LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

Publié le mardi 22 mars 2022 à 13h26min

PARTAGER :                          
Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

A l’issue du vote à bulletin secret qui a succédé à la validation de leur mandat, les députés ont désigné Pr Aboubacar Toguyeni pour présider aux destinées de la neuvième législature, l’Assemblée nationale de la transition.

Aboubacar Toguyeni fait partie des 21 personnalités nommées par le président de la transition. Le nouvel élu est un enseignant-chercheur.

Il a été, en juillet 2018, nommé Professeur titulaire en Sciences halieutiques à l’Institut du développement rural (IDR) de l’Université Nazi Boni (Bobo-Dioulasso) pour compter du 20 juillet 2017.

Visage peu connu du public burkinabè, Aboubacar Toguyeni, élu par 59 voix sur 70, succède ainsi à Bala Alassane Sakandé, dont le mandat au perchoir a été écourté par le coup d’État du 24 janvier 2022.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 mars 2022 à 13:48, par À qui la faute ? En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Que représente une assemblée nationale où l’essentiel des membres a été désigné par un seul individu ? N’y a t t’il pas un problème avec la notion de représentant du peuple ? Pourquoi chercher à faire de la démocratie dans un régime d’exception ?
    Ça nous laissera des contestations dans le futur parce que telle ou telle décision n’était pas légale.
    Bonne chance à tous et paix à tous les villages de ce pays

  • Le 22 mars 2022 à 13:53, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Congrats Pr. TOGUYENI for your nomination ! Quoique issu des 21 du PF DAMIBA, j’ose espérer que vous resterez vous-même et non du G21 pour mener de façon objective, honnête et impartiale cette ALT. Je suis satisfait que le perchoir vous échoit. Çaurait été désastreux de le voir entre les mains de "révolté". Dieu fait bien les choses. Courage ! Ce ne serait pas aisé, vu que beaucoup peinait à gllisser une simple enveloppe dans la fente d’une urne : insister longtemps dans le sens de la longueur de l’enveloppe alors qu’il faut pivoter pour le sens de la largeur. Hum ! Hum ! Hum ! Ça va cailler, râmer, planter. Bonne chance

  • Le 22 mars 2022 à 14:17, par Bereba En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    En tout cas, ne nous poignardez pas davantage en vous octroyant des salaires de vrais députés à savoir plus de 1 million par mois hors commissions de session ( double emploi en.mon sens !!!)

    Là ce serait vraiment trahir le peuple burkinabé qui souffre dejà beaucoup dans son corps et dans son âme !!!!

    Un salaire maximum de 350.000fr/ mois est largement suffisant. Que ceux qui n’en veulent pas ou trouvent cela peu, alors qu’ils demissionnent illico.

    Arretez de rouler ces insolents V8 blindés achetés à prés de 100 millions chaque. Vendez les, c’est tout.

    Revenons tous sur terre et cherchons à sauver notre pays du naufrage terroriste !!!

  • Le 22 mars 2022 à 14:21, par Burkina En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    "Que représente une assemblée nationale où l’essentiel des membres a été désigné par un seul individu ?"
    Mon cher à qui la faute, que représente une assemblée nationale où l’essentiel des membres a été désigné par un seul parti ?
    Ce qui vaut ce n’est point le mode de désignation mais la volonté de rupture, la conscience, l’altruisme, le patriotisme, le désintéressent, la probité, le sens de l’honneur.
    Bref, ce sont les vertus avec lesquelles on sert la Nation. Depuis 3 décennies, ce sont des gens "bien élus" qui nous ont gouverné mais voilà ! C’est au pied du mur que nous les jugerons.

  • Le 22 mars 2022 à 14:22, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Au regard de la config. de l’ALT (quantité 55,9 % par rapport précédent parlement, et qualité à peu près 30 %) Il serait sage que cette ALT se limite à des propositions de loi sur la gestion, mais pas sur de grands dossiers comme l’absolution des crimes, Loi d’amnistie . Quant à l’éventualité d’une nouvelle constitution, quoique grand dossier, elle peut y travailler puisqu’au finish Il revient à tout le peuple de la valider par référendum.

  • Le 22 mars 2022 à 14:40, par JANVIER En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    DES VISAGES PEU CONNUS DU PUBLIC BURKINABE. C EST SA QUE NOUS VOULONS ET QUE CETTE ASSEMBLEE LEGISLATIVE DE TRANSITION FASSE UN TRES BON TRAVAIL AFIN DE TRACER DES BONS SILLONS POUR LES GENERATIONS FUTURES.

    PAIX AU FASO...

  • Le 22 mars 2022 à 15:51, par ollo En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Maintenant que l’ALT a été mise en place il faut définir son cahier de charges. Pour moi, il faut voter uniquement des lois qui vont encadrer les questions de souveraineté et de bonne gouvernance. Pour les questions de souveraineté, il faut revoir principalement les accords militaires et économiques avec les pays partenaires, les ONG et les multinationales. La communication, l’énergie, l’alimentation, la santé et l’eau doivent être du domaine de souveraineté nationale et les richesses du sous-sol burkinabè doivent enfin profiter aux populations. On entend par souveraineté les secteurs qu’on doit financer par les ressources nationales pour éviter qu’un tiers ne nous dicte sa politique. Pour les questions de bonne gouvernance, il faut revoir tout ce qui encadre les marchés publics de l’Etat et la question de la Dette qui doit cesser d’étouffer les populations et d’esclavagiser les générations futures. Enfin, il faut définir des indicateurs qui vont mesurer la contribution de l’ALT à l’atteinte de l’objectif global du MPSR qui est de récupérer les zones et de réinstaller les populations, ceci pour couper court aux critiques tendant à faire croire que l’ALT a été créé pour récompenser.

  • Le 22 mars 2022 à 17:36, par Sonni ALIBER En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Cette soit disant ANT est une erreur une mascarade pour monopoliser le pouvoir /mais hélas Je pense que cette même ANT va être écourtée ,le peuple burkinabé ont compris le coup d’état militaire de Damiba où en moins de 3 mois il a changé de langage (LANGUE DE BOIS),le peuple a compris que c’était pour corrompre le peuple burkinabé et attirer sa sympathie mais hélas Nous avons compris /

  • Le 22 mars 2022 à 23:22, par BUUG PAARSE En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    ATTENDONS DE VOIR, DANS un AVENIR TRÈS PROCHE IL ’ FERA JOUR’......

  • Le 23 mars 2022 à 00:48, par Dibi En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Comme Damiba lui-même l’a dit, il n’a pas fait le coup d’Etat pour des objectifs révolutionnaires. Il n’a pas pris le pouvoir pour faire la Révolution.
    Au moins les choses sont claires ! Il est venu pour la photo officielle et pour la Restauration. Cette autre façon d’imposer la Réconciliation voulue, sans passer par la case Justice ; au risque d’humilier tous ces criminels et parrains des crimes socio-politiques et économiques qui endeuillent notre peuple depuis la fermeture de la parenthèse de la RDP de Thomas Sankara !
    C’est claire, Damiba est là pour une Restauration de l’ancien ordre néocolonial ; de l’ancien régime tenu par les Grands Féodaux centraux d’entités précoloniales - coloniales œuvrant de plus en plus à découvert, ou au grand jour par les élites politiques les plus réactionnaires et au service de la bourgeoisie compradore. A ce niveau, nous sommes servis par les raclures qui animent les partis politiques les plus droitiers et hostiles à la cause du peuple et au bien public commun ; sans oublier bien sûr, les obscurantistes religieux de toutes les mosquées et de tous les temples de Dieu.
    Damiba aura, comme nombre de Burkinabè, compris une chose : notre peuple, ses institutions, sa classe politique, son armée sont minées par le néocolonialisme le plus réactionnaire ; d’où la généralisation de la corruption et l’avachissement de tout patriotisme au pays.
    Nos problèmes ne sont même plus ethniques ou religieux. Ce sont des problèmes socio-économiques de classes. Et dont les principaux bénéficiaires sont les différents segments oisifs des classes endocoloniales au sein de la nation. Ces segments sont :
    - La bourgeoisie compradore et politico-bureaucratique totalement pourrie et corrompue.
    - La petite bourgeoisie est débilitée.
    - Et les féodaux centraux et autres éléments religieux obscurantistes qui, regardent toujours notre présent et avenir avec des lunettes du passé !
    Et c’est ce cocktail détonnant qui dit où nous en sommes, au niveau de notre échec collectif national ; et où les forces aptes à proposer une rupture révolutionnaire, au plan des idées et des actes, sont aux abonnées absentes et tapis dans une clandestinité confortable de complaisance, de trahison ou d’opportunisme !
    Et ne l’oublions pas, la situation sécuritaire catastrophique que nous vivons est voulue par l’Etat néocolonial, l’endocolonat social compradore national et les segments locaux de prédation impérialiste français (banques, mines, chambres de commerce, bases militaires étrangères...).
    Un texte de K. Marx dit que l’Insécurité reste toujours un secteur rentable de profits pour le système capitaliste. En plus de vendre des guerres, de l’armement, le système vend aussi des cadenas, des systèmes d’alarme, des coffres-forts et crée des corporations de vigiles et autres gardiens de nuit.
    De notre situation nationale, nous disons que la roue de l’histoire tourne ! Et la restauration de Damiba n’est que l’autre façon de resservir des restes de plats anciens !
    Cela soulagera seulement sur le moment ; mais jamais ne nous mettra définitivement à l’abri de la famine. Je veux dire la sortie de nos problèmes et contradictions par la Révolution !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

  • Le 23 mars 2022 à 09:13, par Koutoupuissant En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Une ALT ou une Assemblée Nationale qui comprend toutes les couches de la socièté: : producteurs, éducateurs, inventeurs/ chercheurs, homme du droit, .... Le peuple vous fait confiance et surtout espère soutenir tout effort de coopération diversifiée incluant la Russie et les pays d’Asie. Honorables députés votre Président, Professseur, est certainement un intellectuel sûr de lui, et peut vous orienter sur des débats productifs tecniquement et scientifiquement. Plein succès !

  • Le 23 mars 2022 à 12:24, par Desi Camille En réponse à : Burkina : Pr Aboubacar Toguyeni est le Président de l’Assemblée législative de la transition

    Je peux paraitre archaique dans mes convictions mais je reste convaincu que mon Faso comme bien d’autres pays africains de l’Ouest surtout, ont bel et bien besoin de revolution (rupture totale d’avec les methodes dites democratiques qui ne sont en realite qu’une forme de societe qui ne s’adapte pas a nos realites et cela nous dessert au profit de certaines puissances). Le copier coller que nous appliquons depuis les independances nous maintient sur place. Osons inventer notre chemin pour etre veritablement independants

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique