Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Ce que tu ignores vaut parfois mieux que ce que tu sais» Proverbe africain ; Les proverbes et expressions africaines (1998)

Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • vendredi 12 août 2022 à 23h20min
Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

Elles sont nombreuses ces personnes qui sont descendues dans les rues de la capitale économique, Bobo-Dioulasso, dans l’après-midi de ce vendredi 12 août 2022, pour dire non au « néocolonialisme français ». La manifestation est portée par le Mouvement M30 Naaba Wobgo pour exiger entre autres le départ de l’ambassadeur Luc Hallade, la rupture de tous les accords de coopération militaire et économique ainsi que la fin de l’expertise technique internationale et le retrait des assistants techniques des institutions burkinabè.

Malgré l’interdiction de la marche de protestation contre la politique française, les membres du Mouvement M30 Naaba Wobgo ont voulu se faire entendre à Bobo-Dioulasso. A cet effet, ils ont d’abord rencontré la presse bobolaise au « Jardin la renaissance » pour livrer le contenu de leur déclaration, puis pris d’assaut les artères du centre-ville pour une parade à motos. Dans leur déclaration, les militants du Mouvement M30 Naaba Wobgo ne sont pas allés du dos de la cuillère pour dénoncer « l’impérialisme occidental » et exiger le droit au respect, à la liberté et à la souveraineté nationale.

L’arrivée des manifestants au « Jardin la renaissance » pour la conférence de presse

Ils invitent aussi le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, à se rallier au peuple burkinabè. « Nous ne sommes pas contre le MPSR, mais si le MPSR est un obstacle pour la paix au Burkina Faso, nous serons obligés d’aller contre lui. Si le MPSR veut nous bloquer la route contre nos revendications, nous serons obligés d’aller contre lui. C’est pourquoi nous demandons à ce que le MPSR se rallie aux aspirations du peuple ; que le président Damiba se rallie au peuple s’il veut son soutien », ont-ils prévenu.

Les participants à la conférence de presse du Mouvement M30 Naaba Wobgo

Selon le coordonnateur régional dudit mouvement, Nestor Poodassé, cette marche a été voulue pour exiger un certain nombre de points. Il s’agit du départ de l’ambassadeur français au Burkina Faso qui aurait tenu des propos discourtois à l’endroit du gouvernement et du peuple burkinabè. Aussi, dans leur déclaration, ils exigent le retrait de tous les assistants techniques français des institutions burkinabè qui, selon eux, sont des sources d’aliénation, d’espionnage et d’otages des politiques de développement et de souveraineté du pays.

« Nous exigeons la résiliation immédiate des accords militaires avec la France et la suspension des accords économiques en retirant l’expertise technique internationale afin de réaménager ces accords pour un équilibre des intérêts gagnant-gagnants », a indiqué Nestor Poodassé. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 août 2022 à 20:35, par caca En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Mes félicitations à la police et vive la matraque du policier. S’ils veulent le désordre montrer les que le pays est gouverné deh. Frapper bien les fesses et les pieds c’est bon pour la santé. Les terroristes urbains, on doit faire beaucoup attention.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2022 à 20:58, par MyMy(TrollDePoutineKremlin) En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    - Courage les gars. Seule la lutte paye. Votre combat, notre combat est noble et légitime.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2022 à 04:03, par Alexio En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Les Ambassadeurs Francais dans le monde avec leurs casserolles qu ils trainent derriere eux rentrent dans les annales de la diplomatie internationale de la France. De Hong-Kong en Guinee, au Tchad, en Cote D Ivoire, au Mali, enfin le Burkina Faso.

    La liste est longue. Je vous recommande de lire Thomas Dietrich, un journaliste francais. persona non grata en Guinee et au Tchad sous Alpha Conde et Idriss Deby.

    Le denominateur commun. L ingerance dans les affaires ds pays qu ils ont ete accredites. Ils sont plus des representants du peuple francais mais des grandes firmes francaises en Afrique. Yves le Driant est l incarnation de cette diplomatie des affaires louches.

    Les scandales diplomatiques est du au manque de la grandeur d ame dont ses diplomates francais avaient dans le passe malgre la Francafrique sous Foccart le gendarme de l Afrique et faiseur des rois a son epoque.

    Le declin de la France en Afrique est deja comsommee aupres de la nouvelle generation.

    Malgre que les scandales l empire francais ne veut pas mourrir en Afrique. Il n a pas d autres options innovatives sans elle. La France est entrain de diversifier ses investissements dans les pays anglophones. Tandisque par le biais du CFA et des comptes d operations nous travaillions pour la France.

    Toutes transactions internationales passent par le peage financier de ce pays sangsue qui enclave notre independance economique,militaire et politique.

    J ai appris que ces comptes d operations sont supprimees aujourdhui, mais les defis a relever sont une nouvelle monnaie autonome pour les pays de la CEDAO pour piloter la politique monetaire de l organisation sans les mains-mise de la France.

    Pas d independance politique, economique et militaire sans independance monetaire.

    La lutte continue.

    Moderateur ma liberte d expression demande protection.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2022 à 09:14, par porto En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    C’est bien l’africain ça !!Toujours entrain de d’accuser les autres de sa situation.Bande d’ignorant si vous pensez que votre malheur vient de la France vous vous foutez le doigt dans l’œil.la Russie est enlisé en Ukraine et elle se cherche. Demandez au malien si leur coopération avec les russe a régler le problème !!allez y chercher travail c’est mieux pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2022 à 10:09, par HUG En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Le mpsr avec un ancien rsp putschiste.est venu restaurer le cdp et blaise compaoré.Mais le mpsr oublie vite : votre mentor blaise compAoré etait craint mais il a fui un plein 11heures .

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2022 à 06:53, par Yacouba En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Vous êtes complètement ridicules ,
    vous faites pleurer de rire avec vos revendications d un autre âge
    Toujours accuser la france , au lieu de relever votre pays
    Tous ces ,manifestants , ne doivent pas être de grands travailleurs !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2022 à 14:28, par billy billy En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Et quand vous faites vos marches ne parlez pas du peuple mais de votre m3 ou 30 là un groupuscule n’est pas le peuple merde.
    Toute chose que la précipitation ne peu aboutir.
    Mobilisez vous et allez à Djibo Diapaga ou Nassoumbou pour chasser les mauvaises personnes là les burkinabè vont vous soutenir. Mais au moment ou tout le monde cherche des solutions à des problèmes plus sérieux, vous c’est marcher qui vous intéressent.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2022 à 13:53, par Emil En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Bientôt la France va partir du Burkina. Il ne restera alors plus que les russes et les djihadistes. Bon courage, entre la peste et le choléra !

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2022 à 12:01, par Alpha2025 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    On dénonce des accords avec la France. Soit. La même Monique Kam exigeait il n’y a pas longtemps la dénonciation des accords de défense avec la France. Sur un plateau télé, lors d’un débat, quelqu’un de plus averti qu’elle lui a montré qu’il n’y a jamais eu d’accord de défense entre la France et la Haute Volta, ni le Burkina Faso. Il y a juste des accords de coopération. Qu’elle demande la résiliation de ces accords, je veux bien. Elle n’est pas la seule. Sauf que jusqu’à présent, personne n’a pointé tel ou telle disposition de ces dits accords qui soit défavorable aux Burkinabè. Est-ce un refrain de principe que l’on répète à qui veut l’écouter ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2022 à 14:56, par Fin de tout.. En réponse à : Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina

    Compris depuis la France.
    Il faudrait donc arrêter d’apporter tout soutien au Burkina. Cela risque de manquer aux habitants.
    Ne mélangez pas les dirigeants du pays avec leurs habitants qui n’y sont pour rien.
    Quant à ceux qui traitent les affaires au Burkina, si les responsables ne font pas respecter les droits fondamentaux en matière de commerce, ils lèsent le peuple.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité dans le Centre-Nord : Entre préoccupations et engagements renouvelés à soutenir les actions de la Transition
Burkina : Le MPC d’Idrissa Nogo souhaite que le coup d’Etat du MPSR 2 soit le dernier
Dépolitisation de l’administration publique : Les députés adoptent le projet de loi
Audit de l’Assemblée nationale : "Une manigance politique et des règlements de comptes personnels", dénoncent les avocats de B. Alassane Sakandé
Révolution démocratique et populaire : Un ex-CDR plaide pour que l’Etat "immortalise" le Pr Guillaume Sessouma
Burkina : Toute utilisation de l’image du président de la transition est désormais soumise à autorisation
Burkina : Et si on mettait fin aux coups d’Etat ?
Assemblée législative de transition : La restructuration des zones non-loties au cœur des échanges
Assurance maladie universelle au Burkina : La mise en œuvre soumise à débat devant la représentation nationale
Burkina : Le ministère de la Fonction publique passe en revue le Cadre sectoriel de dialogue « Gouvernances administrative et locale » (CSD-GAL)
Paul Henri Sandaogo Damiba : « Nous avons eu beaucoup de résultats, mais on n’en a pas parlé »
Secteur agro-sylvo-pastoral : Le président décline sa vision de permettre à chaque Burkinabè de bien manger et à sa faim
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés