Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Café littéraire : Les juvénistes de saint Camille désormais outillés des conduites sécuritaires

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 15 avril 2021 à 21h00min
Café littéraire : Les juvénistes de saint Camille désormais outillés des conduites sécuritaires

"Sécurité personnelle et familiale" est le titre du 5e ouvrage d’Élisé Sorgho. C’est d’ailleurs le thème de la sécurité qui a fait l’objet d’échanges entre l’auteur et les élèves du Juvénat saint Camille garçons ce mercredi 14 avril 2020. Comment vivre en paix dans un monde en perpétuel trouble ? Dans ce manuel de 44 pages, le gendarme a proposé des attitudes de sécurité à adopter à l’échelle personnelle et familiale.

La question de la sécurité se présente de nos jours comme un grand défi à toutes les sociétés. Comment vivre en paix dans un monde en perpétuel trouble ? Des troubles de tout genre et de toute forme qui mettent à rude épreuve les énormes sacrifices que consentent les autorités publiques pour assurer la quiétude aux populations.

L’initiative du jeune sous-officier de gendarmerie est d’aider la population à mieux se conduire en cas d’insécurité. << Dans cet ouvrage je propose des conseils pratiques et non des consignes, précise-t-il, de sécurité à l’échelle personnelle et familiale afin de contribuer grandement à la dynamique de sensibilisation des populations en matière de sécurité>> a déclaré l’auteur, Élisé Sorgho.

Élisé Sorgho, auteur de l’ouvrage "sécurité personnelle et familiale"

Pour lui, les bonnes attitudes à adopter pour être en sécurité dans la circulation, pendant les voyages ou encore sur son lieu de travail ne sont pas d’emblée connues par tous. En plus, il a noté que les bons réflexes qu’il faut développer en cas d’agression physique, en cas de bousculade ou de prise d’otage ne sont pas non plus connus de tous. Or, le degré de sécurité d’une population dépend en grande partie du niveau de sensibilisation de chaque individu, dit-il. C’est en ce sens que cette brochure "La sécurité personnelle et familiale" offre à chacun, à chaque famille, au public burkinabè et étranger, un excellent outil de sensibilisation sur la sécurité.

Dans l’ouvrage, l’auteur définit la sécurité personnelle comme un ensemble de mesures et de dispositions physiques et ou émotionnelles visant à se protéger soi-même, partout où on se trouve, contre d’éventuels menaces et troubles pouvant perturber son équilibre mental ou nuire à son intégrité physique et / ou à ses biens.

<< En circulation, il existe des précautions que chaque personne doit toujours prendre pour s’entourer d’un minimum de sécurité. Éviter d’emprunter toujours les mêmes itinéraires aux mêmes heures sinon vous devenez une cible facile à atteindre. Évitez de rouler sur les objets suspects : les sachets, les morceaux de tissu ou de carton abandonnés sur la voie publique car ces objets pourraient recouvrir des engins explosifs ou autres matériels dangereux pour votre vie. Ayez le réflexe de toujours signaler à votre famille votre position et vos changements de position : une petite course à effectuer après le service, une visite ou un crochet chez un (e) ami (e). Cela permet de vous localiser rapidement. >>

L’ouvrage "sécurité personnelle et familiale"

Les bons gestes pour la sécurité familiale

En ce qui concerne la sécurité familiale, l’auteur a affirmé qu’elle implique les locaux (maison, biens matériels.) À l’entendre, << il est toujours mieux que votre épouse sache où vous serez ; vos numéros doivent être enregistrés le plus simplement possible Époux / Épouse - Femme - Mari - Papa - Maman parce qu’en cas d’accident, les secouristes ont toujours tendance à rechercher par les initiales ces mots. Personne ne doit avoir accès à votre environnement de vie (habitation, voiture, chambre d’hôtel, etc. sans votre avis ; ayez vos portes et portails toujours fermés à clé ou au crochet, des murs bien hauts, des barbelés si possible et un dispositif d’alarme bien fonctionnel. Rassurez-vous toujours d’avoir bien fermé vos portes avant toute sortie ; ayez de bonnes serrures et vérifier fréquemment leur état ; changez-les rapidement en cas d’usure. Libérez toujours les accès aux issues de secours ; éviter d’obstruer les couloirs par les engins, les vivres ou autres objets encombrants ; aérez toujours vos chambres, vos salons et cours. Évitez de garder à l’intérieur de votre maison tout produit dangereux comme explosif, carburant, bouteilles de gaz chargées. Débranchez toujours tout appareil électrique au coucher et à chaque sortie. Évitez l’exposition ou la détention à domicile d’objets de valeur importante qui attirent les malfrats. >>

Abbé Pierre-Marie Bullgo, directeur du Juvénat saint Camille garçons

Tout en exprimant sa satisfaction à la municipalité de Ouagadougou pour l’initiative du "café littéraire", l’abbé Pierre-Marie Bullgo, directeur du Juvénat saint Camille garçons a laissé entendre que la question de la sécurité est un thème d’actualité et tenir un échange direct sur cette thématique va permettre d’outiller la frange jeune de la population de sorte qu’elle puisse contribuer considérablement à se garantir à elle-même un minimum de sécurité et à être actrice de la lutte pour la sécurisation de la nation burkinabè.

Élisé Sorgho est un maréchal des logis/chef, en service à la Direction de l’organisation et de l’emploi (DOE) à l’État-major de la Gendarmerie nationale à Ouagadougou. Il est également auteur de l’ouvrage "fils prodigue".

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés