Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Sécurité sociale des travailleurs du public : Une nouvelle loi adoptée

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 2 avril 2021 à 23h40min
Sécurité sociale des travailleurs du public : Une nouvelle loi adoptée

Ce jeudi 1er avril 2021, les députés ont adopté en plénière, une loi portant régime de sécurité sociale applicable aux agents publics de l’Etat au Burkina Faso. A l’unanimité, les 121 députés présents ont adopté cette loi qui porte cinq titres et 161 articles.

C’est une loi qui consacre de nombreuses innovations en termes de sécurité sociale des agents du public. L’adoption de ce projet de loi, à en croire le ministre de la Fonction publique, va résoudre bon nombre de problèmes liés au régime de sécurité sociale des agents publics. Aussi va-t-elle permettre d’améliorer les prestations qui leur sont servies. A titre illustratif, l’article 65 de la loi consacre l’augmentation de la part de l’orphelin au titre de la pension de survivant qui passe de 10% à 50% quel que soit le nombre d’orphelins et ce, conformément à la recommandation n°25 de la CIPRES (Conférence interafricaine de la prévoyance sociale).

Comme l’explique Séni Mahamoudou Ouédraogo, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, à l’issue de la plénière. « Cela veut dire que si vous avez un seul enfant, lui seul a 50%. S’ils sont deux, les 50% sont divisés par deux », a-t-il dit.

Une autre innovation à mettre à l’actif de cette loi, c’est que l’agent du public qui a atteint l’âge pour faire valoir ses droits à la pension de retraite alors qu’il a moins de 15 années de cotisation tout en ayant au moins 13 ans de cotisation, peut payer les cotisations des deux ans restants pour remplir les 15 ans de cotisation. Ainsi, il pourra bénéficier de la pension de retraite.

La nouvelle loi adoptée par les députés permet également à ceux qui souhaitent bénéficier d’une retraite plus confortable, de cotiser grâce à l’assurance volontaire. « Il y a deux branches : une qui sera obligatoire et l’autre facultative. Par exemple, si vous voulez cotiser pour l’éducation de vos enfants ou résoudre des soucis de santé dans le futur, vous pouvez aller ouvrir un compte à la CARFO, comme ce qui se passe dans les compagnies d’assurances. Quand vous serez à la retraite, vous aurez deux sources de revenus », a indiqué le ministre de la Fonction publique.

L’article 78 de la loi consacre aussi la simplification des procédures de gestion des risques professionnels en permettant la prise en charge directe des victimes d’accident du travail et de maladie professionnelle. Sur ce point, le ministre a indiqué que dès qu’il y a un accident de travail, l’employeur doit le déclarer dans les 48 heures. Si ce délai de 48 heures parait court, le ministre indique que c’est fait à dessein dans le but d’accélérer et faciliter la prise en charge de la victime d’accident.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’Assemblée nationale forme ses agents de liaison au respect des règles de déontologie administrative
Burkina Faso : Le dialogue politique s’ouvre dans un contexte sécuritaire très difficile
18 juin 1940 : Sankara Zouli et d’autres soldats burkinabè sont morts ce jour-là pour la France
Burkina : Le Cadre de dialogue politique, un sectarisme politique ?
An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la réconciliation", une marche à Ziniaré pour la paix, le 26 juin 2021
Nouvelle-Calédonie : Le Pr Augustin Loada conduit une mission de l’ONU sur la révision des listes électorales
MPP-France : La sous-section de Bordeaux fait peau neuve
Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo dans l’affaire Pazani, lauréats des Prix Manéga de la Paix 2021
Assemblée nationale : La commission CJEEC réunie à Koudougou pour renforcer les capacités de ses membres
Assemblée Nationale : Les députés membres de la CAGIDH outillés sur les modes d’élection des représentants des exécutifs locaux
Réconciliation nationale : Les capacités des autorités déconcentrées et des points focaux de la région du Centre renforcées
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : Abdoul Karim Sango pose les enjeux de l’adoption d’une nouvelle Constitution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés