LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Nous sommes lents à croire ce qui fait mаl à сrοirе. ” Ovide

Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), le nouveau parti dirigé par Me Bénéwendé Sankara

Publié le lundi 1er novembre 2021 à 14h41min

PARTAGER :                          
Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), le nouveau parti dirigé par Me Bénéwendé Sankara

Les partis politiques, UNIR/PS, le MPS, de l’URD/MS, la CPP/FB, le PJD et les organisations de la société civile sankariste, Faso Kooz et la Jeunesse sankariste unie, forment désormais l’Union pour la Renaissance/ Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS). C’est le verdict du congrès unitaire de fusion de ces organisations, ce lundi 1er novembre 2021 à Ouagadougou.

Les congressistes ont désigné Me Bénéwendé Stanislas Sankara, jusque-là premier responsable de l’UNIR/PS, comme président de la nouvelle organisation politique, l’UNIR/MPS.

Le logo du nouveau parti politique

Yacouba Isaac Zida a également été fait président d’honneur de ce nouveau parti.

Ce congrès vient donc comme l’aboutissement d’un processus qui a démarré le 4 août 2021 par la signature de la convention entre les directions politiques nationales de l’UNIR/PS et du MPS.

Les responsables du nouveau parti se réclament "dignes héritiers" de la Révolution et promettent de défendre l’idéal de Thomas Sankara jusqu’au sacrifice suprême.


Lire aussi : Fusion de partis sankaristes : "Avec le MPP, notre vision était de faire en sorte que tous ceux qui se réclament de la gauche puissent se mettre ensemble (député Halidou Sanfo)


O.L.

Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2021 à 14:54, par Nick En réponse à : Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), le nouveau parti dirigé par Me Bénéwendé Sankara

    J’epouse beaucoup les ideaux de Tom Sank et je pense que cet va continuer dans le meme lance si toute fois ils gagnaient le pouvoir et j’ai mal quand je pense a ce que pouvait etre le Burkina Faso et meme l’Afrique si Tom Sank n’avait pas ete abattu. Mais ce que je reproche a Thomas Sankara, c’est son complex de martyr. On a l’impression qu’il etait plus obssede a devenir martyr pour qu’on parle de lui pour toujours au lieu de prendre les mesures et precautions qui auraient du empecher cet evenement maccabre du 15 Oct 1987 d’avoir lieu.

  • Le 1er novembre 2021 à 16:42, par TANGA En réponse à : Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), le nouveau parti dirigé par Me Bénéwendé Sankara

    Je serai partant pour ce parti si il n’y avait pas un général en papier hygiénique dans le groupe. Un qui déserte en temps de paix. Oui il a fuit par ce qu’il se sent coupable de quelque chose et qu’il ne pourra jamais se soustraire. Si non pourquoi monsieur le responsable des opérations au moment de la fuite de Blaise ? Ce opérations ont coûté la vie à combien de personnes ?

  • Le 1er novembre 2021 à 20:33, par Manuel En réponse à : Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), le nouveau parti dirigé par Me Bénéwendé Sankara

    Bonjour
    Grande déception pour de nombreux burkinabè qui croyaient en Benewende Sankara.
    Zida, Président d’honneur !!!! Vraiment j’hallucine !!
    Bon Dieu, sauve nous !

  • Le 2 novembre 2021 à 16:29, par Sacksida En réponse à : Burkina : L’Union pour la Renaissance/Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), le nouveau parti dirigé par Me Bénéwendé Sankara

    Nick rassure toi que le President Thomas Sankara n’etait nullement obssede par un quelconque desir de se faire tuer et de devenir un Martyre, mais en tant que vrai Revolutionnaire, il cherchait plutot a ressoudre par la pedagogie la crise politique au sein du Conseil National de la Revolution. Il disait que face aux problemes, le revolutionnaire doit etre un perpetuel pedagogue, afin de trouver des solutions politiques aux problemes politiques ; et que d’autres voies plus faciles et plus expeditives existent, mais ne produisent que des illusions et laissent des lendemains amers. Si le President Thomas Sankara voulait rester au pouvoir par la violence, il aurait pu mais il a refuser d’affronter par les armes la fraction opportunistes du CNR dont Blaise compaore etait le chef et allies a des forces exterieurs Reactionnaires et contre la Revolution Democratique et Populaire. Car disait il egalement, nous devons rester des revolutionnaires c’est des hommes de chair, des hommes honnetes et des hommes integres et des hommes d’emotions pures. En tout etat de cause, Blaise compaore a qui Thomas Sankara aura tout donne dans sa vie, mais par jalousies et son niveau de conscience politique etant faible par rapport a celui de Sankara a utilise la violence mortelle pour tuer son "ami" pour ses interets personnels et centre ceux du Peuple Burkinabe. La tradegie des Peuples revelent des grands hommes, mais e sont des mediocres qui provoquent ces tragedies.Que Dieu Sublime repose son ame et ceux de ses compagnons..Salut

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique