Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Burkina/ONG ERIKS : Un atelier pour valider le cadre stratégique 2022-2027

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 22 juin 2022 à 13h00min
Burkina/ONG ERIKS : Un atelier pour valider le cadre stratégique 2022-2027

Ce mercredi 22 juin 2022 se tient à Ouagadougou l’atelier de validation du cadre stratégique 2022-2027 de l’ONG ERIKS. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le directeur de cabinet de la ministre du genre et de la famille, Ousmane Djiguemdé.

Le dernier cadre stratégique 2019-2022 de l’ONG ERIKS est à son terme. Pour lui succéder, l’ONG qui intervient à travers des partenaires locaux qui mettent en œuvre des projets de promotion et de réalisation des droits de l’enfant, a prévu un nouveau cadre stratégique qui couvrira la période 2022-2027. Il devrait comme les précédents, prendre en compte les quatre domaines d’intervention de l’ONG au Burkina Faso. Il s’agit notamment du droit à une éducation de qualité, le droit à la santé, le droit à la protection et le droit à une assistance humanitaire et de grandir dans des communautés résilientes.

Pour définir ce nouveau cadre stratégique, l’ONG ERIKS a entrepris une revue des stratégies programmatiques pour le Burkina Faso. Cette revue comprend l’actualisation des données sur la situation des droits de l’enfant au Burkina Faso. Cela a consisté à la mise à jour de l’analyse situationnelle des droits de l’enfant au Burkina Faso. La revue comprend également l’évaluation du cadre stratégique 2019-2022 d’ERIKS.

Une vue des participants à l’atelier

Au cours de cet atelier, les participants prendront donc connaissance des données sur la situation des enfants et amenderont les résultats de l’évaluation du cadre stratégique qui est à son terme. Ils devraient également valider les choix stratégiques qui sont fondés sur les objectifs globaux d’ERIKS et sur les résultats de l’analyse situationnelle et des expériences du cadre stratégique qui arrive à terme.
Il est donc attendu des participants qu’ils définissent en fonction des objectifs globaux d’ERIKS, les axes d’intervention prioritaires pour les programmes d’ERIKS et de ses partenaires au Burkina Faso pour les quatre ans à venir.

Le directeur de cabinet de la ministre du genre et de la famille, Ousmane Djiguemdé, représentant la ministre, a indiqué que malgré les avancées significatives qu’a connu le Burkina Faso dans le domaine de l’enfance, de nombreux défis restent encore à relever. Des défis importants dus à la crise sécuritaire avec plus de 1,9 millions de déplacés internes, ainsi qu’à la crise alimentaire et nutritionnelle, la pauvreté des parents, la cherté de la vie, l’accès difficile aux services sociaux de base, etc., qui ne facilitent pas la participation des populations aux actions de promotion et de protection des droits de l’enfant. « Cette situation suggère que les différents acteurs (publics et privés) de la promotion des droits de l’enfant redoublent d’efforts et d’initiatives. C’est pourquoi, nous apprécions à sa juste valeur l’importante contribution de l’ONG ERIKS et de ses partenaires locaux dans la promotion et la réalisation des droits fondamentaux de l’enfant au Burkina Faso », a laissé entendre le directeur de cabinet.

Ousmane Djigemdé, DIRCAB de la ministre du genre, a salué à sa juste valeur les actions d’ERIKS au Burkina Faso

Il a rappelé que depuis près d’une vingtaine d’années, les actions d’appui-accompagnement d’ERIKS au gouvernement et aux organisations de la société civile pour la promotion et la réalisation du droit à une éducation de qualité, celui de grandir en bonne santé et dans un environnement protecteur, ont permis d’enregistrer des résultats encourageants dans ses zones d’intervention.

« Nous pouvons certes avoir beaucoup de satisfaction pour les actions menées. Mais lorsqu’on intervient dans le domaine des droits de l’enfant ou dans le domaine du développement, c’est un domaine où on a de la satisfaction à voir certains changements, mais également on a des défis qui se présentent au regard d’un certain nombre de problématiques qui persistent. Quand on est dans le contexte actuel de crise humanitaire, on est satisfait des avancées, mais on est conscient des enjeux et des difficultés », a pour sa part indiqué Fatimata Nabias/Ouédraogo, directrice régionale Afrique de l’Ouest de l’ONG ERIKS.

Fatimata Nabias/Ouédraogo, directrice régionale Afrique de l’Ouest de l’ONG ERIKS

En rappel, ERIKS Development Partner est une organisation non gouvernementale suédoise de développement qui axe ses interventions sur l’enfant. Elle est basée sur des valeurs chrétiennes et s’est fixée pour mission de combattre la pauvreté et la vulnérabilité en promouvant les droits de l’enfant à l’éducation, à la santé et à la protection. En Afrique de l’Ouest, l’ONG ERIKS intervient au Bénin, au Burkina Faso et au Mali à travers des partenaires locaux.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Efficacité du contrôle de la commande publique : Dr Mathias Dolly propose une juridictionnalisation de l’Organe de règlement des différends (ORD)
Burkina : L’opération coup de compassion pour Seytenga lancée
Burkina : Danielle Bougaïré perd le procès contre Abdoulazize Bamogo
10e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs en génie civil : Cim Métal SA aux côtés des professionnels du BTP pour des ouvrages de qualité
Baccalauréat 2022 au Burkina : Des encadreurs pédagogiques demandent la reprise de l’épreuve de sciences physiques série D
Santé sexuelle et reproductive des jeunes : L’association African solidarité et CORDAID organisent un atelier de partage d’expériences
Entrepreneuriat des jeunes : « J’ai toujours été passionnée de mode dès l’enfance », Dovi Rouamba
Bobo-Dioulasso : Plus de 1 600 cartons de poissons impropres à la consommation saisis et détruits
Insécurité au Burkina : Un nouveau braquage sur l’axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso
Modernisation de l’état civil au Burkina : 118 000 enfants dotés d’actes de naissance grâce au projet PAMEC
Promotion de l’agroécologie : Des producteurs modèles de Salgo récompensés
Assainissement des structures sanitaires au Burkina : La gestion des déchets biomédicaux décortiquée par les étudiants de l’école burkinabè des affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés