Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Diocèse de Dédougou : Le petit séminaire de Tionkuy va lancer un album de chansons et des coffrets-scolarité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 11 janvier 2022 à 16h10min
Diocèse de Dédougou : Le petit séminaire de Tionkuy va lancer un album de chansons et des coffrets-scolarité

Le petit séminaire de Tionkuy, qui reçoit des pensionnaires des diocèses de Nouna et de Dédougou, célèbre chaque année sa fête patronale à la date commémorative de la conversion de son patron, l’apôtre Saint-Paul. Cette année, la célébration prévue pour les 22 et 23 janvier, sera exceptionnelle avec deux innovations : la dédicace d’un album musical et le lancement d’un projet de coffrets-scolarités. Pour en parler, Lefaso.net a reçu le directeur de la maison de formation religieuse, l’abbé Guy Judicaël Bicaba.

Lefaso.net : Pouvez-vous vous présenter ?

Abbé Guy Judicaël Bicaba : D’abord Merci pour l’occasion que vous nous donnez aujourd’hui au petit séminaire de Tionkuy d’être écouté sur toutes vos interfaces. Pour ma part je suis l’Abbé Guy Judicaël Bicaba, prêtre du diocèse de Dédougou, ordonné en 2000 et directeur du Petit séminaire depuis 2012, donc 10 ans.

Présentez-nous brièvement le petit séminaire Tionkuy…

Le petit séminaire de Tionkuy est une institution scolaire d’éducation des deux diocèses de Dédougou et de Nouna qui est à la périphérie de Dédougou à côté du village de Tionkuy dont il porte le nom. C’est un établissement scolaire fondé par Mgr Jean Lesourd en 1961. L’arrêté d’ouverture est signé par le ministre Dénis Yaméogo. Les classes ouvertes vont de la 7e jusqu’en Tle et accueillent actuellement 211 pensionnaires encadrés par neuf professeurs prêtres, deux professeurs laïcs et un personnel d’appui de neuf personnes.

Abbé Guy Judicaël Bicaba, directeur du petit séminaire de Tionkuy

Vous préparez la production d’un album à l’occasion de la fête prochaine du séminaire ; pourquoi une telle initiative et en quoi consiste-t-elle ?

L’album que le petit séminaire prépare, disons que c’est pour exploiter ce capital de capacités que les séminaires développent en matière de musique parce que tous les élèves sans exception font des cours de musique de la 7e jusqu’en classe de 3e et cela fait beaucoup. Ils pratiquent la musique théorique d’abord, le solfège et ensuite la musique pratique, donc les classes de chant et l’orchestre etc. Avec tout ce capital, les petits séminaires sont parfois des incubateurs dans ce domaine et il est bien que de temps à autres, ils fournissent également de la matière aux chants liturgiques pour les communautés, soutenant ainsi la foi dans les communautés. Alors le petit séminaire de Tionkuy par cet album vient sacrifier un peu à cela.

Il est aussi question d’un projet "coffrets-scolarités" ; de quoi s’agit-il ?

R : Les coffrets-scolarités, comme leur nom l’indique seront des coffrets mais des coffrets esthétiquement ouvragés, qui vont contenir divers articles ; non seulement l’album du séminaire lui-même, mais aussi des documentaires sur la maison et des gadgets de sorte vraiment à faire connaître la maison. Ces coffrets sont une interface avec les populations, avec les parents des pensionnaires, les chrétiens eux-mêmes, les communautés chrétiennes, l’église et tous les hommes de bonne volonté. Ils vont contenir ces choses et seront mis en vente. Ils seront de diverses couleurs, blanc, bleu jaune et orange. La couleur blanche par exemple va représenter la scolarité entière d’un élève. Celui qui achètera le coffret blanc va payer la totalité de la scolarité d’un élève. Celui qui va acheter le coffret bleu va participer à hauteur de la moitié, c’est-à-dire donc acheter le coffret bleu et donner au séminaire la moitié de la scolarité d’un enfant. Celui qui prendra le coffret jaune participera à hauteur du tiers et celui qui prendra le coffret orange à hauteur du quart. Cette initiative résulte du fait qu’on s’est rendu compte que les gens voudraient bien aider le séminaire dans ces efforts d’auto-prise en charge mais il n’y a pas de créneau. Justement dans la vision du séminaire à l’horizon 2025, c’est ce vide que nous aimerions combler de façon stratégique.

Que prévoyez-vous comme stratégie de diffusion ? Peut-on s’attendre à des préventes ?

Nous avions envisagé des préventes mais au stade où nous en sommes, bien sûr les choses vont rentrer dans l’ordre, mais pour l’instant on ne peut certainement pas parler de prévente. Je ne parlerai pas de post-vente. Voilà un peu ce qu’on peut dire.

Où en êtes-vous avec l’organisation de ces activités ?

Disons que l’organisation va bon train, nous sommes avancés dans l’organisation, avec les professeurs et les élèves donc à date et à temps je crois que tout rentrera dans l’ordre.

Qu’attendez-vous de nos lecteurs et du public en général ? Quel message avez-vous à leur lancer ?

Il s’agit en réalité d’une cause d’enfants, d’adolescents et de jeunes, c’est donc une question qui concerne tout le monde indépendamment des bords et des philosophies et des politiques. Ce sont des initiatives qui sont coûteuses et qui demandent de l’appui pour être réalisées et les petits séminaires, sans langue de bois et sans gants de velours, ce sont des institutions assez désargentées pour ne pas dire pauvres. Alors je voudrais que cette cause des enfants, adolescents et des jeunes soit épousée par le plus grand public de sorte à permettre la tenue d’une activité qui en soi rentre dans le calendrier de l’année mais qui est un sursaut de toute une institution vers son auto-prise en charge. Egalement cette initiative à une valeur très pédagogique pour les enfants du fait d’organiser, de concevoir quelque chose et de le concrétiser. Nous en appelons à tout le monde pour que tout un chacun en épousant ce projet permette au petit séminaire de Tionkuy de réaliser cette initiative qui est très louable et assez noble.

Pour de plus d’amples informations ou pour contribuer à la tenue de la fête du petit Séminaire, les numéros prévus à cet effet sont le 75 87 34 26/ 70 46 33 17 pour les dons et le 70 29 75 58 pour rentrer en contact avec le directeur.

Nado Ariane Paré ( Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 janvier à 10:06, par Emmanuel SAWADOGO En réponse à : Diocèse de Dédougou : Le petit séminaire de Tionkuy va lancer un album de chansons et des coffrets-scolarité

    Bonjour nous rendons toujours grace au Seigneur pour tous ses bienfaits à notre egard. Merci au petit seminaire de Tionkuy de DEDOUDOU, merci également au responsable spécialement à l’ABBE GUY JUDICAEL BICABA qui ne seche de menagé aucun effort pour ce centre de formation. Notre prière est que l’ETERNEL continue de vous fortifié et de vous fair prospéré pour toujour. Nous sommes tres heureux de recevoir votre album. En attendant ce jour 22 janvier. Recevez notre encouragement. @EMMANUEL SAWADOGO@ Dédougou secteur 6 LOME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Manifestations à Ouagadougou : Indignation autour de l’incendie de commerces
Ouahigouya : Les forces de l’ordre dispersent une marche
Burkina/Doctorat : La consommation de la noix de cajou réduit des risques de maladies cardiovasculaires, révèle Nomwendé Judith Semporé
Marche du 22 janvier 2022 : Un journaliste blessé à Ouagadougou dans des rassemblements dispersés par les Forces de l’ordre
Ouagadougou : Chaude matinée aux alentours du grand marché, des manifestants résistent
Marche du 22 janvier 2022 : L’union nationale des opérateurs économiques émergeant du Burkina proteste
Burkina Faso : Les associations des promoteurs immobiliers exigent la validation de tous les projets immobiliers et fonciers soumis à l’appréciation du ministère en charge de l’urbanisme
Santé au Burkina : 10 formations sanitaires privées fermées dans la région du Centre-ouest
Marche du 22 janvier 2022 : Le maire de la commune de Ouagadougou donne des directives
Covid-19 au Burkina : Le ministre de la santé convainc l’opposition et vaccine son chef de file
LONAB : Six gagnants se partagent plus de 225 millions de FCFA
Université Pr. Joseph Ki-Zerbo : Le ministre Alkassoum Maïga inaugure deux amphithéâtres
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés