LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

Publié le vendredi 3 février 2023 à 16h52min

PARTAGER :                          
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

Le procès de Mohamed Sinon qui a appelé au meurtre de Newton Ahmed Barry s’est ouvert ce vendredi 3 février 2023 au Tribunal de grande instance de Ouaga I. Selon nos confrères de Minute.bf, trois chefs d’accusation ont été retenus contre lui.

Il lui est ainsi reproché les faits de menace sous condition, de mise en danger de la vie d’autrui et d’intolérance sur les personnes de Ahmed Barry et Alpha Barry.

Mohamed Sinon a reconnu les faits qui lui sont reprochés, même s’il affirme n’avoir pas prononcé le nom d’Alpha Barry. Selon M. Sinon, s’il a prononcé ces paroles, c’est parce qu’il recherche la paix. "Les propos de Newton Ahmed Barry peuvent amener les ethnies à se tuer. Voilà pourquoi j’ai prononcé ces paroles, car je veux la paix. Aujourd’hui je regrette mes paroles, mais je l’ai fait pour la paix " rapportent nos confrères de Minute.bf.

Le prévenu assure par ailleurs ne pas avoir connaissance des lois sur la liberté d’expression et les droits de l’homme, parce qu’il n’a pas fait l’école classique française. Une déclaration qui a conduit les avocats à lui demander comment il a alors pris connaissance des propos de Newton Ahmed Barry.
Ce à quoi, il répond que c’est à partir d’applications de traduction, mais aussi des traductions en langue mooré qui ont circulé dans les groupes WhatsApp qu’il s’est appuyé pour porter son jugement sur les propos du journaliste.

Mohamed Sinon a aussi indiqué ne pas maintenir ses propos selon lesquels Newton Ahmed Barry est un ennemi du Burkina. Ce dernier était d’ailleurs absent du procès.

Le procureur a requis contre le prévenu, une peine de 24 mois de prison et une amende de 500 000, le tout assorti de sursis. Le dossier est mis en délibéré pour le 10 février.

Lefaso.net
Source : Minute.bf
Burkina 24

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 février 2023 à 17:14, par Fretback En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Eh oui, mon garçon, au lieu de croire les réseaux sociaux, Tik Tok et autres débilités What’sapp, un conseil : mets-toi à la fraîche d’une bonne bibliothèque et instruis-toi. Courage ! Certes, ça demande des années d’apprentissage, et la présence d’enseignants, véritables maîtres à penser pour ne pas être idiot, mais ça en vaut le coup ! Ce pays est tellement destructuré mentalement... qu’on se demande comment la hiérarchie des valeurs et le respect des sachants reprendra droit de cité.

    • Le 3 février 2023 à 19:50, par l’insurgé En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

      L’humilité est la première leçon d’une posture intellectuelle. Quand on donne des leçons à un "idoit", on doit éviter de sombrer dans le creux de la prétention intellectuelle. Ce garçon est un grand monsieur qui reconnait qu’il a outrepassé ses droits et le seuil de tolérance du débat public... Gardons nos leçons de grands intellos...L’intellectuel est d’ailleurs le mal de l’Afrique. Les radios mille colline qui disent qu’il y a un génocide de 100 000 p... Et la justice ne les poursuit pas pour affabulation mensongère attentatoire à la paix nationale... Deux poids, deux mesures...

      • Le 4 février 2023 à 11:04, par Peuple Insurgé En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

        Si on ne poursuit pas le gars dont vous parlez à la fin de votre post... peut être que ce gars est bien préparé. En tout cas il n’est pas aussi ignorant des lois que Sinon.

      • Le 4 février 2023 à 11:22, par kwiliga En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

        Bonjour l’insurgé,
        Vous écrivez : "Ce garçon est un grand monsieur..."
        Pourriez-vous m’expliquer ou se place la "grandeur" de ce sinistre individu. Je suppose que pour lui attribuer cet honorifique qualificatif, vous ne vous contentez pas des quelques excuses, minablement énoncées, car se voyant finalement en danger devant un tribunal.
        N’eut-il pas été plus grand, de s’excuser publiquement bien avant, plutôt que de ne le faire parce qu’il est au pied du mur et saisi par la peur ?
        Notre justice m’inquiète avec ses assortiments de sursis, pour trois chefs d’accusation gravissimes.

      • Le 4 février 2023 à 14:36, par Bol Sidnoma En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

        Eh oui ! Chapeau bas, cher internaute "L’Insurgé".
        Et puis, Monsieur Sinon s’est appuyé sur une loi qui a sanctionné RFI pour condamner les propos de votre grand intellectuel.
        A présent, s’il y en a qui ne sont pas satisfaits du verdict, ils peuvent l’attaquer en justice au lieu de s’évertuer sur leur clavier à nous raconter du bla-bla. Tchrrrrrrrrr !

  • Le 3 février 2023 à 19:29, par Urbain KABORE En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Voilà quelqu’un qu’il faut punir sévèrement pour l’exemple et pour dissuader tous ceux qui voudraient emboucher la même trompette.
    Dans un de ses posts, il défiait tout le monde et mettait au défi quiconque oserait tenter de le mettre aux arrêts.

    • Le 4 février 2023 à 13:01, par l’insurgé En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

      Que dites-vous de ce sinistre monsieur avec ses allégations mensongères sur un génocide de 100 000 P... à raison de 50 par jours pendant 200 jours. Et toute la haine et le monde manichéen de "djihadistes" de brousse" et de "djihadistes de villes"...totalement qu’il dépeint dans les médias...sans que les gens "éduqués" comme vous, supérieurs et méprisants pour les "Sinon" dont les excuses non publiques devant le juge ne vous soulagent pas... Vous voulez lui collez vingt ans ? Allez-y, remplacez le juge... Mais que dites-vous de ce monsieur qui jette sa haine sur ces "djihadiste des ville" et appelle à la haine sur eux...On constate queplus la victoire sur le terrorisme s’annonce, plus ceux qui ne veulent jamais faire le sacrifice pour le Faso sortent du bois...chacun regarde dans son assiette...sinon ce que Sinon ce que Sinon à dit est aussi condamnable que ce que Newton Hamed Barry déverse sur les réseaux sociaux et les médias sur la paix sociale : une bile noire et nauséabonde...

  • Le 3 février 2023 à 20:11, par À qui la faute ? En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    « Le tout assorti de sursis ». Donc ce n’est pas grave quoi.
    Le but n’est pas de punir mais de servir de leçon. Ce monsieur doit être contraint de suivre des cours d’éducation civique. Ça va lui faire du bien, pour avenir qui devant lui.

  • Le 3 février 2023 à 20:38, par kibsa En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    tant mieux s’il reconnaît son tort et j’espère qu’il a compris la leçon. il faut que les gens comprennent qu’il y a des lois et que c’est dans notre intérêt à tous de ne pas les violer. en apprenant qu’il ne vient pas de l’école classique je comprends mieux certains de ses propos lui et c’est adeptes sur les intellectuels, sur ce qui parle bien français. il y a comme une aversion qu’ils ressente contre ceux, en un mot qui vienne du système classique de l’école. je pense qu’on se trompe de combat autant il y a des intellectuels qui soutiennent le panafricanisme qui revendique une identité africaine une Afrique libre indépendante, débarrasser de l’impérialisme, autant il y a aussi des gens qui n’ont pas fait l’école mais qui n’adhère pas à cette vision donc ce n’est pas soit blanc soit noir. moi j’ai fait l’école classique avec un parcours université mais je me considère comme un panafricaniste j’ai toujours revendiqué que le Burkina Faso puisse s’affranchir de la France depuis l’époque de Blaise Compaoré donc sachant faire la part des choses. à moins que certains de ces groupuscules n.ait des agendas cachés. quand on voit déjà pendant des manifestation des écritures en arabe sincèrement ce n’est pas ça l’objectif je suis désolé. finalement est-ce que on n’est pas en train de faire le jeu de ce que ces pseudo djihadistes revendiquent.

  • Le 4 février 2023 à 05:55, par Jkononba En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Sincèrement, il faut une punition plus exemplaire, ce monsieur se moquer du monde...

  • Le 4 février 2023 à 09:51, par Sheikhy En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    J’ai suivi un procès pareil et le monsieur ne voulait pas reconnaître la qualification donnée à ses propos. Bref, on se rend compte que les réseaux sociaux permettent à des personnes de niveau douteux d’avoir une certaine audience. Le sursis sert de leçon est une épée de Damoclès sur le prévenu. Dès qu’il deconne, il va en prison direct sans autre forme de procès.

  • Le 4 février 2023 à 17:14, par sawadogo En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Bonjour internaute kwiliga
    Quand je lis vos ecrits, j’ai souvent la chair de poule mais dans le bon sens. Je constate que lorsque ne partagez pas les points de vue d’un internaute, vous vous evertuez à apportez la contradiction tout en restant courtois. Merci à vous.
    Je suis entièrement d’accord avec vous car, je ne vois pas en quoi ce monsieur qui appelle à l’élimination physique de ses compatriotes peut être un grand monsieur. Comme vous, je pense que ce pardon c’est juste pour implorer la clémence du tribunal. Il a eu tout temps nécessaire pour présenter ses excuses mais il ne l’a pas fait.Néanmoins je souhaite que le tribunal accepte son pardon car, j’ose croire qu’il a compris que quelque soit la position qu’on occupe dans la société, on doit apprendre à soigner ses propos.
    Tant que nous considérons tous ceux qui ont des points de vue contraire à la nôtre comme des parias qu’il faut éliminer, nous risquons de compromettre la lutte que nous avions engagé contre ces hommes sans loi ni foi. C’est ensemble malgré nos divergences que nous y parviendrons. A mon humble avis, Personne pour l’instant ne semble détenir une solution magique toute prête. Et, personne n’a aussi intérêt à ce que le pays sombre. Vivre hors du pays c’est juste bon peut être pour quelque temps mais, au bout de quelques temps, vous sentirez forcément le besoin de retourner au pays.
    Posez la question à ceux qui pour une raison ou une autre se sont retrouvés hors du pays. Ils ne vous diront certainement pas le contraire.
    Que dieu bénisse le Burkina Faso.
    Unissons nos énergies pour la victoire contre les forces du mal et banissons les propos haineux.

  • Le 6 février 2023 à 05:53, par Baoyam En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Une certaine propagande a fsit l’amalgame entre les agissements d’un individu et ceux du gouvernements pour faire croire que le pouvoir IB menaçait la liberté de la presse, comme si les menaces de mort venaient du gouvernement ! De grandes orgsnisations médiatiques du Burkina ont malheureusement pris part à cet amalgame.

  • Le 6 février 2023 à 09:03, par porto En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Il demande pardon parcaqu’il ne veut pas aller en prison c’est tout !!C’est trop facile de venir demander pardon alors que la vie d’un individus est maintenant en danger par sa faute.

  • Le 6 février 2023 à 12:13, par Bouzous En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Un peu long, mais très instructif de le lire. Vu sur un mur.
    Le juge a demandé au tueur de l’ancien président égyptien Anouar Sadate : « Pourquoi avez-vous tué Sadate ?
    Il lui dit : « Parce qu’il était laïc !
    Le juge a répondu : « Que signifie laïc ?
    Le tueur a dit : « Je ne sais pas !

    Dans le cas de la tentative d’assassinat du défunt écrivain égyptien Naguib Mahfouz, le juge a demandé à l’homme qui a poignardé Naguib Mahfouz : « Pourquoi l’avez-vous poignardé ?
    Le terroriste a déclaré : « À cause de son roman - Les enfants de notre quartier ».
    Le juge lui a demandé : « Avez-vous lu ce roman ? »
    Le criminel a dit : "Non !"

    Un autre juge a demandé au terroriste qui a tué l’écrivain égyptien « Faraj Fouda » : « Pourquoi avez-vous assassiné Faraj Fouda ? »
    Le terroriste a répondu : « Parce que c’est un infidèle ! »
    Le juge lui a demandé : « Comment saviez-vous qu’il était infidèle ? »
    Le terroriste a répondu : « D’après les livres qu’il a écrits ».
    Le juge a dit : « Lequel de ses livres vous laissait croire qu’il était infidèle ? »
    Le Terroriste : « Je n’ai pas lu ses livres ! »
    Juge : "Comment ?"
    Le terroriste a répondu : « Je ne sais ni lire ni écrire ! »

    La haine ne se propage jamais par la connaissance. Elle se propage toujours par ignorance.

    NB : la connaissance rend tolérant. La plupart des gens qui vous haïssent ne savent rien de Vous.

    Passez une bonne journée dans la paix et la joie. Que DIEU continue d’éclairer votre chemin.

  • Le 6 février 2023 à 12:36, par L’éducateur En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    A cause du sursis requis par le procureur, ses copains ont déjà annoncé qu’il serait libéré vendredi 10 février prochain. Il faudrait qu’ils se calment pour ne pas aggraver le sort de leur champion. Parce que, ce pour quoi il est poursuivi est extrêmement grave. On ne peut pas appeler à tuer quelqu’un, juste parce qu’il a donné un point de vue sur une décision gouvernementale (suspension de RFI). Rien que pour ça ! Franchement !! Lorsque vous dites ou faites quelque chose de contraire à ce que eux ils pensent ou veulent, ils vous traitent d’ennemi et appelle même parfois à vous tuer. Dans quel pays vivons-nous aujourd’hui ? Il faudrait que ces gens se redsaisissent.

  • Le 6 février 2023 à 14:50, par Matt En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    Cher Monsieur Sinon et soutiens, toute Société vit et avance parce qu’il y a des contradictions. La contradiction relève même de l’œuvre divine. Si Dieu n’avait pas voulu de contradictions sur cette terre, Il se serait contenté de créer le JOUR sans la NUIT ; la GAUCHE sans la DROITE ; Le CIEL sans la TERRE ; le BEAU sans le LAID ; le GRAND sans le PETIT ; le LONG sans le COURT.... Mieux, Il se serait contenté de créer UNE et UNE SEULE COULEUR !
    Alors, soyons raisonnable et tolérants !
    Merci.

  • Le 7 février 2023 à 11:34, par Article 37 En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    On verra si ceux qui se sont opposés à son arrestation viendrons manifester. Avec déjà une famille nombreuse, tu es activiste et je ne sais pas quel genre de travail tu fais. Si tu ne réussi pas dans ce que tu fais, tu va en vouloir à toute la planète, mais les autres aussi sont là.
    Bonne chance à toi.
    Mais le justice aussi va faire son travail.
    Imagine si tu devrait avoir affaire aux kogl weogo ?

  • Le 7 février 2023 à 11:40, par Vive la Justice du Faso ! En réponse à : Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos

    En tout cas les bougent maintenant au Faso en matière de justice. Tous les jours que Dieu crée, on entend procès par ici, procès par là. Une société sans justice est une jungle où les réglements de compte peuvent prendre le dessus. Bravo à la justice du Faso.
    Il faut être sans pitié contre les hors-la-loi. Les individus qui se croient tout permis, les administrations avec leurs abus de pouvoir, les réseaux et vendeurs illicites de parcelles au Faso, surtout à Koudougou qui détient le maillot jaune en la matière.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"