LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

Publié le vendredi 2 décembre 2022 à 22h00min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

Le président de l’ALT, Ousmane Bougouma, a successivement rendu une visite de courtoisie au Mogho Naaba Baongho et au président de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), ce vendredi 2 décembre 2022.

Le Burkina Faso a entamé une nouvelle transition politique depuis le 30 septembre 2022. Officiellement installée le 11 novembre dernier, l’Assemblée législative de transition (ALT) a sacrifié à un devoir, ce vendredi 2 décembre 2022 à Ouagadougou. Son président Ousmane Bougouma, accompagné d’une délégation, a d’abord rendu visite au Mogho Naaba Baongho. La délégation qui l’accompagnait était composée de membres du bureau de l’ALT et de députés. Cette première visite, selon le président de l’ALT, poursuivait trois objectifs spécifiques. D’abord, s’abreuver de ses sages conseils. Ensuite, recevoir des bénédictions. Et enfin solliciter un accompagnement de l’empereur des mossé afin d’aider le Burkina Faso à sortir de la situation difficile dans laquelle il se trouve actuellement.

Le président de l’Assemblée législative de transition, Ousmane Bougouma

Reconnu pour ses efforts dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale, le Mogho Naaba Baongho a, au cours des échanges, soulevé quelques préoccupations dont la plus importante concerne la gestion des titres fonciers avec son lot de conflits qui font souvent les choux gras de la presse nationale. A toutes ces préoccupations, des résolutions ont été prises. Partant du constat que la question foncière pose un problème structurel dans notre pays et dans le souci d’y apporter des solutions, le président de l’ALT prévoit l’adoption d’un certain nombre de réformes mais aussi la tenue de concertations avec toutes les couches de la société. « Quant à la question de l’intégrité de nous, burkinabè, au regard du contexte dans lequel nous sommes, Sa Majesté nous a donné des conseils et nous nous engageons à les appliquer afin que nous retrouvons l’intégrité qui caractérisait le Burkinabè afin de développer notre vivre-ensemble et la cohésion sociale », rassure le PALT.

Le Mogho Naaba Baongho a dit sa disponibilité à les accompagner

Après le palais du Mogho Naaba Baongho, le président et sa suite se sont rendus au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME). A l’issue de leur entrevue qui a duré une trentaine de minutes, le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, a loué cette démarche. « C’est tout à fait normal parce que nos autorités doivent se rendre compte qu’ils ont besoin aussi de Dieu. Ils ont besoin d’être accompagnés par la prière. Ils ont besoin que le Seigneur, l’éternel notre Dieu, intervienne dans les affaires de notre pays. C’est fort de cela qu’ils sont venus nous rendre cette visite de courtoisie (…) », contextualise-t-il.

Le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, satisfait de l’initiative de l’ALT

Cet entretien a également permis à la délégation de recueillir des bénédictions et des conseils dans le but de mener à bon port ses missions. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2022 à 11:51, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

    Alors, quand on demande à l’empereur des mossé de nous "abreuver de ses sages conseils... recevoir des bénédictions... solliciter un accompagnement... afin d’aider le Burkina Faso à sortir de la situation difficile dans laquelle il se trouve actuellement."
    Ce dernier répond que la : "préoccupation... la plus importante concerne la gestion des titres fonciers"
    Et moi qui nous pensait issus de peuples guerriers...
    " Quant à la question de l’intégrité de nous..." (tiens, elle est bien jolie, comme phrase...) il donne des conseils (on ne sait lesquels) : "afin de développer notre vivre-ensemble et la cohésion sociale", tout ça, pendant que notre putschiste président de la transition, nous invite à croire que les déstabilisateurs sont parmi nous et, qu’en conséquence, il convient de se méfier de tout le monde.
    Et du fait c’est clair, nos gouvernants ont besoin que "l’éternel notre Dieu, intervienne dans les affaires de notre pays" et qu’il les aide à "tenir un langage de vérité", parce qu’apparemment, c’est pas gagné d’avance.

  • Le 4 décembre 2022 à 18:04, par RIIM WAYA En réponse à : Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

    De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent ! J’espère que tu comprendras, cher internaute !

  • Le 4 décembre 2022 à 19:59, par Bob En réponse à : Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

    Il faut que ce folklore cesse ! Le Burkina est multi ethnique et multiculturel et le mogho naba est un chef parmi tant d’autres, même en pays mossi. D’autre part la séparation entre les différents pouvoirs est un moyen pour accroître les possibilités de recours en temps de crise. La séparation des pouvoirs est le garant de la force des institutions. Le président de l’ALT a commis un impair qui l’obligerait en toute logique d’abandonner son poste. Prenez votre mission plus au sérieux merde !

  • Le 8 décembre 2022 à 23:19, par Abob En réponse à : Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

    Ridiculissime et le mot est beaucoup trop faible pour qualifier cette démarche de votre part. Puisque c’est ainsi, ne vous arrêtez pas là. Continuez votre promenade chez "toutes les personnes ressources du Burkina" car le Mogho est loin d’être le seul. Quand vous aurez fini cette tournée absolument inutile, vous irez vous poser enfin pour faire ce qu’on vous demande à savoir bosser pour votre pays ( et non pas vous balader chez vos "personnes ressources"). Si vous êtes incapables de réfléchir et de produire par vous-mêmes sans les "recommandations" de "personne ressource", dites-le franchement et débarrassez le plancher. Si tous les 20 millions de burkinabè devaient défiler chez "la personne ressource" avant de pouvoir réfléchir à quoi que ce soit et agir, l’an 2500 nous trouverait encore dans l’abîme et au point mort. Merci pour votre compréhension et que chacun reste à sa place.. Le coutumier reste le coutumier et l’Etat reste l’Etat !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique