Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 30 juin 2021 à 23h55min
Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

Directeur général du Centre national d’études stratégiques du Burkina Faso depuis février 2020, le nouveau ministre délégué auprès du ministre de la défense et des anciens combattants est officier d’infanterie des Forces armées nationales.

Il est diplômé de l’Ecole Supérieure Internationale de Guerre du Cameroun depuis 2009. Après sa formation initiale d’officier en 1988 à l’Académie Militaire Georges Namoano, il a participé à plusieurs stages de formation dans divers domaines au Burkina, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Cameroun, en Allemagne, en Russie, aux Etats Unis.

Sur le plan professionnel, il a occupé plusieurs postes de responsabilité et de commandement dans diverses écoles et centres de formation et dans des unités opérationnelles. A cela s’ajoute sa participation de 1988 à 1999 à la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINURCA).

De 2011 à 2014, il a occupé les fonctions de Chef de la Division Opérations de l’Etat-Major Général des Armées. Cela lui a permis de participer à la planification opérationnelle de l’intervention de la Force en Attente de la CEDEAO au Mali en 2012-2013. Il a également participé à une consultation internationale des Nations-Unies sur le Mali post-crise en mars 2016.

Aimé Barthélémy Simporé a occupé les fonctions d’Attaché de Défense près l’Ambassade du Burkina Faso à Washington DC aux Etats-Unis d’Amérique de 2014 à 2019.

Il est membre du Comité scientifique de la Commission d’élaboration de la Politique de sécurité nationale du Burkina Faso et dans la cellule de coordination de la commission pour la finalisation de la Stratégie de sécurité nationale.

Lefaso.net


COURTE BIOGRAPHIE DU COLONEL-MAJOR AIME BARTHELEMY SIMPORE

Fonctions actuelles :

Directeur Général du Centre national d’études stratégiques du Burkina Faso depuis février 2020.

Formation

Officier d’infanterie des Forces Armées Nationales, le Colonel Major Aimé Barthélemy SIMPORE est diplômé de l’Ecole Supérieure Internationale de Guerre du Cameroun en 2009. Après sa formation initiale de l’officier en 1988 à l’Académie Militaire Georges Namoano, il a participé à plusieurs stages de formation dans divers domaines au
Burkina, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Cameroun, en Allemagne, en Russie, aux EtatsUnis.

Expérience professionnelle

Sur le plan de l’expérience professionnelle, il a occupé plusieurs fonctions de responsabilité et de commandement dans diverses écoles et centres de formation et dans les unités opérationnelles.
De 1988-1999, il a participé à la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINURCA).

De 2011 à 2014, il a occupé les fonctions de Chef de la Division Opérations de l’EtatMajor Général des Armées. A ce titre, il a participé à la planification opérationnelle de l’intervention de la Force en Attente de la CEDEAO au Mali en 2012-2013. Il a également participé à une consultation internationale des Nations-Unies sur le Mali post-crise en mars 2016.

De 2014 à 2019, il a occupé les fonctions d’Attaché de Défense près l’Ambassade du Burkina Faso à Washington, DC aux Etats-Unis d’Amérique.
Il est membre du Comité scientifique de la Commission d’élaboration de la Politique de sécurité nationale du Burkina Faso et dans la cellule de coordination de la commission pour la finalisation de la Stratégie de sécurité nationale.

Publication

Colonel major Aimé SIMPORE a fait une publication dans la revue Défense nationale française parue en 2013 intitulée « A l’épreuve des menaces émergentes dans la bande sahélo-saharienne : leçons de la crise malienne ».

Décorations

• Médaille de Chevalier de l’Ordre National du Burkina Faso en décembre 2010.
• Médaille d’Or de la Défense Nationale française en novembre 2006.
• Médaille d’Honneur Militaire du Burkina en novembre 2004.
• Médaille Commémorative agrafe « Centrafrique » en 1999.

Il est marié et père de deux enfants.

Vos commentaires

  • Le 30 juin à 22:32, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Bon vent à lui.
    Puisse le Tout Puissant et Miséricordieux le guider pour qu’il arrive à boit des terroristes

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 22:37, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    S il peut contribuer a eviter des orphelins, veuves et des bleSSes a vie bon vent a lui.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 23:46, par Nestor HEMA En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Bon vent au Colonel -Major Barthélémy Simporé. 11 ans à la Minusma. Espérons que ce n’est pas un de ces officiers supérieurs issus du comité CDP du ministère de la défense ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 00:58, par Paschoix En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Bon vent au Colonel -Major Barthélémy Simporé. Gageons qu’il suive l’exemple du premier ministre Centrafricain Faustin-Archange Touadéra, son excellence Mr. Firmin Ngrébada avec sa strategie Russe.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 10:18, par Dams En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

      Le problème n’est pas la coopération avec la France ou la Russie que certains voient comme la providence. Le problème est d’où viennent les armes que détiennent ces terroristes ? A ma connaissance la Russie fait partie des premiers pays fabriquant d’armes dans le monde. S’ils veulent vraiment nous aider, ils ne sont pas obligés de venir sur nos sols combattre. Nous avons des hommes bien formés pour ça. Tous ce que nous leur demandons, c’est le contrôle des armes lourdes qu’ils vendent à on ne sait qui sans traçabilité.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 01:06, par Africa En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Qui peut nous informer sur le parcours scolaire du Colonel-major avant qu’il intègre Georges Namoino de Pô ? Primaire, secondaire, supérieur, avec les établissements fréquentés. Il paraît que c’est un officier supérieur très brillant.. son exemple pourrait donc inspirer les jeunes en quête de modèle.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 01:50, par delta En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Trop d’années à l’étranger ! C’est pas évident. Bon courage à lui

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 07:40, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Ce Monsieur a une bonne Formation. Et personnellement je pense qu’il connaît aussi notre vrai problème. Son séjour en Russie pourrait nous être d’une utilité incomparable. Mais bref, pour qu’il réponde aux exigences actuelles du pays, il lui faut des mains libres pour travailler et se valoriser et non pas courber l’échine aveuglement devant un Président-Ministre de défense qui baigne déjà dans des coopérations franco-burkinabè infructueuses.
    Les jours à venir, on verra ce qu’il va nous servir comme stratégie de guerre.
    La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 08:20, par Sylvie SAWADOGO En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Félicitations à lui. Nous avons foi en vous. Que le Tout Puissant vous guide dans la bonne direction afin qu’ensemble vous, nous, puissions mettre un terme à la souffrance de la population du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:03, par TIENFO En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Félicitations au président RMCK pour l’anticipation dans ce léger remaniement ministériel avant les marches pacifiques du weekend. Ces marches allaient sans doute l’affaiblir. C’est vrai qu’il aurait dû le faire depuis belle lurette. Mieux vaut tard que jamais. Il a eu le mérite d’écouter les cris des « y’en a marre » de son peuple après sa sortie médiatique ratée de la semaine passée. Par la même occasion, il a évité la répétition des évènements de 1966 et de 2014. Ce réajustement est une main tendue à toutes les forces vives de la nation pour la consolidation de la cohésion sociale, de la recherche des solutions à la crise sécuritaire. Cependant, il y a un grand « MAIS » : celui de la bonne gouvernance qui fait énormément défaut au développement du Burkina. Le président RMCK doit impérativement mettre fin aux pillages des ressources de tout genre du pays. Il doit se débarrasser des gangrènes qui entravent le développement du pays. Sinon, il n’aura pas un deuxième mandat tranquille. Les burkinabé n’en peuvent plus.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:32, par le voyant En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Bonjour,félicitations au nouveau ministre de la défense .qu’il ait le soutien total de dieu .Mais a mon avis ,on ne lutte pas contre le terrorisme avec les méthodes de guerre conventionnelles.En IRAK,en SYRIE et ailleurs,des villes entière ont et été détruites pour venir a bout du terrorismes.si nous voulons gagner cette guerre,nous devons faire feu de tout bois.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:37, par Yovis En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Formations solides, expériences administratives bien remplies. Il reste qu’il transforme ses compétences intellectuelles en tactiques décisives sur le terrain des opérations.
    Bonne chance à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:58, par L Albatros En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Le problème c’est aussi ça.
    Publier tout le cursus scolaire et professionnel de quelqu’un qui est censé faire face à un ennemi invisible qui lui, est actif sur les réseaux sociaux et est entrain de lire éventuellement tout sur ce colonel.
    Dans cette situation de guerre asymétrique, il nous faut plus de confidentialité malheureusement ce n’est pas le cas.
    j’ai écouté récemment sur RFI une autorité gouvernementale du Faso disant qu’ils ont acquis de nouveaux hélicoptères pour renforcer la défense. Quelle erreur stratégique de dire ces choses sur les antennes d’une radio qui diffuse dans plusieurs langues. Mais lui, ce gouvernant ne sait rien de ce que l’ennemi a acquis pour le contrecarrer.
    Nous devons être plus discret. Les plus belles victoires ont toujours été possibles par la surprise à l’ennemi, sur son ignorance de ta stratégie.
    Du reste, soyons unis autour du Président et soyons un peu patient et discret. Laissons les faire sans trop les incriminer dans leurs choix. Le temps dira quelque chose. Au bout de la nuit nous triompherons non pas en abattant nos frères égarés par le radicalisme mais en les gagnant par le raisonnement. Il y a pleins de cas d’école comme la rébellion du delta du Niger au Nigéria qui a endeuillé des familles mais au finish ils se sont rendus pour contribuer au développement de leur nation.
    Nous avons assez souffert de l’esclavagisme et de la colonisation, ne nous laissons pas être divisés.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 10:09, par BATIONO En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    C’est bien tous ces diplômes et expériences mais on connait le bon maçon au pied du mur .

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 10:19, par Stalinsky En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Les diplômes et et les médailles ne m’impressionnent pas. Pour le moment bienvenu. J’espère qu’il connait les hommes avec lesquels il travaillera. Je ne sais pas comment il a monté de grades pour être colonel major. A t-il participé à la guerre avec le Mali en 1985 ? à la guerre au Liberia, en Angola et en Côte d’ivoire ? Ce que nous voulons ce sont des baroudeurs comme les Askia Sigué Vincent , les Gaspards Somé, les Zida etc... même s’ils ont des mauvaises réputations mais qui savaient sur le terrain combattre les ennemis et assurer l’intégrité territoriale. Il s’agit aujourd’hui sur le terrain :
    - Créer un corps de gardes- frontières dont je ne cesse depuis 1988 du temps du Front Populaire de demander la constitution et de les équiper.
    - Renforcer la base aérienne et nous dire ou sont passés les hélicopters MI 24 et MI 18 que Roch en son temps comme Ministre d’Etat avait donné son feu vert pour leurs achats ?
    - Faire le point de tout le matériel notamment les auto-mitrailleurs acquis depuis le temps du Général Sangoulé Lamizana ainsi que les blindés.
    - Acquérir des BTR 80 Russes, anti mines et anti embuscades, des mines anti personnels, des grenades anti personnels. Ce faisant les soldats ne doivent plus se déplacer sur des Pick-up.
    - Rappeler les anciens soldats en retraite encore en bonne santé pour encadrer et menacer les jeunes soldats "génération tête baissée" qui ne veulent pas combattre. Il faut leur retirer les portables. Le soldat qui refuse de combattre ou qui fuit l’abattre sur place. Pas un pas en arrière. Les colonels et autres Commandants doivent être avec les hommes sur le terrain et non dans les bureaux.
    - Former et équiper 200 paysans et paysannes par village pour assurer leur propre sécurité.
    - Fermer les mosquées et les églises dans les camps militaires. La seule religion doit être la discipline militaire du Colonel Somé Yorian Gabriel et le respect de la hiérarchie, du commandement.
    Ce sont là, quelques conditions objectives et subjectives à remplir pour la lutte contre les Djihatistes islamiques.
    Ouvrir un feu nourrit sur les positions de ces ennemis que nos militaires et la population connaissent bien. Il s’agit de les refouler et de les pousuivre en territoire Malien et Nigérien.
    LA PRATIQUE EST LE SEUL CRITERE DE VERITE.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 11:00, par Russie et Sahel En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Bonjour chers forumistes

    Depuis un certain temps j’entends beaucoup parlé de la Russie qui va aider le Mali et le Burkina a gagner la guerre contre le terrorisme.
    Quelqu’un peut il me citer un exemple d’une victoire d’une victoire d’une armée africaine avec l’aide de la Russie ?

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 18:19, par Zong-Naba En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

      Je crois sincèrement que c’est notre expertise et notre détermination dans le combat qui nous sauveront. C’est par notre farouche volonté à gagner cette guerre qui fera la différence.
      Il est bon de savoir que nous ne pouvons pas nous passer d’allier dans cette guerre où les terroristes sont soutenus discrètement mais efficacement par les puissances impérialistes occidentales et par les puissances pétrolières obscurantistes Moyen-Orientales.
      Mon cher frère RUSSIE et SAHEL, la Russie a toujours réussies ses interventions. Presque que tous les mouvements de libération en Afrique ont été soutenus par la Russie et par Cuba. Le MPLA, le FROLIMO, La ZANU-PF, Le PAI-GC. et tout récemment la Syrie. On ne peut pas dire autant de la France impérialiste.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 13:06, par Le réaliste En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    La réalité est que rien ne va et cela dans presque tous les domaines, y compris l’armée malheureusement. Ainsi, il faut enfin que nos chefs militaires soient réalistes reconnaitre les unités véritablement opérationnelles et républicaines, au lieu de d’entretenir et nourrir les guéguerres inutiles d’entant entre les forces, chose qui est devenue criarde, effritant ainsi la cohésion et compliquant davantage le succès de la lutte commune contre les mécréants terroristes. Il faut chaque force accepte et assume pleinement sa place dans le contexte actuel. En cela, les chefs au haut niveau doivent le faire comprendre et de façon franche à tous les échelons intermédiaire ainsi qu’aux hommes d’exécution à la base.
    Ceux qui gèrent les finances destinées aux armées doivent se mettre surtout au bon pas enfin, situation l’oblige, pour que toutes les entités puissent en bénéficier convenablement. Il y a un grand problème à ce niveau.
    On a beau changé les hommes aux postes politiques, seul un véritable réalisme de tous peut nous être salutaire. Bon vent aux nouvelles autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 17:58, par pépère En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    OUI, on parle de ci de là de la Russie. Mais qu’est-ce qui empêche le Burkina de sceller un accord militaire avec elle puisque les Maliens en ont bien établi un ! Quel en est le résultat concrètement pour le Mali ?JE POSE SEULEMENT LA QUESTION.
    Par contre, ce que je sais, c’est que des experts de l’ONU pointent du doigt actuellement de nombreuses exactions commises par les mercenaires russes en RCA, cela c’est visible...

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 21:57, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

      Monsieur Pépère, les Nations Unies ne peuvent pas connaître les réalités des pays comme la Centrafrique ou le Mali plus que les habitants de ces pays là. Au grand jamais. Les Nations Unies ne peuvent pas connaître le Burkina Faso plus que les burkinabè sauf si ceux qui croient cela sont des idiots. Ton inquiétude est mal fondée parce que tu crois plus aux affirmations mensongères des Nations Unies qu’aux affirmations des habitants de ces pays où se trouvent les Russes. Quand on n’aime pas quelqu’un, on dit que son pantalon est un sac. Réfléchis à cet adage. Cessons d’être naifs à l’extrême !

      Répondre à ce message

      • Le 3 juillet à 07:12, par pépère En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

        Vérité (?) indiscutable (?) : j’ai aussi un adage à vous proposer : "il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre".
        Je vous propose l’extrait de presse suivant : " Plusieurs enquêtes ont (...) révélé ces dernières années comment le soutien de Moscou aux autorités centrafricaines s’est doublé d’un accès privilégié aux ressources minières du pays pour des organisations liées à E. Prigogine.... Cette participation, d’après un groupe d’experts de l’ONU, a donné lieu à des témoignages faisant état "d’exécutions sommaires massives,de détentions arbitraires, de torture pendant les interrogatoires, de disparitions forcées" imputables aux MERCENAIRES RUSSES. Sans que Bangui ne remette leur présence en cause".
        Fabrice DEPREZ, LA CROIX 31/05/2021

        ps/ Prigogine est un oligarque russe proche de Poutine.

        Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 08:18, par raogo En réponse à : Burkina Faso : Qui est le Colonel Major Aimé Barthélémy Simporé ?

    Mon colonel Major, si l’ASCE-LC ne peut pas contrôler l’armée, il faut créer un corps de contrôle dans l’armée

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 adhésions individuelles, de 2018 à 2021 (direction politique)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter les invectives et prône la mobilisation générale
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo pourra-t-il sauver les meubles ?
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire
Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés