Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Lefaso.net • lundi 7 novembre 2022 à 19h44min
Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

(Ouagadougou, 7 novembre 2022). Ce samedi 5 novembre 2022, le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE, était avec les hommes du 14e Régiment Interarmes (RIA) de Djibo qui a été victime d’une attaque terroriste le 24 octobre dernier.

En chef de guerre, il est allé porter du réconfort à ses soldats et surtout les encourager pour la suite du combat qu’ils mènent pour la défense de la Patrie. « Félicitations pour le travail abattu, beaucoup de courage pour la suite », a dit le Président TRAORE au personnel du 14e RIA.
Sans langue de bois, le Capitaine a reconnu qu’il y a des dysfonctionnements qu’il faut rapidement corriger pour plus d’efficacité.

« Cela fait plus de deux (2) ans que certains sont déployés dans ce détachement (…) On ne peut pas imaginer ce que vous avez vécu durant tout ce temps. Mais vous êtes forts. Cela prouve que vous êtes capables de plus que ce que vous imaginez », a rappelé le Capitaine aux Hommes du 14e RIA de Djibo.

A ce propos, le Chef de l’Etat a promis que la relève sera désormais effective afin de permettre aussi aux soldats d’aller se ressourcer pour être plus efficaces.
Le renseignement et l’appui seront aussi présents désormais, selon lui.

À l’endroit des jeunes combattants nouvellement projetés sur le terrain, le Capitaine a invité à garder le moral haut, ce qui est à la base du succès des actions à entreprendre. « Maintenez votre potentiel, maintenez le potentiel », a lancé le Président TRAORE aux Hommes.

« Partout où le devoir va nous appeler, partout où les populations auront besoin de nous, nous irons. Nous allons reconquérir tout le territoire », a conclu le Capitaine Ibrahim TRAORE.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 7 novembre 2022 à 19:54, par M Lamine Zango En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

    Salut a tous
    Mon avis c’est bien mais son entourage doit l’empêche d’aller au front même s’il veut rendre

    Répondre à ce message

    • Le 7 novembre 2022 à 21:23, par A qui la faute ? En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

      Ne vous en faites pas, il est allé encourager les troupes comme l’ont fait Roch, Damiba et leur ministres de la défense.
      Il est revenu dormir à Ouaga. Vous pouvez être sûr que lui est ses bras droits s’occuperont désormais de l’économie, la coopération, les lois, etc.
      D’ailleurs l’accélération des attaques dans leur zone est simplement lié au vide qu’ils ont laissé

      Répondre à ce message

    • Le 7 novembre 2022 à 22:16, par Indjaba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

      Bien vu. C’est soit du populisme ou un mauvais management avec difficulté de délégation de tâches. C’est possible que cela soit un signe de difficulté à ’’’ faire faire’’’. C’est à dire que ses directives ne sont pas suivies et respectées. Dans une société les rôles sont bien définis. Imaginons que quelque chose l’arrive là-bas, c’est toute la nation qui sera paralysée pour des semaines et il faut tout reprendre. C’est bientôt deux mois et Les résultats de la reconquête tardent à venir. Au lendemain du coup, J’avais conseillé de produire un petit résultat pour commencer. Ex : rendre la voie Djibo Kongoussi praticable ou reprendre solenzo des mains des terros. Il faut absolument un tel résultat pour faciliter la communication sinon tout le reste n’est que gesticulation et diversion.....

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre 2022 à 06:05, par lepaysvamal En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

        Personnellement il y a des fois que je ne veux pas lire les commentaires des internautes. Ils justifient à souhait ce mal qui tenaille mon beau pays. Quelle que soit la volonté que nos autorités manifestent on trouve des gens qui sont prêts à saboter. Où allons avec cet esprit de diable ?
        Pour ma part je crois qu’on peut encourager le président.

        Répondre à ce message

      • Le 8 novembre 2022 à 14:00, par Le burkinabè patriote En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

        Forumiste Indjaba, vous êtes un oiseau de mauvaise augure comme tout bon burkinabè. Vous êtes de ceux-là qui soufflent toujours le chaud et le froid. Quand on va à droite, vous vous plaignez, vous geignez, vous vous roulez par terre, vous vous arrachez les cheveux, etc... Si entre-temps quelqu’un d’autre vous remplace et va à gauche, vous faites la même chose. Vous êtes de ceux-là qui aiment mettre les autres en difficulté et parler au hasard et critiquer pour critiquer. Hier, c’et vous autres qui disiez que Rock devait s’installer avec son gouvernement à Djibo ou à Dori. Ensuite, vous avez soutenu que Damiba ET son Etat major aussi devaient s’installer à Djibo. Que voulez-vous ? Vous êtes un réactionnaire, un anarchiste, une toupie, un singe.
        Laissez-nous avancer s’il vous plaît.
        Ce que le Président a fait,c’est pour galvaniser la troupe et surtout les jeunes qui veulent intégrer les rangs des VDP mais se laissent toujours habités par la peur et le doute. C’est un vrai gars. Ce n’est pas un type comme vous autres. C’est un homme de terrain. Il est pragmatique, vrai, intègre.
        Laissez-nous avancer s’il vous plaît. Chrrr !!!!

        Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2022 à 04:28, par Protection Totale En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

      Oui , il fsut absilument le proteger pour eviter une fin prematurée de notre revolution. J’ai peur qu’on lui fasse un coup a la Idrisse Deby.
      Maintenant qu’il est le chef de l’Etat il ne doit plus aller tout le temps au front sauf cas de force majeur. C’est trop riqué

      Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 20:11, par Barou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    MON CAPITAINE C EST VOUS ON A BESOIN AU FRONT
    C EST VOS COMMEENDATS,LIEUTENANT COLONEL,COLONEL,COLONEL MAJOR ET GENEREAUX FOURÉS DANS LES BUREAUX A OUAGA ET BOBO QU ON A BESOIN.
    DES GENS DONT LE PAYS A DEPENSÉ DE L ARGENT POUR LEURS FORMATIONS POUR SA DEFENSE.
    VOICI LE BESOIN PRESIDENT LE PAYS EN GUERRE MAIS DES OFFICIERS DABS DES BUREAUX.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 20:13, par L’étudiant noir En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Bravo et bravo 👏👏👏.Ça commence à venir.Une fois que nous sentirons le Thomas Sankara en vous,nous serons capable d’affronter même les États-Unis d’Amérique derrière vous.Dieu vous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 21:49, par TIENFO En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Tout à fait d’avis avec M Lamine Zango. Monsieur le président IB, on vous croit, on vous suit. Vous êtes le président de tous les burkinabè. Votre place n’est pas au front. Sachez que tout le monde ne vous aime pas . En témoignent vos collègues capitaines rapatriés du Togo. Il y a des puissants qui ne dorment plus de peur que vous allez vers les russes. Ne vous exposez pas. Même si certains éditorialistes estiment que votre place c’est au front. Tout comme certains reportages ne relèvent pas du domaines d’un PDG de journaux mais de stagiaires. Si IB a dit qu’il voulait aller au front avant d’être président du Faso, les choses ont changé. Il est maintenant président. On a vu ce qui s’est passé au Tchad avec le tout puissant Idriss DEBY. Le pays a besoin de vous pour mener la transition à terme.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 21:55, par S. DIALLO En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au Front

    DAMIBA nous a déjà déroulé plusieurs fois cette pièce de théâtre. Vous avez menti en insinuant que DAMIBA était avec les Forces spéciales Françaises pour l’évincer. Vous avez menti en disant que le pouvoir ne vous intéresse pas et aujourd’hui vous l’exercez et n’avez pas tenu parole. Vous avez dit que vous allez faire le job en 3 mois alors travaillez à respecter au moins une fois votre parole et épargnez nous ces cirques pour enfants qui ne vous crédibilise pas. Dans la tradition africaine la parole d’un homme est sacré et il doit la respecter coûte que coûte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 22:12, par De Balzac En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Les officiers supérieurs doivent soutenir les jeunes au front. Si c’est le cas, je vous jure qu’on mettra fin à la corruption et au détournement dans l’armée. Personne n’oserais détourner les fonds destinés à l’achat des armes et équipements si l’officier supérieur sait qu’il doit sa survie aux armes, munitions et équipements qu’ils utilisent. En outre, si es généraux, colonels majors, colonels et commandants rejoignent le front, on aura plus de cohésion dans l’armée. Ils ont tous fait l’école de guerre avant de porter leurs grades. Nous sommes en guerre. Le moment de la pratique est arrivé. Leur présence au front galvaniserait le mouvement populaire pour la défense de la patrie.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2022 à 07:55, par Pascal O En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

      Mon frère je suis d’accord avec toi. Mais pour ta gouverne, saches que , aucun Général, ni Colonel major, ni Colonel n’a refusé d’aller au front. Cette population d’officiers que je viens de citer a été simplement mis à l’écart. Parce que ces jeunes avaient l’ambition d’arriver au pouvoir. C’est ce que Rock n’a pas compris en les nommant à des postes de haute responsabilité : Commandant de Région, Chef de Corps. Aujourd’hui ces officiers ne peuvent plus aller au front au risque de se faire commander par des Lieutenants. C’est ça la réalité. Il y a plus de 100 Colonels Majors et Colonels qui sont à la maison et attendent tranquillement la fin du mois.

      Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2022 à 12:16, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

      On se tait seulement , sinon il n’est pas difficile de s’imaginer la complexité des choses. Voilà un capitaine devant qui des géneraux devront se mettre au garde à vous , parce qu’ilest déclaré chef suprême des armées. Je pense que c’est une délicate situation. Certes personne n’entendra un de ces officiers supérieurs se plaindre, mais cette incohérence qui s’est installée dans notre armée depuis le coup d’état du commandant Ouedraogo et qui a littéralement détruit la hierarchie dans l’armée nous a mis l’armée dans ce desordre qui se manifeste par une indiscipline générale ou les chefs ne semblent plus maitriser les subalternes. C’est ce qui explique que souvent des groupes de militaires font des descentes musclées sur les civils, parce qu’il n’y a aucune hiérarchie pour qui est respectée, sauf . Je pense quie nos officiers doivent faire leurs états généraux à l’interne et remettre les choses à plat à leur differences pour qu’on reparte sur de base solide. Dans le cas contraire , comme certains le disent la présence des généraux au front ne servirait à rien. Il faut retablir d’abord la discipline et l’autorité de la hierarchie ou s’en passer . Avoir une chose et son contraire s’avère impossible dans ce cas de figure.

      Pasakziri

      Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 22:17, par KingBaabu En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Et le cinéma continue. Au-delà du folklore, capitaine, faites ce que vous avez promis de faire en seulement trois mois. No grudge.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2022 à 12:44, par sabadokan En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

      Pourquoi toute cette avalanche de méchanceté dans vos propos ? Le geste que le Capitaine Président a posé est symbolique et fort louable. Avant lui, lequel de ses devanciers a tenu une arme pour faire un pas avec les soldats ? Pourquoi les Burkinabè sont foncièrement méchants comme ça ? Au lieu de l’encourager à aller de l’avant, vous ne faites que critiquer négativement alors vous ne pourrez même lever le petit pour contribuer à la lutte contre le terrorisme. C’est quoi ça encore ?

      Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2022 à 22:23, par warzat En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Aux frères FDS dans les différents fronts, il faut dire ceci : dans le civil pour une mission de 6 mois, on a constaté que l’équipe de terrain qui séjourne pendant tous les 6 mois sur le terrain produit un travail en quantité et en qualité inférieure à celle qui fait un roulement régulier. Du reste pour le président, il doit se souvenir que Feu professeur Sawadogo NIndawa a eu à leur dire que le rendement n’est pas proportionnel au long séjour sur le terrain. C’est pourquoi dans les mines il y a des roulements réguliers .
    Au regard de la chose militaire et à mon humble avis, la relève doit être aléatoire de manière à ce que l’ennemi n’aie pas l’information pour vous tendre des embuscades. Vous vous y connaissez mieux que moi et je suis certain que vous saurez comment faire. En toute fraternité et bon courage. Demeurez intègre et le divin vous protégera. En effet dans l’islam, la chrétienté et l’animisme, Dieu balise la voie de l’homme intègre contre le méchant.’’ Le méchant est entre autre celui qui accepte les présents en secret pour pervertir la voie de la justice’’.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 00:58, par Dada En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Le masque du capitaine Ibrahim Traoré est tombé ici apparemment. Je croyais qu’il avait tellement peur d’être empoisonné ou peut-être aussi de ramasser nos vilains microbes. Attention à la poussière et même au vent aussi pour votre précieux visage capitaine !
    Capitaine président du Faso, ne nous habituez pas pour le peu de temps qui vous reste de votre transition à vous exposer dans ces scènes militaro-propagandistes du grand chef guerrier qui n’a même pas peur d’être au front, avec tout l’accoutrement impressionnant qui mystifie les âmes sensibles qui flattent votre égo. L’heure n’est vraiment pas à ce genre de populisme et ce sera une perte de temps inutile pendant que 40% de notre territoire nous échappent actuellement entre les mains des terroristes djihadistes.
    je vous suggère dans le même sens que beaucoup d’internautes sur ce forum, de réorganiser l’armée et surtout de déployer les officiers qui dorment dans les jupes et les bars de Ouaga et Bobo ou ailleurs en oubliant qu’ils sont militaires, sur les théâtres d’opérations avec des objectifs clairs assortis d’une obligation de résultats. Si pas de résultats sur le terrain, renvoi de l’armée et point barre. Si vous êtes vraiment incapable de cela, c’est nous qui allons finir par vous renvoyer de Kosyam car il y en a marre d’être là à s’amuser et à regarder notre territoire se rétrécir et les gens mourir alors que des militaires sont formés et sont payés pour garantir l’intégrité et la sécurité de notre pays. Sortez du populisme, mettez-vous au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 06:06, par TANGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Internaute N°5 s. Dialo, il a menti à qui ?
    Tu voulais aller vite au et avoir le pouvoir ou quoi quand tu as entendu que ce n’était pas le pouvoir qui m’intéressait ? Donc tu voulais qu’il te remette ça ?
    Mais tu oublies que pour aller vite comme il l’a dit, pour bien faire comme il le dit, il faut avoir du pouvoir et pas n’importe lequel.
    Donc il faut qu’il reste au pouvoir.
    Mieux, les populations lui ont demande et ont donné un avertissement solennel au reste.
    S Diallo, reste tranquille, le boulot se fait et on a pas besoin de le chanter partout par ce qu’il y en a comme toi à l’affût du moindre détail pour extrapoler les choses.
    On sera libéré.
    LA PATEIE OU LA MORTS, NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 07:32, par Bollena En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    DAMIBA nous a déjà déroulé plusieurs fois cette pièce de théâtre. Vous avez menti en insinuant que DAMIBA était avec les Forces spéciales Françaises pour l’évincer. Vous avez menti en disant que le pouvoir ne vous intéresse pas et aujourd’hui vous l’exercez et n’avez pas tenu parole. Vous avez menti en disant que vous allez libérer le seul officier Combattant ZOUNGRANA qui monte au front. Vous avez dit que vous allez faire le job en 3 mois alors travaillez à respecter au moins une fois votre parole et épargnez nous ces cirques pour enfants qui ne vous crédibilise pas. Dans la tradition africaine la parole d’un homme est sacré et il doit la respecter coûte que coûte.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 08:09, par boss En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Mon capitaine, assurez-vous surtout que les choses tournent plus que normalement dans l’administration publique et militaire. Et beaucoup de problèmes au front seront réglés. Il faut des drones en masse et des systèmes de renseignements qui nous permettront d’observer tout le territoire.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 08:31, par numero1 En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    il est toujours bon que le "supérieur" aille encourager ses collaborateurs sur le terrain, mais j’espère que le Chef suprême était accompagner de son chef d’état major de l’armée. Il faut tout de même mettre chacun dans ses responsabilités. Le Chef suprême définit la vision et les objectifs à atteindre et le chef d’état major élabore la stratégie pour l’atteinte de ces résultats selon la vision. Cette stratégie est opérationnalisée par les chef de terrain et appliquée par les hommes de terrain. La population encourage son armée et participe à l’effort de guerre.
    Chacun doit jouer pleinement son rôle.
    Uni, rien n’est impossible.
    La Partie ou la mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 08:54, par Warba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Vraiment le Burkina fait pitié.nimporte qui se définit comme un nouveau Sankara et les incrédules applaudissent.En quoi et en comment on peut se proclamer de la ligne de Sankara sans même avoir posé un petit acte.Quelle est la ligne politique et idéologique de la junte ? comment peut on opérer un vrai changement sans les acteurs politiques au gouvernement.sankara était adossé sur le PAI,la LIPAD de Touré Adama,l’OCV(officiers communistes voltaïque),le mln/fpv,le CNR,les organisations de masses que sont les comités de défense de la révolution(CDR),,le parti du travail, l’union des luttes communistes (ULC/R) ,...... Sankara était bien organisé et avait annoncé la ligne révolutionnaire du régime.tole c’est pas tôle

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 08:58, par Wendmi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    On ne peut que souhaiter le succès au président de la Transition. Cependant, les mêmes dysfonctionnements dont il parle étaient déjà perçus et annoncés par son prédécesseur qui avait donné un délai de 5 mois pour un premier bilan en termes de reconquête du territoire. L’actuel estime qu’en trois mois les résultats seront là. Un mois s’en est écoulé, il pointe du doigt les dysfonctionnements au sein de l’armée et, j’ajoute, toutes les forces capables de défendre le territoire ne sont pas mobilisées. L’une des actions fortes qui devrait être immédiatement prise était la militarisation systématique de la police et le renforcement des capacités opérationnelles de la gendarmerie dont les prouesses sont reconnues. Sans quoi, les deux mois qui restent ne seront que chimères.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 09:00, par Samson En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Félicitations à @Indjaba & cies. Étant donné que vos claviers sont devenus vos kalachs, nous pouvons gagner cette guerre en toute confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 09:16, par Samuel En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    C ’est très bien de vous rendre sur le terrain pour encourager les troupes, mon capitaine. C’est ainsi que font tous les bons chefs. Mes félicitations et mes encouragements. Vous avez toute notre confiance et notre soutien.

    Ceux qui vous critiquent sur ce sujet font preuve de mauvaise foi.

    Toutefois, nous attendons toujours que vous sévissiez contre les sponsors du terrorisme, ceux qui entrainent, arment et financent les terroristes. ON NE PEUT PAS DISSOCIER LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME DE LA LUTTE CONTRE LES SPONSORS NÉOCOLONIALISTES DU TERRORISME. On ne peut pas dire : on va d’abord lutter contre les terroristes, vaincre le terrorisme et ensuite seulement nous occuper des sponsors des terroristes. C’est du blabla, de la démagogie et un moyen de maintenir le statu quo tout en se donnant des airs "révolutionnaires", car le terrorisme ne sera jamais vaincu de cette manière. IL N’Y AURA PAS DE VICTOIRE TOTALE CONTRE LE TERRORISME SANS LUTTE CONTRE LES SPONSORS DU TERRORISME.

    Il n’y aura pas de victoire totale contre le terrorisme tant que l’armée française sera présente au Burkina et au Sahel. Nous allons "neutraliser" tant et tant de terroristes, reconquérir tel ou tel village, etc., mais l’hydre terroriste renaitra toujours tant que ceux qui les forment, les financent et les équipent auront la latitude d’agir clandestinement sur nos territoires. Pour vaincre définitivement le terrorisme, CHASSONS L’ARMÉE FRANÇAISE DE NOS TERRES !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 09:30, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Tout ce qui est bon pour le moral de la troupe est bon à prendre.
    Mais faisons juste attention de ne pas reprendre les mêmes pas sous d’autres habits.
    Je dis et le repéte ; Il faut que nos officiers se retrouvent entre quatre murs pour applanir leurs différents et descendent ensemble au front consolider leurs liens. c#est dans la sueur et le sang que ces liens deviendront forts et durables. Donc au lieu de s’acharner sur les jeunes capitaines du MPSR1, faites revenir même Damiba, Zida pas pour les humilier ou pour satisfaire la foule, mais pour faire la paix des braves et que chacun se mette au service de la nation selon ses compétences militaires. On ne peut pas pendant qu’on rêve d’un renforcement de l’appui aérien gaspiller les compétences de trois jeunes pilotes. Non , c’est pas une bonne idée. Donc capitaine Traoré, c’est bien d’encourager la troupe, mais ne perdez pas de vue l’unité sincère de l’armée , surtout de ses officiers. Si vous le faites pas, ne soyez pas surpris qu’un jour vous vous reveillez avec des hommes devant qui vous vous teniez hier en chef entrain de pointer leurs armes sur vous. Travaillez à la cohésion de l’armée pour nous épargner des perpétuels recommencements.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 09:57, par Yeden CARINE En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Bravo au Président TRAORE et son équipe.
    Allez au front Armes en main est un message très fort.
    "Nous allons reconquérir tout le territoire" C’est un message fort, un message d’espoir et à la population et à nos combattants.
    Il est aussi important comme l’a souligné le Président de travailler urgemment à lever les disfonctionnements pour plus de résultats sur le terrain.
    Il est important également pour le président de continuer à être très proche de la troupe pour les galvaniser.
    Nous traversons des difficultés, mais nous avons foi que nous allons tenir et renverser la tendance. Chacun est un soldat, aidons nos FDS et VDP ensemble nous allons reconquérir la terre de nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 10:11, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Bonjour Passakziri,
    Je suis bien d’accord, le souci état que notre putschiste président de la transition ne se sent plus ’guerrier", ce qui fut pourtant le prétexte du et des coups d’état (sauf peut-être dans son accoutrement, qui diminue sensiblement et qu’il finira peut-être par abandonner) ; mais investi d’une grande mission de gouvernance nationale, ce qui me semble échapper à ses compétences et symptomatique de la négation de ses objectifs premiers.
    Je n’aime pas donner de grands conseils sur des sujets qui me dépassent, pourtant, il y a peu, je me permettais ceci :
    "Message à Traoré,
    A l’occasion de cette commémoration, je voudrais, une fois n’est pas coutume, lancer un appel.
    Très estimé putschiste et néanmoins président de la transition capitaine Traoré, sortez Zoungrana de sa cage et prenez avec lui, main dans la main, la tête d’un convoi de 200, 300, 400 véhicules en vidant les camps militaires de Ouaga, de Pô,... emmenant avec vous 2000 de nos vaillants militaires qui s’ennuient en ville et retrouvez le Nord, que nous avons perdu !
    Zoungrana a préparé un coup d’état,... dans la conjoncture actuelle, je m’en fout.
    Zoungrana a détourné des sous,... comme tout le monde,... dans la conjoncture actuelle, je m’en fout.
    La justice est indépendante,... quelle foutaise, vous et tous vos prédécesseurs avez largement démontré l’inverse.
    Vous, de votre coté, avez ciblé une urgence, fixé des priorités, vous avez des promesses, des engagements à tenir.
    Montrez donc le patriotisme et l’exemplarité que vos exhortations réclament tant chez le peuple"

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 10:20, par Damis En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    C’est vraiment dommage pour mon pays ! Quand je lis certains commentaires, c’est écœurant, tellement on sent de la haine dans certains cœurs (apparemment les partisans des DAMIB), et tu ne peux que te poser la question : pourquoi cette haine ?
    C’est pourquoi je crois personnellement que mon cher Président Ibrahim doit éviter d’aller au front, sauf pour des cas de force majeure, car cette haine qu’on ressent dans certains cœurs (très visible) montre à souhait jusqu’où ces "faux" burkinabè peuvent aller, rien que pour que le Président échoue ou qu’il subisse simplement le sort de Idriss DEBY du Tchad.
    Vraiment je ne sais plus comment qualifier les burkinabè. Sommes-nous devenus débiles jusqu’à ce point pour souhaiter que le malheur s’abatte de nouveau sur notre nation ?
    En tout cas, un conseil au Président Ibrahim : Ne partez plus au front qu’en cas de force majeure !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 11:02, par Sacksida En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Ecoutez un homme combattants operationnels reste tel et prions Dieu Sublime pour qu’il aide nos FDS et VDP dans cette guerre INJUSTE qui nous est impossee par l’imperialisme Occidental et des Valets locaux. Inchallah et Dieu Sublime est grand et aux Controle. A bas l’imperialisme internationale et tous les Terroristes et Grands Bandits. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 11:03, par Sacksida En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Ecoutez un homme combattants operationnels reste tel et prions Dieu Sublime pour qu’il aide nos FDS et VDP dans cette guerre INJUSTE qui nous est impossee par l’imperialisme Occidental et des Valets locaux. Inchallah et Dieu Sublime est grand et aux Controle. A bas l’imperialisme internationale et tous les Terroristes et Grands Bandits. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 12:23, par kon N’doungtouly En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Jusque là ,je crois au capitaine Président. Il est le seul chef de notre État depuis la crise sécuritaire ,clamer haut et fort devant tous officiers confondus subalternes à généraux qu’il est prêt pour sa patrie à donner ce qui lui est chère :sa vie ! Pensez vous que si ça ne venait pas de son tréfonds il pouvait le dire ?On dit de l’homme qu’il est très attaché aux valeurs humaines mais reste intraitable quand il le faut surtout la gestion de la chose publique.
    Ce qu’il faut souhaiter maintenant ,c’est l’humilité de la haute hiérarchie militaire pour reconnaitre que là où le peuple l’attendait ,il ne s’est pas manifesté ,maintenant que le fer de lance de l’armée a pris le devant ,qu’elle l’accompagne en se rattrapant ainsi ; il n’y a rien de mal que l’enfant fasse mieux que le père .C’est ce que nous attendons tous de nos enfants .

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 12:24, par songboudou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    Je ne vois rien extraordinaire à cette visite de terrain. Le capitaine IB est un militaire.Donc normalement, sa place c’est au front.Il a fait un coup d’Etat pour devenir Président Faso, avec l’onction d’un Conseil constitutionnel qui s’est définitivement discrédité en adoubant le premier putschiste,Damiba. En tant que chef de f’etat d’un pays en guerre, il est normal qu’il aille encourager les soldats au front.Avant lui, Roch et Damiba l’ont ait.Donc là aussi, rien de neuf sous le soleil du Faso.
    Mon problème c’est que tout se cinéma de visites sur le terrain, particulièrement à Djibo, qui dure depuis Roch, n’a rien changé à notre situation sécuritaire.Des paysans en "léké", sans aucune formation militaire, qui se nourrissent de dattes et de thé, mettent en déroute une soit disant armé nationale dont les soldats sur le terrain sont conduits par des lieutenants et des capitaines brillamment formés à l’Académie militaire de PO, soit disant l’une des meilleures de la sous région.
    Récemment j’ai échangé avec un officier d’un pays de la sous région, qui m’expliquait que les terroristes tiennent les militaires burkinabé en piètre estime, Parce que dés qu’on commence à tirer, nos éléments jettent leurs fusils pour se chercher.
    Je veux être optimiste pour ce pays, mais je n’y arrive pas.
    Et le problème de ce pays, c’est l’armée !
    N’eut été le fait que nous soyons en guerre, cette armée, il faut la dissoudre et recommencer à zéro.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2022 à 15:08, par Damis En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Capitaine TRAORE au front

    C’est vraiment dommage pour mon pays ! Quand je lis certains commentaires, c’est écœurant, tellement on sent la haine dans certains cœurs (probablement certains partisans de DAMIBA), et tu ne peux que te poser la question : pourquoi cette haine ?
    C’est pourquoi je crois personnellement que mon cher Président Ibrahim doit éviter d’aller au front, sauf pour des cas de force majeure, car cette haine qu’on ressent dans certains cœurs (très visible) montre à souhait jusqu’où certains burkinabè peuvent aller, rien que pour que le Président échoue ou qu’il subisse simplement le sort de Idriss DEBY du Tchad.
    Vraiment je ne sais plus comment qualifier les burkinabè. Sommes-nous devenus débiles jusqu’à ce point pour souhaiter que le malheur s’abatte de nouveau sur notre nation ?
    En tout cas, un conseil au Président Ibrahim : Ne partez plus au front qu’en cas de force majeure !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Boucle du Mouhoun : Deux employés de Médecin Sans Frontières assassinés
Burkina Faso : Une attaque dans la commune de Bani fait 25 morts, selon un bilan provisoire
Insécurité dans le Centre-ouest du Burkina : « Si rien n’est fait, la commune de Dassa (Sanguié) va disparaitre », alerte l’ex maire François Bacyé
Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à prendre à bras le corps la situation de la région de l’Est », estime Marcel Ouoba, journaliste
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la défense de la patrie repoussent une attaque terroriste
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze passagers découverts suite à un enlèvement par des hommes armés
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La situation dans le Sourou offre « un spectacle désolant et très préoccupant », indiquent des ressortissants
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par l’armée aux environs de Gourcy
Reconquête du territoire national : La situation s’est améliorée, selon le service communication des Armées
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les recherches se poursuivent pour identifier les auteurs", promet le gouvernement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés