LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Situation sécuritaire au Burkina : Plus d’un million d’élèves privés d’école, Save the Children tire une fois de plus la sonnette d’alarme

Publié le mercredi 23 novembre 2022 à 14h48min

PARTAGER :                          
Situation sécuritaire au Burkina : Plus d’un million d’élèves privés d’école, Save the Children tire une fois de plus la sonnette d’alarme

Le Burkina vient de franchir la barre dramatique d’un million d’enfants affectés par la fermeture des écoles en raison de la crise sécuritaire. « A la date du 31 octobre 2022, le nombre d’établissements fermés est passé de 4 258 à 5 709 soit une hausse de 1 451 structures éducatives.

Ces fermetures représentent environ 22% des structures éducatives du Burkina Faso. Elles affectent 1 008 327 élèves soit 490 622 filles (48,66%) et 517 705 garçons (51,34%), ainsi que 28 919 enseignants soit 9 171 femmes et 19 748 hommes », indique le dernier rapport du Secrétariat Technique de l’Education en Situation d’Urgence.

Benoit DELSARTE, Directeur Pays de Save the Children, a déclaré :

« Il s’agit d’une situation dramatique qui interpelle les autorités et les différents acteurs du secteur de l’éducation. Pour l’heure, et vue l’urgence, il est primordial pour les gouvernants, les donateurs et la communauté humanitaire de trouver et financer des solutions alternatives immédiates pour atténuer les risques liés à cette situation ».
« Car, en plus de priver les enfants de leur droit à l’éducation et au développement intellectuel, la fermeture des classes les expose à de nombreux autres risques qui compromettent définitivement leur bien-être et leur avenir. Save the Children rappelle que la pleine mise en œuvre de la Déclaration sur la Sécurité dans les Ecoles (DSE) par tous les acteurs concernés est une condition indispensable à la protection du droit à l’éducation pour tous les enfants, surtout ceux vivant dans les zones impactées par les crises et les conflits ».

Fin

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bam : Des terroristes neutralisés dans la forêt de Paspanga