n’est pas une preuve et personne n’a avoué être le responsable et où est le corps. Qu’est ce qui prouve que c’est vrai qu’ils sont là.
non !
    Pas de funérailles maintenant . Sécurité et paix d’abord

    SOME

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"