LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Insécurité au Burkina : 1 810 105 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 30 novembre 2022

Publié le vendredi 23 décembre 2022 à 22h00min

PARTAGER :                          
Insécurité au Burkina : 1 810 105 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 30 novembre 2022

Le secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR) a publié les dernières statistiques de la situation des personnes déplacées internes (PDI) au Burkina Faso. Ainsi, à la date du 30 novembre 2022, on dénombre 1 810 105 PDI sur toute l’étendue du territoire national. Des déplacements massifs des populations dus à la crise sécuritaire qui secoue le pays depuis sept ans.

Selon les mises à jour du CONASUR, la commune de Djibo dans le Sahel est celle qui héberge le plus grand nombre avec un pourcentage de 14,89%. Elle est suivie par la commune de Ouahigouya dans la région du Nord avec 7,93% et la commune de Kaya dans la région du Centre-Nord qui occupe la troisième place avec 6,09%.

Les cinq provinces les plus touchées sont celles situées essentiellement dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord et de l’Est. La province du Sanmatenga dans la région du Centre-Nord occupe la première place de ce triste classement avec 17,47% des déplacés internes, secondée par la province du Soum dans le Sahel avec 16,46%. La province du Yatenga dans le Nord est classée troisième avec 9,49% des personnes déplacées internes. La province du Gourma dans la région de l’Est occupe la 4e place avec 7,22% des PDI, devant la province du Séno dans la région du Sahel qui accueille 6,19% des personnes déplacées internes.

Toujours selon les chiffres du CONASUR, les hommes représentent 16,73% des personnes déplacées internes contre 22,90% pour les femmes. Les enfants sont les plus touchés par ce phénomène et représentent 60,37% des personnes déplacées internes à la date du 30 novembre 2022.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités