Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 20 décembre 2021 à 23h14min
Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

C’est hallucinant tout ce que l’on peut trouver comme boissons énergisantes dans les boutiques et grandes surfaces ici au Burkina. Pour les pubs à la télé, n’en parlons pas. Ces boissons sont devenues un effet de mode et des artistes n’hésitent pas à en être des ambassadeurs.

Il n’y a qu’à voir dans nos écoles, ces jeunes fraîchement pubères qui boivent à grandes gorgées ces boissons énergisantes en canettes ou en bouteilles. Pire, ils n’hésitent pas à faire une combinaison avec l’alcool. Ces boissons feraient ressortir le « petit » mâle dominant qui sommeille en eux. C’est l’effet de la taurine. Nos gosses sont devenus depuis quelques années de véritables trous, encore plus béants que leur ignorance. Je ne vous parlerai pas de l’addiction des adultes pour ces breuvages qui auraient une grande vertu, celle de vous redonner les « reins » de votre jeunesse.

Contrairement à ce que l’on observe, la consommation des boissons énergisantes doit être pourtant occasionnelle. Et les adolescents devraient s’en éloigner. Leur forte teneur en caféine et en sucre n’est pas conseillée. Ces boissons sont le plus souvent responsables de signes d’anxiété, de tachycardie, d’épilepsie, d’insuffisance rénale aiguë… voire d’infarctus du myocarde, selon plusieurs sites spécialisés.

Les autorités doivent vraiment réglementer l’importation de ces boissons qui tuent à petit feu notre jeunesse. Interdire leur vente aux personnes de moins de 18 ans dans les débits de boissons et alimentations pourrait être un départ. Ces commerçants qui inondent le marché de ces produits et qui en vantent les vertus n’ont que faire de notre santé. Le gain, rien que le gain. C’est le seul langage que la plupart d’entre eux comprennent.

En attendant, les parents devraient être plus stricts sur la consommation des boissons par leurs enfants. Ce ne sera pas chose aisée. Mais il le faut. Une boisson énergisante n’est pas un soda, quoique la consommation excessive de soda est aussi déconseillée. Les conséquences ne sont pas immédiates (comme c’est le cas avec l’alcool) mais il faudra une vigilance plus accrue des parents.

Les artistes (peu importe l’art pratiqué) doivent faire attention aux offres qui se présentent à eux, car il y va de la santé de leurs fans. Le cash, c’est bien, mais au-delà, il y a la conscience.

A tous les consommateurs de boissons énergisantes, sachez que le seul conseil qui vaille, c’est de boire de l’eau quand on a soif et se reposer quand on est épuisé ou en manque de concentration. Ce n’est pourtant pas sorcier !

HFB
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 décembre 2021 à 12:30, par PIONG YANG En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Franchement on se demande si le pays est gouverner souvent. A coté des lycées pilulent les "grins" de consommation de ces boisson (VODY et autres ). Tout le monde voit, on le sait tous. Et celui qui a pouvoir de réprimer ne fait rien. En tant que citoyen, que peut on faire sans sauf dénoncer ? Mais on a la police qui a mandat et l’état le pouvoir d’interdire. Mais hélas. on perd tout dans ce pays : de nos terre à notre dignité, tout s’envole.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 12:46, par A qui la faute ? En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Excellent article, là c’est plus que du journalisme. Ces genres d’articles devaient faire suite à des campagnes et financés par les ministères de la jeunesse et de la santé. C’est mieux que tous ces médicaments pour rattraper les conséquences dix ans plus tard.
    Ces boissons "énergisantes" sont consommées comme si nous manquons d’énergie. A force de vouloir exceller dans l’activité qui implique les reins solides nous avons de plus en plus de jeunes stérilisés par ses boissons, des arrêts cardiaques, des maladies dévastatrices.
    L’autorité doit sévir. On ne doit même pas sensibiliser, on doit interdire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 13:24, par boubié En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Cet article mérite d’être affiché dans tous les établissements scolaires et supérieurs du pays.
    En effet, la plupart des consommateurs de ces boissons énergisantes ignorent les graves dangers qu’ils courent en faisant de celles ci leurs boissons de prédilection.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 13:25, par TANGA En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    HFB de lefaso.net, tu es bon.
    Il faut souvent mettre le doigt où ça fait mal pour pouvoir soigner. Nos importateurs ne veulent que leur argent, mais nous devons leur dire Alte. Même si ces derniers ne forcent pas les jeunes à consommer, on peut dire que c’est par ce qu’il voient qu’ils achètent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 14:06, par DIALLO En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Un article qui vient à point nommé pour notre société. Comme vous l’avez dit, les responsabilités sont partagées. Il y a la réglementation qui autorise l’entrée de ces produit sur notre territoire, ceux qui les importent, ceux qui font leurs publicités, les consommateurs et les responsables ou parents qui doivent contrôler l’alimentation de leur protégés.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 14:31, par Kouda En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Bravo HBF pour cet article qui interpelle et sensibilise. Il y a tellement à dire sur ce que nous mangeons, buvons, respirons et sur ce dans lequel ou sur lequel nous vivons.
    Les boissons énergisantes, ce poison trouvé par les industriels pour nous achever. Que dire des enfants encore bébés que des adultes envoient acheter de la cigarette pour eux. Les produits pharmaceutiques et ceux de la pharmacopée dont on vente les mérites sur la remise en forme (pour toutes sortes d’activités), les produits alimentaires tels que les pâtes alimentaires, les conserves de mauvaise qualité, les jus de fruit remplis de sucre ajouté, de colorants, de stabilisateurs et autres exhausteurs de goût. Les jouets des enfants contenant des produits toxiques à la santé humaine. Nos objets usuels qui constituent des menaces à notre santé sans que nous ne nous en rendions compte. Les agriculteurs et maraîchers ne sont pas en reste avec l’utilisation inappropriée, abusive et mauvaise des engrais et des pesticides souvent inadaptés dont nous consommons plus que des résidus. On nous fait la pub de toutes sortes de bouillons, en réalité un concentré de sel très néfaste à notre santé. L’eau minérale que certains petits malins s’amusent à trafiquer, nous vendant au mieux l’eau du robinet, au pire l’eau non traitée de puits. Ah ! Il y a beaucoup à dire.
    Merci d’avoir commencé le travail, de très longue haleine, de sensibilisation, de prise de conscience, d’action pour nous sauver et sauver nos proches.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 14:56, par NONGMA En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Merci pour ce article qui sensibilise. Malheureusement nos gouvernants sont des médecins après la mort,car c’est après constats des dégâts qu’ils vont réagir. Que chaque parent, chaque adulte prenne ses responsabilités

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 21:07, par Yadega En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Bel article HFB.
    Permettez moi de contribuer un peu car je pense qu’il y a pire que les boissons énergisantes.
    Cigarette électronique
    Chicha
    Stupéfiants
    Night clubs et accessoires .....
    La jeunesse est foutu.
    Je vois un peu plus haut certains critiquer le gouvernement. Mais c’est qui ce gouvernement au juste ? C’est nous parents.
    La capitalisme à nous deshumanisé
    La bureaucratie a tout gâté.
    Tenez un exemple : Monsieur et Madame quittent la maison tôt le matin pour le bureau. Ils reviennent le soir, souvent même la nuit. L’école de la rue prend le dessus sur l’éducation et la télé remplace les parents. Ceux qui ont réussi à se faire de l’argent croient combler le vide en offrant aux enfants ce qu’ils veulent (téléphone, motos, etc).
    Les enfants ne sont plus éduqués. De petits monstres élevés. Je me demande sincèrement si c’est cette même jeunesse qui est sensé prendre la relève.
    A force de vouloir copier l’occident, on est devenu pire que les occidentaux.
    Nous parents sommes responsables de la société actuelle.
    Regardez combien de divorces le TGI enregistre chaque mois. Il y a plein de filles dans nos rues et nos maisons mais très peu de femmes. Toutes des idiotes qui ne pense qu’aux riches. Et ce n’est pas prêt de finir. La chose est en train de prendre de l’ampleur.
    En plus de tout ça la jeunesse se laisse séduire par les facilités. Déjà au lycée les cryptomonnaies font "feu" parmi les élèves. Chacun veut devenir riche.
    Je ne suis pas pessimiste mais je nous vois mal dans 10 à 15 ans avec des enfants pareils.
    L’honneur, l’humilité et la solidarité se font de plus en plus rare chez les burkinabes. Pauvre de nous parents car c’est nous les responsables.
    Les parents sont deux fois plus responsables avant le gouvernement.
    Nous avons un gros problème social qui va bientôt entrer en éruption.
    Avec une telle jeunesse à la relève, l’occident aura carte banche pour infecter nos habitudes et les changer à leur guise.
    Chacun assumera !!!!!!!!!
    Les êtres humains sont pathétiques !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 22:34, par Kam En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    ce article es vraiment la bienvenue.quand je vois des jeunes puberbes entrain de consommer ses boissons energissantes jai mal.si a 20 ans tu na pas de reins pour satisfaire ta libido ces pas les boissons energissantes la solution.jai une fois lu la notice dune boisson"8pm"des que tu fini de conssomer cest ecris de linterieur "no sale in pakistan for export"en français "vente interdit au pakitan pour export.parcequ’ils save ces pas bon.mais ici nous on prend pour faire mode.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2021 à 23:36, par Karima En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Il s appellent cela mkiê mouni, dont personne ne connais l’origine. Selon leurs entendement c’est pour être fort. Même au village des vielles personnes en prennent parceque ça les rendent fort au lit. C’est désolant et si on pouvait interdire pour la santé de nos populations

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2021 à 08:22, par JKORO En réponse à : Boissons énergisantes : Le Burkina, une véritable passoire

    Bonjour à tous, et merci pour cet article.
    Et que dire des maisons closes non loin des écoles primaires, en pleine zone d’ habitation, on loin d un camp de gendarmerie, connue des autorités municipales à cause des plaintes des riverains, mais malgré cela, rien n’ y fit.
    Que dire des maquis et buvettes tonnant de musique dans tous les coins et recoins ou d’ énorme quantité d alcool est ingurgitée, avec tous les dégâts( maladies, accidents, violences conjugale)...... mais c est le statuco....
    Que dire de la prostitution à ciel ouvert de filles à peine sorties de la puberté, qui agressent les passants en pleine ville, faites un tour vers le rond point des Nations Unis en allant vers le lycée ZINDA......
    Enfin, que dire des mendiants agglutinés aux feux tricolores agressant les passants.......
    L autoorité ne peut tout faire, c est vrai, mais ici le laxisme est plus pointé......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour exportation frauduleuse
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : L’ONASER a offert des casques à Tampouy
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les partenaires sectoriels et les acteurs de terrain
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et des équipements médico-techniques pour renforcer les structures ophtalmologiques
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo désormais installé dans ses fonctions de président du Conseil d’administration
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur général rend visite aux retraités
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient famine
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan stratégique de développement 2023-2027 de l’ANPE en cours de validation
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les velléités de remise en cause des acquis des travailleurs
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 apprenants sur les métiers de la mangue
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une assise nationale pour promouvoir l’adhésion de la population
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés