Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 12 février 2021 à 23h55min
Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

Le Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) a rendu public son analyse sur le coût salarial des membres du gouvernement 2016-2020, au cours d’une rencontre avec la presse, ce vendredi 12 février 2021 à Ouagadougou. Un trop-perçu de plus de deux milliards de francs CFA est constaté pour le premier mandat du pouvoir actuel.

Selon l’analyse du Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB), globalement, 4 354 811 505 FCFA ont été servis en moyenne comme rémunération salariale à l’ensemble des ministres de tous les gouvernements de 2016-2020. « Par ailleurs, l’analyse des trop-perçus de salaire au mépris des dispositions du décret montre qu’en moyenne le salaire de chaque ministre a été majoré de 1 068 886 FCFA », a indiqué le directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara.

En considérant la période du premier mandat du pouvoir actuel, le montant total des trop-perçus de salaire, au regard des dispositions du décret, est ressorti à 2 090 741 505 FCFA. « C’est-à-dire que de 2016 à 2020, les ministres du gouvernement issu du premier mandat du président Kaboré se sont servis anormalement environ 2 090 741 505 FCFA du budget de l’Etat de plus que ce qui est consacré par le décret », a déclaré Youssouf Ouattara.

Selon le directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara, le respect du décret traduira une cohérence entre les règles et la pratique.

Un manque à gagner

Face à ces montants « faramineux », les conséquences ne sont pas du reste. Pour le CIFOEB, cet argent servi aux membres du gouvernement constitue un manque à gagner ou une renonciation à la réalisation d’infrastructures sociales au profit des populations. « Dans l’hypothèse du respect portant rémunération des membres du gouvernement, 69 blocs de 3 salles de classe ou 38 CEG ou 67 maternités ou encore 272 dépôts MEG (médicaments essentiels génériques) auraient pu être réalisés avec le cumul des trop-perçus de salaire de 2016-2020 », a noté le directeur exécutif du CIFOEB.

Cette organisation de la société civile rappelle que les résultats de l’analyse interpellent tous les acteurs attachés aux principes de bonne gouvernance, car le respect des normes et des textes est une valeur cardinale en la matière. « Ce que nous faisons, c’est d’éclairer les politiques publiques, un ensemble d’acteurs d’avoir suffisamment de chiffres pour mener d’autres actions », a précisé Youssouf Ouattara.

Tableau du coût estimé en mois et année des gouvernements de 2016-2020.

Cette tâche, à en croire le chargé de programme du CIFOEB, Drissa Ouattara, n’est pas du tout facile. La limite de leur analyse a été la disponibilité des chiffres. « Si nous devons repartir sur le régime de Blaise Compaoré, le manque d’information récent qu’on a avec ce gouvernement, la difficulté est en cours plus évidente », a-t-il affirmé.

Risque de plus de 36 millions de trop chaque mois

Sur les 33 ministres du gouvernement Thiéba III, le CIFOEB a pu exploiter des informations salariales de 20 ministres. Cela leur a permis de déterminer le niveau de respect du décret et d’en déduire le salaire moyen réellement perçu par les membres du gouvernement actuel. « Le résultat est sans appel. Seulement six ministres ont une rémunération salariale mensuelle conforme au décret sur vingt ministres du gouvernement Thiéba III », a déploré Youssouf Ouattara.
L’analyse du CIFOEB s’est fondée sur le décret numéro 2008-891/PRES/PM/MEF du 31 décembre 2008 portant rémunération du Premier ministre, des présidents d’institution et des membres du gouvernement.

Le premier gouvernement du second mandat du président Roch Kaboré est déjà alerté. Le CIFOEB estime que le gouvernement Dabiré II aurait un coût salarial mensuel de 39 573 000 FCFA si le décret est respecté. Dans le cas contraire, ce coût serait de 75 915 133 FCFA si l’on tient compte du salaire mensuel moyen servi aux membres des gouvernements antérieurs. « Actuellement, si le décret n’est pas respecté, ce gouvernement pourrait percevoir 36 342 133 FCFA de trop chaque mois, soit l’équivalent du coût d’une maternité ou d’un bloc de trois salles de classe », conclut le document.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Portfolio

  • Le chargé de programme du CIFOEB, Drissa Ouattara.

Vos commentaires

  • Le 12 février à 17:29, par Zouli En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    L’incoherence dans la gestion du patrimoine nationale. Le MPP et ses alliés assomment les fonctionnaires avec la hausse de l’IUTS, mettent la jeunesse au chômage en diminuant le nombre de poste à pourvoir et sans une solution pour mettre en place un mécanisme pour résorber ce chômage galopant. On comprend aisément la création d’un pseudo ministère de la réconciliation. Ce ministère a pour rôle de résoudre les futures crises qui naîtront par le fait de la mal gouvernance et non pour pour apaiser les coeurs meurtris et poser les fondements d’ une cohésion nationale réelle. Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 19:20, par Fridy En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Il serait intéressant que l’ASCE/LC convoque les animateurs de cette conférence de presse pour en savoir davantage sur la raison de l’écart des salaires qu’ils semblent détenir mais aussi de faire une enquête sur les même animateurs ( revenues) les concernant. Cela permettra au peuple d’avoir une lecture objective de leur intention.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 19:40, par Silvester Stalon En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    A mon avis il s’agit d’un depassement budgétaire et non d’un trop perçu à vous lire.
    Attention aux mots car ils peuvent entrainer d’autres maux pour le commun des mortels.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 21:32, par RV En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    J’ai du mal à comprendre la cupidité de nos dirigeants. L’argent a-t-il déjà empêché de mourir ? C’est trop grave ! Le pire est que cet argent sale alimente l’inflation, augmente la pauvreté.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 08:45, par Roch LeBonace En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Trop percu ou depassement, ce ne sont que des goros goros faranda. Moi ce qui me choque, c’ est la violation des textes en vigueur. Pourquoi y a les textes si c’ est pour ne pas les appliquer ? Je veux comprendre ca au moins.Roch en tant que president ne m’ enerve pas parce que au moins il ne tue pas et n’ empoisonne pas comme l’ autre malheureux, la. Mais en matiere de gestion, il n’ a ca savoir que le Burkina n’ est pas un pays ou tout le monde est ne dans le miel et le lait comme lui. Il na ca mettre un peu de rigueur car s’ il continue, c’ est par sa soit- disant bonte, la, qu’ il va tomber.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:31, par le Nomade En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Il faut que les membres de la societe civile fasse leur travail sans chercher a humilier les membres du gouvernement. Je ne pense pas que de telles revelations soient fondees, je pense plus a un depassement budgetaire que des sommes indue percues par les ministres. Respectons nos dirigeants, il ne faut pas les exposer, C’est totalement inutile et contre productif de publier les salaires des membres du gouvernement sur internet. Comme l’a dit un autre unternaute sachons raison garde !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:04, par Citoyen Lambda En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    En fait dans ce pays, les autorités traitent les textes comme du papier hygiénique. Sinon, c’est pourtant très simple pour le gouvernement d’éviter ce genre d’erreur que je dirai totalement stupide. En effet, si on voulait revaloriser les salaires des ministres, qu’est ce qui coûtait d’abroger le décret de 2008 fixant les salaires des ministres et de prendre un nouveau décret ? Surtout ,qu’un décret n’est pas une loin donc facile à prendre. La loi est dure mais c’est la loi. Donc ,si la base légale de la remuneration des ministres est le décret de 2008, alors les ministres doivent rembourser le trop perçu. Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:15, par hv En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Qu’est-ce que vous ne comprenez pas !Les ministres savent que Roch est un bon filon : bonasse,magnanime, sensible, sentimental, incapable de tuer une mouche ; qualités qui frisent malheureusement un manque de personnalité. Ces ministres et la plupart de leurs agents notamment des ministères ont déserté les services pour aller battre campagne avec tenez-vous bien des ordres de missions.Ils se disent que Roch a été élu grâce à eux, aussi, pensent-ils légitime qu’ils se servent à la pelle ! Sinon comment se fait-il qu’il y ait un texte qui régit le traitement des salaires quelle que soit ta place dans le maillon de l’Etat, et ce texte est foulé aux pieds ? Pendant ce temps, presque tous les fonctionnaires ont au minimum deux avancements en souffrance. Après c’est pour mettre en place une commission grassement payée (petit gombo des petits agents qui s’étaient montrés loyaux ) soi-disant que c’est pour apurer les avancements ! Ils le font pour quelques agents et organisent une conférence de presse radio-télévisée pour dire à la population que l’Etat a donné de l’argent aux fonctionnaire à hauteur de tant de milliards !C’est malsain et regrettable quand on a des dirigeants de cet acabit !Que dieu nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:31, par Voltaïque indigné En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Le salaire est une contrepartie d’un travail et en matière de ressources humaine si tu veux des compétences pointues il faut les payer au prix du marché. Si RMCK veut débaucher un Burkinabè qui touche 5 millions par mois il faut qu’il casse la tirelire ce n’est pas les perdiems ( qualifications de Bongo Père pour les salaires Burkinabè) que le pays pourra s’attacher les services de certains diaspo. Je ne pense pas qu’il y’a violation de la loi si c’etait le cas des plaintes seraient déposées. Il y a sans doutes des mécanismes légaux qui permettent à certains ministres d’être mieux renumerés. S’agissant de la démarche elle est intellectuellement malhonnête parce qu’il faut évaluer également l’apport de ces ministres dans la gouvernance vertueuse qui permet à l’etat d’économiser des milliards où d’améliorer sensiblement l’efficience de l’exécutif. Ce travail n’a pas été fait et décrédibilise la réflexion produite.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 19:30, par citoyen Lambda En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

      Voltaïque Indigné, ne raconte pas des histoires . Quel est ce diaspo burkinabè membre du gouvernement qui a été appelé pour ses compétences exceptionnelles qu’on n’a pas trouvées parmi les fonctionnaires locaux du pays ou parmi les cadres du secteur privé ? C’est justement comme ça, que raisonnent certains diaspo burkinabè qui se croient supérieurs aux burkinabè résidents , qui veulent être traités plus que les résidents etc. Alors que dans leur pays d’accueil, ce sont peut-être la plupart des manœuvres qui dorment dans des studios ou des foyers . Allez -y voir au GHANA à côté . Si tu es ghanéens de la diaspo ,si tu veux venir servir ton pays par patriotisme ,il n’ y a pas de traitement spécifique, sauf celle lié à ton profil professionnel . Si tu étais médecin dans ton pays d’accueil ,tu seras payé comme médecin résident point barre . Dans tous les cas ,on parle ici d’application d’un texte . Si le texte n’est pas bien appliqué ,il y a forcément faute et trop perçu point barre . Et un trop perçu ça se rembourse, sinon qu’on peut même vous sanctionner pénalement, si cela est fait à dessein .

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 12:14, par Sacksida En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    D’abord quand on a un Budget de l’etat dont plus de 50% est affecte a la masse salariale, sans oublier les dettes dues aux institutions internationales, aucune strategie de developpement gagnante n’est possible. En fonctionnant ainsi notre pays est condamne dans le cercle vicieux du sous developpement et bien sur de la dependance economique et financiere eternelle. La seule solution possible et perenne pour resoudre ce probleme reside dans la convocation des assises nationales sur les revenus et les depenses de l’etat pour examiner de maniere transparente toutes les problematiques et de reduire des inegalites criardes. Supression des Caisses Noires, Mise a plat de toutes les remunerations et avantages en commencant par ceux des dirigeants et de trouver un modus vivendis car tous les revenus nationaux appartienent au peuple et doivent servir pour l’amelioration de ses conditions economiques et sociales de vie. C’est possible, mais il faut une veritable volonte politique de gouverner d’une autre facon ; sinon une minorite nationale va toujours s’accaparer des revenus pour mieux vivre et le reste du peuple burkinabe dans la misere la plus crasse. C’est d’une Revolution economique, sociale et bien sur culturelle qu’il faut pour sauver ce pays et son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 13:17, par Tig-Ré En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Je ne m’y connais pas en droit mais est-il possible que et association dépose une plainte contre tous les ministres qui se sont attribués plus que ce à quoi ils ont droit ?
    on ne doit plus se contenter seulement de dénoncer.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 13:37, par Yroug En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Ça, c’est pour les ministres. Intéressez vous aux conseillers à la présidence, beaucoup ont aussi signé des contrats. Après, jetez un coup d’oeil fans certaines ambassades où il y a deux ambassadeurs à la fois.Le Burkina n’est pas un pays à plaindre

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 18:01, par Sidpawalmdé En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Vous comprenez davantage quand un Ministre avait dit " Nous avons le choix de donner du champagne à quelques-uns ou de l’eau potable à la majorité" . Eh bien ! Certains destinataires du champagne sont connus, y compris le ministre en question qui en est aussi un très grand bénéficiaire...

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 21:09, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Ah ba ?!? Je suis surpris que les gens soient surpris ? Ou bien certains font semblant ? C’est vrai qu’au Burkina certains ont voulu que le gouvernement et le parlement de transition touchent... zéro francs pendant un an !

    Depuis l’époque de Blaise Compaoré, le texte qui encadre les salaires des ministres n’a jamais été respecté. On se demande même pourquoi le texte n’a pas été changé depuis lors pour correspondre à la réalité.

    On parle de l’époque des "retour" d’un Issouf Ouédraogo, d’un Ablassé Ouédraogo ou d’un Kadré Désiré Ouédraogo.

    L’argument qui était évoqué était que vous ne pouvez pas demander à quelqu’un de venir servir son pays en diminuant son revenu. Si pour un fonctionnaire ou un député devenir ministre est une augmentation de salaire, ce n’est pas le cas de ceux qui viennent des organisations internationales ou du privé. Sur la base d’un gros salaire il ont pris des prêts, inscrits leurs enfants etc et ne doivent donc pas "reculer". La manière dont ce "différentiel" était payé à l’époque n’était pas précisé mais on savait bien que certains ministres avaient un salaire supérieur à la norme. La rumeur disait que le "Blaiso" gérait ça avec les "fonds spéciaux" de la présidence pour rester discret.

    Cela semble logique. Je touche 5 millions, je dois 2 millions à la banque chaque mois comme traite, je ne peux pas accepter de toucher un million pour "servir mon pays" même si je l’aime beaucoup. Surtout qu’on sait que c’est temporaire, être nommé ministre ne doit pas rimer avec détruire son équilibre et celui de sa famille.

    En 2015, ce problème a déjà défrayé la chronique pour le gouvernement de la transition, ainsi que pour le cas d’un secrétaire général de ministère qu’on continuait à payer avec son ancien salaire d’ambassadeur parce qu’il était plus élevé que celui de SG, tout simplement. L’avant dernier épisode de ce feuilleton avait concerné le salaire d’un ministre emblématique dans le gouvernement Thieba 1.

    Il n’y a donc rien de nouveau sous le soleil. En fait, l’analogie est simple :Quand vous fixez les primes des étalons, vous considérez les professionnels, ou juste les joueurs du championnat national ? Si les primes sont faibles, seuls les locaux viendront en équipe nationale. S’ils sont élevés, tout le monde peut venir. S’ils changent en fonction du joueur, on parlera d’injustice.

    Des cadres burkinabè touchent déjà plus que ce que les textes fixent pour un ministre. Certains ne peuvent pas repartir à leur poste prestigieux et bien payé après le gouvernement et font donc déjà un grand sacrifice en venant. Tant qu’on voudra pouvoir les appeler à mettre leurs compétences au service du pays, il faudra les payer au moins ce qu’ils gagnaient déjà.

    Entre augmenter TOUS les salaires des ministres pour résoudre ce problème ou négocier au cas par cas, tous les présidents de Blaise Compaoré à Roch Kaboré en passant par Michel Kafando ont opté pour la seconde solution, voulant éviter les cris scandalisés de l’opinion.

    Sauf qu’il faut quand même un texte de référence pour gérer cela tout en fixant les normes. Il appartient donc au gouvernement et aux députés de légiférer pour rendre la chose légale et transparente, au lieu de le faire en "mouta-mouta" comme actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:01, par Le petit tranquilos En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Écoutez, qui sont ceux qui doivent faire respecter cette loi ? Sachez que nos financiers sont des piètres complices et des agents louches. Ce sont eux qui doivent refuser le mandatement parce que ça ne respecte les textes en vigueur. Quelle est l’utilité d’un contrôleur financier ?
    Vous laissez faire juste pour avoir des arguments pour parler. Quel sadisme ?
    N’énervez pas les gens. Les agents actuels n’ont pas de discernement et n’ont pas honte. Bruuuuuuu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:22, par Le Vigilent En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Dans ce rapport du CIFOEB transparaît clairement la « MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE » de ses auteurs, dans une tentative de « TROMPER L’OPINION » et dans l’INTENTION ULTIME DE NUIRE » à qui l’ont sait.
    Comment peut-on se baser sur des barèmes de salaires fixes en 2018 pour opiner, sans autres formes de procès, sur des salaires servis à des membres de gouvernement sur la période 2016-2020, comme si les salaires devaient être gelés pendant au moins 14 ans » ?
    Comment peut-on considérer que les salaires sont servis aux ministres selon le département que chacun dirige tout en ignorant le fait que tous les responsables qui se sont succédés à la tête d’un département donné n’ont pas forcément reçus les mêmes salaires. Si l’on prend les cas de l’Economie et des Finances, de la Santé, de la Fonction publique, de l’Enseignement supérieur Recherche et innovation, de la Culture, des Mines et Carrières, de la Communication, de la Femme etc. l’on sait qu’il y a eu des changements de titulaires et que les occupants des mêmes postes n’ont pas forcément reçu les mêmes montants salariaux.
    Pourquoi, ne serait-ce que pour besoin de comparaison, n’ont-ils rien dit des montants servis aux ministres des gouvernements qui se sont succédés dans la période de 2009 à 2015 ? De telles informations auraient permis de savoir si le non respect des barèmes fixés en 2008 n’avait été constaté qu’a partir de 2016.
    Sans ces éléments de comparaison et surtout avec leurs commentaires plus que tendancieux, les gars du CIFOEB jettent ainsi en pâture à un horde de...., les membres des équipes gouvernementales de la période 2016-2020 ainsi que ceux que le Président du Faso.
    Mais, dans tout ça, pour qui travaillent les gars du CIFOEB ? S’ils prétendent travailler pour l’opinion publique, pourquoi alors s’évertuer induire en erreur et à tromper intentionnellement cette même
    opinion ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:40, par M.S. En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Vivement qu’à défaut d’un démenti, des éclairages soient apportés. Cela permettra d’éviter de conforter la thèse de "l’éternel complot d’intellectuels, sinon de diplômés, africains contre leurs peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:48, par Gohoga En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Bonjour à tous. Je vais savoir qui finance les ong comme CIFOEB. Combien gagnent par mois les responsables de ces ong comme Yousouf Ouattara ou Nakanabo Sagado ? Gagnent ils plus que les Ministres ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 19:54, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Hum... Je rappelle quand même à tout le monde quelques repères :

    1°) Après avoir voté le budget, à la fin de l’année, l’assemblée nationale vote encore la loi de règlement du budget, et sait donc quelles dépenses ont été faites en réalité.

    2°) L’institution ASCE/LC, depuis sa création sous sa forme actuelle et la nomination de Marus Ibriga, fait un effort de contrôle de tout cela.

    3°) La cour des comptes est l’organe judiciaire issue de l’éclatement de la cour suprême chargé de contrôler la conformité des dépenses avec les lois.

    4°) Dans chaque ministère et institution importante, un contrôle financier est exercé à priori et à postériori pour chaque acte afin de vérifier qu’il est en conformité avec la loi des finances et avec les règlements en vigueur.

    Tout ça pour dire que toutes ces personnes et institutions ne peuvent pas toutes faillir en même temps et qu’il doit donc exister des textes qui permettent de justifier cela. sinon quelqu’un d’autre aurait crié au scandale depuis toutes ces années.

    C’est en cela que la sortie du CIFOEB est étonnante. Je n’airai pas jusqu’à leur prêter des intentions inavouables mais ils sont au minimum sous-informés et auraient dû faire preuve de prudence avant d’ameuter la presse et les réseaux sociaux.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 09:00, par RATA-SIDA En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Bonjour
    Est ce que le CIFOEB est vraiment habilité à faire de telles publications ?Je pense à mon avis qu’il revenait à une structure de contrôle ou de lutte contre la corruption de le faire mais pas le CIFOEB même si ce qu’il dit est avéré.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 11:24, par Lartiste En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Ça frise la malhonnêteté intellectuelle mais on sait que l’enjeu, c’est d’obliger l’administration financière à descendre dans leur boue à eux du CIFOEB. Il ne faut quand même pas insulter toute la chaine de cette administration qui comporte des compétences avérées. Ces gens du CIFOEB étaient où depuis 2008 ? Mettre simplement au bas d’un tableau : "source : coupure de presse" veut dire quoi ? C’est des coupures de quelle presse qui sont votre bible pour juger ? Veillez nous dire au moins de quel journal vous tenez les informations que vous publiez ! Et la bêtise est allée à son comble quand ont transforme ces somme en nombre de CSPS, de CEG, de maternités et autres. Même si on ne veut pas voir le Président Roch KABORE, il faut y mettre un peu d’intelligence dans la démarche car ce n’est pas de tels écrits qui peuvent suffire à discréditer un gouvernement. Messieurs, cette technique est dépassée et vous ne pourrez grand monde avec cela ! Cordialement !

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 11:58, par Passakziri En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Moi je félicite le CIFOEB pour son Action de clarification.
    Ceux qui se demantent si cette structure est habilitée à faire de telles publications, je ne vous comprends pas .
    Vous vous attendez que les institutions de l’etat viennent vous publier leur manquements ou quoi ? Ce le rôle des Citoyens et des personnes Morales de le faire pour forcer la bonne gouvernance. Avec ces Rapport on voit bien qu il y a une vache à traire et que certains n’hésitent pas une seconde avant de le faire . Le CIFOEB a fait un excellent travail, et l’opinion devrait plûtot debattre sur la légalité, la légitimité et l’adéquation de ces surpaiement.
    A mon humble avis, ces émouluments ne sont pas justifiables dans un pays où on tente de remettre à plat les salaires des fonctionnaires ordinaires , et ou tout est priorité.

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 15 février à 13:19, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

      Mon cher @PassakZiri : "Remettre à plat" les salaires ne veut pas dire tous les réduire ! Et il ne s’agit pas des salaires mais des indemnités.

      Une minorité de gens émargeant au budget de l’état ont accumulé au fil du temps des avantages exorbitants en indemnités, primes et autres, au détriment des autres agents et faisant gonfler la masse salariale. De plus, il y a une pagaille générale qui rend difficilement justifiable certaines différences de traitement pour des postes comparables.

      L’état actuel souhaite réduire les émoluments de ces "enfants gâtés de la républiques", ce qui permettrait :

      1°) D’augmenter les revenus des moins bien payés, de recruter plus et de corriger des inégalités ;

      2°) De réduire la masse salariale globale.

      Il y aurait donc dans cette remise à plat des réductions, des augmentations et des statu quo. Et bien évidement, ceux qui pensent qu’ils vont perdre des avantages sont contre. Normal.

      Ce qui est moins compréhensible, c’est que les centrales syndicales sensées défendre les intérêts de la majorité des travailleurs défendent le maintien des avantages de cette minorité.
      Ce sont eux qui font l’amalgame et traduisent "remise à plat" par réduction globale pour éviter la démobilisation des autres travailleurs.

      Pour les salaires des ministres, je vous fait une suggestion : Cherchez et comparez les salaires "officiels" des ministres avec ceux dans leurs ministères et les sociétés d’état.

      Vous risquez d’avoir beaucoup de surprises et d’être encore plus scandalisé, et pas pour les ministres !

      Répondre à ce message

      • Le 15 février à 23:20, par Pasakziri En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

        @ mon frère Sidpawalemde Sebgo,
        D’accord avec vous sur la mise á plat des salaires ; Mais je ne pense pas qu#une réduction de la masse salariale puisse être ateinte sans que les salaires , surtout les plus lourds ne soient reduits ( ce qui serait juste , car convernant une minorité qui pèse trop lourd ) ou que les effectifs ne soient considérablement reduits. Ce qui serait moins reluisant das un pays ou le sous emploi est une cocotte bouillante à côté du foncier ( je me demande laquelle des deux sautera la première ). Une remise á plat qui laisserait les salaires au statu quo ou les augmenterait aurait quel effet ? Pas la reduction de la masse salariale en tous cas. Donc je comprends bien que les syndicats défendent les intérêts de leurs membre, ce qui est normal. C’est d’autant plus normal quand l#exemple ne vient pas du sommet. Quand dans un PPTE , la politique devient la clé qui vous permet d’acceder à la caverne d’Ali Baba , c’est plus que déplorable.
        Je trouve qu on ne peut pas adapter les salaires de ceux qui accéptent servir leur pays à leurs revenus antérieurs. C’est un honneur de servir son pays , et celui qui ne le veut pas reste dans son coin . Sinon combien devrait-on payer alors Donald Trump ou Poroschenko des milliardaires en Dollars ?
        Quant aux salaires de ceux qui dirrigent les sociétés d’etats, c’est pas propre au Faso puisque ces sociétés doivent concurencer le privé pour convaincre les prétendus meilleurs managers. Ainsi, le salaire du ministre des transports en France en France est sûrement l’argent de poche du patron de la SNCF, la remuneration du ministre del’information en allemagne ( s’il existe ) ne vera pas la cheville du patron de Telecom ou Deutsche Post etc. Mais les salaires du président de la république Francaise ou de celui de la chancellière allemande et de ses ministres sont encradés par la loi et resteront dans ce cadre , sauf vote parlementaire. Indépendament de ce leur remunérations antérieures à leurs fonctions politiques. C’est ca qui fait un peu la difference entre les démocraties fortes et les répubnliques bananières auxquelles le Burkina ne veut pas apparteir.

        Passakziri

        Répondre à ce message

  • Le 15 février à 12:06, par le voyant En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Bonjour,doit t on parler de détournement,vol ou simplement de trop perçu pour quelq’un qui perçoit un montant de plus que la loi le lui autorise.des comptables sont enfermés pour moins que ça.il faut demander tout simplement le remboursement des trop perçu

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 12:34, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Mon frère @Ms, il ne s’agit pas de ce que vous pensez ou de ce que je pense qu’on devrait faire.

    Il s’agit de ce qui se fait en vrai, de ce que les présidents que nous avons élu depuis 30 ans ont décidé de faire pour avoir certaines personnes dans leurs gouvernements pour les aider à diriger. Car c’est bien nous qui leur avons donné le pouvoir de décider ce qui est mieux pour le pays.

    Je ne sais pas comment on compose un gouvernement, donc j’ai tendance à ne pas vouloir donner de leçons à ceux qui le font, ni à critiquer leurs choix.

    Sauf bien sûr si au pied du mur le ministre s’est révélé voleur ou incompétent.

    P.S. : Mais pour mieux économiser oh, pourquoi ne pas décider que le salaire des ministres est aligné sur celui des instituteurs, et "celui qui ne veux pas, il ne vient pas" ?
    Non, encore mieux : On supprime le gouvernement !

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 13:53, par ib En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Sidpawalmdé, attention c’est Thomas Sankara qui a dit : "Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l’eau potable pour tous".
    ce n’est pas un ministre. A césar ce qui est à César.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 15:26, par warzat En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    A l’exception de quelques ministères, les résultats obtenus dans ce laps de temps, sont à la hauteur de la dépense.
    Sous la révolution, il était dit qu’on ne mobilise les gens que sur la base de leurs intérêts. Vouloir coute que coute un nivèlement de tous les ministères alors que l’effort consenti n’est pas le même serait injuste à mon humble avis. Ceux qui travaillent plus doivent gagner plus. C’est pourquoi la lenteur de la justice parait injustifié au regard des avantages à eux accordés.
    Néanmoins, il peux être constaté sans surprise que la défense, la sécurité, demeurent des ministères dirigés par des hommes qui auraient restitués le trop perçu. On reconnait le maçon au pied du mur. Merci à ces deux ministres de nous avoir pas trahi.
    Pour le reste, il est surprenant pour certains ministres dont la probité est connue des populations ,se retrouvent sur cette liste. Ces ministres gagneraient à ce que le gouvernement à travers le ministre des finances éclaire notre lanterne.Cela parce qu’il n’a pas été du tout facile de convaincre les ’’wait and see’’, les populations, ceux qui ne croient que ce qu’ils ont vu, de la bonne foi de ce gouvernement. Les expressions du genre ’’ tu as vu non’’, ce sont les mêmes’’. Encore une fois de plus, une explication venant du gouvernement , ne serait pas de trop.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 12:23, par CCCC En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Bien fait. N’est-ce pas ceux qui sont outrés de l’apprendre qui ont traité de tous les noms les fonctionnaires qui demandaient une certaine équité salariale ? Vous comprendrez pourquoi des personnes qui étaient payés au-delà du seuil légal faisaient le tour des télé et radio pour diaboliser les fonctionnaires qui ne demandaient qu’à profiter des fruits de la croissance comme leurs citoyens qui à diplôme égal avaient 04 fois les salaires de ceux qui avaient 10 ans de service dans les MINISTERES MARGINALISES. Pendant que les uns profitent, on fait miroiter aux autres la perspective d’une remise à plat des salaires ! COURASSE A TOUS !

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 14:40, par citoyen lamda En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Sans vouloir trop polémiquer il y a une nécessité de mieux communiquer sur ce sujet et expliquer cette situation.
    Les burkinabé aiment se comparer aux meilleurs pays exemple Rwanda ou Singapour et bien il faut savoir que dans ces pays on a des salaires au niveau du public très attractifs. Pour attirer les talents, il faut mettre le prix. Le Président ne doit pas être limite dans le choix des hommes pour des questions de rémunération. Il faut bien sûr encadrer pour éviter des débordements mais n’allez pas demander à quelqu’un qui a 10 millions FCFA par mois de venir prendre moins de 2 millions FCFA.
    Ne me parlez pas d’amour du pays, car nous avons tous des engagements financiers. Et ne demandons pas aux autres ce que nous ne ferons pas nous même.
    La vraie question pour moi c’est la valeur ajoutée que la personne apporte. Je comprends aussi que le gouvernement en parlant du Fond commun et de la remise à plat des rémunérations a du mal à réviser le décret qui encadre le salaire des ministres. Pourtant, les salaires au pays sont très bas et le débat a été faussé. Au lieu de parler de réduire la masse salariale il faut plutôt accroitre les recettes. Et pour cela, il faut toutes, les compétences internes et externes.
    Si nous continuons de voir petit, nous resterons petits. Il faut laisser la jalousie et le nivellement par le bas et clairement poser les vraies questions. Honnêtement nos ministres sont sous payes par rapport à la sous-région.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 09:24, par raogo En réponse à : Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six sur 20 ministres ont une rémunération mensuelle conforme, selon le CIFOEB

    Citoyen lamda on ne dit pas le contraire, mais qu’il révise rapidement les textes en la matière pour se conformer. Sinon ca revient à dire qu’ils ont résolus le problème au cas par cas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
Conseil des frontières : Les membres se concertent à Ouagadougou pour donner un nouveau souffle aux activités
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de droit et avoir une justice équitable », s’engagent les acteurs
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la magistrature : Le président du Faso félicite les magistrats pour le travail abattu
Commission de l’Informatique et des Libertés : La présidente reçue par le Premier ministre
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite les partis de l’opposition à se manifester
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave Ouédraogo, directeur du siège national du parti
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil supérieur de la magistrature
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours avoir du respect et de la considération pour ses adversaires »
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la majorité présidentielle
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas acceptée, rassure Zéphirin Diabré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés