Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Musique : Pour ses 20 ans de carrière, Maï Lingani vole au secours des enfants vulnérables

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • lundi 31 mai 2021 à 06h30min
Musique : Pour ses 20 ans de carrière, Maï Lingani vole au secours des enfants vulnérables

Déjà 20 ans, Maï Lingani et la musique. La star de la musique burkinabè a célébré, ce samedi 29 mai 2021, ses 20 ans de carrière musicale à travers un concert à l’Institut français de Bobo-Dioulasso. Un grand show que l’artiste a offert, en signe de gratitude, au public bobolais qui l’adule. Les fonds récoltés lors de cette soirée seront déversés à la fondation SOS Villages d’enfants.

Maï Lingani est sans doute l’une des plus belles voix porteuses de la musique burkinabè à l’extérieur du pays. Membre fondatrice du groupe « Burkina Electric » et présidente de l’Association burkinabè des femmes artistes musiciennes (ABFAM), elle célèbre cette année 2021, ses 20 ans de carrière musicale. Ce, à travers deux grands concerts qu’elle a organisés le 15 mai dernier à Ouagadougou et ce samedi 29 mai à l’Institut français de Bobo-Dioulasso.

Ainsi, après l’étape de Ouagadougou, c’est dans la capitale culturelle que Maï Lingani a soufflé ses 20 bougies de sa carrière musicale, en présence de nombreux autorités et fans. Très prisée dans l’arène musicale pour ses nombreux concepts qu’elle ne cesse de concocter à travers ses créations artistiques, elle a fait vivre, à ses fans, sa consécration à travers un spectacle inédit. Elle a été accompagnée sur la scène par des artistes locaux tels que Djéli Karim, le groupe de slam Afrikanda, etc. Pas de place pour les play-back ce soir-là. Le « cocktail » était à la hauteur de l’évènement.

Les fans de Maï Lingani sortis nombreux pour commémorer l’évènement

Pendant deux heures, elle a fait danser ses mélomanes au rythme de ses chansons. A travers sa voix hors pair, elle a ainsi fait revivre à ses fans des instants de souvenir avec des titres de ses anciens albums. Le public également émerveillé par le geste de l’artiste ne s’est pas fait prier pour reprendre ses morceaux qu’il maitrise en chœur. Ainsi, les femmes notamment n’ont pas manqué de remuer leur rein au cours de la soirée. Durant ce concert, Maï Lingani a témoigné qu’elle a reçu beaucoup de soutiens de son public dans son ascension musicale. Toute chose qui l’encourage et met du baume dans le cœur de celle pour qui « tout n’a pas toujours été rose dans la musique ».

Maï Lingani, artiste musicienne burkinabè

La gratitude de Maï Lingani à ses mélomanes

Vingt ans de vie artistique et musicale, au-delà de la confirmation de talent, c’est aussi une consécration que l’artiste commémore. Pour elle, le choix de Bobo-Dioulasso pour ce deuxième concert n’est pas fortuit. « Si j’ai décidé de venir à Bobo-Dioulasso pour mes 20 ans de carrière, c’est parce que cette ville m’a adoptée, les fans d’ici m’ont adoptée. Et c’est une manière pour moi de leur dire merci pour avoir contribué à faire de moi ce que je suis aujourd’hui », a-t-elle laissé entendre.

Pour elle, ce concert a été plus qu’à la hauteur de ses attentes. « Je suis satisfaite de ce concert parce que, même ceux qui ne connaissaient pas Maï Lingani sont sortis pour me découvrir. C’était du bonheur et la réaction du public était agréable. J’ai été bien accueillie. Pour moi, mettre la joie dans le cœur des uns et des autres, c’est ce qui fait mon bonheur », a dit Maï Lingani. Avant de souligner que ces 20 ans de carrière marquent un pont entre le passé et le futur, afin de mieux se préparer pour toujours faire plaisir à ses fans.

La diva de la musique burkinabè sur la scène pour faire danser ses fans

Maï Lingani est aussi connue pour ses actes philanthropiques à l’égard des enfants de son pays. Au cours de ce show de remerciement, elle est revenue sur ce rêve qui lui tient à cœur, assister les enfants vulnérables. En effet, elle est l’une des rares chanteuses burkinabè qui s’investit dans le social, manifestant ainsi son « cœur d’or » sinon sa générosité aux couches vulnérables. Depuis 2016, elle est l’ambassadrice de la fondation SOS Villages d’enfants. Elle use ainsi de sa popularité pour donner de la joie au cœur de ces « âmes innocentes ». Les fonds récoltés pour cette soirée seront ainsi déversés à la fondation SOS Villages d’enfants.

« Pour mes 20 ans de carrière, je veux mettre au-devant ma popularité au service des plus démunies. Les recettes de cette soirée iront à l’endroit de SOS Villages d’enfants. L’histoire a commencé avec ce village depuis 2016. Lorsque que je réalise mes activités artistiques, j’ai toujours mêlé actions sociales et musiques et cela est devenu mon quotidien. Donc je ne pouvais pas fêter mes 20 ans de carrière sans aller dans cette dynamique de solidarité car, c’est l’homme qui fait l’homme et ces enfants sont l’avenir du monde », a-t-elle expliqué. Toutefois, elle invite ses fans à partager le peu qu’ils ont afin d’apporter de la joie dans la vie de ces enfants démunies.

L’artiste Madeleine Traoré, fan de Maï Lingani

Un modèle d’inspiration pour des artistes

Pour son public, Maï Lingani a su se faire une carrière exemplaire et elle reste aussi un modèle pour de nombreux artistes à l’instar de Madeleine Traoré. « C’est une grande dame qui nous épate toujours lorsqu’elle est sur scène. Cet anniversaire marque une carrière longue et fructueuse pour notre artiste. Et ce concert était vraiment super. C’était tellement beau et bien que nous avons tous dansé. Je tire d’énormes leçons de ce concert. Pour moi, Maï Lingani demeure mon inspiration pour ma carrière. Vraiment, elle et ses musiciens et danseurs ont tous assuré ce soir », s’est-elle réjouie.

Georges Naba salue l’humilité de l’artiste

Ce n’est pas Georges Naba qui dira le contraire. Pour lui, à travers ce show, il découvre encore une artiste pleine d’humilité, de respect pour l’homme, une artiste toujours prête à aider les autres. « En plus de partager sa musique, elle partage son être comme elle le fait pour ces enfants de SOS Villages d’enfants. On sent qu’elle a envie de donner plus que de sa musique. Ce soir encore, j’ai pris du plaisir de la voir sur scène car elle nous a prouvé de quoi elle était capable. Débordante toujours d’énergie, elle nous a fait bouger et nous ne pouvons que lui souhaiter plus d’années encore dans sa carrière », a-t-il souhaité à la diva burkinabè.

La photo de famille avec des enfants de SOS Villages enfants

Cette soirée a connu la présence de plusieurs autorités dont le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou ; le vice-présent de l’Assemblée nationale, Nestor Bassière, etc. Ce dernier était le parrain de la cérémonie. Pour sa part, il s’est dit honoré d’accompagner l’une des divas de la musique burkinabè. Il lui a par ailleurs réitéré ses félicitations pour ses 20 ans de carrière et lui a souhaité également beaucoup de succès pour la suite. Cette soirée s’est terminée dans l’apothéose. L’artiste chanteuse, en 20 ans de carrière, a déjà laissé une trace indélébile dans les annales de la musique burkinabè.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SO WOK : Le nouvel opus d’Alif Naaba
Culture : Les acteurs du théâtre burkinabè peuvent désormais bénéficier du droit d’auteur et des droits voisins
Salia l’artiste, la nouvelle voix de la musique burkinabè
Humour : Les Homotokés, l’imam et le muezzin qui dénoncent le comportement de certains religieux
Musique : Le roi de la Maouland se produira en concert le 12 juin 2021
Gestion des structures culturelles : « Le ministre doit s’impliquer davantage… », implore Gaston Hounhouenou de Fédération du Cartel
Culture : Le cinéma européen à l’honneur du 13 au 15 juin 2021 au ciné Neerwaya
« God’s love », le nouvel album de la chorale Sacré-Cœur de la CCB Saint André
Ouagadougou : C’est parti pour la deuxième édition du Festival des musiques traditionnelles et religieuses
Danse contemporaine : Salimata Kobré dépeint la problématique de la non-assistance de l’humain avec son spectacle « Moom »
Voyage en culture, les masques du Burkina Faso
Culture : Le théâtre Soleil initie 427 élèves aux arts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés