Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève déplacé ne sera laissé dans la rue »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 4 octobre 2022 à 22h36min
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève déplacé ne sera laissé dans la rue »

La rentrée scolaire 2022-2023 est effective dans les lycées et collèges de la région du Sahel ainsi que dans les écoles primaires le lundi 3 octobre. Les autorités de la région sont passées dans quelques salles de classe et ont encouragé les élèves.

Le lundi 3 octobre 2022, c’était la rentrée scolaire au Burkina Faso. La région du Sahel n’a pas dérogé à la règle. Il était 7h30 mn à l’école "A" de Dori où nous avons fait un tour. Le personnel est présent. Les élèves les plus assidus sont présents. En file indienne, ces élèves entrent en classe à l’appel de leur instituteur ou institutrice tout joyeux de retrouver leurs anciens camarades. Vogna Traoré est le directeur de ladite école. Il nous confie que tout le personnel est sur place. Mais les informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux qui faisaient état du report de la rentrée ont fait que bon nombre d’élèves n’ont pas répondu à l’appel de ce 3 octobre.

El Hadj Aboubacar, directeur régional en charge de l’enseignement de base du Sahel.

De l’école primaire A de Dori nous mettons le cap sur le lycée Suudu Andal (lycée des religieux catholiques) de Dori. Dans ce lycée tout est fin prêt également pour le début des cours. Selon la directrice du centre, Sœur Suzanne Roamba, les cours ont débuté ce matin dans les classes de terminale et de troisième. « La peur est là. On ne peut pas dire la peur et puis abandonner. C’est avec confiance que tout le personnel accepte de s’engager pour accompagner les enfants dans la croissance humaine et intellectuelle. Que Dieu nous donne la paix, qu’il donne le courage à nos nouvelles autorités pour qu’elles nous accompagnent dans cette quête de paix », implore Sœur Roamba.

Vogna Traoré, directeur de l’école primaire publique A de Dori.

Quant à El Hadj Aboubacar, directeur régional en charge de l’enseignement de base du Sahel, il affirme que tout est prêt pour la rentrée scolaire 2022-2023, le personnel est présent, les fournitures également et les élèves sont aussi présents. « En dehors de la province du Yagha où nous avons quelques difficultés à faire repartir le personnel, tout se déroule bien. Dans cette localité tout comme Djibo on ne peut plus aller sauf par hélico ».

Sœur Suzanne Roamba, directrice de lycée Suudu Andal (lycée des religieux catholiques) de Dori.

Quant au nombre d’écoles, il a considérablement baissé, de 1102 écoles les années antérieures, cette année la région du Sahel ne compte que 197 écoles ouvertes réparties dans les zones sécurisées. A cette préoccupation, le directeur régional indique que ce n’est pas le nombre d’écoles qui préoccupe, mais comment repartir avec ces écoles qui existent. Le personnel et l’encadrement ont bien compris la vision, a-t-il laissé entendre.

A l’en croire, dans les semaines qui viennent, beaucoup de choses vont évoluer. Quant aux élèves déplacés internes, le directeur régional souligne qu’il n’y aura aucun d’entre eux dans les rues par manque d’écoles dans la région du Sahel. Pour lui, toutes les stratégies seront développées pour que ces enfants regagnent le chemin des écoles.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la paix
Commémoration de la journée internationale des personnes handicapées à Ouahigouya par la CORAPH NORD et ses partenaires.
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint des dérives graves sur la sécurité des Burkinabè
Ouagadougou : La police nationale met fin aux agissements de présumés contrebandiers
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs militent pour une constitutionnalisation de la chefferie coutumière
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les villes de Kaya et de Fada (Décret)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres boycottent
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, nouveau chef d’État major particulier de la présidence du Faso ?
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam sensibilise à travers un panel public
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une semaine de dépistage gratuit au sein du Centre national de lutte contre la cécité
Planification familiale au Burkina : Le plan national 2021-2025 en phase de dissémination
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes formées sur le genre et le développement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés