Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 2 décembre 2022 à 22h00min
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

Le président de l’ALT, Ousmane Bougouma, a successivement rendu une visite de courtoisie au Mogho Naaba Baongho et au président de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), ce vendredi 2 décembre 2022.

Le Burkina Faso a entamé une nouvelle transition politique depuis le 30 septembre 2022. Officiellement installée le 11 novembre dernier, l’Assemblée législative de transition (ALT) a sacrifié à un devoir, ce vendredi 2 décembre 2022 à Ouagadougou. Son président Ousmane Bougouma, accompagné d’une délégation, a d’abord rendu visite au Mogho Naaba Baongho. La délégation qui l’accompagnait était composée de membres du bureau de l’ALT et de députés. Cette première visite, selon le président de l’ALT, poursuivait trois objectifs spécifiques. D’abord, s’abreuver de ses sages conseils. Ensuite, recevoir des bénédictions. Et enfin solliciter un accompagnement de l’empereur des mossé afin d’aider le Burkina Faso à sortir de la situation difficile dans laquelle il se trouve actuellement.

Le président de l’Assemblée législative de transition, Ousmane Bougouma

Reconnu pour ses efforts dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale, le Mogho Naaba Baongho a, au cours des échanges, soulevé quelques préoccupations dont la plus importante concerne la gestion des titres fonciers avec son lot de conflits qui font souvent les choux gras de la presse nationale. A toutes ces préoccupations, des résolutions ont été prises. Partant du constat que la question foncière pose un problème structurel dans notre pays et dans le souci d’y apporter des solutions, le président de l’ALT prévoit l’adoption d’un certain nombre de réformes mais aussi la tenue de concertations avec toutes les couches de la société. « Quant à la question de l’intégrité de nous, burkinabè, au regard du contexte dans lequel nous sommes, Sa Majesté nous a donné des conseils et nous nous engageons à les appliquer afin que nous retrouvons l’intégrité qui caractérisait le Burkinabè afin de développer notre vivre-ensemble et la cohésion sociale », rassure le PALT.

Le Mogho Naaba Baongho a dit sa disponibilité à les accompagner

Après le palais du Mogho Naaba Baongho, le président et sa suite se sont rendus au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME). A l’issue de leur entrevue qui a duré une trentaine de minutes, le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, a loué cette démarche. « C’est tout à fait normal parce que nos autorités doivent se rendre compte qu’ils ont besoin aussi de Dieu. Ils ont besoin d’être accompagnés par la prière. Ils ont besoin que le Seigneur, l’éternel notre Dieu, intervienne dans les affaires de notre pays. C’est fort de cela qu’ils sont venus nous rendre cette visite de courtoisie (…) », contextualise-t-il.

Le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, satisfait de l’initiative de l’ALT

Cet entretien a également permis à la délégation de recueillir des bénédictions et des conseils dans le but de mener à bon port ses missions. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Continent africain : La gouvernance globale stagne depuis 2019, le Burkina classé 18e sur 54 pays
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan de marginalisation ou de stigmatisation de la classe politique » (Me Ambroise Farama)
Vie des partis politiques : La composante « Autres partis politiques » pour des réformes inclusives
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les civils qu’on poursuit » (dialogue politique)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme actualisé remis au Premier ministre
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère de l’environnement formalisent leur collaboration
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration du secteur ministériel valide la programmation des activités 2023
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est possible de restreindre le nombre de partis, mais de manière subtile », estime le Pr Abdoulaye Soma
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire pour délibérer sur des projets de partenariats et des conventions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés