Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • lundi 17 octobre 2022 à 16h59min
Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

Dans la déclaration ci-dessous, le président du parti Le Faso autrement Ablassé Ouédraogo, dresse un bilan satisfaisant de sa participation aux assises nationales qui ont abouti à la signature de la charte de la transition. Lisez plutôt.

EXAMEN ET ADOPTION DE LA CHARTE DE LA TRANSITION

Rentré de Johannesbourg le 13 octobre 2022, après avoir participé à l’Assemblée générale des partis Libéraux d’Afrique, j’ai conduit la délégation de la composant, les « Autres Partis politiques » aux Assises Nationales sur la conduite de la Transition au Burkina Faso.

Les Assises Nationales qui ont regroupés 300 participants représentant les forces vives de la Nation se sont déroulées dans la Salle de Conférence Internationale de Ouaga 2000, le vendredi 14 octobre 2022 de 08HOO à 22h30.

Les travaux ont été ouverts par le Capitaine Méda Marcel, Représentant du Président du MPSR et Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré.

La modération des débats a été assurée par Monsieur Basiaka Dao, de la Confédération Paysanne.

Le Colonel Célestin Simporé a présidé la Commission d’organisation et les travaux de ces Assises Nationales.

Les travaux se sont déroulés dans la courtoisie et dans un climat empreint de patriotisme, d’engagement, et de fraternité. La Charte de la transition a été adoptée à l’unanimité par l’ensemble des participants.

Les travaux ont été clôturés avec la signature à 22H30 de la Charte de la Transition et de l’Acte de confirmation de la Désignation du Président de la Transition, par le Président du MPSR et Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré.

Retenons pour l’essentiel que la Charte de la Transition, présentée en 4 titres et 27 articles avec un préambule, stipule que :

 Sa durée est de 21 mois à compter du 02 octobre 2022, ce qui est conforme à l’accord conclu avec la CEDEAO ;

 Le Président du MPSR est le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Forces Armées Nationales ;

 L’Acte de confirmation de la désignation du Président de la Transition consacre le Capitaine Ibrahim Traoré, Président de la Transition ;

 Les Organes de la Transition sont : Le Président de la Transition, le Gouvernement de Transition et l’Assemblée Législative de Transition ;

 Le Gouvernement de Transition est composé du Premier Ministre et de 25 Ministres au maximum ;

 L’Assemblée Législative de Transition, Organe Législatif de la Transition est composée de 71 membres dont la fonction est gratuite. Ils reçoivent, toutefois, une indemnité de Session.

 La répartition des membres de l’ALT est comme suit :20 personnalités désignées par le Président de la Transition, incluant une personne déplacée interne et un Burkinabè de l’étranger, 13 personnalités désignées par les forces vives des régions, 12 personnalités représentant les partis et mouvements politiques, 16 personnalités représentant les Forces de Défense et de Sécurité, 10 personnalités de la Société Civile incluant des représentants des secteurs privé et agricole, de la jeunesse , des femmes et des personnes vivant avec un handicap.

 Le Président de la Transition, le Premier Ministre de Transition et le Président de L’Assemblée Législative de Transition sont inéligibles aux élections présidentielle, législatives et municipales qui seront organisées pour marquer la fin de la Transition.

 Les missions essentielles de la Transition sont de :

• « Rétablir et renforcer la sécurité sur l’ensemble du territoire national ;

• Apporter une réponse urgente, efficace et efficiente à la crise humanitaire ;

• Promouvoir la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ;

• Engager des réformes politiques, administratives et institutionnelles en vue de renforcer la culture démocratique et consolider l’Etat de droit ;

• Œuvrer à la réconciliation nationale et à la cohésion sociale ;

• Assurer l’organisation d’élections libres, transparentes, équitables et inclusives ».
Ces Assises Nationales sur la conduite de la Transition ont permis de recadrer et de recentrer les actions de la Transition qui est en cours depuis le 24 janvier 2022.

Pour le Parti Le Faso Autrement et pour nous personnellement, la satisfaction est entière, d’autant plus que depuis le mois de mai, nous n’avons de cesse appeler les autorités du MPSR à recadrer leurs actions sur les objectifs initiaux déclarés au moment du coup de force qui ont convaincu la population dans son ensemble d’accepter le coup d’état.

Ces objectifs sont repris dans les missions décrite par cette charte.
Aussi, lançons-nous un appel à tous les Burkinabè patriotes à l’unissons autour des autorités du MPSR pour faire de cette Transition un succès. Ce qui ramènera la paix, la stabilité, la sécurité, la confiance et le développement au Burkina Faso.

La réconciliation nationale et le vivre ensemble harmonieux seront ainsi une réalité pour le bonheur des Burkinabè.
DIEU AIME LE BURKINA FASO

Dr Ablassé OUEDRAOGO
Commandeur de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 17 octobre 2022 à 17:07, par GHANDHYY En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Bonsoir,

    Desole.. Quand Sandoago a fait son bilan de 5 mois en debut septembre vous avez applaudi et confirme que son bilan etait tres satisfaisant.
    Please ne venez pas dire maintenant que vous aviez avertit qu’il y avait une deviation. C’est toujours vous les specialistes des declarations et retournement de veste. Les activites des partis politiques sont suspendues, donc svp reposez vous et laissez nous reflechir.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 17:47, par Wendinmi En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    On feint toujours d’être innocent dans la situation que le pays traverse. Toujours à l’affût des postes. Le MPSR II vous assez entendu sous le MPSR I pour se laisser avoir aussi platement. Tous ceux qui ont trahi une fois au moins, trahiront toujours et toujours tant qu’ils ne seront pas la tête de quelque chose qui leur permet et leur permettra d’exister.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 17:49, par Damoclès En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Honnêtement ne serait-il pas temps pour vous, monsieur le duc sans duché, d’arrêter cette politique de la girouette ? Cela vous sera sans doute plus utile

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 18:01, par Yapadra En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Ablasse c’est le plus ancien des faux types de notre pays. Un véritable cube maggi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 19:46, par Damis En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Les "ablasseries" du Faso .... Hum !
    Ablassé, même si tu n’étais pas satisfait, tu allais faire quoi ?! Rien du tout !
    Car cette fois-ci, le coup d’état est fait par le vrai peuple et pour le peuple.
    Donc si maintenant tu es satisfait de la façon dont le peuple veut gérer sa chose, c’est tant mieux ; sinon tu ne pouvais que prendre acte, Ablassé ! Et sachez que le peuple n’admettra plus qu’on lui falsifie sa vision. On vous met donc en garde ! Ngaow !
    En bon entendeur !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 19:47, par Adakalan En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Des personnages de ce genre doivent s’éclipser car ce sont vos petits fils qui sont aux affaires. Qu’est ce que quelqu’un comme Abladse peut encore apporté à ce pays. Des gens en perte de ligitimité qui bondisse sur toute les occasions pour se faire voir

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 19:49, par AHMED En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Oui ABLASSÉ dans ses ABLASSERIES est toujours en veste c’est pour pouvoir la retourner à chaque fois . Il ne porte pas de FASO DAN FANI. Le patriotisme de SANKARA lui aurait empêché de parler. Avec un grand boubou de LADJI la communauté musulmane lui aurait tapé dessus. Ce monsieur n’a pas honte

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 20:24, par Yaa sida En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Dans ce Burkina, nous allons tous voir. Nos politiciens ne doivent pas nous considérer comme des tarés
    . pourquoi ce retournement de veste de ce musulman mossi du plateau central ? Lui qui défendait bec et ongle le bilan Sandaogo. Président IB doit faire attention dans ses choix car beaucoup de nos intellectuels et politiciens ne pensent qu’à leur tube digestif. Attention mon capitaine Président.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2022 à 07:54, par KARIM En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    SI LA HONTE POUVAIT TUER CAR ENTRE LE 5 SEPTEMBRE 2022 ET LE 2 OCTOBRE ON A DEJA RETOURNER SA VESTE. KARISSAAAAAAAAAAAA

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2022 à 09:06, par Los En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Et pourtant ce Mr peut servir le Capitaine. Sans être de son parti ni partage son orientation politique, lorsqu’il était Ministre des Affaires étrangères, j’ai eu l’occasion de travailler avec lui au compte de mon Agence. Par son carnet d’adresse, il a fait venir au Burkina l’ensemble des bailleurs de fonds. En politique il faut toujours prendre les hommes sur leur force. Ablasse peut aider le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2022 à 11:38, par Mafoi En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Gbagbo disait que lorsqu’on marche,on laisse des traces.En effet je me rappelle qu’après le.discours bilan du faussaire damiba le 4/9/22,sur les plateaux de bf1,on a vu un ablasse ouedraogo presqu’au bord des larmes de crocodile déclarant qu’il était fier d’être Burkinabé après le discours du faussaire damiba.Moins d’un mois après,au lieu de la boucler,notre girouette en chef essaie de nous faire oublier son passé.C’est peine perdue d’autant que la video est sur youtube

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2022 à 13:12, par TIENFO En réponse à : Adoption de la charte de la transition : Le Faso autrement satisfait

    Il est temps que les politiciens fassent profil bas. Lors du contre-bilan le 4 septembre dernier, aucun parti n’a eu le barka pour dire au président DAMIBA, qu’il est passé à côté de la plaque et qu’il fonce droit dans le mur. Vous avez applaudi à vous rompre les pompes de la main pour flatter le soldat égaré. Norbert ZONGO, l’a dit, « ce ne sont pas les actions des hommes mauvais qui font le plus de mal, mais le silence des hommes bons ». Il a fallu que IB quitte son Kaya pour venir dire en face de l’Egaré DAMIBA le ressenti du peuple. Malheureusement, il n’avait pas encore fini de digérer les repas délicieux ingurgités aux Etats Unis avec la plus forte délégation jamais vue. Il a refusé d’entendre raison. Et voilà la suite. Il est temps pour vous politiciens et sociétés civiles de tout genre de garder le silence pour une fois. Dans 21 mois, vous reprendrez service avec vos programmes de société pour convaincre les électeurs à vous faire confiance. Pour l’heure, laisser les jeunes s’entourer de sang neuf pour faire avancer le pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est possible de restreindre le nombre de partis, mais de manière subtile », estime le Pr Abdoulaye Soma
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire pour délibérer sur des projets de partenariats et des conventions
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois d’exercice, le président de la délégation spéciale dresse un bilan « assez satisfaisant »
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de combat pour une nouvelle société… », lègue Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée par un nouveau retrait du projet de loi
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT consulte ses prédécesseurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés