Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Cohésion sociale et paix : La région de l’Est en état de prévention des risques de détérioration liés à la riposte contre le Covid-19

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 6 avril 2021 à 23h30min
Cohésion sociale et paix : La région de l’Est en état de prévention des risques de détérioration liés à la riposte contre le Covid-19

Le système des Nations-unies au Burkina Faso, en collaboration avec le gouvernement burkinabè, a organisé un atelier régional d’appropriation du projet « Appui à la prévention des risques de détérioration de la cohésion sociale et de la paix dans le contexte de la riposte au Covid-19 aux points d’entrée et dans les lieux de détention au Burkina Faso ». C’était le 6 avril 2021 à Fada N’Gourma.

L’atelier de Fada N’Gourma a pour objectif de permettre d’une part aux autorités régionales, provinciales et communales ainsi qu’aux communautés de s’approprier les objectifs du projet et d’autre part de mieux les impliquer dans sa mise en œuvre afin de garantir leur participation.

Pour une durée de 18 mois, le projet « Appui à la prévention des risques de détérioration de la cohésion sociale et de la paix dans le contexte de la riposte au Covid-19 aux points d’entrée et dans les lieux de détention au Burkina Faso » est mis en œuvre par deux agences des Nations-unies que sont l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Office des Nations-unies contre la drogue et le crime (ONUDC). A terme, il permettra aux agents de première ligne de l’Etat aux points d’entrée de mieux protéger les usagers de la route ainsi que les populations riveraines des risques liés au Covid-19 et contribuer ainsi à restaurer la confiance avec et entre les populations.

Le secrétaire général de la région de l’Est, Hamidou Soré

Selon le secrétaire général de la région de l’Est, Hamidou Soré, représentant le gouverneur, les actions retenues par le projet sont cohérentes avec les objectifs et les politiques de développement que s’est fixés le gouvernement burkinabè en matière de promotion de cohésion sociale et de consolidation de la paix. Il a par ailleurs exprimé la disponibilité des différents acteurs de la région de l’Est pour une meilleure mise en œuvre du projet. « Je puis vous rassurer que des dispositions sont prises pour garantir la bonne gouvernance du projet, à travers notamment le respect des règles et procédures de l’Etat et du système des Nations-unies, l’anticipation et la célérité dans le traitement des dossiers », a-t-il déclaré.

Il a dans cette dynamique invité les acteurs à accompagner l’équipe du projet pour une bonne exécution des interventions et une bonne communication sur les résultats de mise en œuvre, gage d’une meilleure appropriation du projet.

Pour le système des Nations-unies au Burkina Faso, ce projet traduit une fois de plus son engagement à accompagner le gouvernement burkinabè pour relever les différents défis, notamment la prévention des risques de détérioration de la cohésion sociale et de la paix dans le contexte de la riposte au Covid-19 aux points d’entrée et dans les lieux de détention au Burkina Faso aux fins de garantir le respect des droits des justiciables et restaurer la confiance aux institutions.

Deux régions bénéficieront de ce projet. Il s’agit de la région de l’Est, notamment les communes de Kantchari, de Diapaga et de Fada N’Gourma, et de la région du Sahel en particulier les communes de Dori et Seytenga.

G.ABOUBACAR
Lefaso.net / Fada

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Ramadan : La commission lune se réunira ce lundi 12 avril 2021
Jeûne musulman/Burkina : Ramadan market, une opportunité pour faire ses provisions à moindre coût
Agriculture : Un projet d’aménagement de la plaine de la Léraba pour améliorer la sécurité alimentaire dans les Cascades
Enfants en situation de rue : Une exposition-photo pour dire qu’une autre vie est possible
Lutte contre le cancer : Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie
Ouagadougou : La Police municipale rase une construction hors lotissement aux abords du canal Mogho Naaba
Burkina : La commission épiscopale « Justice et paix » organise un forum national sur la problématique du foncier
Féminisme au Burkina : « Nous ne voulons pas d’un courant qui cautionne le fait que des femmes transforment leur physionomie pour devenir des hommes », clame Dr Nestorine Sangaré
Prévention et gestion des conflits : L’association IQRA outille les responsables de ses cadres de dialogue
Evénement : Un panel pour un soutien aux initiatives et pour un ajustement des stratégies et des pratiques éducatives parentales
Burkina Faso : Un colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul Zoungrana
Utilisation du gaz butane dans les taxis : « L’essence est plus dangereuse que le gaz », se défend le président des jeunes taximen du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés