Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

CAMEG : La nationale du médicament générique certifiée ISO 9001-2015

Accueil > Actualités > Société • • samedi 31 juillet 2021 à 13h47min
CAMEG : La nationale du médicament générique certifiée ISO 9001-2015

La Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG) est désormais certifiée ISO 9001-2015. La présentation officielle de la certification a eu lieu ce vendredi 30 juillet 2021 en présence du Premier ministre Christophe Dabiré.

Cette certification à la norme ISO 9001-2015 est le couronnement d’une trentaine d’années d’effort pour faire de la CAMEG un établissement performant, orienté vers la qualité et soucieux de rendre accessibles et disponibles les produits de santé de qualité sur toute l’étendue du territoire national. Elle confirme le rôle de leader de la CAMEG qui devient ainsi le premier grossiste pharmaceutique au Burkina Faso à être certifié ISO 9001- 2015 et la seule en Afrique subsaharienne dont l’ensemble des fonctions métiers sont certifiés sur tous ses sites et ce, pour l’ensemble de ses activités.

Le Premier ministre découvrant la certification

La directrice générale de la CAMEG, Dr Anne Maryse K’haboré, a saisi l’occasion de la présentation officielle de la certification pour rendre hommage à ses devanciers et exprimer sa reconnaissance à l’endroit de tous les travailleurs de la structure. « C’est au prix d’un engagement fort et soutenu par tous les travailleurs de la CAMEG que la British Standard Institution, après un audit de conformité, a certifié l’ensemble des processus de tout le réseau de la CAMEG conformes aux exigences de la norme qualité ISO : 9001 version 2015. C’est certes une victoire d’étape et une fierté, mais c’est surtout une exigence de qualité que nous nous imposons, afin de renforcer la confiance des populations, du gouvernement et des PTFs quant à la qualité, la sécurité et la fiabilité de toute notre chaine d’approvisionnement sur toute l’étendue du territoire », a laissé entendre Dr K’haboré.

Dr Anne Maryse K’haboré, directrice générale de la CAMEG

Elle a fait une mention spéciale aux initiateurs et créateurs de la CAMEG, en l’occurrence Christophe Dabiré, alors ministre de la Santé, qui a œuvré à l’opérationnalisation de la CAMEG en 1992. D’ailleurs, pour lui rendre hommage, la salle de conférence du site CAMEG de Tengandogo porte désormais son nom.

Le Premier ministre Christophe Dabiré a lui laissé entendre que la certification de la CAMEG à la norme ISO est une fierté pour le Burkina Faso. « Au moment où on créait la CAMEG, personne ne s’attendait à ce qu’elle connaisse ce développement qu’elle connait aujourd’hui et qui est reconnue au niveau international par cette certification ISO 9001 version 2015. C’est une fierté pour le Burkina Faso d’avoir créé la CAMEG il y a 30 ans et servir d’exemple aujourd’hui en Afrique de l’Ouest pour ce qui concerne l’approvisionnement de nos pays en médicaments essentiels génériques », a-t-il indiqué. Il a remercié les partenaires techniques et financiers pour leurs contributions, ainsi que l’ensemble du personnel qui y travaille, et font de la CAMEG, une société performante.

Pr Charlemagne Ouédraogo, fier de la certification de CAMEG, a invité les autres structures de son département à suivre son exemple

Une performance à saluer

C’est un ministre de la Santé, heureux et fier, qui a salué la performance de la CAMEG et invité l’ensemble des structures de son département à suivre l’exemple de la nationale du médicament générique. « Nous sommes fiers aujourd’hui de la CAMEG, fiers de son personnel et nous sommes fiers de tous les partenaires techniques et financiers qui ont accompagné la CAMEG depuis sa naissance et durant toute l’élaboration de la procédure pour obtenir cette certification. Toutes nos admirations à tous les détenteurs d’enjeux qui font de la CAMEG ce qu’elle est aujourd’hui et qui lui permet de faire des performances pour accompagner le ministère de la Santé afin que nous puissions offrir des soins de qualité avec des médicaments de qualité, accessibles et à moindre coût », a indiqué Pr Charlemagne Ouédraogo.

La salle de conférence du site de la CAMEG à Tengandogo porte désormais le nom de Christophe Dabiré

A en croire la directrice générale de la CAMEG, cette certification est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour l’établissement et qui l’engage à se tourner résolument vers l’excellence et la qualité. Pour ce faire, elle a sollicité le soutien et l’accompagnement de tous : gouvernement, partenaires techniques et financiers et personnel.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Deuxième congrès des avocats de l’UEMOA : Justice et corruption au cœur des débats
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le RENLAC interpelle l’Etat sur l’inefficacité des mécanismes actuels de régulation de la commande publique
Burkina - Logements sociaux : Abdoul service international remet des clés de villas aux acteurs du monde universitaire de Bobo-Dioulasso
Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents
11e édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient : Les lauréats sont connus
Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique
Journée internationale de la paix, édition 2021 : Message de la garde des sceaux
Burkina Faso : L’UNAPOL fait le point sur sa rencontre avec le gouvernement
Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités
Enseignement supérieur au Burkina : Les présidents d’universités se concertent pour une meilleure qualité de l’enseignement
Burkina Faso : 100 nouveaux volontaires de l’Assemblée nationale en formation
Production maraîchère : L’association Béoog-Neere du Ganzourgou soulage les producteurs locaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés