LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

Publié le jeudi 10 novembre 2022 à 22h35min

PARTAGER :                          
Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

Les membres de l’Assemblée législative de transition (ALT) seront installés le vendredi 11 novembre 2022 à 9h, indique un communiqué émanant de l’institution. Outre la validation de leur mandat, les membres procéderont à l’élection du président de l’ALT. En attendant, prenons connaissance avec quelques visages annoncés.

La mise en place de l’ALT, comme sous le MPSR I, répond à la volonté des forces-vives de la nation à travers les assises du 14 octobre 2022. L’institution comptera, comme la précédente, 71 membres.

En attendant l’installation et la mise en place des organes, on note que certaines personnalités de la première ALT (mars 2022-septembre 2022) font leur retour. De ces « come-back », Diakalia Koné, désigné pour le compte de la région des Cascades ; Daga Nassouri de la région de l’Est ; Dr Ousmane Bougouma du Plateau-central ; Inkouraba Damien/Youl de la région du Sud-ouest ou encore Adama Yasser Ouédraogo et Ousmane Diallo de l’ancien Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (ex-CFOP-BF), qui compte également sur sa liste, Yacouba Sawadogo et Moctar Sidiki Barry.

Pour les nouveaux entrants, on a, entre autres, Issouf Ouédraogo de la région du Nord ; le chef du canton de Orodara pour la région des Hauts-Bassins ; Kalifa Kabré de la région du Centre-sud ; Esther Bamouni du Centre-ouest ; Moussa Sawadogo du Centre-nord et Samadou Ouaré de la région du Centre-est.

L’ex-Alliance des partis et formations de la majorité présidentielle (ex-APMP) connaît aussi ses représentants à l’ALT. Il s’agit de Yaya Karambiri, Salif Yada, Mariam Sidibé et de Wilfried Prosper Bako.

Dans certaines composantes, le choix n’est pas partagé et les tractations se poursuivent. Les petits plats seront-ils dans les grands pour permettre une installation effective des membres au complet le 11 novembre 2022 ? La réponse dans 48 heures.

Pour mémoire, l’ALT se compose, en plus des entités ci-dessus référées, de personnalités désignées par le chef de l’Etat ; par l’ex-opposition non-affiliée (ex-ONA) ; par les autres partis ; par les Forces de défense et de sécurité et par les organisations de la société civile.

Selon l’article 13 de la charte de la transition, la fonction de membre de l’ALT est gratuite. Toutefois, ils perçoivent une indemnité de session. Aussi, et selon l’article 18, l’Assemblée législative de la transition est en session permanente dès sa mise en place.

O.L
Lefaso.net






PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2022 à 17:11, par AMADOU En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Du n’importe quoi encore. C’est vrai qu’après BLAISE qui a musulé le pays a sa guise pendant 27 ans il nous sera difficile de bâtir un état de droit fiable. N’est-ce pas Mr ABLASSÉ ? Vous chantez partout de la réconciliation nationale. Par où il faut commencer ? L’enterrement de SANKARA qui est une icône que vous avez bien connu. Votre fameux BLAISE a fini par demander pardon dans une lucidité qui dépend de Dieu. Allons seulement

  • Le 9 novembre 2022 à 17:35, par Mafoi En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Il aurait été plus professionnel de donner la liste même incomplète de ces 71 nommés qui devraient siéger dans cette incongrue assemblée

  • Le 9 novembre 2022 à 20:56, par Pam le Grand En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Ce n’est pas vrai de dire que la fonction de membre de l’ALT est gratuite étant donné qu’ils seront permennament en session. Ça fait au moins 900 000 Frs par mois pour chacun. Encore de la gabegie en perspective...

  • Le 9 novembre 2022 à 21:16, par Pam le Grand En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Ce n’est pas vrai de dire que la fonction de membre de l’ALT est gratuite étant donné qu’ils seront permennament en session. Ça fait au moins 900 000 Frs par mois pour chacun. Encore de la gabegie en perspective...

  • Le 9 novembre 2022 à 21:33, par De Balzac En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Ne serait-il pas mieux de publier la liste des membres de l’ALT, attendre la réaction de la "rue" avant de les installer ?. Surtout la liste du président. Ceci aurait l’avantage d’éviter ce qu’on a connu avec le gouvernement 1 du PM.

  • Le 9 novembre 2022 à 22:41, par KingBaabu En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Bonsoir tout le monde. Combien gagnent les membres de cette fameuse ALT par jour de session ? Y a-t-il un texte autre que celui qui disait 35mille par jour en son temps ?

  • Le 10 novembre 2022 à 15:01, par nyandé En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Encore les bizarreries de la politique Burkinabé ; dans quel système politique vous avez vu une assemblée législative en session permanente durant toute la législature ? toutes cette gymnastique à cause de l’argent ! le pire c’est que les acteurs de cette gymnastique croient que les autres burkinabé sont incapables de réfléchir et d’analyser pour déceler les mobiles de leur gymnastique : l’argent !
    Des députés qui se disent sans salaire et se mettent en session permanente pour accroitre leur revenu. Ce n’est pas le fait de prendre de l’argent qui est énervant mais plutot la tricherie (on sait que les députés ne seront pas en permanence en session ; donc c’est du mensonges !) et l’image de malhonnêteté que nos institutions reflètent dans la société. c’est dommage et pitoyable !

  • Le 10 novembre 2022 à 15:02, par nyandé En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    Encore les bizarreries de la politique Burkinabé ; dans quel système politique vous avez vu une assemblée législative en session permanente durant toute la législature ? toutes cette gymnastique à cause de l’argent ! le pire c’est que les acteurs de cette gymnastique croient que les autres burkinabé sont incapables de réfléchir et d’analyser pour déceler les mobiles de leur gymnastique : l’argent !
    Des députés qui se disent sans salaire et se mettent en session permanente pour accroitre leur revenu. Ce n’est pas le fait de prendre de l’argent qui est énervant mais plutot la tricherie (on sait que les députés ne seront pas en permanence en session ; donc c’est du mensonges !) et l’image de malhonnêteté que nos institutions reflètent dans la société. c’est dommage et pitoyable !

  • Le 11 novembre 2022 à 01:29, par TAMA En réponse à : Assemblée législative de transition : Validation des mandats des membres et élection du président le vendredi 11 novembre 2022

    En session permanente dès son installation !!!!!!!!!!!. Qu’est-ce que cette ALT va faire pour être en session permanente ? Cela me parait d’ailleurs bizzare vu le contexte du pays que des députés soient permanement en session. Tout le monde sait qu’il n’ ya pas et il n’y aura pas un volume d’activités qui justifient une mobilisation permanente des députés de l’ALT.

    Alors et Alors, la sagesse voudrait que les deputes unanimement renounce a cette session permanent ou bien tout simplement procéder à la révision de cet article le plus urgement possible pour supprimer cette idée de session permanente et s’en tenir à la réalite du terrain. Quand est-ce que ces députés iront prendre langue avec ceux qui les ont élus s’ils sont en session permanente ? Comment vont-ils gerer leurs familles s’ils sont en session permanente à Ouaga ? Et leur métier habituel, comment vont-ils exercer ?

    Si cette disposition est maintenue, je serai curieuse de savoir qui sont ceux des 71 députés qui accepteront de toucher ces "indemnités versus honoraires/salaires qui ne dit pas son nom".

    Toucher cet argent peut être percu comme une stratégie de contournement de la gratuité des mandats.

    CONSEIL aux élus de l’ALT : Refusez de toucher cet argent car ca pourrait vous suivre dans toute votre vie/carrière. Elaborez un programme de travail raisonable pour un début (histoire de maitriser les textes). Je pense que un mois suffit à un député qui vivait dans ce pays de s’imprégner des textes fondamentaux. Le reste, vous programmez les sessions comme d’ordinaire.

    S’IL VOUS PLAIT, PAS DE SESSION PERMANENTE PAR CES TEMPS QUI COURENT.

    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique