Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Déplacés internes au Burkina : La Communauté islamique Ahmadiyya offre des vivres et du matériel

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 9 juin 2021 à 22h00min
Déplacés internes au Burkina : La Communauté islamique Ahmadiyya offre des vivres et du matériel

La Jama’at islamique Ahmadiyya Burkina a, en collaboration avec son organisation non-gouvernementale, Humanity First Burkina, remis des vivres et non-vivres aux personnes déplacées internes de Ouahigouya, Dori et Kaya, respectivement les 2, 4 et 8 juin 2021.

Ainsi, après les personnes déplacées internes des régions du Nord (Ouahigouya) et du Sahel (Dori), c’était au tour de celles du Centre-Nord (Kaya) de bénéficier de vivres et de non-vivres, de la part de Humanity First Burkina (organisation non-gouvernementale de la communauté Ahmadiyya Burkina) et de son organisation-mère, la Jama’at islamique Ahmadiyya Burkina Faso.

Selon le président de Humanity First Burkina, Abdouramane Diallo, ces dons de 5,5 tonnes se composent de riz, de farine de maïs, de bidons d’huile, de cartons de savon, de vêtements. La valeur est estimée à 3,3 millions de F CFA.
« C’est un geste qui vise à, non seulement, soulager un tant soit peu 100 familles éplorées qui sont arrivées ici les mains vides, mais aussi susciter d’autres donateurs à aider ces populations », a déclaré Abdouramane Diallo.

Le président de cette ONG, Abdouramane Diallo, a invité les bonnes volontés à leur emboîter le pas

A l’en croire, cette action est la nième de Humanity First Burkina dans le cadre de la prise en charge des personnes déplacées internes dans la région du Centre-Nord. « Nous avons déjà intervenu au Centre-Nord dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable, par la réhabilitation de plusieurs forages et dans le domaine de la santé à travers les opérations gratuites de cataracte. Tout récemment, nous avons apporté notre contribution ici, lorsque les personnes ont été déplacées du fait de la famine », a-t-il relevé.

Une photo de famille a mis fin à la cérémonie de remise officielle

Selon l’Amir et chef missionnaire de Jama’at islamique Ahmadiyya-Burkina Faso, Mahmood Nasir Saqib, ces dons s’inscrivent dans la recommandation divine. « L’Islam nous enseigne le vivre-ensemble. Et la meilleure chose est d’aider les personnes qui sont dans des difficultés. La situation des personnes déplacées internes au Burkina est très critique, car la majorité de ces personnes déplacées internes ont tout perdu dans cette crise sécuritaire et humanitaire. C’est pour dire qu’Ahmadiyya doit être avec elles », a justifié l’Amir.
Mahmood Nasir Saqib a rassuré que sa structure prie nuit et jour pour que le Burkina retrouve sa paix d’antan, afin que ces milliers de déplacés internes regagnent leurs villages d’origine.

L’Amir et chef missionnaire de Jama’at islamique ahmadiyya Burkina Faso, Mahmood Nasir Saqib, a exhorté les Burkinabè à bannir la violence

« Nous expliquons aux fidèles musulmans deux choses. D’abord, la religion musulmane n’enseigne pas la violence, car elle est une religion de paix, de tolérance, d’amour du prochain, etc. Ensuite, seule la prière peut apaiser les cœurs des forces du mal, parce que Dieu a dit dans le Saint Coran que, si quelqu’un tue une personne, il a tué toute l’humanité ; et si quelqu’un a donné la vie à une personne, il a donné la vie à toute l’humanité », a souligné M. Saqib.

Le gouverneur du Centre-Nord, Casimir Séguéda (droite), recevant symboliquement le don des mains des donateurs

Le représentant des bénéficiaires, Rakiswendé Ouédraogo, a, à la suite des autorités régionales et provinciales, traduit les reconnaissances et salutations aux donateurs pour ce geste salvateur. « Nous vous remercions infiniment. Ces vivres nous permettront de nourrir un tant soit peu nos enfants », a-t-il indiqué.

Le représentant des bénéficiaires, Rakiswendé Ouédraogo, a remercié les donateurs

Pour mémoire, Humanity First est une organisation non-gouvernementale créée par la Communauté islamique Ahmadiyya pour venir en aide aux personnes vulnérables ou sinistrées. La branche du Burkina a été installée en 2002 et reconnue en 2004. Depuis 2002, l’organisation intervient au Burkina dans le domaine de l’eau, de l’éducation, de l’humanitaire et de la santé.


Lire aussi Mouloud 2020 : « Le problème aujourd’hui, c’est que chacun poursuit son droit et oublie son devoir », observe Mahmood Nasir Saqib


O.H.L
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Région du Sahel : Les acteurs analysent les causes des conflits communautaires et les mécanismes de prévention
Gaoua (province du Poni) : Une invasion de chauves-souris à la base des coupures d’électricité, selon la SONABEL
Médias : Communiqué relatif à l’appel à projets de reportages et d’enquêtes
Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) : 69 sous-officiers fin prêts à servir sur les champs de bataille
Affaire recrutement « frauduleux » à la CNSS : Le Comité CGT-B exige l’application immédiate de l’arrêté de la Cour de cassation
Université Thomas Sankara : Sortie de promotion pour 77 nouveaux gestionnaires
Réponse humanitaire au Burkina : « Le pays a les ressources pour construire l’avenir », se convainc Metsi Makhetha
Code des investissements : L’Agence burkinabè des investissements outille des chefs d’entreprise à Bobo-Dioulasso
Développement et encadrement de la petite enfance : L’approche « Learning Through Play’plus » expliquée aux acteurs
Ministère de la Communication : La revue à mi-parcours se penche sur la sensibilisation sur le vaccin contre le Covid-19 au Burkina
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Eau veut classifier les barrages
Éducation au Burkina : L’ONG Educo offre un véhicule 4x4 à la direction provinciale de l’éducation du Yatenga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés