LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

Publié le mercredi 18 janvier 2023 à 08h15min

PARTAGER :                          
Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

C’est un entretien sans langue de bois entre le président de la Transition Ibrahim Traoré et les étudiants burkinabè, qui a eu lieu dans l’après-midi de ce mardi 17 janvier 2023, depuis l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou.

« La vocation de cette guerre que nous menons n’est pas de tuer mais nous n’avons pas le choix », a souligné le président de la Transition, Capitaine Ibrahim Traoré lorsqu’il répondait aux questions des étudiants.

Le Capitaine Ibrahim Traoré a indiqué que tous ceux-là qui auront compris sa vision en déposant les armes pour rallier son camp, bénéficieront d’un traitement particulier.

Quant aux autres, qui ne leur laisseront pas le choix, Ibrahim Traoré a affirmé ceci : « on est obligé de combattre le feu par le feu ».

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 18 janvier 2023 à 09:58, par Les femmes d’Arbinda En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

    Une guerre ou l’on n’a pas ’’vocation à tuer’’ ? De quoi parle Ibrahim Traoré ?

  • Le 18 janvier 2023 à 10:33, par Danton En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

    Est-ce qu’à la place des amphis de l’université, ce ne sont pas les camps djihadistes que le Capitaine et ses hommes armés jusqu’aux dents, devraient être en train d’investir ?

  • Le 18 janvier 2023 à 17:06, par Didier En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

    Critiquer pour critiquer !!!
    Comme si du matin au soir chacun est couché à la maison ou au service ou dans des gargottes sans rien faire d autre ! Pauvre Burkina Faso !!!
    Avec un peu de jugeotte on doit pouvoir comprendre que l heure est à la mobilisation générale pour l atteinte de l objectif commun : la sécurisation du pays.
    Les politiciens ont échoué et tous les militaires ne sont pas doués pour cela. A défaut d avoir un peu de fibre patriotique pour accompagner, on ne doit pas décourager.

  • Le 19 janvier 2023 à 23:27, par Danton En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

    Quelle naïveté ! Est-ce que tu te trouves plus patriote que ceux qui critiquent le Cpt Traoré ? Donc pour vous, il faut encourager même si c’est mauvais ? Il faut suivre le MPSR comme des moutons ? Souffrez quand même que les vrais patriotes ne se laissent pas si facilement saucissonner par vos charabias propagandistes.

  • Le 20 janvier 2023 à 00:34, par Ramataz En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette guerre n’est pas de tuer », Capitaine Ibrahim Traoré

    Même moi un civil, en temps de guerre, je n’irai pas m’assoir le sourire aux lèvres pour dire qu’une guerre n’a pas vocation à tuer car dans une guerre on fait face à l’ennemi qu’il faut neutraliser pour ne pas être neutralisé soi-même. Capitaine Ibrahim Traoré, l’angélisme ou le ’’regardez comment je suis trop bon, trop c..’’ n’a pas sa place en guerre dêh ! Je ne vous l’apprends pas car vous êtes militaire et devez le savoir. Donc la vocation première de toute guerre est de tuer pour ne pas être tué même si la guerre répond on le sait, à des règles et à une éthique et encore !
    Cette guerre larvée, insidieuse et meurtrière sur des populations civiles inoffensives qu’est le djihadisme islamiste ne s’embarrasse pas de règles, d’éthique et encore moins d’angélisme béate. Dans ce contexte, nous avons besoin de soldats, de vrais soldats aguerris et de vrais combattants capables de la plus grande fermeté pour faire face à la plus grande inhumanité imposée par le djihadisme.
    Je suggère au capitaine Ibrahim Traoré de ne pas chercher à ’’trop plaire’’, être trop lisse comme font certains politiques en regardant le pays se noyer dans l’abîme. Fermeté et efficacité pour la sécurité du pays. Point barre !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique