LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

Publié le vendredi 15 juillet 2022 à 22h39min

PARTAGER :                          
Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

La posture du président de l’ex-parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Bala Alassane Sakandé, lors du coup d’Etat du 24 janvier 2022 est toujours mal digérée par des militants du parti. Déjà touché par des bisbilles internes, le MPP connaît des fractures depuis ce coup qui a porté un arrêt à son pouvoir (novembre 2015- janvier 2022). En témoigne ce mémorandum d’un groupe de militants de la diaspora qui estiment que pour n’avoir rien fait pour résister au coup d’Etat du MPSR, Bala Alassane Sakandé doit tirer les « conséquences immédiates, et déposer sa démission pure et simple ».

Ces militants, visiblement remontés, reprochent au président Bala Alassane Sakandé, et dans une moindre mesure, à la direction du parti d’avoir, été passifs face au coup d’Etat, pensent qu’il faut poser le bon « diagnostic et apporter des solutions idoines ». C’est pourquoi appellent-ils à faire de la prochaine réunion du Bureau politique national (BPN, le samedi16 juillet 2022, selon eux), celle de la décantation. Dans leur analyse, ces militants soulèvent trois grands faits majeurs qui ont, de leur avis, contribué à saper les idéaux et les équilibres du parti.

« La tragique disparition d’un de nos pères-fondateurs, le camarade président, Feu Dr Salif Diallo, le 19 août 2017, et bien entendu, l’épineuse équation de sa succession au sein de l’hémicycle. Il est à noter ici, que la nouvelle Assemblée nationale qu’il avait promise au peuple burkinabè au lendemain de son élection au perchoir, n’a toujours pas vu le jour. Hélas, s’exclame-t-on ! Ensuite, le IIe Congrès extraordinaire en septembre 2021, à l’issue duquel, le camarade président, Simon Compaoré a été ‘’sorti’’, pour le citer. Il est à noter ici, que dix mois plus tôt, il avait magistralement et victorieusement conduit la campagne du camarade candidat, Roch Marc Christian Kaboré. Enfin, le coup d’état du MPSR, le 24 janvier 2022, remettant en cause non seulement toutes les batailles démocratiques remportées jusqu’ici par notre parti MPP, mais aussi les principes fondamentaux de l’Etat de droit. Les évènements récents liés au retour au bercail de Blaise Compaoré l’attestent. Il est à noter ici, que ce coup d’Etat n’a observé aucune résistance en face de la part de la direction actuelle du parti, son président ayant pris la poudre d’escampette, ainsi que certains autres camarades cadres. Ce coup d’Etat est passé comme une lettre à la poste, s’exclama le citoyen lambda ! », présentent les signataires, avec à leur tête, Gilbert Zemba, se présentant comme membre du BPN.

Selon eux, la session du BPN à venir doit donc courageusement affronter ce qu’ils qualifient d’incontournables questions essentielles et apporter les solutions idoines. Pour ces mécontents, la première question essentielle est le changement de la direction actuelle du parti.

« Il s’agira aussi de dire pourquoi avons-nous perdu le pouvoir, car c’est après la dernière session du BPN tenue le 13 novembre, que cela fut. Un véritable coup de massue sur les ambitions de notre parti, et même sur son équilibre, largement remis en péril ces derniers mois. (…). Nous revenons ici sur ce fait majeur cité plus haut, qui, pour nous, est une question à élucider lors de cette tenue du BPN, car la manière dont le parti a vécu et géré la situation du 24 janvier 2022 et des jours suivants est totalement inadmissible. Il est évident qu’une véritable cacophonie s’est installée dans cette gestion lamentable, à tel point que les responsabilités doivent être situées et les enseignements tirés. Qui l’aurait cru ? Que le putsch ait pu s’imposer sans la moindre résistance est forcément révélateur de la mauvaise santé et de la mal-gouvernance du parti. D’emblée, où était le président du parti ? A-t-il préféré, comme il l’a souligné de ses propres mots, sa mise en sécurité durable pendant huit jours par rapport à la survie du système, et du parti ? Puisqu’à l’écouter, il se serait mis à la disposition de sa garde pour ‘’sauver son nez ’’ en se passant de toutes communications. Bravo lui disons-nous ! C’est l’exemple à suivre d’un vrai leader ! », chargent les contestataires avant d’inviter le président du parti, Bala Alassane Sakandé, à tirer les « conséquences immédiates, et déposer sa démission pure et simple ».

Au-delà de M. Sakandé, le groupe de militants invite des membres du Bureau exécutif national, sans les citer, à faire leur auto-critique . « Le siège national du parti a été drastiquement dépeuplé les jours suivants le putsch, pire, que certains d’entre eux de cette même direction aient tenté de prendre la poudre d’escampette (suivez notre regard !). (…). Du côté de la direction de notre parti, le langage est totalement incohérent sur le présent, et l’avenir. Nous, militants, avons besoin de plus de visibilité, de plus de cohésion et d’unité. Nous estimons que le président actuel du parti est venu comme par ‘’effraction’’ et par ‘’parachutage’’ et qu’il n’a ni l’expérience politique ni la carrure de véritable rassembleur qu’exige un tel poste, à la tête du parti du soleil levant, grand parti de notre pays, comportant en son sein des « militants historiques », et de très nombreux intellectuels ayant exercés de hautes responsabilités sur le plan national, comme international. Personnage très clivant, il a véritablement du mal à se passer de son égo et de son style pour viser l’intérêt de tous. Pour nous, il n’est pas allé à l’école du Trio R-S-S (Roch-Salif-Simon, sa gouvernance le confirme), car si les pères-fondateurs avaient eu le même comportement, notre parti, le MPP n’aurait certainement pas vu le jour, et le funeste projet de modification de l’article 37, serait entériné », s’insurgent ces militants de l’ex-parti au pouvoir.

C’est dire donc que le MPP risque de faire l’actualité dans les jours à venir, après celle de la démission de Mossé Abdoulaye et compagnie.

O.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 15 juillet 2022 à 12:38, par kap En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Retour du gourdin . A quand une vision politique efficiente à l’endroit de nos populations . Les coups bas continuent aux détriment de la fameuse réconciliation quand aux sein des partis et osc , son odeur même ne se fait sentir .

  • Le 15 juillet 2022 à 12:42, par kap En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Retour du gourdin . A quand une vision politique efficiente à l’endroit de nos populations . Les coups bas continuent aux détriment de la fameuse réconciliation quand aux sein des partis et osc , son odeur même ne se fait sentir .

  • Le 15 juillet 2022 à 13:20, par billy billy En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Nous demandons le retour de Simon Compaoré. Lui au moins c’est un homme il n’allait pas laisser le coup d’état s’imposer de cette manière.

  • Le 15 juillet 2022 à 13:34, par Wendinmi En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Ça n’arrive pas qu’aux autres. Notre parti ne méritait pas ça. On le sentait tout de même venir, car il a été dirigé dès sa création comme l’avait été le CDP : sur le copinage sans aucun égard pour les militants convaincus et bosseurs, sur les amitiés et les liens de famille, sur la ploutaucratie. Toutes choses qui expliquent que chacun est resté chez lui dès les premières annonces du coup d’état.
    Une refondation s’impose.

  • Le 15 juillet 2022 à 13:59, par Bebeto En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Si vous êtes des vrais militants du parti MPP, et mieux du BPN, assister aux réunions et aux différentes rencontres des instances du parti et donnez vos points de vue. C’est cela lz démocratie interne.
    Votre écrit n’est qu’un trac qui ne vous honneur pas. Qu’elle est votre représentativité, pour vouloir imposer de telles idées ?
    Aucun parti politique sérieux ne saurait tolorer la dictature d’une minorité ou la monarchisation comme c’est le cas dans certains partis politiques.
    Le MPP regorge de grands Hommes politiques pétris d’expérience qui sauront comment gérer le parti de façon démocratique.
    Participez aux réunions des instances du MPP et défendez vos points de vue, si ça passe OK, autrement soumettez vous aux décisions de la majorité. C’est cela les règles basiques de la démocratie interne dans un parti politique.
    Vous n’irez nulle part avec une telle formule qui n’est que de l’agitation stérile.

  • Le 15 juillet 2022 à 14:06, par ancien En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Pas étonnant dans ce Burkina où la politique est une sorte de dispute au tour d’un morceau de viande entre lions, tigres, hyènes, lycaons, vautours et autres animaux de la brousse. Le morceau a disparu, chacun retourne d’où il venu.

  • Le 15 juillet 2022 à 14:18, par 100kara En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Le nouveau Burkina des Hypocrites & ingrats.
    Seul DIEU nous jugera et chacun portera sa croix au moment venu.
    Vraiment triste quand même bien je suis apolitique.

    Le temps est maitre !!!!!

  • Le 15 juillet 2022 à 15:07, par nyandé En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    IL est bon que les journalistes de Faso.net ne se positionne pas en porte-paroles de groupes politiques. Si un groupe veut partager un message, il prend son courage en main et publie son texte, point.

  • Le 15 juillet 2022 à 16:54, par Ouedson En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Ok.Une fois qu’on perd le pouvoir c’est la haine et la division.Apres le FPi en côte d’ivoire s’en suit le CDP avec pour fils le mpp.j’ai toujours dit que les politiciens passent mais le Burkina Faso demeurera toujours.L’essentiel c’est le Burkina.En plus Mr Bala Sankadé ne pouvait pas faire échec à ce coup d’état parce que rares sont des burkinabè qui accepteront d’être tuer comme en 2015 au profit d’un quelconque individu.ce temps est révolu.Exemple rien que hier en côte d’ivoire Mr Alassane Ouattara a eu une rencontre avec ses prédécesseurs (Bédié et GBAGBO).Les perdants sont ceux qui sont morts pour ces trois.

  • Le 15 juillet 2022 à 17:15, par Ka En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    ’’’’’’’’’’’’Puisqu’à l’écouter, il se serait mis à la disposition de sa garde pour ‘’sauver son nez ’’ en se passant de toutes communications.’’’’’’’’’’’’’’

    Ce que le jeune Bala n’a pas compris en politique, c’est que le populisme se limite, ou on est grillé. Nous pouvons dire de tout sur Simon Compaoré, mais en gestion de parti politique il est champignon dans notre pays. Du CDP au MPP après Salif Diallo, c’était une personne qui est très attaché aux membres et les sympathisants de son parti de l’intérieur comme a l’extérieur, c’est pourquoi les sections de l’intérieur ou a l’extérieur le respecte. Exemple quand il est en voyage de Paris a New York, d’Abidjan a Lomé, sa priorité est d’utilisé la caisse du parti pour satisfaire les sections en rencontre, comme faisait Salif Diallo a Paris ou ailleurs avec des rencontres avec les sections et sous-section, des rencontres aux pieds de moutons et bœuf avec des sauces pimentées dans la convia lité que les membres de la diaspora n’oublient jamais et attendent la prochaine visite, et entre temps dynamisent les objectifs du parti en éveil a l’extérieur.
    D’après les critiques qui courent de gauche à droite, depuis que Bala a pris la direction du parti, toutes les sections de l’intérieur a l’extérieur sont oublié, et au siège c’est le sourd totale, ce qui l’intéresse c’est le populisme ou aller se promener en Suisse oubliant la diaspora et leurs sections MPP, sur le dos de Roch Kaboré président du Faso, et la section de Bobo ne lui a raté, Bala se croit protéger, mais d’autres ont profiter de son manque d’expérience en politique, et son arrogance dans le populisme pour poignardant le parti MPP.

    Conclusion : En oubliant les sections de la diaspora avec au minimum quelques francs de la subvention du parti alloué par l’état comme faisait Simon Compaoré et Salif Diallo, voilà que la diaspora se réveille et lui dire que les promenade a la recherche du populisme doit être stopper et que quelqu’un de plus mûr en politique puisse relever les défis de ce parti qui mérite mieux que quelqu’un qui cherche que du populisme : Même remettre Simon Compaoré a sa place le MPP sans les entourages alimentaires de Roch Kaboré mérite un président d’expérience en politique. Avec ce que le peuple a compris le coup de force de Damiba pour détruire la démocratie et instaurer l’impunité, il vaut mieux de marcher a l’aise avec sa vieille chaussure qui ne te serre pas qu’avec une nouvelle qui vous serre.

    La faute que le MPP a commis c’est qu’au Burkina c’est connu, personne ne milite dans un parti politique pour une quelconque idéologie. D’ailleurs, ils sont très peu qui savent ce que cela veut dire. Leur seule raison de militer, c’est leurs intérêts. La plupart des cadres ne savent pas qu’est-ce que c’est la politique, ils sont placés dans les postes de responsabilités a cause des diplômes et non des expériences C’est pourquoi, cela fera sourire des militants sérieux comme la diaspora. Alors tant que la politique sera comprise ainsi, elle ne répondra jamais aux aspirations des populations. D’où la méfiance à son égard et de tous ceux qui la font.

  • Le 15 juillet 2022 à 17:49, par Banana Republic En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    SAKANDE a toujours été l’homme de main de KABORE, depuis qu’ils se rencontrés en 91.
    Sauf que ces deux ne sont pas courages et ne s’assument pas.
    Simon a des défauts, mais a un courage physique et politique. KABORE l’a humilié....
    KABORE a vu qu’il n’y a pas eu un chat dans les rues du Burkina Faso pour protester contre le putsch.
    Ni SAKANDE qui s’est empressé dans se cacher, ni Sika qui a finalement mangé du lion et était en première ligne pour empêcher son mari déchu d’aller à la rencontre des anciens chefs d’État. Ça doit leur manquer déjà, la vie aux crochets de la République

  • Le 15 juillet 2022 à 18:06, par Maria de Ziniare En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    S’ils savaient que c’est RMCK himself qui a présidé la réunion du CDP qui a décidé de la modification de l’article 37. Dixit Juliette BONKOUNGOU sur BF1. Ces militants de la diaspora qui sont loin du terrain n’ont qu’à fermer leur vuvuzela et faire preuve de réalisme : lors d’un coup d’état quand les armes crépitent même les militaires Généraux se mettent en sécurité, alors ne demandez pas au civil Bala SAKANDE de donner sa poitrine cadeau aux balles.

  • Le 15 juillet 2022 à 21:14, par ELDA En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    j’ai été franchement déçue lors du coup d’État de voir que Bala SAKANDE n’a même pas essayé quelque chose à l’image de Chérif SIE. Il aurait dû demander conseil a ce dernier.
    M. Cherif, nous te disons merci pour ton courage et l’exemple que tu as donné en 2015. nous te serons toujours reconnaissant. c’est là on reconnait la valeur d’un homme. tu as pris tous les risques sur toi et avec intelligence tu nous a permis de retrouver notre transition. Respect

  • Le 16 juillet 2022 à 07:14, par lepaysvamal En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Personnellement je ne suis pas du MPP. La façon que le coup d’État a été mené sans résistance indique clairement que le MPP n’est pas un parti sérieux. Ou du moins il est divisé. Et les jeunes ont raison de demander la démission de Bala

  • Le 16 juillet 2022 à 10:37, par Alexio En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    La myopie politique des membres du MPP n ont rien appris des evenements de la chute du regime Blaise Compaore en 2014.

    Ils ont laisses les membres du RSP prendre le pouvoir avec la benediction de la FORCE SABRE qui vit au Burkina Faso dont le regime de RMCK a laisser s implanter.

    Cette force d occupation n a rien avoir avec le terrorisme. Mais le teleguider et manipuler pour un chaos maitriser qui justifie sa presence.

    La politique du bonnet blanc, blanc bonnet des acteurs de la France au Sahel.

    Daniba un copte de la franmaconnerie ?

  • Le 16 juillet 2022 à 11:06, par sawadogo En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Reconnaissons que le contexte n’était pas le même comme en 2015.
    Bala ne pouvait rien même si ses propos ont contribué à exacerbé la crise.
    La majorité des personnes n’y était pas par conviction, ils y étaient au mpp pour prendre part au festin.
    J’espère que la raison finira par prendre le dessus.

  • Le 16 juillet 2022 à 13:09, par jan jan En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Que la tête change ou le pied change, c’est du égal au même, la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a. Rien de bon. Les vrais problèmes de ce pays date de la révolution et sont venus avec la révolution. Les wagons que la locomotive Sankara traînait derrière lui étaient de très mauvais wagons, tant en qualité que en quantité, voilà pourquoi ce pays est dans l’impasse aujourd’hui. Seul Dieu peut nous sortir de cette situation s’il a pitié de nous, je dis bien pitié de nous, car sous la révolution, il a été tellement blasphémé qu’il peut ne pas avoir pitié du BF.

  • Le 16 juillet 2022 à 14:32, par Absent En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Bala a imposé pour écarter Simon le visionnaire. Et personne ne s est opposé. Bala voulait trop tôt le pouvoir. A sa place j aurait signé le communiqué pour que les membres du MPP sortent dans la rue pour opposition au coup d état. C’est le risque à prendre dans un parti.
    le Président Rock a été abandonné dès que le coup du cano. A retenti ! Dommage ! Sinon ou es tu ! Tu aurais mieux fait si tu étais président du mpp

  • Le 16 juillet 2022 à 15:52, par MyMy En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    - C’est parce que M. Simon Compaoré a senti venir le putsch qu’il a pris la fuite. Il n’a pas été véritablement évincé comme les uns le racontent officiellement.

    - Si vous lisez bien cette lettre ouverte de cette dite diaspora-mpp, vous comprendrez que le mpp en question n’a pas pires ennemis internes qu’elle aussi. Cette lettre est bancale à nulle. Elle ne fait aucun "diagnostic" de ce qui arrive au mpp. Où est en effet la solution ?

    - Le mpp n’est pas un parti politique. C’est un vulgaire coolie colonial mis en place par une intelligence étrangère pour être dirigé par des médiocres, comme on en trouve des centaines dans l’Afrique parlant la langue française.
    Quand le mpp aura par exemple remboursé les plus de 4 milliards de francs cfa (que l’ancien-prési. du Niger lui réclame) à qui de droit, il commencera peut-être à ressembler à un parti.

  • Le 16 juillet 2022 à 20:18, par Sacksida En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Depuis la chute de Blaise compaore et ses accolytes ; pendant que la colere du Peuple Burkinabe ; s’agrandissait pour une Insurrection Populaire generalisee, en gestation que les RSS opportunistes ont rejoint l’oppostion Democratique Burkinabe et ils ont reussit a tromper le Peuple par des declarations politiques : Le Changement avec les RSS ; Rock la Solution aux aspirations profondes des Burkinabe etc. Une fois installes au pouvoir politique ; ils ont transforme dans la realite des choses ; la Continuation de la Mauvaise gouvernance et de la Gestion publique ; et Rock devenu des problemes montres : Insecurite et attaques terroristes, des vols de nos deniers publics et des malversations diverses : Charbon fin, Surfacturation des Contrats Publics et l’Insouciance caracterise etc. Malgre des critiques fondamentaux consequent ; pour redresser les choses, ils deviennent des arrogants politiques sans aucune vision resolue et cela double de demagogie..Tout observateur avise n’a pas ete surprit par les evenements durant 24 janvier 2022. C’est pourquoi il faudrait s’organiser pour une Revolution Democratique et sociale continuelle pour resoudre des problemes complexes et structurelle graves du Peuple Burkinabe et du Burkina Faso. Salut

  • Le 16 juillet 2022 à 23:37, par Sacksida En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Mon cher Jean Jean, quand on est dans l’ignorance des evenements et des choses il ne faut pas blasephemer sur Dieu Sublime. A quel moment cette Revolution Democratique et Populaire d’Aout qui a quelque part mettait en pratiques des preceptes de Dieu peut Elle etre accuse de blaspheme ? Meme si vous etes un Reactionnaire Patente, il faut tout de meme etre humble dans vos elucubrations incence. Ne pas voler le Peuple Burkinabe, Juger des crimes economiques et sociaux, democratiser la Production Economiques et sociales fondamentales, soigner gratuitement le Peuple Burkinabe, Suprimer des Impots coloniaux sur les Masses Populaires Burkinabe, Democratiser l’Ecole par la reduction de 50% des frais de scolarités, Lotir a grande echelles pour donner des Logements descents au Peuple Burkinabe, de 25 milliards accroitre le Budget National a 600 milliards, realiser plus de 800 Barrages provinciaux pour les Masses Populaires, realiser des Citees a loyers moderes pour les salaries, Place le Burkina Faso dans la carte Mondiale etc etc Soyez Honnetes et Veridique dans vos posts car vous ne pouvez pas cacher le Soleil Soleil avec vos mains ; meme si votre nature Reactionnaire ou Ignorants fait sourir..Salut
    .

    • Le 18 juillet 2022 à 04:11, par jan jan En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

      @Sacksida, sache que les fameux lotissements de la révolution ont été faits grâce à la confiscation de 2 ou 3 ans de loyers des maisons de "bourgeois", même le terrassement de Bilbanbili a été fait grâce à cet argent. Je suis réactionnaire selon la révolution, VRAI, mais je n’ai pas les mains pleines de sang du peuple comme beaucoup de révolutionnaires. De cette révolution est née quoi ?? Des criminels, des hyper-bourgeois milliardaires, la mal gouvernance, les plus grands pilleurs de l’ état, si c’etait pour ça la révolution, elle avait intérêt à mourir dans l’ oeuf. Le pays est dans l’ impasse aujourd’hui pourquoi ?? Je te laisse répondre.

    • Le 18 juillet 2022 à 08:55, par jan jan En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

      Cher Sacksida, comme je suis réactionnaire fiefe, n’oublie de signaler ça au chef CDR pour qu’il envoie ses éléments m’arrêter comme s’était l’usage des révolutionnaires, mais qu’ils viennent m’arrêter en plein jour comme ça tout mon quartier va voir, j’ai horreur de vos opérations nocturnes qui étaient très courantes pour faire disparaitre sans traces les réactionnaires dénoncer par vos espions.

    • Le 30 juillet 2022 à 13:57, par jan jan En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

      @Sacksida, sache que la politique des logements sociaux n’a pas commencé avec vos révolutionnaires, peut être ne le sais-tu pas, pour exemple, va à la Socogib te renseigner sur son historique, tu verras que son ancêtre est voltaïque. Tu parles de gratuité des soins, avant la revo, il y avait très peu de cliniques privées, on se soignait tous dans les hôpitaux et dispensaires de l’état aux tarifs de l’état, on allait aussi en majorité aux écoles et lycées de l’état car les privés étaient peu nombreux dans ce secteur. Quant à vos lotissements en masse, comme je vous l’ai dit, le budget provient des loyers des "villas" des "bourgeois" que la Révolution a confisqué pendant 2 ou 3 ans, mes souvenirs ne sont plus précis pourtant j’ai subit cette mesure arbitraire révolutionnaire. Je pense que ce argent a aussi servi à la construction de la Cité an 2 de la révolution. Donc on a déshabillé Pierre pour habiller Paul et ça c’est juste monsieur Sacksida ? Si on met dans une balance le bien et le mal de vos collègues d’abord CSP, puis révolutionnaires, ensuite ODP/MT, ....etc jusqu’à MPP, car c’est le même groupe de copains, changeant de couleurs comme le caméléon, le mal remporte sur le bien. M. Sacksida, j’attends votre réponse.

  • Le 17 juillet 2022 à 10:00, par Ouedraogo En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Monsieur les gens du mpp vous n avez pas été capable d empêcher la chute de votre champion qui est sorti par la petite porte. D ailleurs la candidature de votre champion devrait être invalidée en 2015 suite à la demande du Dr Ablasse malheureusement la transition qui était neauyotee n’a pas suivi l analyse de Mr Ablasse.Personnellemnet je savais que votre champion ne pouvait améliorer les conditions de vie du peuple à cause du fait qu’ il a vendu ses idées a Blaise Compaore durant 27 ans et n avait plus rien à proposer au peuple mais le peuple mouton qui n’a pas compris et qui l a voté en 2015 et en 2020 la appris a ses dépens. Le mpp et ses alliés ont été une catastrophe et un malheur pour le peuple burkinabé.un régime qui a battu le record de la malgouvernance en Afrique et dans le monde entier
    j espère que le peuple va vous vomir à jamais.regarder ce que vous avez perpétré comme malversations et crimes économiques en 7 ans ce montant est nettement supérieur à celui perpétré durantv27 ans sous le régime Compaore. Vous n’avez aucune leçon de bonne gouvernance à donner au mpsr et au peuple et j espère que ce peuple prendra ses responsabilités.Honte au mpp et ses alliés qui n’ont fait que détruire ce pays.

  • Le 17 juillet 2022 à 11:32, par Ka En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    ‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ Yako : l’indulgence m’oblige, mais tu dis ’’’’’’Un parti c’est les idées et l’audace pas les pieds de mouton ou tête de veau le mpp sous Salif puis Simon c’était le parti du gala. Merci à Damiba de nous en avoir débarrassé le 24 janvier.’’’’’

    Pour une fois, même ayant participé a la création du CDP dont a Gaouua en 1996 on n’a eu des insoumis pour trouver des solutions a ses défis, je n’ai jamais pris une carte de membre du CDP :

    Quant au MPP j’ai soutenu son programme présidentiel et Roch Kaboré en personne un homme de parole, mais je n’ai jamais été un membre de ce parti. Ma liberté d’exprimer pour mon idéal est toute ma vie, C’est pourquoi souvent ma vérité perce les cœurs mais ne tue pas.

    Yako, quand crache en l’air, ne t’étonne pas de recevoir ta salive sur la figure. Me provoquer je te donne la monnaie. Ici je vais être indulgent avec toi.

    Même si depuis plus de dix ans toi et moi sommes sur les forums avec nos différences, parler en ignorance, tu es sans appel. Parler sans connaissance de cause, tu es champion. Evidemment tu ne peux pas faire la différence entre détruire la démocratie et prendre le pouvoir par la force pour piller sa patrie.

    Sache que les RSSS ont utilisé ce méthode des pieds de bœufs et de mouton ou autres cuisines dans leurs rencontres avec les membres à travers le monde afin de rassembler les membres du CDP durant 24 ans pour que ton mentor Blaise Compaoré puisse jouir au pouvoir. même vouloir modifier l’article 37 pour s’étreindre au pouvoir.

    Si Blaise Compaoré ou Damiba lisaient ce que tu viens d’écrire, tu seras disqualifié, car, ils savent qu’en démocratie on ne débarrasse pas d’un pouvoir élu par le peuple, le dire c’est une injure dont tu me dis de s’abstenir. Le pouvoir s’arrache dans les urnes et non par la Force.

    L’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement.ni débarrassé d’un pouvoir voulu par le peuple.

    Avec tes idées en demandant un militaire de débarrasser un président élu par le peuple, comment voulez-vous que le gros de la clientèle de la CPI ne soient pas les Chefs d’État africains qui prennent le pouvoir par la force ? Yako, sache pour une fois, que parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Sans rancune.

  • Le 18 juillet 2022 à 12:28, par momine En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    c’est bien fait pour le mpp qui n’a jamais écouté son peuple . la preuve le refus catégorique de laisser les gens manifester, la tres mauvaise gouvernance, le zel de certains ministres, la fermeture sans raison des établissements publics de l’Etat.si tu tombe c’est fini.Le mpp n se relèvera jamais.

  • Le 19 juillet 2022 à 09:14, par Ka En réponse à : Burkina : Des militants prônent le changement de Bala Alassane Sakandé à la tête du MPP

    Internaute ’’’’momine :’’’’’ je vais formuler mon commentaire autrement pour dire que tu te trompes a 100%, et nous en reparlerons après la transition. Sans parti pris, je te dis que soutenir un parti politique, ce n’est pas soutenir un individu, mais ses objectifs concrets pour le développement du pays et qui seront le bonheur de son peuple.
    Le président Bala et son BPN ont mis le parti en danger et qui a conduit a la chute du régime Kaboré. C’est à la recherche du populisme et le manque du respect de ceux comme Simon Compaoré, et en oubliant de gérer correctement le parti avec ses sections que ce parti a perdu le pouvoir,

    Tout le monde le savait, mais parle tout bas, car, Bala est un protégé de Roch Kaboré : Comme c’était Ismaïla pour Salif Dialo et ce n’était un secret pour personne. Surtout ils ont négligé les sections qu’il soit a l’intérieur ou a l’extérieur qui restent une des racines du parti. Et je me demande pourquoi demander pardon à son nom et Roch Kaboré, Simon Compaoré, et le feu Salif Diallo qui ont bien œuvrer en interne comme à l’externe avec un programme présidentiel qui a convaincu plus de 50% du peuple y compris par les membres ? D’après ce qu’on dit, avec l’équipe de Bala, le siège du MPP était mort pour les questions des sections, surtout aucune aide pour les sections.
    Aujourd’hui mettre l’échec sur le dos de Simon Compaoré, de Roch Kaboré c’est d’être malhonnête. Et comme on le dit : ‘’’’’’’Tous les prétextes sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour sauver sa peau.. Monsieur Bala doit réfléchir deux fois sur sa gestion du parti avant d’essayer de convaincre les fidèles membres du MPP.

    Si le MPP arrive de trouver un président d’expérience comme Simon ou Salif, ou Roch, le parti rebondira au milieu du peuple. Oui momine avec ceux qui ont conduit le parti a perdre le pouvoir s’ils insistent encore, le parti nese relèveras pas, parole d’un vieux routier de la politique Burkinabé. Le MPP a hypothéquer sa direction a des inexpérimentés et alimentaires, qui pensaient a eux que la vie du parti.
    Avec Simon Compaoré, Salif Diallo, Roch Kaboré, ils savaient qu’en politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu ni devoir de reconnaissance et tout pouvoir ne se donne pas mais s’arrache, Bala lui-même le sait, sinon il ferait preuve d’une grave naïveté totale.

    Internaute ’’’’momine’’’’ au Burkina Faso, c’est connu, personne ne milite dans un parti politique pour une quelconque idéologie. D’ailleurs, ils sont très peu qui savent ce que cela veut dire. Leur seule raison de militer, c’est leurs intérêts. C’est pourquoi, cela fera sourire des militants et le peuple quand on voit comment des cadres du MPP ont fait chuté le parti, car ils étaient là pour occuper des places de responsabilités rien de plus. Alors, tant que la politique sera comprise ainsi, elle ne répondra jamais aux aspirations des populations.

    Conclusion : Dans un cadre concurrentiel et d’égalité de chance, la politique est l’art d’observer, d’analyser, de comprendre et d’interpréter les conditions, les tendances, les potentialités, les réactions et les réalités du terrain, ce qu’a oublié les remplaçants des RSS. Souvent la vérité de Ka rougit les yeux mais ne les casse pas.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique