Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Mobilité routière à Koudougou : Sept kilomètres de voiries en béton bitumineux en construction sur la rocade

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 25 juin 2021 à 11h57min
Mobilité routière à Koudougou : Sept kilomètres de voiries en béton bitumineux en construction sur la rocade

Bientôt les usagers en provenance de Réo, de Sabou ou de Dédougou par exemple ne seront plus obligés de passer par le centre-ville de Koudougou. Ils pourront circuler en toute tranquillité sur la rocade en cours de construction dans le cadre du projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU). Ce projet est coordonné par le Secrétaire permanent du Programme sectoriel des Transports (SP/PST), Daouda Diabaté, qui était le jeudi 24 juin 2021, dans la cité du cavalier rouge, pour constater le niveau d’avancement des travaux.

Une rocade est une route construite en périphérie d’une ville et permettant d’effectuer rapidement un trajet sans passer par le centre-ville. Dans la ville de Koudougou, sept kilomètres de voiries urbaines en béton bitumineux seront construites sur la rocade, plus deux ouvrages de franchissement. Le tout d’un montant de 3 856 666 072 F CFA.

Le SPPST, Daouda Diabaté était accompagné du Président du conseil régional, Abdoulaye Bado et du 2e adjoint au maire de Koudougou, Norbe

Les dix secteurs seront couverts par la rocade

Selon Logossina Barro, chef de projet à l’agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB), les travaux ont commencé en 2020 et ont connu une suspension pour la mise en œuvre des plans d’action de réinstallation. Après que l’équipe a reçu l’avis de non objection formel de la Banque mondiale, les travaux ont repris en février 2021.

Logossina Barro, chef de projet à l’agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB)

Sur le terrain, les travaux sont réalisés par le Groupement EKS/KF pour le lot 1 et le Groupement Groupe Burkina Service International / FORBAT Afrique pour le lot 2. Et le taux d’exécution est d’environ 35%. Selon le deuxième adjoint au maire de la commune de Koudougou, Nana Norbert, tous les dix secteurs de la ville de Koudougou seront couverts à la fin de la construction de la rocade. Et ces voiries devraient améliorer la mobilité et le confort des usagers, en décongestionnant le centre-ville.

Pour la réduction des inondations

L’aménagement de 2,5 km de canaux de drainage des eaux pluviales a également débuté dans la ville de Koudougou. D’un montant de 588 803 126 F CFA, les travaux démarrés en février 2021 par les entreprises Vamous Global Services/SEG-NA BTP pour lot 1 et BECO SA pour le lot 2, seront prêts d’ici juillet 2021. Lors de la visite, la délégation du SP/PST a pu constater que les travaux de fouilles sont terminés et la pose des caniveaux a un taux d’exécution de près de 80%. Plus de 7000 ml de voiles de caniveaux sur 9000 ont été déjà préfabriqués.

L’un des canaux de drainage d’eau

Le président du conseil régional du Centre-Ouest, Abdoulaye Bado, s’est dit plus que satisfait du niveau d’avancement des travaux. Il n’a pas hésité, du haut de sa grande expérience dans la gestion des projets et programmes, à prodiguer des conseils aux entreprises pour la livraison d’ouvrage de qualité dans les délais.

Deux grandes difficultés

Malgré l’entrain des acteurs, les entreprises sont confrontées à quelques difficultés. L’une d’elles concerne le déplacement des réseaux qui sont souvent dans l’emprise des voiries. « A Koudougou, nous avons plus de difficultés avec l’Office national de l’eau et de l’assainissement pour le déplacement des réseaux et les casses. Dans les fouilles des caniveaux, il arrive souvent que l’entreprise n’ait pas les positions exactes des réseaux. Il peut donc avoir des casses et cela peut retarder l’avancement des travaux. », a déclaré Logossina Barro.

Ici l’un des ouvrages de franchissement

Les entreprises doivent faire également face à une autre difficulté qui pourrait être résorbée dans les jours à venir. Sur la rocade, sur près de 200m, l’emprise se retrouve réduite . Des négociations ont donc été entamées avec les propriétaires des parcelles pour empiéter sur leurs domaines de deux à trois mètres, afin de garder le même gabarit de la route. « Ces négociations traînent car les concernés ont du mal à signer les documents parce que les vrais propriétaires ne sont pas au Burkina. Au cours de la visite de ce matin (jeudi 24 juin), on a pris l’option de voir l’autre côté de la route où se trouvent des concessions appartenant à la mairie de Koudougou et à la Caisse nationale de sécurité sociale. », a indiqué l’entreprise AGETIB.

Les voiries ont une longueur de 7km

« Nous sommes confiants »

Tout comme à Manga et Ouahigouya, le Secrétaire permanent du Programme sectoriel des Transports, Daouda Diabaté, a encouragé les entreprises à accélérer les travaux tout en respectant les normes de qualité. « C’est encore possible. Nous avons constaté l’engagement sur le terrain des acteurs locaux. Nous sommes confiants. Et si cet engagement est maintenu, nous parviendrons à l’objectif qui est de réaliser des infrastructures de qualité et dans les délais ».

Le SP du Programme sectoriel des Transports a invité les entreprises à plus de célérité

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 juin à 13:44, par Ka En réponse à : Mobilité routière à Koudougou : Sept kilomètres de voiries en béton bitumineux en construction sur la rocade

    Bravo : Je confirme que la cité du cavalier rouge qui était condamné par Blaise Compaoré a cause de la guéguerre entre lui et le lion est terminée. Pourtant Koudougou est cité comme la troisième ville du pays des hommes intègres. Si je dis bravo, c’est que ce périphérique en construction va la libérer de la pollution que causent les véhicules qui la traversent.

    Ce projet de périphériques autour de Koudougou, ou BoBo, parmi tant d’autres, était sur la table avant les années 1980. Et on voyait ceux qui quittent Laye, Lalé –Siglé, en passant par Kindi Nadiala Koudougou pour Sabou, ne traversent pas la ville, ou ceux de Réo, de Sabou ou de Dédougou dont on rectifie de nos jours.

    Si l’homme aux multiples vies qui était Blaise Comparé qualifié d’un homme dur et froid pour ses adversaires comme Kaboré Boukary dit le Lion, dont dix jours après avoir canardé Thomas Sankara et ses compagnons, il envoya ses hommes de corps pour opérer une effroyable boucherie dans le camp de Koudougou dirigé par le Lion, dont il a banni cette ville de tout projet, aujourd’hui Koudougou avec son baffons, était une ville de défi économique pour le Burkina.

    Sachant a son arrivé au pouvoir que Valère Somé et Boukary Kaboré exilés respectivement au Ghana et au Congo ne lui feront pas cadeau, il se vengea sur la troisième ville du Burkina dont aucun projet ne sortira des tiroirs durant son règne. La preuve, il ne cessait de dire quand on évoquait de ses deux adversaires, il répond : Boukary Kaboré dit le Lion et Valère Somé ’’’’’deux rigolos.’’’’’

    De nos jours Koudougou retrouve sa liberté comme au temps de Maurice Yaméogo, dont un noble commerçant nommé Bouda Yamyidigri voyant le président de la Haute Volta rentré tous les Wenkends avec une route poussiéreuse, est aller à la direction des grands travaux proposer de goudronner l’axe Ouagadougou Koudougou jusqu’à la porte du palais du président dont il a tenu parole.

    C’est le même goudron datant, qu’on bouche et rebouche de nos jours. Paix à l’âme de ce commerçant bon samaritain. Je dis Bravo à l’équipe de (PTDIU) suivi du (SP/PST), D’autre part, il ne suffit pas de construire, mais de suivre les normes avec des bons techniciens et de l’entretenir correctement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Plus de 5000 produits alimentaires contrefaits saisis
60e anniversaire de la Croix-Rouge burkinabè : Les festivités officiellement lancées
Traite des personnes au Burkina : Des acteurs réfléchissent sur des stratégies efficaces de lutte contre le phénomène
Dialogue social et religieux au Nord et au Centre-Nord : Le bilan du projet REDIRE jugé satisfaisant
Burkina Faso : OXFAM suscite l’intérêt des communautés dans la gestion des finances publiques
Burkina Faso : Le Projet renforcement de la bonne gouvernance financière enregistre de bons résultats
Sécurité : Les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso interpellés
Développement socio-économique : L’ONG Welt hunger hilfe lance le projet « PRECIS » pour des jeunes et des femmes du Centre-Est
Transport ferroviaire au Burkina : Vers la fin du "hold-up" du groupe Bolloré ?
Sexualité précoce et mariage d’enfants en milieu scolaire : Un nouveau guide pour harmoniser les actions de prévention
Entrepreneuriat : Le Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) se dévoile aux jeunes des Hauts-Bassins
Bougouriba (région du Sud-Ouest) : Des comités provinciaux pour prévenir et gérer les conflits communautaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés