LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

Publié le mercredi 6 janvier 2021 à 00h20min

PARTAGER :                          
Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

Les résultats de l’élection présidentielle ont été proclamés par la CENI le 26 novembre 2020 et validés par le Conseil constitutionnel le 18 décembre 2020. Mais le nouveau gouvernement se fait toujours attendre, alors que l’ancien premier ministre Christophe Dabiré et son gouvernement ont donné leur démission le 28 décembre 2019, selon le décret de dissolution.

Le président du Faso a eu assez de temps, depuis fin novembre, pour réfléchir aux hommes à qui confier les départements ministériels. Même si cet exercice n’est pas un travail solitaire, les discussions avec ses alliés et les personnes ressources durent plus que de raison. Qu’est-ce qui fait que l’exécutif ne soit pas encore mis en place alors que les institutions relevant du suffrage universel sont installées ? Nous vous proposons quelques conjectures sur le suspens qui nous est imposé.

Le président Roch MC Kaboré a été choisi par certains Burkinabè parce que ce n’est pas un agité du bocal politique. Cette qualité devient un défaut quand il faut prendre des décisions, et on l’a déjà vu à l’œuvre, le président du Faso est véritablement, très lent à l’allumage. Il fonctionne au diesel, caricature-t-on ?

La recherche de la perle rare parmi les Burkinabè de l’étranger peut expliquer le retard. C’est une possibilité mais le Chef de l’État aurait dû commencer ses entretiens bien avant le mois de décembre.
La composition du gouvernement ne peut pas être retardée pour les raisons de discussion avec les partis de l’Alliance de la majorité présidentielle puisqu’ils étaient ensemble dans le précédent gouvernement. Seul le NTD (Nouveau temps pour la démocratie) peut demander une augmentation de ses portefeuilles ministériels compte tenu de son poids à l’Assemblée ; ce qui peut être résolu par le poste vacant du PAREN qui est absent de l’hémicycle.

On sait que certains courants du MPP ont critiqué la faible présence selon eux des membres de leur parti, mais ces courants ne sont pas représentés à l’hémicycle et ne peuvent pas être la cause de ce retard.

La participation de ministres non engagés dans un parti au gouvernement peut aussi être une explication de ce retard. On peut penser que le président Roch Kaboré ne va changer la paire Chérif Sy et Ousseni Compaoré de la défense et de la sécurité, anciens ministres non affiliés à un parti, compte tenu des problèmes de direction que ces deux ministères ont connu les premiers moments du premier mandat. Maintenant que les choses semblent être sous contrôle, on se dit que ces deux ministres devraient retrouver leurs postes, même au risque de grincements de dents chez le parti majoritaire.

La seule explication qui passerait comme une lettre à la poste de ce long casting serait la participation de l’UPC et / ou, du CDP au gouvernement. La mise en place d’un gouvernement d’union avec les grands partis à l’Assemblée peut prendre du temps et le gain politique d’une telle démarche étant plus importante peut justifier la lenteur de la mise en place. En dehors de ce big bang, c’est une faute politique de laisser le pays sans direction exécutive pendant une période aussi longue.

Sana Guy
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 5 janvier 2021 à 13:50, par K-LIFA En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    C’est justement le NTD de Simon et Cie qui nous font attendre jusqu’à présent.Les grands bonnet du MPP n’ont qu’à s’entendre pour nous trouver un 1er ministre.Et si KONATE devenait notre premier ministre. Au MPP on voit déjà l’après Rock c’est à dire 2025.

  • Le 5 janvier 2021 à 13:52, par Passakziri En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Rien ne peut expliquer cette lenteur, étant donné que le président sortant n allait pas aux élections en outsider et que s il prenait lui même son programme au sérieux il devrait avoir une idée de quels type de compatriote il comptait mettre où pour l accompagner. Si après plus d un mois après les élections il se trouve encore en phase de recherche, ça veut dire que le pays a du temps à perdre et à ce Rhythme nous resterons encore dans les discours sans suite après le deuxième mandat aussi.

    Passakziri

  • Le 5 janvier 2021 à 14:21, par Debon En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Ainsi,parla Un Journalist .Il S’appelle SANA GUY.
    Courage !

  • Le 5 janvier 2021 à 15:01, par Ka En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Dans une autre analyse on nous dit que Roch Kaboré veut de « bons, fidèles et loyaux serviteurs » des Burkinabè : Et je crois que c’est pourquoi les tractations pour la formation d’un gouvernement traînent.

    Pour Ka, même s’il faut des mois, il faut que le président trouve des véritables ministres intellectuels, intelligents et non alimentaires pour le défi qu’il a promis au peuple Burkinabé, et sortir par la grande porte en 2025.

    Comme je ne cesse de le répéter sur ce forum, ‘’’le président du Faso doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement du pays par la justice, pour le bonheur du peuple.’’’’ Je comprends que cette victoire au premier tour par KO est doublement empoisonnée par des leaders d’autres partis politiques comme Vincent Dabilgou, Bénéwendé Sankara ou Saran Sérémé. Mais Roch Kaboré est au-dessus de tout pour savoir les leaders alimentaires qui seront là que pour gratter son dos et mettre son défi a l’eau.

    Si ces leaders ferment actuellement la porte de la formation d’un gouvernent, c’est qu’ils ont d’autres idées derrière la tête qui n’est certainement pas celles du président du Faso ou du Peuple Souverain. Et je conseille a Roch Kaboré d’apprendre à être conséquent avec lui- même, sinon il risque de sortir par la fenêtre dans l’histoire de notre pays, comme certains qui se sont faits passer pour des réconciliateurs internationaux avec des ministres alimentaires et des conseillers bidons autour d’eux, et qui se sont fourvoyés, même fuir un midi avant le repas. L’histoire récente de notre pays nous a enseigné que ceux qui font plus de bruits comme leaders ou petit présidents, étaient des cancres du Faso, dont la politique pour eux est un lieu de verbiage creux. Roch Kaboré doit se mettre dans la tête que le peuple en lui votant, veut des politiques de l’action qui concrétisent leurs idées et démontrent leurs savoirs faire. C’est dans l’action que nous allons ajouter à l’héritage laissé par le père de la révolution inachevée qui était Thomas Sankara, un homme que j’ai admiré comme plus de 80% des Burkinabé, car, il agit, il était pragmatique, c’était aussi sa vision de la vie.

    Le retard du choix d’un PM consensuel est dû à ces leaders politiques qui veulent forcer Roch Kaboré à faire le mauvais choix. Des noms circulent dans les milieux politiques : Mais dans un pays où le costume d’aucun poste n’est spécialement taillé pour un homme politique en particulier quel que soit sa pointure, le conditionnel est une bonne garantie de prudence. Pourtant, en procédant par élimination, la liste des candidats se réduit de plus en plus. Il faut d’abord écarter les leaders des autres partis affilés qui ne sont que des alimentaires a gratter le dos du PF pour leurs familles et amis, de la course.

    Mon grand-père me disait qu’au village, le cabri avant de manger le son du mil dans une calebasse, il regarde le visage du propriétaire de cette calebasse. Thomas Sankara nous a soumis un premier coup d’Etat révolutionnaire, les Burkinabé ont dansé et chanté dans les rues. Blaise Compaoré lui a canardé avec ses compagnons pour prendre le pouvoir en tuant ensuite qui il veut, là où il veut, personne n’à broncher. Un 31 Octobre 2014, ce même peuple s’est soulever en disant que ça ne se fait plus, d’autres ont fui, on n’a attrapé certains pour les emprisonner, les Burkinabé ont applaudi, pendant que d’autres criminels se la coulent en douce.

    Un trio dit RSS a tout fait pour être candidat à la grande joie des victimes du coup d’Etat, écartant ainsi tous les irréductibles. Il y a eu triple rattrapage, surtout avec une justice Burkinabé qui a profité pour rattraper sa crédibilité, le peuple s’en accommode. Après autant de succès, alors qu’on ne change pas une équipe qui gagne, pourquoi ne pas franchir le Rubicon ? Que Roch Kaboré tienne bon face à ces leaders alimentaires pour qu’en 2025 l’alternance politique soit une réalité, une alternance voulu le 31 Octobre 2014 par le peuple Burkinabé et sa jeunesse. Bien-sur, il y a des Burkinabé obtus et sans imaginations qui souhaitent que rien ne change, que les choses restent en l’état pour servir leurs sales desseins dans la conquête du pouvoir : mais quand le peuple Burkinabé dit que ça ne se fait pas, ça ne se fait pas ! Surtout avec un président mouta mouta qui est un révolutionnaire sous-marin, qui a décidé de donner un autre visage a son pays. D’autres dirigeants démocrates à ne citer que ceux du Ghana l’ont fait avec un succès déconcertant, pourquoi le mouta mouta qui a surpris totalement les Burkinabé ne le fera pas ? L’alternance politique en 2025 avec la jeunesse est sur une bonne voie.

    • Le 5 janvier 2021 à 19:37, par Abob En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

      Bonjour Ka et bonne année. Où est passé votre ami et promo Kôrô Yamyélé ? Dites-lui bonne année de ma part. On l’attend.
      J’ai souvent du mal à vous suivre mais aujourd’hui je réagis à votre post.
      1 - Vous parlez des dirigeants démocrates du Ghana. Ok ! D’après vous, pourquoi peut-on parler aujourd’hui de dirigeants démocrates au Ghana ? pour ma part, c’est parce qu’il y a eu à un moment où le Ghana était au bord du gouffre, un certain JJ Rawlings qui au péril de sa vie, a réagi pour mettre un peu d’ordre et tenter d’endiguer la corruption. Cela a été un terreau fertile pour le climat démocratique que le Ghana connaît aujourd’hui. Au Burkina, Sankara qui tentait à peu près la même chose a été éliminé. On connaît la suite : 27 ans de dictature, de gabegie et de corruption institutionnalisées.
      Depuis lors, qui a eu des couilles pour remettre de l’ordre au Burkina qui est reparti plus que jamais dans la corruption, le laxisme, le vol et le gaspillage des deniers du pays ? personne.
      2 - D’autre part, vous dites : " L’alternance politique en 2025 avec la jeunesse est sur une bonne voie." Je veux bien vous croire mais où voyez-vous cette alternance avec la jeunesse en 2025 ? Si vous connaissez des jeunes capables de faire la différence en 2025, merci de nous les présenter. Ce serait bien.
      3 - En 2020, Roch le mouta mouta tel que vous le décrivez a été réélu avec plus de 57% des suffrages exprimés pourquoi ? C’est parce qu’en face de lui, les jeunes candidats qui se sont présentés ne tenaient pas la route et n’ont pas convaincu grand monde du fait en grande partie de leur fanfaronnade, leurs gesticulations inutiles, leur programme bâclé et leur peu de maturité politique. Roch a été reconduit faute de mieux !
      4 - En 2025, en principe, Roch s’en va. On aura quels jeunes en face d’après vous sinon les mêmes qui vont encore se bousculer aux portes de Kossyam ? espérons alors qu’ils aient mûri et se soient mieux préparés. Sinon, les électeurs feront quoi d’après vous, à part se contenter d’un autre mouta mouta comme vous dites. Sauf s’il y a dans ce pays une jeunesse providentielle prête pour bien gouverner le pays que vous allez peut-être nous annoncer j’espère bien ! Et tant mieux pour nous !

    • Le 5 janvier 2021 à 23:26, par SOME En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

      Mon ami tous les meilleurs voeux pour 2021 qui commence un nouveau cycle qui ne peut pas etre pire que 2020. Que les ancetres te gardent encore parmi nous pour nous continuer a nous donner tes bons conseils du vieux du village, meme si de nos jours les jeunes ne s’assoient plus aux pieds des vieux pour ecouter. On en voit les resultats !!!

      Mais gardons espoir car il se levera un jour un jeune comme ce fut le cas un certain 4 aout 1983. Un certain introverti fuyard ne pensait pas que des jeunes se leveraient un jour et ne lui donneraient pas le temps de prendre son repas de midi... Il leur faut a ces jeunes se recomposer et depasser certains infiltrés qui tentent de faire diversion. L’entrisme c’est la specialite dans le militantisme au burkina !!! Je ne te l’apprends pas ! Recomposition kam, ouattara, zida,

      j’apprecie bien (comme toujours) tes analyses en personne avisée. Apres 5ans de prechauffage j’espere que le diesel pourra demarrer enfin et prendre sa vitesse de croisiere, sinon...Il n’a plus de calculs a faire. Qu’il se rachete en laissant zida rentrer. UPC CDP n’ont rien a negocier la dedans ; tout comme il ne doit pas tomber dans ce piege de la mode d’integrer des compatriotes de l’etranger.... une affaire de mode de nos jours.

      Nettoyer tout autour de lui, et dans l’armee tous ces infiltrés connus, qui ne se cachent meme plus ! S’il continue de les proteger, alors.... S’il continue a ne rien expliquer un minimum aux populations, s’il continue a.... etc etc, alors... lui il n’aura meme pas le temps de fuir !! J’ai critiqué Roch dès sa solution diplomatique ; rien ne me convainc aujourd’hui qu’il soit sorti de là. Nous n’attendons que LA JUSTICE : JUSTICE, JUSTICE JUSTICE !
      SOME

  • Le 5 janvier 2021 à 15:37, par Kabacomatique En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    ""le président du Faso est véritablement, très lent à l’allumage. Il fonctionne au diesel, caricature-t-on ?""

    Alors que le pays demande à être sécurisé, l’économie à redémarrer ; la justice à consolider (avec des dossiers épineux en souffrance), la politique sanitaire à questionner, notre système éducatif à repenser..., On se retrouve encore avec un président Roch dit-on lent à l’allumage et fonctionnant au diesel. Mr le président, dites-nous que ce n’est pas vrai même si pour ce qui est de la constitution de votre nouveau gouvernement cela semble parfaitement se justifier. Pauvre Burkina, que dieu nous sauve de cette léthargie encore annoncée !

    ""La recherche de la perle rare parmi les Burkinabè de l’étranger peut expliquer le retard. C’est une possibilité mais le Chef de l’État aurait dû commencer ses entretiens bien avant le mois de décembre.""

    Dans ce pays, est-ce que les perles rares ne figurent que parmi les burkinabè de l’étranger ? Si oui, c’est qu’il y a problème quelque part... Pour moi, burkinabè=burkinabè et des ""perles rares"", il y en a dedans et dehors. On ne devrait pas perdre du temps pour ça en principe mais bon ?! Attendons de voir !

    ""La seule explication qui passerait comme une lettre à la poste de ce long casting serait la participation de l’UPC et / ou, du CDP au gouvernement.""

    Qui trouver à l’UPC et au CDP pour entrer dans un gouvernement ""d’union nationale"" pourrait faire traîner à ce point le casting ? C’est à ne plus rien comprendre. Pardon Mr le président, ne perdez pas trop de temps à tergiverser dans les marchandages politiciens des partis. A la limite, que Zeph et Eddie se proposent ou proposent leurs ouailles pressentis et qu’on en finissent avec ce chapitre si c’est le cas. Où est le problème dans ça ? Sauf s’ils n’ont rien à proposer, j’en doute.

    Où alors, est-ce que le président Roch est encore pris dans les marchandages de ses amis, copains, voisins, promos, région, parents, beaux parents et Cie qu’il faut encore chercher à caser par récompense et pour le plaisir des uns et des autres ?
    Ça, ce n’est vraiment plus à faire Mr le président, s’il vous plait, sortez de ça si c’est encore le cas et virez tout ce beau monde.

    Il est temps en effet que le pays soit doté d’un nouvel exécutif. Mais si le président ne prend pas le temps de constituer une équipe qui tienne la route, cela lui sera reproché aussi. Il lui faut trouver un juste milieu en timing et des critères objectifs pour son casting quand on sait que les burkinabè attendent de voir la composition de la nouvelle équipe. Peut-être plus simple à dire qu’à faire par ces temps d’insécurité et d’incertitudes qui courent. Mr le président, on vous attend, on est tout ouïe.

  • Le 5 janvier 2021 à 15:55, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Vraiment on ne sait pas pourquoi les gens ne retiennent pas une leçon pour toujours. C’est le même scenario de lenteur pour former le gouvernement en 2015 qui a fait que les djihadistes ont profité de la vacance du pouvoir pour nous attaquer au Cappuccino et autres Taxis brousse. Et puis comme quelqu’un l’a dit, le président avait son programme de gouvernement qu’il a proposé au peuple et devrait savoir auparavant avec qui il compte mettre en place ce programme. On en a marre avec cette lenteur de Diesel.

  • Le 5 janvier 2021 à 16:43, par TRO En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Une des causes probables de cette lenteur, c’est le fait que chacun veut avoir sa main dans la SOUPE pour bien se servir et servir ses proches et ses ’’bons petits’’. Avec ce scénario, qui a dit que l’intérêt général sera la priorité de nos "futurs perles rares" ? Vous serez surpris... Agréablement ou désagréablement ? Le Temps est l’autre nom de Dieu.

  • Le 5 janvier 2021 à 16:57, par HUG En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    On croise les mains et on attend. Tout le monde est largement rassemblé et ceux qui ne sont pas au rassemblement courent pour y aller a cause du gâteau a partager.

  • Le 5 janvier 2021 à 17:32, par Levieux En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Oui on en a marre vraiment à la fin, mettez nous vite cet gouvernement en place pour ne pas permettre que des djiadistes nous attaque encore comme en 2016 ou alors ramener nous Luc THIAO et son dernier gouvernement, bande d’incapable.

  • Le 5 janvier 2021 à 18:22, par Bigbale En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    On découvre vraiment le Burkinabè dans sa dernière version. Tout le.monde est devenu spécialiste de tout et chacun pense que les autres dont les élus doivent respirer par leurs narines et réfléchir par leur cerveau à eux et aller vite quitte à bâcler toute prise de décision. Ceux qui pensent que les réseaux sont maîtres de tout se trompent allègrement et ils finiront par.comorendre que ce n’est pas les commentateurs de.nos cabarets qui vont se transformer en centres de prise de décisions dans ce pays. Alors continuons à pinailler et laissons chacun faire le travail pour lequel il.a été élu. Si on est pas.content de leur boulot, on a encore le.choix pendant les élections municipales à venir pour les sanctionner ! Arrêtons de donner toutes les leçons à tout le.monde !!

  • Le 6 janvier 2021 à 05:37, par Bakkermann En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Internaute Abob
    Par rapport au promotionnaire de Ka, il suffit tout simplement de faire une lecture calme des postes pour se rendre compte qu’il a changé tout simplement de pseudo et c’est son droit le plus absolu et vous aussi d’ailleurs...

  • Le 6 janvier 2021 à 21:12, par Vérité Indiscutable En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Vous avez ce que vous méritez. Ne venez pas pleurnicher ici. Le diesel charbon fera son effet. Tampis pour ceux qui n’ont pas de casques et de masques de protection pour atténuer l’effet de la fumée étouffante...

  • Le 8 janvier 2021 à 07:21, par TANGA En réponse à : Premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré : Un très long casting

    Ça doit être un gouvernement de la patrie ou la mort.
    Il n’y a plus rien à perdre.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique