LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

CAMES : Qui est le nouveau secrétaire général ?

Lefaso.net

Publié le mardi 10 janvier 2023 à 20h05min

PARTAGER :                          
CAMES : Qui est le nouveau secrétaire général ?

Le Pr Souleymane Konaté a été désigné comme secrétaire général à la 39e session du conseil des ministres du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) qui s’est tenue à Kinshasa, en République démocratique du Congo(RDC), du 23 au 27 mai 2022. Il a été officiellement installé le lundi 9 janvier 2023, à Ouagadougou, au siège du CAMES, huit mois après sa nomination. Le Pr Souleymane Konaté remplace à ce poste le Pr Abou Napon qui assurait l’intérim depuis le 27 septembre 2021, suite au décès, le 25 septembre 2021, du Pr Bertrand Mbatchi. Qui est le nouveau secrétaire général du CAMES ? Lefaso.net vous propose d’en savoir davantage sur celui qui préside désormais aux destinées du CAMES, à travers cette biographie express.

Le Pr Souleymane Konaté a été nommé par ses pairs lors de la 39e session du conseil des ministres du CAMES à Kinshasa, en RDC. Il devient le 7e secrétaire général du CAMES depuis sa création en 1967. Celui qui remplace le Pr Abou Napon, qui assurait l’intérim depuis le 27 septembre 2021, est originaire de la République de Côte d’Ivoire. Professeur titulaire des universités du CAMES en écologie/biologie du sol depuis 2018, Pr Souleymane Konaté est aussi détenteur d’un DEA d’écologie tropicale et d’un doctorat unique en écologie de l’université Pierre et Marie Curie, Paris 6, France, en 1998.

Avant d’être nommé à la tête du CAMES, Pr Konaté était membre du Comité consultatif général (CCG) au sein du CAMES et membre fondateur du programme thématique de recherche du CAMES sur la biodiversité. Il est également membre du comité des experts du conseil des ministres du CAMES. Le Pr Souleymane Konaté comptabilise 23 ans (1999-2022) d’enseignement dans les universités africaines (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Ghana, Gambie, Niger, RDC, Madagascar, Egypte) et en Europe (France, Allemagne).

Pr Souleymane Konaté a reçu tous les attributs pour diriger le CAMES

Commandeur de l’ordre du mérite

Le biologiste du sol est un scientifique confirmé. Jusqu’à sa nomination comme secrétaire général du CAMES, il était le directeur général de la recherche et de l’innovation au sein du ministère ivoirien de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. En sus, Pr Souleymane Konaté a été le premier responsable de la formation doctorale internationale WASCAL sur le changement climatique de l’université Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) et du Laboratoire écologique du développement durable (LEDD), à l’université Nangui Abrogoua (Côte d’Ivoire). Il a été également le point focal des Centres d’excellences africains en Côte d’Ivoire et membre de la Commission nationale de développement durable (CNDD), toujours en Côte d’Ivoire.

Antérieurement, le Pr Souleymane Konaté a occupé plusieurs postes au plan international. Le nouveau secrétaire général du CAMES a ainsi été directeur de la station de recherche en écologie tropicale de LAMTO, responsable du DEA « Gestion et valorisation des ressources naturelles » et responsable du master biodiversité et gestions durable des ressources naturelles de l’université d’Abobo-Adjamé, actuelle université Nangui Abrogoua.

Pour ce qui est de sa contribution à l’enseignement, à la formation et à la recherche, Il a encadré neuf thèses de doctorat et compte 82 publications scientifiques. Il est coéditeur d’un atlas sur la biodiversité de l’Afrique de l’Ouest. La nation ivoirienne lui a été reconnaissante. En effet, Il a été fait commandeur de l’ordre du Mérite de l’éducation nationale. Plus tard officier de l’ordre de Mérite national de Côte d’Ivoire et lauréat du prix international « 2004 START Young Scientist Award » en écologie.

Pr Souleymane Konaté est ivoirien et est le 7e Secrétaire général du CAMES

Des fonctions internationales

Il a été aussi le coordinateur du programme aires protégées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), du bureau de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (PAPACO). Il fut membre du comité scientifique, directeur du réseau AMMA International, membre du comité scientifique et directeur du programme international GLP (Global land Protects) et membre du comité d’administration de la Fondation internationale américaines « JRS Biodiversity Foundation ».

L’ex-directeur général de la recherche et de l’innovation est membre du Groupe d’experts auprès de l’UNESCO/UICN pour l’évaluation des sites naturels du patrimoine mondial de l’UNESCO et membre de la délégation permanente de la Commission scientifique sectorielle « sciences des systèmes écologiques » pour l’évaluation des chercheurs français de l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

Il est membre, correspondant associé de l’Académie de l’agriculture de France, membre du Conseil académique de l’université Senghor d’Alexandrie (Egypte) et co-responsable du laboratoire mixte international « Ecologie et développement durable ». Il est aussi le coordonnateur scientifique local du projet Capacities on Biodiversity and Ecosystem services (CABES). Pr Konaté est par ailleurs, l’investigateur principal du projet de Centre africain sur l’environnement et le climat incluant les universités de Bonn et de Cologne, les universités de Nairobi et celle de Felix Houphouët-Boigny, en Côte d’Ivoire.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Excellent manager pour le bonheur du cames. Que Dieu le guide

  • Waouh impressionnant,
    Détenteur de nombreuses publications (l’index Hirch n’est pas mentionné), titres nationaux, coéditeur d’un ouvrage et un prix international. Mes félicitations pour la nomination.. Seulement Pr. Konaté Souleymane ne détient aucun brevet ou de modèles d’utilités qui assurent le développement.
    Bienvenu dans la Patrie des hommes honnêtes en espérant que vous orienterez les chercheurs Africains à aller dans la recherche de brevets en compétition avec les occidentaux.
    Par exemple pour être Directeur de Recherche il faut avoir un brevet ou un modèle d’utilités OAPI. Pour les autres disciplines la condition d’écrire un ouvrage de sa discipline.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique