Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Répartition des droits d’auteurs du mois d’août du BBDA : 26 557 bénéficiaires appelés à la caisse à partir du mercredi 31 août

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • mardi 30 août 2022 à 21h43min
Répartition des droits d’auteurs du mois d’août du BBDA : 26 557 bénéficiaires appelés à la caisse à partir du mercredi 31 août

La répartition des droits d’auteurs du mois d’août 2022 des membres du Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) débute le mercredi 31 août 2022, à partir de 8h à Bobo Dioulasso et à Ouagadougou. 26 557 bénéficiaires devront se partager plus de 812 millions de francs CFA. L’information a été donnée ce mardi 30 août 2022, au cours d’un point de presse.

Les membres du Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) sont appelés à la caisse à partir du mercredi 31 août 2022 à 8h, à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso. 26 557 bénéficiaires se répartiront plus de 812 millions de francs CFA au compte de la répartition des droits du mois d’août 2022. Ces droits ont été collectés au cours de l’année 2021. Et ceux en répartition sont les droits de reproduction mécanique (DRM), les droits de reproduction par reprographie (RRO) les droits voisins, les droits dus à la rémunération pour copie privée (RCP) et les droits provenant des sociétés sœurs d’autres pays.

Des précisions de la directrice des répartitions, Armel Compaoré, tout au long de l’année 2021, 1,582 milliards de francs CFA ont pu être collectés. A cela s’ajoutent plus de 339 millions de francs CFA qui est le montant des droits en instance des années 2018, 2019, 2020, 2021, février et mai 2022. Ce qui fait un total de plus 1,78 milliards de francs CFA. Elle fait constater que ce montant connaît une légère hausse par rapport à l’année antérieure qui était de plus 1,326 milliards de francs CFA, malgré le contexte sécuritaire difficile que traverse le pays.

La directrice des répartitions, Armel Compaoré a précisé que la hausse constatée dans la collecte n’est pas synonyme de hausse au niveau des droits des membres du BBDA

A l’issue des prélèvements statutaires, c’est exactement plus de 812 millions de francs CFA qui seront répartis. Une hausse de 5% du montant réparti au cours de l’année 2021, pour la même période qui était de plus de 771 millions de francs CFA. Une autre précision de la directrice des répartitions qui mérite d’être soulignée, ce sont les droits provenant de l’étranger. Ces droits, a-t-elle affirmé, sont des droits envoyés par les sociétés étrangères sœurs du BBDA. Ces droits sont issus de l’exploitation des œuvres du répertoire du BBDA sur leur territoire. Ce montant est estimé à 26 millions de francs CFA.

Une optimisation à Bobo Dioulasso et à Ouagadougou

Revenant sur le mécanisme de collecte, au regard de la situation sécuritaire, le directeur général du BBDA, Samuel Garané a rappelé que le dispositif de collecte de recouvrement repose sur une base de données des utilisateurs. Cela veut dire que le BBDA a un dispositif qui permet de savoir dans toutes les localités, les utilisateurs des œuvres artistiques et littéraires. « Il se trouve que nous ne pouvons plus accéder à certaines zones du fait de l’insécurité. Nous optimisons dans les deux principales localités qui sont Ouagadougou et Bobo. Cette optimisation consiste d’abord à détecter de nouveaux utilisateurs et à travailler à sensibiliser les utilisateurs afin qu’ils payent les redevances », a-t-il souligné.

Selon le DG du BBDA, Samuel Garané, des discussions sont en cours avec des institutions financières pour permettre aux membres du BBDA de faire des demandes de prêts.

Il a informé qu’une réévaluation de certains contrats d’exploitations sera lancée parce que, a-t-il jugé, certains contrats ne sont pas à leurs justes valeurs. Cela se fera, a-t-il poursuivi, en tenant compte du niveau d’exploitation des œuvres. Par ces mécanismes, le BBDA espère maintenir le cap. Très souvent interpellé sur les montants que les bénéficiaires vont recevoir, M. Garané a terminé par relever que le montant maximal de cette répartition avoisine les 10 millions de francs CFA et le droit minimum, même en cas de non exploitation d’une œuvre 2650 francs CFA, pour cette année.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Saccage des instituts français : « On peut changer les choses sans faire appel à la violence », rappelle Patrick Kabré
Ciné Neerwaya : Le Fespaco lui doit sa survie
Consommation des produits locaux au Burkina : Le ministre du commerce visite le restaurant « Mam Sank »
Prix Prosper Kompaoré au Burkina : Cinq Burkinabè et un Béninois lauréats
Artisanat : L’art africain à la rencontre du public de New York
Semaine nationale de la culture (SNC 2022) : Le comité national d’organisation de la 20e édition officiellement installé
Rencontre littéraire à Ouagadougou : « La culture peut sauver une nation en crise », croit Roukiata Ouédraogo
Radio Kawral de Dori : Une compétition de slam et de culture générale pour occuper sainement les jeunes vacanciers
Semaine de la critique du cinéma de Ouagadougou (SECRICO) : 17 films analysés lors de cette 6e édition
Musique : Pour ses 30 ans de carrière, Ella Nikiema prévoit un grand concert
Musique : La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) en préparation
Marché international du cinéma et de l’audiovisuel africains 2023 : Les inscriptions sont ouvertes, elles se font entièrement en ligne
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés