Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Année scolaire 2020-2021 : 99 étoiles célébrées chez « Tonton Roch »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 3 août 2021 à 23h05min
Année scolaire 2020-2021 : 99 étoiles célébrées chez « Tonton Roch »

La 5e édition de la Journée de l’excellence scolaire (JES) se tient ce mardi 3 août 2021, au palais présidentiel de Kosyam. Pour cette année, ils sont 99 élèves dont 16 filles à voir leurs mérites récompensés.

C’est une tradition respectée. Pour la cinquième fois, le président du Faso, Roch Kaboré, reçoit les meilleurs élèves du Burkina Faso pour l’année scolaire 2020-2021. Cette année, ils sont 99 élèves dont 16 filles du primaire, du post-primaire et du secondaire à voir leurs mérites récompensés.

La 5e édition de la Journée de l’excellence scolaire (JES) est placée sous le thème : « Célébrer l’excellence scolaire pour la promotion du développement endogène, gage de paix et de cohésion sociale ». Conformément à ce thème, la représentante des lauréats, Isabelle Bationo, a pris l’engagement, au nom de ses camarades, de cultiver l’amour, la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso. La jeune fille a également remercié « Tonton Roch [le président du Faso] » pour cette initiative, qui selon elle, donne de l’espoir lorsque le doute et la peur s’installent chez eux.
Dans le discours prononcé par le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, le chef de l’Etat a invité ces élèves à maintenir le cap de l’excellence afin qu’elle soit un devoir et un challenge de tous les instants de leur vie.

Une vue des lauréats et leurs parents en arrière-plan.

Satisfaction et reconnaissance

La journée de l’excellence scolaire constitue un cadre privilégié d’expression de votre programme de société et du deuxième Plan national de développement économique et social (PNDES II), a rappelé la présidente du comité d’organisation, Abibata Koné.
Pour le Certificat d’étude primaire (CEP), Ivan Giovanni Kiéma est l’un des trois premiers ex æquo. Né le 18 mai 2010 à Zorgho, l’élève de Kambambori A-CEG Zorgho a eu 9,70 sur 10. Il a laissé entendre qu’il veut devenir médecin. « Ils doivent bien travailler et ils viendront aussi avoir des prix », a-t-il conseillé à ses cadets.

Ivan Giovanni Kiéma rêve de devenir un médecin.

Quant à Reina Barry du Lycée provincial de Kaya, il est le premier dans la catégorie baccalauréat série C avec 17,08/20. « Je suis très satisfait et je loue les efforts fournis pour organiser cette cérémonie », a laissé entendre le jeune homme de 19 ans.
Les prix des lauréats sont repartis d’une attestation, d’une tablette, d’un kit scolaire, d’une bourse d’étude et de sommes d’argent.

Malgré tout, « l’école se poursuit »

Dans le cadre de l’éducation inclusive prônée par le gouvernement à travers le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), des prix spéciaux ont été décernés aux élèves vivant avec un handicap qui se sont illustrés par leurs performances aux examens de la session de 2021. Ainsi, trois types de handicaps ont été retenus cette année. Il s’agit du handicap auditif, du handicap visuel et du handicap lié à l’autisme.

Le président du Faso était le seul à remettre les prix à tous les lauréats.

Selon le chef de l’Etat, Roch Kaboré, cette cérémonie est la preuve que malgré les difficultés que rencontre le Burkina Faso, « l’école se poursuit ». Le comité d’organisation a noté une baisse de lauréats comparativement à la précédente édition qui a reçu 104 élèves. « Les états généraux de l’éducation devront nous permettre de définir nos faiblesses et nos forces, ce qu’il faut changer afin d’avoir de meilleurs résultats pour la jeunesse burkinabè », a rassuré le président du Faso.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 août à 09:17, par Wendmi En réponse à : Année scolaire 2020-2021 : 99 étoiles célébrées chez « Tonton Roch »

    Merci au Président du Faso de magnifier l’excellence au primaire et au post-primaire qui permet de galvaniser davantage les lauréats dans leur parcours scolaire et académique.
    Cependant, il est important de jeter un coup sur les établissements d’appartenance des lauréats afin de voir comment travailler à améliorer la qualité de notre système éducatif. Je me suis permis de faire une analyse rapide des lauréats au niveau de l’enseignement général. Il ressort que :
    - pour le CEPE, sur 12 lauréats, 09 viennent du privé et 03 du public
    - pour le BEPC, sur 10 lauréats, 07 viennent du privé catholique, 01 du privé protestant et 02 du PMK
    - pour le BAC A, sur 05 lauréats, 03 viennent du privé catholique, 01 du PMK et 01 du public
    - pour le BAC D, sur 05 lauréats, tous viennent du privé dont 02 catholiques, 01 protestant et 02 laïcs.
    Ces résultats ne concernent que les excellents et si nous devons analyser de façon général, le public est très loin derrière le privé.
    Cette situation devra interpeller plus d’un à regarder comment redynamiser l’enseignement au niveau des établissements publics qui accueillent la majorité des enfants des familles les moins aisées du pays. Le coût d’accès au privé est prohibitif pour beaucoup de burkinabè. Devons-nous continuer à entretenir cette injustice ou fermer les yeux sur la qualité de l’enseignement au niveau du public ? A cette allure, en dehors des surdoués, les enfants des pauvres verront leur avenir hypothéqué puisqu’ils n’auront pas accès à cet enseignement de qualité qui n’est offert que dans le privé.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 09:33, par soundjata En réponse à : Année scolaire 2020-2021 : 99 étoiles célébrées chez « Tonton Roch »

    c est bien d encourager les plus méritants mais il faut voir pourquoi la majorité échoue. qualité de l enseignement , insécurité et pauvreté. j avoue que la plupart de ces méritants sont issus des parents des classe moyennes voir aisées. ils vont avoir des bourses, des cadeaux et les autres n ont mm pas a manger dans leurs foyers. Et les classes sociales sont crées avec des fractures énormes entre les futurs élites bourgeois qui vont diriger toujours le pays et les prolétaires qui vont creuser les tranchées pour leur pitance quotidienne. En corollaire de tout cela ça sera l insécurité pour tout le monde, surtout pour les futurs bourgeois.. le gouvernement doit investir qualitativement pour les masses pour garantir l avenir de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 10:45, par Aris Link En réponse à : Année scolaire 2020-2021 : 99 étoiles célébrées chez « Tonton Roch »

    Bravo aux jeunes, l’avenir est en marche. Rêvez grands, n’oubliez pas d’où vous venez, et comme un peuple bien connu, mettez au centre de vos vies trois choses : Dieu, la Patrie et la Famille.
    A l’auteur de l’article, je recommande un meilleur choix de titre et de bannir l’utilisation du mot "Tonton" . Même si, Meme si... je comprends le clin d’œil fait aux enfants et leur langage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 11:55, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Année scolaire 2020-2021 : 99 étoiles célébrées chez « Tonton Roch »

    L’Etat s’est désengagé de l’école qu’il a confié au privé et que voulez-vous ? Quand les syndicats interpellent sans cesse le Gouvernement de l’hécatombe qu’il prépare depuis 1990, les burkinabé ne comprennent pas et les insultent. Voilà ce à quoi il fallait s’attendre et la situation ira de mal en pis avec les reformes du MENAPLN. L’école est réservée aux privilégiés de la Nation. Les enfants des pauvres sont régulièrement gazés et emprisonnés. Le Duc n’invente rien, il constate et soutien toute lutte qui va enfin réveiller nos dirigeants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Burkina/Dori : Les mécanismes de prévention et de répression de la torture enseignés aux jeunes du Sahel
Ouagadougou : Trois réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire
Energies renouvelables au Burkina : Au-delà des intentions, la société civile invite à plus d’actions
Modernisation de l’état civil au Burkina : Les acteurs réfléchissent sur la mise en œuvre
Burkina Faso : Vers l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’agroécologie
L’ONG WEP-Burkina en atelier de consultation sur la prise en compte du genre
12e Journée du médecin : Les participants réfléchissent à l’hôpital de demain
Burkina Faso : 72 personnes interpellées pour faits de contrebande de carburant à grande échelle
Solidarité nationale : Plus de 800 000 F CFA collectés au profit des familles des FDS et des VDP tombés au front
Burkina : Plus de 217 millions de francs CFA pour la revalorisation de la ceinture verte de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés